dimanche 13 octobre 2013

Seconde guerre mondiale, camps de concentration, antisémitisme : un ancien SS témoigne.

Décédé il y a 2 jours, l'ancien SS Erich Priebke laisse en guise de testament un entretien lucide qui va à l'encontre du dogme historique érigé en potentat absolutiste.




Entretien donné fin juillet 2013 par Erich Priebke, quelques jours avant son 100e anniversaire



Q. — M. Priebke, il y a quelques années vous avez déclaré que vous ne reniez pas votre passé. Aujourd’hui où vous avez 100 ans, pensez-vous toujours ainsi ?

R. — Oui.

Q. — Qu’entendez-vous exactement par cela ?

R. — Que j’ai choisi d’être moi-même.

Q. — Par conséquent encore aujourd’hui vous vous sentez nazi ?

R. — La fidélité à son passé, c’est une question de convictions. Il s’agit de ma façon de voir le monde, de mes idéaux, de ce que nous Allemands nous appelons la Weltanschauung [façon de voir le monde] et c’est aussi une question d’amour propre et d’honneur. La politique est une autre affaire. Le national-socialisme a disparu avec sa défaite et de toute façon il n’aurait aujourd’hui aucune possibilité de revenir.

Q. — Cette vision du monde dont vous parlez, l’antisémitisme en fait-il partie ?

R. — Si vos questions ont pour but de connaître la vérité il va falloir abandonner les lieux communs : critiquer quelqu’un ne signifie pas qu’on veuille le détruire. En Allemagne, dès le tout début des années 1900 on critiquait ouvertement le comportement des juifs. Le fait que les juifs aient accumulé entre leurs mains un immense pouvoir économique, et en conséquence politique, alors qu’ils représentaient une partie absolument infime de la population mondiale était considéré comme injuste. Il est un fait qu’encore aujourd’hui, si nous prenons les mille personnes les plus riches et puissantes du monde, il nous faut constater qu’une partie notable d’entre eux sont des juifs, banquiers ou actionnaires de sociétés multinationales. Puis en Allemagne, en particulier après la défaite de la première guerre mondiale et l’injustice des traités de Versailles, les immigrations juives de l’Est européen avaient provoqué de véritables désastres, avec l’accumulation en quelques années de capitaux immenses de la part de ces immigrés, pendant que dans la République de Weimar la majeure partie du peuple allemand vivait dans une extrême pauvreté. Dans ce climat les usuriers s’enrichissaient et le sentiment de frustration à l’égard des juifs croissait.

Q. — Une vieille histoire dit que les juifs pratiquaient l’usure qui était admise par leur religion, alors qu’elle était interdite aux chrétiens. Qu’y a-t-il de vrai, d’après vous ?

R. — En fait, ce n’est certainement pas une idée qui m’est personnelle. Il suffit de lire Shakespeare et Dostoïevski pour comprendre que de tels problèmes avec les juifs ont effectivement existé au cours de l’histoire, depuis Venise jusqu’à Saint-Pétersbourg. Ceci ne veut absolument pas dire que les seuls usuriers à l’époque étaient des juifs. J’ai fait mienne une phrase du poète Ezra Pound : « Entre un voleur juif et un voleur aryen je ne vois aucune différence ».

Q. — Pour toutes ces raisons, vous justifiez l’antisémitisme ?

R. — Non, écoutez, cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas chez les juifs des gens bien. Je le répète : l’antisémitisme veut dire haine, haine indiscriminée. Et moi, même au cours de ces dernières années de ma persécution, moi qui suis vieux, privé de liberté, j’ai toujours refusé la haine. Je n’ai jamais voulu haïr même ceux qui me haïssaient. Je parle seulement de droit à la critique et j’en explique les motifs. Et je vous dirai de plus : il ne faut pas oublier que, en raison de leurs raisons religieuses particulières, une grande partie des juifs se considéraient supérieurs à tous les autres êtres humains. Ils s’identifiaient au « Peuple élu » de la Bible.

Q. — Hitler aussi disait de la race aryenne qu’elle était supérieure.

R. — Oui, Hitler s’est laissé aller lui aussi à recourir à cette idée équivoque de supériorité. Ce fut là une des causes d’erreurs sans retour. Considérez toutefois qu’un certain racisme était la norme dans ces années-là, non seulement au niveau des mentalités populaires mais aussi au niveau des gouvernements et du système juridique. Les Américains, après avoir déporté les populations africaines et avoir été esclavagistes, continuaient à être racistes, et en réalité ils faisaient de la discrimination contre les Noirs. Les premières lois, dites raciales, d’Hitler ne limitaient pas les droits des juifs plus que n’étaient limités les droits des Noirs dans divers Etats des USA. Il en était de même pour les populations indiennes de la part des Anglais et des Français, qui ne se sont pas comportés tellement différemment avec ce qu’on appelle les sujets de leurs colonies. Et ne parlons pas du traitement que subissaient à l’époque les minorités ethniques de l’ex-URSS.

Q. — Et ensuite comment les choses se sont-elles aggravées en Allemagne, d’après vous ?

R. — Le conflit s’est radicalisé, il a empiré. Les juifs allemands, américains, anglais et la communauté juive mondiale d’un côté, contre l’Allemagne de l’autre. Naturellement, les juifs allemands se sont retrouvés dans une situation toujours plus difficile. La décision qui fut prise ensuite de promulguer des lois très dures rendit la vie vraiment difficile aux juifs en Allemagne. Ensuite, en novembre 1938, un juif, un certain Grynszpan, pour protester contre l’Allemagne, a tué en France un conseiller de notre ambassade, Ernst von Rath. S’ensuivit la fameuse « Nuit de cristal ». A travers le Reich des groupes de manifestants ont brisé les vitrines de magasins appartenant à des juifs. C’est à partir de ce moment que les juifs furent considérés seulement et uniquement comme des ennemis. Hitler, après avoir gagné les élections, les avait, dans un premier temps, encouragés de multiples façons à quitter l’Allemagne. Par la suite, dans le climat de forte méfiance à l’égard des juifs allemands, causé par la guerre et le boycott et en raison du conflit ouvert contre les plus importantes organisations juives mondiales, il les enferma dans des camps, en tant qu’ennemis. Il est certain que pour beaucoup de familles, qui souvent n’avaient rien à se reprocher, ce fut désastreux.

Q. — Par conséquent, pour vous, il faut rechercher chez les juifs eux-mêmes la cause de ce qui leur est arrivé ?

R. — La cause est à rechercher un peu de tous les côtés. Chez les Alliés, aussi, qui déclenchèrent la seconde guerre mondiale contre l’Allemagne, à la suite de l’invasion de la Pologne, pour revendiquer des territoires où la forte communauté allemande était soumise à d’incessantes vexations. C’étaient des territoires qui avaient été placés par le Traité de Versailles sous le contrôle de l’Etat polonais nouveau-né. Contre la Russie de Staline et l’invasion de cette dernière dans le reste de la Pologne, personne n’a bougé le petit doigt. Mieux : à la fin du conflit, qui avait pris naissance officiellement pour défendre précisément indépendance de la Pologne contre les Allemands, on fit cadeau à Staline, sans façon, de tout l’Est européen, Pologne comprise.

Q. — Donc, toute politique mise à part, vous épousez les thèses historiques révisionnistes ?

R. — Je ne comprends pas bien ce qu’on entend par révisionnisme. Si nous parlons du procès de Nuremberg de 1945, alors je peux vous dire que ce fut une chose incroyable, une grande mise en scène créée exprès pour déshumaniser le peuple allemand et ses chefs aux yeux de l’opinion publique mondiale. Pour s’acharner sur le vaincu mis désormais dans l’impossibilité de se défendre.

