mardi 6 août 2013

Noam Chomsky : Les USA accélèrent l’Apocalypse

 Un peu de conspirationnisme politiquement correct pour changer...


Il est connu depuis longtemps que s’il devait y avoir une première frappe par une grande puissance, même sans réplique, elle détruirait sans doute la civilisation uniquement à cause des conséquences de l’hiver nucléaire qui s’ensuivrait. Vous pouvez le lire dans le Bulletin of Atomic Scientists. C’est uns chose entendue. Le danger a donc toujours été beaucoup plus grand que nous l’avons cru.


Nous venons de passer le 50e anniversaire de la crise des missiles de Cuba, qui avait été surnommée "le moment le plus dangereux de l’histoire" par l’historien Arthur Schlesinger, conseiller du président John F. Kennedy. Ce qu’elle était. Il s’en est vraiment fallu de peu, et cela n’a pas été la seule et unique fois. Et les pires aspects de ces graves événements, en quelque sorte, sont les leçons que nous n’avons pas apprises.

Ce qui s’est passé pendant la crise des missiles en octobre 1962 a été enjolivé pour faire croire que des actes de courage et d’empathie avaient eu lieu. La vérité est que l’épisode entier frise avec la folie furieuse. Il vint un point, alors que la crise atteignait son apogée, où le Premier Secrétaire soviétique Nikita Kruschchev écrivit à Kennedy lui proposant une issue par l’annonce publique du retrait des missiles soviétiques de Cuba en même temps que des missiles US de Turquie. En réalité, Kennedy ne savait même pas que les USA avaient des missiles en Turquie à l’époque. Ils étaient en train d’être retirés de toute façon, parce qu’ils se faisaient remplacer par les sous-marins nucléaires Polaris plus redoutables, de surcroît invulnérables.

Telle était donc l’offre. Kennedy et ses conseillers la prirent en considération – et la rejetèrent. À ce moment-là, Kennedy lui-même considérait la possibilité d’une guerre nucléaire entre 33% et 50%. Kennedy était donc prêt à accepter un risque très élevé de destruction massive afin d’établir le principe selon lequel nous – et seulement nous – (les USA, ndt) avons le droit à des missiles offensifs au-delà de nos frontières, en fait là où nous le voulons, et quel qu’en soit le risque pour les autres – et à nous-mêmes, si la situation se déréglait. Nous avons ce droit, mais personne d’autre.

Kennedy convint par contre d’un accord secret pour retirer les missiles que les USA étaient déjà en train de retirer, tant que celui-ci n’était pas rendu public. Kruschchev, en d’autre termes, devait retirer les missiles soviétiques ouvertement tandis que les USA retiraient les leurs obsolètes dans le secret; en gros, Kruschchev devait être humilié et Kennedy conserver son image de vainqueur. Il est encensé pour cet épisode: le courage et le calme sous la menace, et caetera. L’horreur de ses décisions n’est jamais mentionnée – essayez d’en trouver la trace dans les archives.

Et pour en rajouter une couche, quelques mois avant que la crise de Cuba ne se déclenche, les USA avaient envoyé des missiles avec des têtes nucléaires à Okinawa. Ceux-ci étaient orientés vers la Chine, pendant une période de tensions régionales fortes.

Et alors, qui s’en soucie? Nous avons le droit de faire tout ce qui nous plaît, où que ce soit sur la planète. C’était une terrible leçon de cette époque, mais il devait y en avoir d’autres.

Dix ans plus tard, en 1973, le Secrétaire d’État US (ministre des affaires étrangères, ndt) Henry Kissinger déclencha une alerte nucléaire de haut niveau. C’était sa façon d’aviser les Russes de ne pas interférer dans la guerre israélo-arabe en cours et, en particulier, de ne pas interférer après qu’il ait dit aux Israéliens qu’ils pouvaient violer un cessez-le-feu sur lequel les USA et la Russie venaient tout juste de s’accorder. Heureusement, rien ne se passa.

