jeudi 5 septembre 2013

La bonne nouvelle du jour : Le parlement français n'est pas convaincu qu'une intervention française en Syrie soit justifiée

Hollande plus seul que jamais...





Le Parlement est resté très divisé, mercredi soir, après l'exercice de justification auxquels se sont prêtés le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères, l'un à la tribune de l'Assemblée, l'autre du Sénat.

Dans un hémicycle aux deux-tiers remplis, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est essayé ce mercredi à un exercice de persuasion. Même épreuve au Sénat pour le ministre des Affaires Laurent Fabius. Mais aucun n'a réussi à convaincre davantage les plus réticents à une intervention militaire en Syrie.

"La France est dans une impasse", a ainsi dénoncé Christian Jacob, chef de file des députés UMP. "Où sont nos alliés ? Où est la résolution des Nations unies ? La France est isolée comme jamais, spectatrice de ce qui va se passer le 9 septembre aux Etats-Unis (le vote du Congrès américain sur la question, ndr)". Une crainte d'isolement également pointée par l'ancien Premier ministre (UMP) Jean-Pierre Raffarin.

Borloo (UDI) réclame des "preuves irréfutables"

Le président de l'UDI, Jean-Louis Borloo, a renchéri en jugeant impossible pour l'instant une intervention "sans preuves irréfutables" de l'usages d'armes chimiques" et "sans une coalition très large". "Le jour d'après n'est pas prévu", a martelé le patron de l'UDI.

Le Front national est, quant à lui, vent debout contre le principe même d'une intervention. Sur BFMTV après les débats, Marion Maréchal-Le Pen a estimé que "quand la France déclenche une guerre, elle doit le faire au nom de ses intérêts". "Nous ne pouvons pas être systématiquement la police des méchants", a raillé la député FN du Vaucluse.

Chassaigne (PCF) "vigoureusement opposé"

Mais les critiques sont également venues de gauche. André Chassaigne, chef de file des députés Front de gauche, a répété être "vigoureusement opposé" à toute intervention en Syrie, même en cas de preuves irréfutables de l'utilisation d'armes chimiques. Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a quant à lui souligné les "risques énormes" que ferait courir une intervention militaire.

Au sein de la majorité, les écologistes se sont dit "majoritairement" favorables au principe d'une intervention en Syrie, de même que les radicaux de gauche, qui jugent une sanction "indispensable". Mais les deux groupes à l'Assemblée ont réaffirmé leur volonté d'un vote préalable au parlement.


Guigou (PS) veut associer l'Iran aux négociations

Sur notre antenne, la présidente socialiste de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale, Elisabeth Guigou, a admis que "la seule solution serait politique".

Elle a ajouté qu'il fallait selon elle associer l'Iran aux démarches pour trouver une solution politique en Syrie. Jusqu'à présent, le gouvernement français, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, s'était montré hostile à l'idée d'associer Téhéran, allié indéfectible du régime de Bachar al-Assad, à ce type d'initiative.

http://www.bfmtv.com/politique/intervention-syrie-ayrault-fabius-peinent-a-convaincre-595904.html

Via :

http://fr.sott.net/article/16702-Syrie-Ayrault-et-Fabius-n-arrivent-pas-a-convaincre-les-parlementaires

10 commentaires:

le pèlerin a dit…

Tu vois Rorschach, le monde n'est pas encore perdu. Il y a encore des politiciens avec un minimum de cervelle^^.

rikyu a dit…

Tiens les écolos sont pour la guerre

Esprits.hoppi a dit…

À si les écolos sont pour la guerre mais pas que il sont aussi pour la pollution, le nucléaire, dénaturée la nature avec des éoliennes , enfin tout se qui peut détruire la création il sont pour.
Quand on participe à un gouvernement c est qu on cautionne leur politique .
À croire que les écolos d Aujourd huit sont tous devenue alcolos.

S.O.L. a dit…

GROS LOL !!
Esprits-hoppi, tu m'ôtes les mots de la bouche!!
Les écolos... sont d'accord de faire déplacer des engins qui consomment je ne sais combien de litres d'essence et de kérosène.

hujo a dit…

Wais les ecolos pour la guerre...elle est forte cella la. De toute facon, je suis TRES confiant que chaque individu aura son retour de manivelle taylormade par lunivers.

radolies a dit…

À nous de jouer :
Certains ont « fait la paix » sans la demander à personne: entre l’équateur et le Pérou en 1995, dans plusieurs villes aux États-Unis, mais avant au Mozambique.
L’ensemble du gouvernement, de l'armée et des forces de police du Mozambique ont pratiqués la méditation transcendantale deux fois par jour. C’est l'incroyable histoire du Mozambique.

Le résultat fut la paix et la prospérité.

Joachim Chissano, qui est maintenant un émissaire de paix de l'ONU, n’a aucun doute que la méditation transcendantale pratiquée collectivement était responsable de la fin du conflit et de la prospérité croissante. Il a dit: " La culture de la guerre doit être remplacée par la culture de la paix. Pour ce faire, quelque chose doit être changé plus profondément dans notre esprit et dans notre conscience à prévenir la répétition des guerres ».

Lire l’article complet :
http://www.psychologytoday.com/blog/out-the-darkness/201212/can-meditation-change-the-world

juan de españa a dit…

j adore la photo, jejjejejejej, il vaut mieux qu' il soit capitaine d' un pédalo que capitaine d' un sous-marin nucléaire, il est tellement fou qu' il est capable de faire partir un missile en croyant faire du café !!!!!
bonne journée a tous.

antitermithe a dit…

hollande-je suis seul au monde y'a rien a faire je suis seul au monde
le pauvre ça c'est un vrais sans ami

nina caron a dit…

Est ce que vous croyez que le flamby se rend compte de la gravité de sa décision? Il se croit dans un jeu vidéo ou quoi????? Enfermez le...

hujo a dit…

@ radolies...tu dois ss doute connaitre Gregg Braden et ses recherches sur la realite que lon cree et les groupes de meditants qui ont une influence sur une bcp plus grande population..

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.