Q. — Qu’est-ce qui vous fait dire cela ?

R. — Que peut-on dire d’un prétendu tribunal qui juge seulement les crimes des vaincus et non ceux des vainqueurs ; où le vainqueur est en même temps accusateur public, juge et partie lésée et où les articles du délit ont été spécialement créés après la constatation des faits, autrement dit pour condamner rétroactivement ? Le président américain Kennedy lui-même a condamné ce procès en le qualifiant de chose « dégoûtante » en ce que « les principes de la constitution américaine avaient été violés pour punir un adversaire vaincu ».

Q. — Si vous voulez dire que le délit de crime contre l’humanité qui a permis de condamner à Nuremberg n’existait pas avant d’être invoqué par ce tribunal international, cela veut dire en tout cas que les accusations concernaient des faits quand même terribles.

R. — A Nuremberg, les Allemands furent accusés du massacre de Katyn, et puis en 1990 Gorbatchev reconnut que c’étaient eux, les accusateurs russes, qui avaient tué les vingt mille officiers polonais par une balle dans la nuque dans la forêt de Katyn. En 1992, le président russe Eltsine produisit également le document original contenant l’ordre signé de Staline. Les Allemands furent aussi accusés d’avoir fait du savon à partir des juifs. Des échantillons de ce savon aboutirent dans les musées des USA, en Israël et dans d’autres pays. Il fallut attendre 1990 pour qu’un professeur de l’Université de Jérusalem étudie les échantillons et finisse par admettre qu’il s’agissait d’une escroquerie.

Q. — Oui, mais les camps de concentration ne sont pas une invention des juges de Nuremberg.

R. — Dans ces années terribles de guerre, enfermer dans des Lager (en italien ce sont les camps de concentration) les populations civiles qui présentent un danger pour la sécurité nationale était une chose normale. Dans le dernier conflit mondial les Russes en ont fait autant, tout comme les USA. Ces derniers en particulier avec les citoyens américains d’origine orientale.

Q. — Toutefois, en Amérique, dans les camps de concentration pour les populations d’ethnie japonaise il n’y avait pas de chambres à gaz ?

R. — Comme je l’ai dit, à Nuremberg on a inventé une infinité d’accusations. Pour ce qui concerne le fait que dans les camps de concentration il y avait des chambres à gaz, nous attendons encore les preuves. Dans les camps, les détenus travaillaient. Beaucoup de détenus sortaient du Lager pour travailler et rentraient le soir. Le besoin de main-d’œuvre pendant la guerre est incompatible avec la possibilité qu’au même moment il y ait eu, dans quelque point du camp, des files de personnes se rendant à la mort par gazage. L’activité d’une chambre à gaz est envahissante, mortelle, et même à l’extérieur elle est terriblement dangereuse. L’idée d’envoyer à la mort des millions de personnes de cette manière, dans le lieu même où vivent et travaillent d’autres personnes sans que ces dernières s’aperçoivent de quoi que ce soit, c’est de la folie, difficilement réalisable d’un point de vue pratique.

Q. — Mais vous, quand avez-vous entendu parler pour la première fois du projet d’extermination des juifs et des chambres à gaz ?

R. — La première fois que j’ai entendu des choses pareilles la guerre était finie et je me trouvais dans un camp de concentration anglais, j’étais avec Walter Rauff. Nous sommes restés tous les deux pantois. Nous ne pouvions absolument pas croire des choses aussi horribles : des chambres à gaz pour exterminer des hommes, des femmes et des enfants ! Pendant des jours nous en avons parlé entre nous, avec le colonel Rauff et d’autres collègues. Nous avions beau avoir été tous des SS, chacun d’entre nous à son niveau à une position particulière dans l’appareil national-socialiste, mais jamais des choses pareilles n’étaient parvenues à nos oreilles. Imaginez que, des années et des années plus tard, j’ai appris que mon ami et supérieur Walter Rauff, qui avait aussi partagé avec moi des morceaux de pain dur dans le camp de concentration, avait été accusé d’être l’inventeur d’un fantomatique camion à gaz ! On ne peut pas croire à des choses de ce genre quand on a connu Walter Rauff.

Q. — Et tous les témoignages de l’existence des chambres à gaz ?

R. — Dans les camps on n’a jamais découvert des chambres à gaz, sauf celle construite après la guerre par les Américains à Dachau. Il n’existe pas de témoignages fiables sur le plan judiciaire ou historique à propos des chambres à gaz ; à commencer par ceux de certains des derniers commandants et responsables de camp, comme par exemple celui du plus connu des commandants d’Auschwitz, Rudolf Höss. Outre les grandes contradictions de son témoignage, il fut torturé avant de déposer à Nuremberg et, après son témoignage, sur l’ordre des Russes on le fit taire pour de bon en le pendant. Pour ces témoins, considérés comme précieux par les vainqueurs, les violences physiques et morales qu’on leur infligea en cas de manque de complaisance étaient insupportables ; ainsi que les menaces de vengeance sur les membres de leur famille. Je sais, par expérience personnelle en prison et celle de mes collègues, comment les vainqueurs parvenaient à extorquer, dans les camps de concentration, des confessions aux prisonniers, qui souvent ne connaissaient même pas l’anglais. Et puis, le traitement réservé aux prisonniers dans les camps russes de la Sibérie était connu, on signait alors n’importe quel type d’aveux demandé ; un point c’est tout.

Q. — Donc pour vous ces millions de morts sont une invention ?

R. — Moi j’ai connu personnellement les Lager. La dernière fois que je suis allé à Mauthausen, c’était en 1944 pour interroger le fils de Badoglio, Mario, sur l’ordre d’Hitler. J’ai tourné dans ce camp de long en large pendant deux jours. Il y avait d’immenses cuisines en fonction pour les internés et il y avait aussi à l’intérieur du camp un bordel pour leurs exigences. Pas de chambres à gaz. Malheureusement tellement de gens sont morts dans les camps mais pas en vertu d’une volonté de tuer : la guerre, les dures conditions de vie, la faim, l’absence de soins adéquats ont tourné au désastre. Mais ces tragédies des civils, elles étaient à l’ordre du jour non seulement dans les camps mais dans toute l’Allemagne, et principalement à cause des bombardements sans discernement des villes.

Q. — Par conséquent vous minimisez la tragédie des juifs : l’Holocauste ?

R. — Il ne s’agit pas de minimiser, une tragédie est une tragédie. S’il y a un problème, c’est celui de la vérité historique. Les vainqueurs du second conflit mondial avaient intérêt à ce qu’on ne leur demande pas de rendre compte de leurs crimes. Ils avaient rasé des villes allemandes entières où il n’y avait pas un soldat, et ce pour tuer des femmes, des enfants et des vieillards et ainsi affaiblir la volonté de combattre de leur ennemi. C’est ce qui est arrivé à Hambourg, à Lübeck, à Berlin, à Dresde et à tant d’autres villes. Ils profitaient de la supériorité de leurs bombardiers pour tuer impunément et avec une cruauté folle les civils. Puis c’est arrivé à la population de Tokyo et, finalement, avec les bombes atomiques, aux civils de Nagasaki et d’Hiroshima. Pour cette raison il était nécessaire d’inventer des crimes spéciaux commis par l’Allemagne et de les colporter suffisamment pour présenter les Allemands comme des créatures maléfiques et autres non-sens : des sujets de romans d’horreur sur lesquels Hollywood a tourné des centaines de films. D’ailleurs, depuis lors la méthode des vainqueurs de la deuxième guerre mondiale n’a pas beaucoup changé : à les entendre ils exportent la démocratie à l’aide de ces prétendues missions de la paix contre les canailles, ils décrivent des terroristes qui ont commis des actes toujours monstrueux, indicibles. Mais dans la pratique ils attaquent surtout au moyen de leur aviation ceux qui ne se soumettent pas. Ils massacrent les militaires et les civils qui n’ont pas les moyens de se défendre. Finalement, d’une intervention humanitaire à l’autre dans divers pays, ils placent, sur les fauteuils des gouvernements, des marionnettes qui servent leurs intérêts économiques et politiques.