Dix années plus tard encore, le président Ronald Reagan était à la Maison Blanche. Peu après qu’il y soit entré en fonctions, ses conseillers et lui firent pénétrer à l’Air Force l’espace aérien russe pour tenter d’y obtenir des informations sur les systèmes d’alerte des Russes, l’opération Able Archer. Il s’agissait essentiellement d’attaques simulées. Les Russes avaient des doutes, quelques officiels de haut rang craignant qu’il s’agissait là d’une première étape vers une véritable première frappe. Heureusement, ils ne réagirent pas, bien qu’il s’en fut fallu de peu. Et cela continue ainsi.

Que penser des crises iranienne et nord-coréenne

En ce moment, la question nucléaire fait régulièrement les unes dans le cas de la Corée du Nord et de l’Iran. Il y a des manières de traiter ces crises en cours. Elles ne fonctionneraient peut-être pas, mais méritent largement d’être tentées. Elles ne sont, cependant, même pas prises en considération, même pas commentées.

Prenez le cas de l’Iran, qui est considéré en Occident – pas dans le monde arabe, pas en Asie – comme la plus grande menace à la paix mondiale. C’est une obsession occidentale et il est intéressant d’en étudier les causes, mais je vais laisser cela de côté, ici. Y a-t-il un moyen de traiter avec la supposée plus grande menace à la paix du monde? En réalité il y en a quelques-uns. L’un d’entre eux, qui est plutôt raisonnable, avait été suggéré il y a un mois ou deux lors d’une réunion des pays non-alignés à Téhéran. En fait, ils étaient simplement en train de réitérer une proposition qui existe depuis des décennies, particulièrement appuyée par l’Égypte, et qui a été approuvée par l’Assemblée Générale de l’ONU.

La proposition est d’avancer vers l’établissement d’une zone exempte d’armes nucléaires dans la région. Cela ne serait pas la réponse à tout, mais constituerait une avancée plutôt significative. Et il y avait des moyens de le faire. Sous les auspices de l’ONU, il devait se tenir une conférence internationale en Finlande, en décembre dernier afin de mettre en œuvre des plans d’action pour y parvenir. Que s’est-il passé?

Vous n’en entendrez pas parler dans les journaux parce que cela ne fut pas rapporté – seulement dans des publications spécialisées. Au début du mois de novembre, l’Iran convint d’assister à la réunion. Quelques jours après, Obama l’annula, prétextant que ce n’était pas le bon moment. Le Parlement Européen sortit une déclaration réclamant qu’elle ait quand-même lieu, comme le firent aussi les états arabes. Il n’en est rien advenu. Nous allons donc nous diriger vers des sanctions toujours plus dures à l’encontre de la population iranienne – elles ne font pas de mal au régime – et peut-être vers la guerre. Qui sait ce qui va se passer?

En Asie du Nord-Est, c’est à peu près la même chose. La Corée du Nord est peut-être bien le pays le plus dingue de la Terre. C’est certainement un candidat sérieux à ce titre. Mais il y a du sens à essayer de comprendre ce qui se passe dans les esprits des gens qui agissent de façon insensée. Pourquoi ont-ils ce comportement? Mettez-vous à leur place, juste un instant. Rendez-vous compte de ce que cela voulait dire, pendant les années de la guerre de Corée du début des années 50, de voir votre pays se faire complètement raser, tout se faire détruire par une énorme superpuissance, qui en plus se félicitait de ce qu’elle faisait. Imaginez l’empreinte que cela vous aurait laissé(e).

Gardez à l’esprit que la direction nord-coréenne a certainement lu les journaux militaires publics de l’époque de cette superpuissance, expliquant que, puisque tout le reste avait été détruit en Corée du Nord, l’armée de l’air avait été envoyée pour détruire les barrages hydrauliques de la Corée du Nord, d’énormes barrages qui contrôlaient l’alimentation en eau – un crime, au fait, pour lequel des gens ont été pendus à Nuremberg. Et ces journaux officiels parlaient avec excitation de combien c’était merveilleux de voir l’eau descendre en trombe, excavant les vallées, avec les Asiatiques qui couraient partout pour essayer d’y survivre. Les journaux exultaient de ce que cela impliquait pour ces "Asiatiques", des horreurs au-delà de notre imagination. Cela impliquait la destruction de leur récolte de riz, ce qui par conséquent voulait dire la famine et la mort. Que c’est magnifique! Ce n’est pas dans notre mémoire, mais c’est dans la leur.