Q. — Mais alors certaines de ces preuves inattaquables comme les films et les photographies des camps, comment les expliquez-vous ?

R. — Ces films sont une preuve supplémentaire de la falsification. Presque tous proviennent du camp de Bergen-Belsen. C’est un camp où les autorités allemandes envoyaient les internés des autres camps qui étaient inaptes au travail. Il y avait à l’intérieur un secteur pour convalescents. Rien que cela en dit long sur la volonté des Allemands d’assassiner : il semble étrange que, en temps de guerre, on mette en place une structure pour accueillir ceux qu’on voulait gazer. Les bombardements de 1945 ont laissé ce camp dénué de vivres, d’eau et de médicaments. Une épidémie de typhus s’est répandue qui a causé des milliers de malades et de morts.

Ces films datent de ces faits, lorsque le camp de réfugiés de Bergen Belsen, dévasté par l’épidémie, en avril 1945, était alors entre les mains des Alliés. Les scènes furent tournées exprès, à des fins de propagande, par le metteur en scène anglais Hitchcock, le maître de l’horreur. Il est affreux de voir le cynisme, l’absence de tout sens d’humanité avec lesquels encore aujourd’hui on spécule sur ces images. En les projetant pendant des années sur les écrans de télévision, accompagnées de fonds musicaux angoissants, on a trompé le public en associant, avec une ruse impitoyable, ces scènes terribles aux chambres à gaz, alors qu’elles n’avaient aucun rapport. Un faux !

Q. — D’après vous, le motif de toutes ces mystifications serait, de la part des vainqueurs, de couvrir leurs crimes ?

R. — Dans un premier temps il en fut ainsi. Un scénario identique à celui de Nuremberg fut inventé aussi par le général Mc Arthur au Japon avec le procès de Tokyo. Pour pendre les accusés ils imaginèrent d’autres histoires et d’autres crimes. Pour criminaliser les Japonais qui avaient été victimes de la bombe atomique, ils allèrent à l’époque jusqu’à inventer des accusations de cannibalisme.

Q. — Pourquoi « dans un premier temps » ?

R. — Parce que par la suite la littérature sur l’Holocauste fut utilisée principalement par l’Etat d’Israël pour deux raisons. La première est bien expliquée par un écrivain juif fils de déportés : Norman Finkelstein. Dans son livre L’Industrie de l’Holocauste, il explique comment cette industrie a rapporté, à travers une campagne de revendications, des milliards d’indemnisations dans les caisses des institutions juives et dans celle de l’Etat d’Israël. Finkelstein parle d’un « véritable racket d’extorsions ». Pour ce qui concerne le second point, l’écrivain Sergio Romano, qui n’est certes pas un révisionniste, explique qu’après la « guerre du Liban », l’Etat d’Israël a compris qu’en augmentant et en mettant l’accent sur l’aspect dramatique de la « littérature sur l’Holocauste » cela lui aurait procuré des avantages dans son contentieux territorial avec les Arabes et « une sorte de semi-immunité diplomatique ».

Q. — Dans le monde entier on parle de l’Holocauste comme d’extermination, mais vous, vous avez des doutes ou vous le niez carrément ?

R. — Les moyens de propagande de ceux qui aujourd’hui détiennent le pouvoir mondial sont inextinguibles. Au travers d’une sous-culture historique créée spécialement et divulguée par la télévision et le cinéma, on a manipulé les consciences en travaillant sur les émotions. En particulier les jeunes générations, à commencer par l’école, ont été soumises à un lavage de cerveaux, abreuvées d’histoires macabres pour assujettir leur liberté de jugement. Comme je vous l’ai dit, voilà 70 ans que nous attendons les preuves de ces méfaits que conteste le peuple allemand. Les historiens n’ont pas trouvé le moindre document qui concernerait les chambres à gaz : pas un ordre écrit, pas un compte rendu ou un avis de la part d’une institution allemande, pas un rapport d’un employé. Rien de rien.

En l’absence de document, les juges de Nuremberg ont considéré comme acquis que le projet qui s’intitulait « Solution finale du problème juif » à l’étude dans le Reich, qui évaluait les possibilités territoriales permettant d’éloigner les juifs de l’Allemagne et par la suite des territoires occupés, y compris la possibilité de transfert à Madagascar, était un code secret de couverture qui signifiait leur extermination. C’est absurde ! En pleine guerre, alors que nous étions encore vainqueurs aussi bien en Afrique qu’en Russie, les juifs, qui avaient été en un premier temps simplement encouragés, furent poussés, à la fin 1941, de toutes sortes de façons à quitter l’Allemagne de manière indépendante. Ce n’est que deux ans après le commencement de la guerre que commencèrent les mesures restreignant leur liberté.

Q. — Admettons que l’on découvre les preuves dont vous parlez. Je veux dire un document signé d’Hitler ou d’un autre dignitaire. Quelle serait votre position ?

R. — Ma réponse serait celle d’une condamnation décisive de faits de ce genre. Tous les actes de violence indiscriminée contre des communautés, sans même tenir compte des responsabilités individuelles, sont inacceptables, et absolument condamnables. Ce qui est arrivé aux Indiens d’Amérique, aux koulaks en Russie, aux Italiens enfouis dans les fosses en Istrie, aux Arméniens en Turquie, aux prisonniers allemands dans les camps de concentration américains en Allemagne et en France, comme dans les camps russes, les premiers qu’on a laissés mourir de faim volontairement par la volonté du président Eisenhower, les seconds par celle de Staline. Ces deux chefs d’Etat n’ont volontairement pas respecté la convention de Genève pour sévir jusqu’à la tragédie. Tous ces épisodes, je le répète, sont à condamner sans restriction, y compris les persécutions faites par des Allemands au détriment de juifs ; qui ont indubitablement eu lieu. Mais les vraies, non celles qui ont été inventées par la propagande.

Q. — Vous admettez donc la possibilité que ces preuves, qui auraient échappé à une éventuelle destruction pratiquée par les Allemands à la fin du conflit, pourraient un jour survenir ?

R. — Je vous ai déjà dit que certains faits doivent absolument être condamnés. Par conséquent en raisonnant par l’absurde si nous devions trouver demain des preuves sur les chambres à gaz, la condamnation de choses aussi horribles, de celui qui les a voulues et de qui les a utilisées pour tuer, devrait être sans discussion et totale. Vous voyez, j’ai appris que dans la vie les surprises peuvent ne jamais finir. Mais dans ce cas précis, je crois pouvoir exclure la chose avec certitude parce que pendant presque soixante ans les documents allemands, séquestrés par les vainqueurs de la guerre, ont été examinés et évalués par des centaines et des centaines de chercheurs, si bien que ce qui n’a pas émergé à ce jour pourra difficilement émerger à l’avenir. Pour une autre raison je dois considérer la chose comme extrêmement improbable et je vous explique pourquoi : alors que la guerre était déjà bien engagée, nos adversaires ont commencé à insinuer des soupçons sur des activités homicides dans les Lager. Je parle de la déclaration interalliée de décembre 1942, dans laquelle on parlait généralement de crimes barbares de l’Allemagne contre les juifs et on prévoyait la punition des coupables.

Puis, à la fin de 1943, j’ai appris qu’il ne s’agissait pas de propagande de guerre générale, mais qu’en réalité nos ennemis pensaient fabriquer de fausses preuves de ces crimes. La première nouvelle me fut donnée par mon compagnon de cours, un grand ami, le capitaine Paul Reinicke, qui passait ses journées en contact avec le numéro deux du gouvernement allemand, le Reichsmarschall Göering : il était son chef d’escorte. La dernière fois que je l’ai vu je lui ai fait part de ce projet de véritables falsifications. Göering était furibond du fait qu’il considérait ces mystifications comme infamantes aux yeux du monde entier. Précisément Göring, avant de se suicider, contesta violemment devant le tribunal de Nuremberg la production de preuves falsifiées.

Un autre signe me fut donné par le chef de la police Ernst Kaltenbrunner, l’homme qui avait remplacé Heydrich après sa mort et qui fut ensuite envoyé à la potence à la suite du verdict de Nuremberg. Je l’ai vu vers la fin de la guerre pour lui rapporter les informations recueillies sur la trahison du roi Victor Emmanuel. Il m’indiqua que les futurs vainqueurs étaient déjà à l’œuvre pour construire de fausses preuves de crimes de guerre et autres atrocités qu’ils auraient inventées sur les Lager comme preuves de la cruauté allemande. Ils se mettaient déjà d’accord sur les détails sur la façon de mettre en scène un procès spécial pour les vaincus. Mais surtout j’ai rencontré en août 1944 le collaborateur direct du général Kaltenbrunner, chef de la Gestapo, le général Heinrich Müller. Grâce à lui j’avais réussi à fréquenter le cours des élèves officiers. Je lui devais beaucoup et il m’avait pris en affection. Il était venu à Rome pour résoudre un problème personnel de mon commandant, le colonel Herbert Kappler.

À cette époque, la cinquième armée américaine était sur le point de percer à Cassino, les Russes avançaient vers l’Allemagne. La guerre était déjà inexorablement perdue. Ce soir-là il me demanda de l’accompagner à son hôtel. Comme il y avait entre nous un minimum de confiance, je me permis de lui demander des détails importants sur la question. Il me dit que, grâce à l’espionnage, il avait eu la confirmation que l’ennemi, dans l’attente de la victoire finale, était en train d’essayer de fabriquer les preuves de nos crimes pour mettre en place un procès spectaculaire de criminalisation de l’Allemagne une fois vaincue. Il avait des nouvelles précises et il était sérieusement inquiet.

Il soutenait qu’il ne fallait pas se fier à ces gens parce qu’ils n’avaient ni sens de l’honneur ni scrupules. J’étais jeune alors et je n’accordai pas le juste poids à ses paroles mais les choses, en fait, se passèrent exactement comme le général Müller m’avait dit. Voilà les hommes, les dignitaires qui, selon ce qu’on raconte aujourd’hui, auraient imaginé et organisé l’extermination des juifs par chambre à gaz ! Je trouverais cela ridicule s’il ne s’agissait pas de faits tragiques. C’est pourquoi, lorsque les Américains, en 2003, ont agressé l’Irak sous prétexte qu’il possédait des « armes de destruction massive », avec tant de faux serments prêtés devant le conseil de sécurité de l’ONU par le secrétaire d’État Powell, alors que c’était eux précisément qui avaient été les seuls à les utiliser dans la guerre, je me suis dit : rien de nouveau !

Q. — Vous-même, qui êtes citoyen allemand, savez-vous que des lois en Allemagne, en Autriche, en France, en Suisse punissent de prison celui qui nie l’Holocauste ?

R. — Oui, les pouvoirs forts mondiaux les ont imposées et sous peu les imposeront aussi en Italie. La ruse ce sera en fait de faire croire aux gens que celui qui, par exemple, s’oppose au colonialisme israélien ou au sionisme en Palestine est antisémite ; que celui qui se permet de critiquer les juifs est toujours et de toute façon antisémite ; que celui qui ose réclamer les preuves de l’existence de ces chambres à gaz dans les camps de concentration, c’est comme s’il approuvait l’idée d’exterminer les juifs. Il s’agit d’une falsification éhontée. Ces lois démontrent justement la peur que la vérité vienne à la surface. Visiblement on redoute qu’après la campagne de propagande à base d’émotions, les historiens ne s’interrogent sur les preuves, les chercheurs ne se rendent compte des mystifications.

Ces lois vont justement ouvrir les yeux à qui croit encore à la liberté de pensée et à l’importance de l’indépendance de la recherche historique. Il est évident que pour ce que j’ai dit je pourrais être poursuivi, ma situation pourrait certainement empirer mais je devais raconter les choses telles qu’elles se sont réellement passées, le courage de la sincérité était un devoir à l’égard de mon pays, une contribution, à l’occasion de mes cent ans, à la rédemption et à la dignité de mon peuple.
 Source :
http://olodogma.com/wordpress/2013/10/12/0421-la-mort-derich-priebke-livre-un-important-message/

59 commentaires:

Sisyphe a dit…

ça ne m'étonne même pas, ça ne retire en rien la folie d'Hitler mais ça montre bien ce que je savais déjà, tout le monde est mouillé dans cette histoire et il y a eu des mensonges.

Empecheurdetounerenrond a dit…

Ror je te soupçonne d'être un descendent d'ancien SS au vue d'autant article sur les juifs sionistes .
Tu dois vraiment pas les appréciées et je te comprend .
Je n'ai pas connu la guerre mondial car je suis né quelques années après . Mais ce témoignage sonne vrais je la ressent au fond de moi .
Merci mon Dieu de m'avoir fais détester l’histoire de Fernand Cahen, dit Fernand Nathan

Rorschach a dit…

@ Empecheurdetounerenrond

Oui, ce témoignage sonne vrai et c'est tout ce qui compte.

Phil deFer a dit…

En fait, c'est très simple.. Allez lire le Livre d'Esther dans l'Ancien Testament.. Nous vivons exactement cette histoire depuis 1 siècle... et les juifs la connaissent bien cette histoire d'Esther.. au point d'en avoir fait l'une de leurs principales fêtes: POURIM... Et Julius STREICHER l'avait très bien compris, puisqu'il lança à ses bourreaux juste avant d'être pendu à Nuremberg en 1946: "1946 POURIM!"

Anonyme a dit…

bonjour rorschach vous avait la source de cette passionnante interview ? si il ne s'agit pas d'un fake bien sur . merci

osmont norbert a dit…

il faut avoir lu l'histoire de la FED d'eustache mullins pour comprendre qui finance les guerres et savoir qui possede les médias pour savoir qui et comment on fabrique les événements et inventent une histoire conforme aux gains escomptés.

les universitaires ont ânonné le bredouillat culturel convenu pour faire de nous des moutons prets à brouter une histoire convenue, le pli a été pris pour plusieurs générations.
le net a permi la divulgation de faits dont la publication était bloquée (les anecdoctes ne manque pas : le livre sur la fed de mullins à été brulé en place publique en allemagne apres 1945)
il est difficile pour les gobes-conditionnement de renacler contre le picotin avarié.
il faudrait commencer à mettre le doigt dans l'engrenage de la remise en question
de notre culture et reconnaitre qu'elle a construite pour calibrer notre compréhension de l'histoire sur des raisons secondes apparentes et non les raisons 1éres cachées.
le livre de mullins montre qui a financé les 2 guerres mondiales et donc hitler.
Mais il n' pas franchement abordé le role des loges, là où est planifiée la feuille de route de ce qui émerge et de ce qui sombre.
la fuite collective devant la compréhension du 11-9 comme acte rituel fondateur du nouveau siécle a confirmé la fuite devant la compréhension des racines et motivations du 3éme reich de 1000 ans.
on retrouves les même symboles occultes dans lés decors officiels des usa que ceux qui étaient utilisés dans les decors officiels nazis
ce seul fait montre la persistance du ême pouvoir destructeur qu'ont si bien montré les usa.
vous connaissez la chanson d' henri salvador :
faut rissnner ,faut rissoner avant que le ciel nous tombe
sur la tête ....avec Eusache débouchez vous les trompes (l'oeil
bien sur, l'oeil omniprésent qui regarde tout et que personne
ne remarque) ......une histoire en trompe l'oeil ........