Tournons-nous vers le présent. Il y a une histoire récente qui est intéressante. En 1993, Israël et la Corée du Nord se dirigeaient vers un accord par lequel la Corée du Nord cesserait d’envoyer des missiles ou de la technologie militaire au Moyen-Orient, et Israël ferait la reconnaissance officielle du pays. Le président Clinton est intervenu et l’a bloqué. Peu de temps après, la Corée du Nord procéda à un essai mineur de missiles, en représailles. Les USA et la Corée du Nord parvinrent par la suite à un accord-cadre en 1994, qui mettait un arrêt à ses travaux nucléaires et était plus ou moins respecté par les deux parties. Quand George W. Bush vint au pouvoir, la Corée du Nord disposait peut-être d’une seule arme nucléaire et n’en produisait plus, de façon vérifiable.

Bush lança immédiatement son militarisme agressif, menaçant la Corée du Nord – "l’axe du mal" et tout ça – et la Corée du Nord se remit donc à son programme nucléaire. Lorsque Bush quitta la présidence, ils avaient 8 à 10 armes nucléaires et un système de missiles, encore une autre grande réussite des néo-cons ("neo-conservative" – néolibéraux, ndt ;) ). Entre-temps, d’autres événements eurent lieu. En 2005, les USA et la Corée du Nord parvinrent pour de bon à un accord, où la Corée du Nord devait stopper tout développement d’armes nucléaires et de missiles. En retour l’Occident, mais surtout les USA, devaient lui fournir un réacteur à eau légère pour ses besoins médicaux et cesser les déclarations agressives. Ils formeraient ensuite un pacte de non-agression et progresseraient vers l’entente.

C’était plutôt prometteur, mais Bush se mit à le saper presque immédiatement. Il retira l’offre du réacteur à eau légère et initia des programmes visant à contraindre les banques à cesser de gérer toutes les transactions nord-coréennes, même celles qui étaient parfaitement légales. Les Nord-Coréens réagirent en ravivant leur programme nucléaire. Et c’est ainsi que cela a avancé jusqu’ici.

C’est un fait reconnu. Vous pouvez le lire dans les journaux de grande distribution. Ce qu’ils disent, c’est: c’est un régime assez toqué, mais il suit une espèce de politique de renvoi de la balle. Vous faites un geste hostile et nous répondrons avec un quelconque geste dingue à notre sauce. Vous faites un geste accommodant et nous répondrons de même.

Dernièrement, par exemple, il y a eu des exercices militaires conjoints entre les USA et la Corée du Sud sur la péninsule coréenne qui, du point de vue du Nord, doivent paraître menaçants. Nous penserions qu’ils ont l’air menaçants s’ils se passaient au Canada et étaient dirigés contre nous. Au cours de ces exercices, les bombardiers les plus sophistiqués de l’histoire, des B-2 et des B-52 furtifs, se livrent à des attaques d’entraînement de bombardement nucléaire tout juste le long de la frontière nord-coréenne.

Cela déclenche assurément des sirènes d’alerte issues du passé. Ils se souviennent de ce passé, et réagissent donc d’une façon très agressive, et extrême. Alors, ce qui arrive comme idée à l’Occident en rapport à tout cela, c’est combien les dirigeants nord-coréens sont fous et incompétents. Oui, ils le sont. Mais ce n’est pas toute l’histoire, loin de là, et c’est la course du monde de nos jours.

Ce n’est pas qu’il n’y ait pas d’alternatives. C’est juste que les alternatives ne sont pas prises. Ceci est dangereux. Alors si vous demandez à quoi va ressembler le monde, ce n’est pas un joli tableau. À moins que les gens réagissent. Nous le pouvons toujours.