Anatole Patachon a dit…

Réflexion faite, quand on comptabilise toutes les supercheries tricotées par les USA ces 30 dernières années, certaines particulièrement énOrmes et éhontées, et que d'autre part on ne peut que constater l'omniprésence et la dominance des Juifs dans le secteur planétaire des finances, responsable de tant de maux, et dans celui des Médias officiels qui ne se cachent même plus pour manipuler l'information, il se pourrait très bien que les populations aient été également manipulées sur l'affaire de la seconde guerre mondiale et de l'Allemagne.
Il y a quand même eu quelques trucs assurément pas nets durant la guerre, je pense à Ouradour et aux exactions du gouvernement de Vichy (ce qui ne nous a pas empêché d'élever l'un de ses membres au rang de Président de notre République quelques années plus tard..), mais objectivement ce témoignage est au moins aussi crédible que tout ce qui est écrit dans les manuels d'Histoire.
Personnellement, les Juifs qu'il m'est arrivé de fréquenter sur le plan professionnel ou personnel ne m'ont jamais laissé une impression impérissable quant à leur loyauté. Une poignée d'entre eux mériteraient même de sérieux coups de bâtons, mais ce n'est qu'une expérience sans doute peu représentative de la globalité. Il doit bien y avoir des Juifs intègres, honnêtes, désintéressés, respectueux des autres ethnies, non ?

Zangao a dit…

Une chose est certaine, c'est que les alliés ont délibérément coupé toutes ressources aux camps.......... et que c'est beaucoup moins rabaché que la shoananas. ....

Denis a dit…

Je ne suis pas sur qu Hitler fut le plus fou de l équipe

http://library.flawlesslogic.com/1bacque_fr.htm

http://laveritablenaturedujudaisme.blogspot.co.uk/2012/06/hitler-co-fondateur-de-letat-disrael.html

Empecheurdetounerenrond a dit…

Pour ceux qui ont encore des doutes
Soyez curieux
On enquête sur le 11 septembre......pourquoi pas sur la Shoah ?
http://www.erichufschmid.net/HoloHoax/Holocaust-Deniers-F.html

Berni orgonus a dit…

Faut pas exagérer ,et les centaines d' expériences filmées par les nazi eux même
comme le l'ange de la mort DrMengele , heureusement des milliers de victimes des atrocités ont témoignés de toute l'Europe occupée , non ce n'étaient pas des mensonges .et même si il est vrais que les Rothschild ect.. sont bien les tireurs de ficelles !

JahBless a dit…

Très beau témoignage, clair et honnete. Il n'est pas le premier à dénoncer la supercherie. Et comme il le dit, les USA et Israel continuent d'employer la même technique de propagande mensongère pour parvenir à leurs fins...

Rorschach: quelle est la source de cet interview stp? D'habitude tu l'indiques en fin d'article.

Rorschach a dit…

Je l'ai trouvé en commentaire sur un site, la source n'était pas précisée.

JahBless a dit…

D'après Egalité&Réconciliation, qui consacre aussi un article à cette interview, elle aurait été mise en ligne hier par le journal britannique International Business Times.

eltorres220686 a dit…

comment decredibiliser un blog en un article... non mais serieux vous etes deconnectés de la realité les gars... redescendez sur terre un peu et soyez objectifs. La cruauté nazi n'est plus a prouvé on parle pas d'un false flag la mais d'une verité historique qui a couté la vie a des millions de personnes.

Anonyme a dit…

PoM
Euuuh.....Une vérité historique certes, mais dictée par les vainqueurs. Je ne serai trop vous conseiller ce petit reportage "Diffamation"qui parle du fondateur du sionisme et d'Israel en général: http://www.youtube.com/watch?v=8YREhRwqAqQ

Ibra Timité a dit…

Interview intéressante qui confirme certaines choses que je savais. Il faut en effet regard l'histoire avec froideur, lucidité et recul et non entrer dans des délires émotionnelles qui brouillent la raison. J'ai aussi vu comment on conditionne les jeunes juifs pour leur faire croire à des mythes afin de mieux les manipuler. Ce que dit cet homme dans cet interview est sensé et réfléchi. Tout comme ce que dit le professeur Faurisson d'ailleurs. Alors qu'en face on ne trouve qu'hystérie, agressivité et délires. Certains refusent de croire que nous vivons dans une matrice car ils ont peur mieux ils sont terrifiés des implications d'une telle vérité. Ils ont peur de la taille et de l'épaisseur du mur de mensonges qui nous masque la vérité. Moi je leur dis, plus rien ne peut me surprendre et je ne crois pas en la version officielle de la seconde guerre mondiale comme je n'ai jamais cru en la version officielle de la mort de Kennedy ou du drame du 11 septembre 2001. Nous sommes dans un monde où les terroristes se font passer pour des victimes pour manipuler et agir à leur guise. Les élites juives sionistes sont des championnes de la spéculation et la seconde guerre mondiale en est un exemple patent. En tout merci Ror d'avoir publié cet article instructif. Ceux qui recherchent la vérité apprécieront.

Anonyme a dit…

raffian

@empecheurdetournerenrond
je vous cite " on enquete sur le 11 septembre pourquoi pas sur la shoah ... " Souhaitez vous que je vous presente une personne qui a ete une année et demi au camp de buchenwald qui a subit maltraitances, viols par les ss allemands a l'age de 14 ans a 15 ans ?? Vous tenez les memes propos que jm lepen. scandaleux et je pese mes mots.

Anonyme a dit…

Mr Black
Salutations ô Homme de bonne volonté .
..........................................................
L'histoire est écrite par les vainqueurs.
Robert Brasillach
.......................................................
Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et les gens le croiront .
Goebbels
......................................................
Il y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements ?
Honoré de Balzac
........................................................
« L'histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord. »
Napoléon Bonaparte
........................................................






Berni orgonus a dit…

eltorres220686
Tout à fait d'accord , un seul exemple parmi les milliers d'exactions on peut déjà cité
le massacre en France de la ss Das reich à Ouradour sur Glane.
Non qu'on soit contre le sionisme absolu passe encore ,mais nier les milliers de preuves les atrocités des nazi,, la c'est de la stupidité inculte .
c'est comme si je disais que Nagasaki et Hiroshima était un mensonge !
Un peu de bon sens et faite la part des choses .

Berni orgonus a dit…

Oui Anonyme on connais tous déjà ces citations ,
mais les s.s n'était pas des bisounours ,d'ailleurs la citation de Goebbels
parle d'elle même,
Au fait la milice française était aussi des braves je suppose..

Grand Sceau a dit…

pour la gloire de Yahvé/Israel....

Astrid a dit…

@Berni orgonus 10:47
pour cela qu'on a retrouvé des balles US. (encore un gros pipeau)....

osmont norbert a dit…

s'obnubiler sur le nazisme comme cause 1ere est une fuite devant
la responsabilité collective car le nazisme, les responsables
du monde entier ont pu voir dans la presse et dans l"'actualité
sa progression, ses methodes ses processions ses rassablement
gigantesques, ses incantations,l'extraordinaire envoutement
collectif pour le fuhrer ;ils ont vu les jeux olympiques de berlin
et qu'on fait les responsables politiques de l'époque dont beaucoup
étaient dans les loges RIEN puisque la fed finance
la tentative de créer une race élue pour remplacer le peuple élu
c'est dans la même ligne d'exterimination des opposants considérés
commes tel.
Car les massacres récurents des peuples par les hébreux dans
l'ancien testament,c'est au nom de javeh au nom des 10
commandements , dont tu ne tureas pas , que Josué
le successeur de moise trucide à tout va .

Cela est respectable mais les crimes des nazis c'est affreux.
Il serait temps de mettre dans le même sac tous les agresseurs
qui au nom d'une cause vont trucider les autres et il sont de tous
les continents et de toutes les religions

Voilà l'état de civilisation du kali yuga non pas l'universalité ethique
où chacun a sa place selon ses mérites mais
des communautarismes en tous genres en guerre ,conformes à la formule
de l'apocalypse la guerre de tous contre tous.

quelle difference y a t'il entre les messacres faits par les hébreux
et les autres génocides ?
génocide des vendéens en france, génocide des peaux rouges aus usa,
génocide des arméniens en turquie , génocide des ukrainiens en urss
la difference c'est le label rouge : javeh.
quelle difference y a t'il entre le peuple élu et la race aryenne élue ?
le label rouge: javeh.
Qui se ressemble karmiquement s'assemble karmiquement
pour une résolution oeucuménique du kama.

Comment un boureau peut il de désidentifier de son modele de
comportement s'il ne vit pas lui même la condition de victime.

ah ce karma c'est encore plus épouvantable que les comportements
qu'il régule !!!!!! le seigneur du karam est un salaud.

mais non ,je vous assure c'es pas le karma ,j'en suis certain.
Qui séme le vent récolte l'acalmie c'est écrit de source sure

il eut été surprenant que dans le kali yuga "le royaume de justice"
régne selon l'appel du christ .mais maintenant que e kali yuga
fait des prolongations
il serait temps d'abandonner les mensonges du royaume de d'injustice
qui sont d'autant plus grands que celui qui les professe a de pouvoir
dans ce royaume de d'injustice .
.
Tous ces comptes d'épicier sur la culpabilité font les affaires
de ceux qui veulent faire prolongation des ténebres

tous ceux qui ont participé notablement (la notabilité ,c'est extra)
au royaume d'injustice auront du mal à respirer dans
le royaume de justice qui les attend .
il leur faudra un retour sur terre pour bénéficier d'un peu
d'oxygene du karma ,histoire de se faire souffler
dans les bronches :souffler n'est pas jouer pour eux.
mais quand en aura-t-on fini avec les avatars des
asmathiques pleunichards ?
pour les déliquants planétaires, surtout avec une truelle,
il faut un karma calibre "gros oeuvre".
lé karma c'est béton

Roland a dit…

Berni personne ne dit que la guerre est faite de bons sentiments mais que les chambres à "gaz homicide" sont et seront toujours soumises a controverses.
Je me suis penché sur ce problème mais la loi gayssot ne m'autorise pas à faire un résumé.
De plus je vois le mot juif sans arrêt dans les commentaires, juste un petit rappel:
- Sioniste est un gouvernement.
- Juive une religion.
- Théocratie: une religion qui gouverne un État.
Le paradoxe d’Israël est que c'est l’État qui gouverne la religion (sous le motif de défendre ses intérêts comme si les juifs ne pouvait pas défendre leurs intérêts eux même; regardez l’État républicain musulman iranien se débrouille très bien sans intermédiaire).
Et ne cite pas Ouradour sur Glane car ces faits aussi sont soumis a controverses.
..
Quand à Nagasaki et Hiroshima là aussi il y a controverse est à mon avis se sont deux expériences scientifiques car si elles avaient été larguées dans une zone non peuplé, Hirohito, à bout, exsangue, n'aurait eu aucune peine a signer sa reddition déjà sur son bureau, les deux B.A n'étaient pas nécessaire.
En espérant que tu aies compris toute la subtilité de la phrase
L'histoire est une suite de mensonge sur lesquels tombe d'accord les vainqueurs.

Skeptikos Evlavis a dit…

Avec ce genre de sujets on marche en terrain miné. Je ne vais ni approuver ni infirmer ce qu'il dit, je me dis que si un nouvel ordre mondial totalitaire nous tombe dessus, on pourra se dire que ce témoignage était sincère et réel.

Anonyme a dit…

Mr Black

@Berni orgonus

C'est l'arbre qui cache la foret. Ôte tes oeillères ensuite nous parlerons d'égal à égal.
Si seulement le malheur mais aussi les abus des uns et des autres, indigner l'humanité autant que la shaoh,assurément il n'y aurait plus de guerre dans le monde. Si seulement vous vous montriez aussi virulent à l'égard de ceux qui commettent l'iniquité,assurément le monde ne serait pas ce qu'il est. Puisque dans un soucis de justice et d'honnêteté vous seriez prompt à juger le fauteur de trouble.
Car voici vos mains sont couvertes du sang des innocents de part votre apathie mais cela vous ne vous en souciez pas.Car en vérité vous faites preuve d hypocrisie.
« Tu distingues le brin de paille dans l’oeil de ton frère,
mais tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien. Quand tu en auras fini
avec la poutre de ton oeil, alors tu verras clair et tu pourras enlever le brin
de paille de l’oeil de ton frère. »Yéshoua.

hujo a dit…

Il ya encore tellement de gens sensible....pfiouuu

lotus a dit…

J'ai regardé une vidéo d'une heure l'autre jour, c'était sur nos "sauveurs"américains. Les GI ont violé et tué beaucoup de femmes, en Pologne, en Russie, en Italie, et en France; mais là ou ils ont été pires, c'est en Allemagne! Ils se sont carrément vengés sur elles.Le tribunal américain punissait ses soldats noirs pour montrer l'exemple, mais ces soldats noirs n'étaient pas les pires de tous...

Casper a dit…

Salut Tout le Monde,
Un grand MERCI à toi Rorsach, pour cet article plus qu'intéressant et XXXXX Merci aux commentateurs pour vos liens. Faudrait ARRETER d'être taxé d'antisémitisme à chaque fois que l'on découvre une vérité qui les dérangent. . . On dit qu'aucun mensonge ne peut emprisonner LA Vérité éternellement ;-).

Empecheurdetounerenrond a dit…

@raffian anonyme
Attention il ne faut pas faire d'amalgame avec ce que j'ai copier /coller et mes propos ... De là me comparer a JM Lepen .. Je pense sincèrement que vous devriez vous calmer car je n'en ais rien à fiches des politocards ..

Je te pose juste une question et répond moi sincèrement , tu pense que les ricains , les français , les polonais , les russes , les juifs et tout les alliés avaient les mains propres ????? Dans ces guerres ..
.
Franchement si tu me répond oui t'es I.RE.CU.PE.RA.BLE .
Il n'y a pas que de saint sauveur dans une guerre . Il y a bcp de tortionnaire psychopathe .
Y a pas besoin de guerre pour comprendre que les tarés sont en liberté dans le monde ..
C'est tout les jours que les gens se font séquestrer , torturer , violer exécuter .... gratuitement . et particulièrement des enfants .. Tous simplement abjecte pfffff...
Franchement c'est toi qui me fait le plus pité car il me semble que tu n'est pas prés à l’admettre . Je suis désolé , pardonne moi , merci JE T'AIME .. Ok :)
Non mais quel souffrance
PS* Je souhaite de tous coeur que toi , la ou les personnes qui ont subit ces atrocités retrouve la paix intérieur et lâche prise à ce qui est passer au lieu de cracher ta haine sur ces sujets dit "sensible"

ON ESSAYENT DE COM.PREN.DRE ce gros merdier ... Capich ;)

La V.O j'en veux pas c'est trop sulfureux , ça brules les doigts et les yeux , l'odeur est répugnante comme cette P****n de réalité

Empecheurdetounerenrond a dit…

@Berni orgonus
Ce qui est inculte c'est la stupidité des gens à croire qu'une guerre est propre et chirurgical .
Je te répons mais ne te sens surtout pas viser . ;)

eltorres220686 a dit…

en pologne, les allemands on remplis une ancienne carriere avec des cadavres suite a l'execution au fusil a bout bortants de dizaine de milliers de juifs. mais les allemands les ont ptete prevenus qu'il ne fallait pas resté la ?
les nazis voulaient exterminer les juifs sinon prouvait moi le contraire.
je vais finir par croire que vous etes contre le judaisme. tout les juifs ne sont pas sioniste et puis ca reste le peuple temoin de Dieu qui preserve sa parole et son savoir. Malheuresement ils en ont oublié l'essence et son resté bloqué sur les ecritures

eltorres220686 a dit…

osmont norbert j'ai rien compris a ton charabia ... et le texte de l'anonyme est pas mal mais ca devie souvent en hors sujet tout ca ...