Noam Chomsky, citoyen états-unien, est Professeur Emeritus d’Institut au Département de Linguistiques et de Philosophie du Massachussets Institute of Technology (MIT). Il est l’auteur, entre autres, de "La Fabrication du Consentement".

http://globalepresse.com/2013/06/09/noam-chomsky-les-usa-accelerent-lapocalypse/

11 commentaires:

Filibert Lécuyer a dit…

Un empire qui perd le contrôle de la situation, c'est comme un ours bléssé, il devient dangereux !!!!

Woodhey Dyolf a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
renée-denise a dit…



Oh! excellent Woodhey Dyolf!!

raimanet a dit…

http://raimanet.wordpress.com/?s=hiroshima+nagasaki
https://www.un.org/fr/documents/udhr/#a19
http://www.desobeissancecivile.org/servitude.pdf

crash2012 a dit…

ça fait bien longtemps que le monde est dangeureux, ça ne tient qu'à moi mais nous ne maîtrisons absolument rien de rien, ok, nous nous éclairons sur la réalité de ce monde qui est bien triste, mais quoi qu'on dise, on peut continuer à faire des blogs comme celui de Rorschach (que je trouve excéllent par ailleurs) nous sommes des fourmis qui seront écrasées par les pieds des "hommes" si l'on peut les nommer ainsi.

C'est important d'être "open mind" j'ai du mal à le traduire mais nous n'échapperons à rien de ce qui est écrit; rien. Je ne suis pas désespérée, j'essaie de faire au mieux pour ma famille (denrées, eau, le naturel avant tout). Oui j'ai de quoi me protéger mais pas longtemps mais il faut être au bon endroit aussi et là je crois que c'est là que le bas blesse. Aucun endroit selon moi sera épargnée. La fourmie même dans sa fourmilière ne résistera pas à ces "hommes". Tenter de Proteger les miens, informer les autres c'est la seule chose que je puisse faire mais c'est déjà en vain. Je ne dis pas qu'il faut se fouttre en l'air, attention, mais essayer (aussi) de profiter des siens.

@ Rorschach, bravo pour ton blogs. Encore et encore .....^_^

Le sujet qui me trotte dans la tête, le fameux Royal Baby, ça sent pas bon du tout. Si tu as d'autres news pour completer l'article ......

Rorschach a dit…

@ crash2012

Merci, Pour le royal baby, je vais surveiller cela de prés.

Canaille a dit…

L'humain de mérite pas la terre et nous ne sommes pas si indispensable que cela. D'une manière ou une autre nous allons tous surement mourir. Vue le mal que l'humain fait à la faune, flore et autre, moi je pense que nous devons pour une fois assumer notre comportement d’irresponsable et payer la facture de nos actes, décisions ou non acte et non décisions. C'est a nous seule de changer par notre comportement personnel au lieu de toujours demander aux autres de le faire a notre place. Il ne faut qu'un homme qui se change pour donné exemple à la famille qui elle donnera exemple au village...à la région...à la province...au pays et celui-ci au monde. Je le redis, vue la tournure des choses et l'égoïsme de l'HOMME alors la terre ne s'en portera que mieux si nous balayons le plancher! On aura récolté le fruit de notre culture.

hotchiwawa a dit…

Le président iranien a dit hier dans la presse qu'il y avait un manque de communication avec l'ouest (USA). Il cherche le dialogue...

Obama est pote Jay Z.
Sachant que Jay Z produit de la merde illuminati en barre (murder Jésus 666), il doit forcément accepter ses idées.

Ça donne une idée du gars au pouvoir.

Honte a toi America!
Tu cours à notre destruction.

Il arrivera un jour où nous ne pourrons plus parler librement sur un blog. Un jour où nous serons nommés "ennemis des USA".

Réagissons tant qu'il est encore temps.

L.C R.F a dit…

Le moment temps attendu d'humanité, la dernière bataille qui lui vaudra son salut ou la domination des damnés maudit par leur acte, vendu corp et âme au roi des enfers.