Anonyme a dit…

Pouet'Pouet'
" ... Les historiens n’ont pas trouvé le moindre document qui concernerait les chambres à gaz ..."
Tout d'même. Il n'a jamais entendu parler du Struthoff en Alsace ?

Je l'ai visité plusieurs fois. Notamment, juste avant l'incendie des baraquements qui se trouvaient après l'entrée.

Il y a une chambre à gaz et des photos des cadavres que les prisonniers sortaient de cette même chambre à gaz avec des crochets.

Plus loin dans le bloc se trouve la salle "d'autopsie".

Alors ?

Anonyme a dit…

Ouranos

A noter qu'il y a un lien important qui existe entre les francs maçons et le judaïsme : juifs et francs maçons vénèrent tous les 2 le temple de Salomon et ses piliers, Boaz et Jakin. D'ailleurs Salomon est un personnage assez mystérieux...

Peut être que l'élite a vu dans la puissante et riche diaspora juive un outil pour remodeler le monde. Je ne pense pas que les juifs soient à l'origine du plan mondialiste.
Je dirais qu'à partir du 17e (Cromwell) et 18e siècle (révolution Française), les communautés juives, de par leur histoire antique (vraie ou non), leur puissance financières, leur idéologie (peuple élu vs goyms, mosaïsme, noachisme, destruction et asservissement des autres nations explicitement ordonné dans la torah....) et leur esprit déraciné, révolutionnaire, moderne et cosmopolite, ont été "approchées" et utilisées jusqu'à aujourd'hui pour servir la cause, consciemment ou non.
Certains dirigeants juifs (style Rothschild) ont sans doute adhéré en pleine connaissance de cause, mais je ne pense pas qu'ils soient très nombreux.
L'acharnement à vouloir créer un État juif viable à coup de guerre mondiale et de crises financières a, je pense, un objectif plus élevé.

eltorres220686 a dit…

Torah , Evangiles et Coran j'ai lu de tout ... et a part mon bon sens je vois pas trop ou aller ... qu'est ce que c'est compliqué de vouloir comprendre et trouver la seule et unique verité

Anonyme a dit…

@eltorres
"J'ai dit...savant avec le Livre...Le Seigneur soit avec vous..."

"Que celui qui a des oreilles pour entendre, entendes...
Celui qui ne sait dissimuler ne sait regner...
Celui qui ecrit...lis deux fois...
ENEE


La foi en Dieu uni les humains...les religions divisent...

Anonyme a dit…

CVV: pour ce qui est du mensonge sur le vrai peuple hébreu lisez ceci :
http://saxonmessenger.christogenea.org/book/export/html/1188
et écoutez cela:
http://www.youtube.com/watch?v=y8wA0n04RuU&feature=c4-overview-vl&list=PL5CC345AAA194F048
D'où cette volonté de détruire l'Empire des Francs via les guerres historiques entre le roi de France et le Saint Empire romain germanique et l’acharnement des suppôts de satan, une fois 1789 et Napoléon 1er accomplis, à détruire les derniers Francs c.à.d ceux du Vaterland, descendants de la tribu de David... avec toute l'Europe chrétienne descendante des Celtes
En fait, la Chrétienté, la Catholicité est l’accomplissement du Grand Israël promis par Dieu au roi David par son descendant le roi germain Clovis sacré à la Noël 496: et c'est cela qui est combattu par les loges mondiales surtout au vu de cela (avec la complicité des mauvais Allemands (comme Frédéric 2 de Prusse,Hitler , Guillaume 2, la famille royale de GB) jaloux de Tolbiac):
Excellente vidéo à voir : http://realinfos.wordpress.com/2012/06/19/hitler-les-rothschild-la-creation-disrael/
et sur William le futur 'antichrist ?: http://latrompette.net/post/A367_antichrist.htm

page 332 livre 2 abbé Curicque 1872



« Il ne rentrera en France qu'après le grand combat  et il sera conduit par l'empereur de Russie, à la tête « d'une belle armée. J'ai vu une autre armée de royalistes français qui allait au-devant de la première « pour recevoir le Grand-Monarque, et à la réunion « des deux armées, les airs retentissaient des cris de « Vive la Religion, Vive le Roi. Aussitôt j'entendis « des airs de musique si ravissants que je croyais entendre des concerts célestes. Il fera une étroite  alliance avec l'empereur de Russie qui se fera catholique et tous les deux emploieront leur puissance « pour le bien de la religion.

Page 21 livre 1


Puis, dans le lointain, apparaissent à leur tour Moïse et Josué, ou plutôt David et Salomon, ou Charles- Martel et Charlemagne, nous voulons dire le Grand Monarque et son mystérieux Précurseur, car nombre de prophéties nous signalent, sous la bannière du Lys sans tache, non pas un libérateur unique, mais deux héros dont le premier ne fait que passer pour exalter le second: l'un doit terrasser la Révolution comme David mit le Philistin blasphémateur hors de combat comme Charles-Martel broya l'impur musulman; l'autre, prédestiné à prêter main forte au Grand Pape dont Pie IX est l'immortel prédécesseur, rétablira la Chrétienté dans toute sa splendeur et, à l'exemple de Charlemagne et de saint Louis, proclamera, de l'Orient à l'Occident, les nouvelles oeuvres de Dieu par la main des Francs, Gesta Dei per Francos !




Pour ceux qui s'intéressent aux prophéties chrétiennes et à d'autres sujets, en allant sur Gallica BNF (Bibliothèque Nationale de France),
on peut télécharger gratuitement des dizaines et des centaines de livres.

http://gallica.bnf.fr/Search?ArianeWireIndex=index&p=1&lang=FR&q=prophétie

Pour les prophéties, vous trouverez aussi les deux livres de l'abbé Curicque qui sont les plus complets sur le sujet à la librairie en ligne
Saint Libère au Québec :

http://www.liberius.net/theme.php?id_theme=26


Anonyme a dit…

CVV: (suite)
Mais Dieu veille et tant de mensonges officiels ne sauraient éternellement durer ! Et si Van Rensburg a raison (cf http://conspiration.ca/ringard/Nicolaas_van_Rensburg_Sainte_Hildegarde.html) alors justice sera rendue à la Sainte Allemagne donc au peuple élu :
Du document : Identité chrétienne expliquée aux païens et athées.pdf
Extrait page 25:

Il est très probable que le nom Chiun est la source hébreue du nom de famille Quinn
et du mot anglais Queen. Le dieu teuton, Odin, ou Wotan, est en fait le roi Scythe germain
Odin, le chef guerrier qui organisa les Teutons en une armée de guerriers qui défit les
Romains. Il était un vrai descendant des Israélites, pas un dieu. Odin est aussi un mot très
similaire à un mot hébreu pour « seigneur », Adon (en grec, Adonis). Selon Sharon Turner,
dans son travail monumental « The History of the Anglo-saxons », citant les anciennes
chroniques saxonnes, le fameux Odin vécut en fait dans le 3ème siècle après J.C, et bien des
rois d'Angleterre, d'Allemagne et de Scandinavie tracent leur ascendance de lui. Nous
avons tendance à transformer nos héros en « stars ». Le mot Teut est une version anglicisée
de l'Allemand, qui est dérivé du latin (Romain) Deus, signifiant « dieu ». Le mot
Deutschevolk signifie donc « peuple de Dieu ». C'est exactement comme ça que les
Israélites se référaient à eux-mêmes. Aucun peuple dans l'Histoire ne se référait à lui-même
comme « peuple de Dieu », excepté les Israélites. Tous les Saxons et les Celtes retinrent
une forme ou une autre de cette expression. Le mot British, en hébreu, signifie « Homme de
l'Alliance ». Brith est le mot hébreu pour « alliance » et Ish est le mot hébreu pour
« homme ». Le Goth saxon et le Gott allemand signifient « dieu ». Gottish signifie donc
« Homme de Dieu ».