Ils appartient à chaqu'un de protégé vie, chaque chemin et suivis d'un croisement, le même combat peut-être mener par des chevaliers bien différent et ce retrouver ensemble sur le front, ici il n'y a qu'une religion la vie, nous sommes son souffle elle est notre coeur, nous sentons souvent seul et pourtant nous sommes de la même humanité, nous sommes un peuple multiculturel et pourtant nous sommes unique, Chevalier oublié il est venu le temps pour nous de défendre la vie d'humanité ou celle-ci disparaîtra, comme la flamme d'une bougie dans un courant d'air.

Ne vous trompez pas chevalier de l'humanité, aucun gouvernement de ce monde n'a une armées aussi nombreuse que la notre, nous sommes et seront l'unique rampart à notre destruction.

L'éveille de l'ame du peuple chevalier viens toujours au moment ou humanité est en danger,il vaut mieux perdre sa vie pour la protégé, que d'être asservie toute sa vie par un poignée de damné...

Humanité à été vendu pour argent, il est le maitre,le fils roi damné ici,il a soudoyer humanité afin de la détourné de son role premier, il tue et pille en son nom pour son nom ,argent, qui vaux plus que la vie,qui veux donnée un prix à tous ce qui vie,pour asservir chaque petit bout de vie a lui le roi fils de satan, leur roi Argent.

L.C R.F a dit…

ils sont corrompu par argent, par son avarice, par sa luxure, ils ont un coeur de charbon ou s'écoule une rivière de cendre,leur âme est un dessert de flamme, ils ont soumis humanité à leur dieu argent,domine humanité à l'argent, n'etre plus que des esclaves vénérent leur maitre.

Loi taubira :

le plus grand affront à l'humanité, détruire le symbole de la procréation de l'humanité, le mariage ce doux symbole de l'union de deux être déstiner à unir l'humanité devant sa descendance, bafouer, ridiculiser, humilier pour une poignée de damné qui pense que la luxure et de l'amour, que les enfants sont des jouets,qu'ils sont les maitres et nous des singes juste bon à recevoir des coup de fouet et à les servirs.
Je n'ai rien contre l'homosexualité, seulement contre cette loi.

Je dénonce tous les acteurs de l'argent à avoir soumis l'humanité à l'esclavage monnaitaire,je les acuses de crime contre l'humanité,de trahison envers l'humanité,de corruption envers humanité,de crime technologique contre humanité à l'insu d'humanité,de crime de guerre d'une cruauté sans égal contre humanité,de corruption pharmaceutique et de crime d'empoisonnement d'humanité,de déstruction de l'environement d'humanité, de meutre de femme et d'enfant,de tentative d'extermination d'humanité, je vous condamne à subir le jugement du peuple des chevaliers de l'humanité.


L.C R.F a dit…

Pas de gouvernement, pas de frontière, il ne reste que nous humanité.

Qui que vous soyez ou que vous soyez, peut importe votre profession, religion, pays, une bande de fou veux notre peau, notre âme, notre vie,notre humanité,et si dieu existe peut importe notre religion il nous damnera et punira tous d'avoir laisser son jardin d'eden devenir ce qu'il est aujourd'hui.

Ou la terreur est religion,le crime une adulation, la déstruction une fête, l'argent est roi .

Nous sommes ses chevaliers,nous sommes ses pensés, nous sommes son coeur,il n'y a pas d'autre roi que lui, la vie, même lucifer ne peu et ne pourra rien contre cette armées de chevalier oublié, ces chevaliers de l'humanité uni pour l'éternité au rôle qui leur a été donnée de sauver humanité.

Nous ne sommes pas anonyme,nous sommes le peuple, nous sommes le monde, nous sommes là vie, nous nous levons devant le mal pour le monde,nous sommes unique, nous ne faisons qu'un, NOUS SOMMES HUMANITÉ.

L'armé des chevaliers de vérité, il ne tiens qu'à humanité de les juger et a dieu de les damnés.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.