CQFD !

l Egyptien a dit…

faut simplement lire les Protocoles de Sion pour comprendre toute cette mascarade et le role du "peuple Elu" qui n' a été crée que pour détruire l'humanité (par la division, le mensonge, le crime, les fausses idées, la corruption) et ainsi accomplir la volonté de l'Eternel dans le but de sauver les plus belles ames le jour venu, Amen...
"tu sépareras le grain de l'ivraie"...
CQFD!

Anonyme a dit…

Qui détient la vérité ?

Berni orgonus a dit…

Je vois qu'i y al de grand donneur de leçons et de grand philosophes parmi vous
Anonyme et les autres , on a rien a faire de Salomon David et c°.
Je ne dis pas que les usa sont des menteurs et des manipulateurs
mais vous êtes surement trop jeunes et vous n'avez pas connus de témoins de cette époque et d'après les commentaires ,c'est pas une paille que certains ont dans l’œil
mais une poutre.!

crash2012 a dit…

L'holocauste : false flag
Le 11/9 : false flag (j'approuve)
Attentats de Boston, Nairobi : False flag
Fukushima : false flag (top activité de HAARP)
Syrie : false flag
Mort de soldats U.S : mise en scène
.........

Partons de tous ces principes, nous vivons donc dans un monde de false flag, Rorschach je te remercie d'avoir supprimé mon premier post ou je demandais simplement quelle était la vérité ? cela confirme ma pensée. Ah oui j'ai oublié de mentionner un pseudo. (c'est mon Q.I d'huitre pour reprendre une de tes citations).

Les commentaires sont soumis à modération, quel est la barre de seuil de la modération quand il s'agit de juste poser une question ouverte. Open mind or not ?

Dommage d'être aussi sélectif, à moins qu'il faille est fort érudit, je reprends tes propos ou tu soulignes, le ras de bol de répéter toujours la même chose, et d'être fatigué par des Q.I. d'huitres (dont j'avoue faire partie) ça fait un peu mal. Tu retrouveras tes écrits sur ton blog.

Dommage de ressentir une sorte de mise à l'écart, ceux qui ne voient pas la réalité de ce monde sont des sortes de niais, ceux qui veulent en savoir plus sans avoir de notion sur les lectures de la bible, astronomie sont aussi une sorte de niais.

Je me sens mal à l'aise, je ne ressemble pas à ton personnage perché sur un toit au dessus de tout, sur ta page d'accueil.




Anonyme a dit…

Le grand Reveil et la descillation de tous ceux qui sont abusés depuis longtemps par les falsificateurs de l'Histoire ne vont pas vraiment être une partie de rigolade et certains n'accepteront jamais de confronter leurs dogmes à la réalité/verité!...
Dommage, car comme il est dit : seule la Vérité nous libèrera!....

Anonyme a dit…

pourquoi on ne parle que des mefaits nazis et jamais des 20 à 50 millions de mort du communisme , et pourtant ils sont representés au senat et partout .. J.Lang qui a l'epoque portait la veste MAO alors que ce dernier est responsable de la "grande famine" qui a fait plus que 6 millions de mort ! 2poids 2 mesures !!!???

Anonyme a dit…

Je me demande toujours pourquoi les allemands ont tatoués des chiffres au moins 6 sur les bras des gens alors qu'ils devaient partir dans les CH. a Gaz ? quelqu'un peut il m'eclairer la dessus ? merci

Anonyme a dit…

Pendant que les SS etaient en France , les Français occupaient l'algerie et y ont commis aussi des "oradours" massacre de setif etc.. et les americains en ont fait de même au Vietnam apres ! J'ai vu le temoignage d'un Kabyle qui a combatu avec les francais contre les nazis , apres la guerre il rentre en algerie ses voisins l'acceuille en pleurs pr lui annoncer que toute sa famille a été massacré par les Francais, ( ils devaient sauter de falaise de 40m de haut ) sous les armes tenus par les braves F.! et les massacres des vendeens par notre chere revolution francaise ??? vs en pensez quoi

Berni orgonus a dit…

Anonyme il y un grand brassage de neurone et de date historique dans ta tête sans vouloir t'insulter loin de la et pour les tatouages ils ne l'ont pas fait aux vieillards enfants etc. dont ils n'avaient aucune utilité ils étaient trier dès leur arrivée du train ceux qu'ils leurs servaient pour la main d'œuvres (esclaves ) eux étaient rasé et tatoués !
Il faut pas tout mélanger tout a fait d'accord quand é la manipulation on est d'accord
que les Rothschild et autres banquiers juifs ont financer largement tous les protagonistes de la seconde guerre mondiale ,
mais dire que l'holocauste est une pure manipulation inventée de toute pièce pour salir le régime nazi ,la pas d'accord il y a eu assez de témoignages et d'abord
des allemand les premières victimes du régime totalitaire nazi.et oui les américains ont des crimes humanitaires sur les mains rien qu'au Vietnam et la France aussi dans ces colonies ( au fait si certain d'entre vous le pense je ne suis pas Juif )
Voila pour les faits
A+

..

Anonyme a dit…

Pas juif mais sioniste ou sympathisant sans aucuns doutes

Gilles Esdéplumes a dit…

En dehors de toutes les considérations de fond liées à un sionisme manipulateur avéré ou pas, et de la propagande telle qu'elle est structurée pour formater une société, par la télé, l'enseignement etc ... je vais intervenir sur la forme par le récit de 2 personnes les plus chères, mes 2 grands-père.
Pour le premier, espagnol ayant fuit Franco en 36, il s'évade du train en 42 qui le conduit dans un camp de travail, en Belgique et traverse la France durant 2mois en se cachant jour après jour jusqu'en Midi Pyrénées il est repris 4 mois plus tard et travaillera sur la cote atlantique à bâtir des blockhaus puis s'évadera de nouveau en 44.
Le second est cueilli chez lui par les gendarmes accompagnés par des SS un matin. Il est envoyé à Auschwitz en 42 il y passera 1 ans et 1/2. Mal nourrit, mal couvert Il perd une vingtaine de kg et tombe malade puis rencontre un copain de son village à qui il devra la vie , car celui-ci travaille en cuisine. Il obtient l'accord du responsable Allemand qui l'intègre au poste de .
Il a été formel. Il a été soigné correctement. En dehors de quelques fous la plupart allemands présents étaient respectueux et essayaient de ne pas les faire mourir.
Mais les conditions de vie étaient tellement dure que les plus faibles étaient condamnés. Il avait le souvenir des fumées et de l'odeur de mort lorsque le vent portait ainsi que les cris de ceux qui descendaient des wagons. Mais jamais un coup de feu.
Puis il est envoyé en janvier 1945 vers Buchenwald. Certains allemands donnaient des nouvelles rassurantes en expliquant que l'armée était en déroute et que les allier allaient les libérer. Les conditions de vie étaient pires qu'à Auschwitz. Il fait parti de ceux qui en Avril ont été déporté vers Dachau. Il a vu et vécu les moments les plus horribles que l'homme puisse vivre. Marcher sur les cadavres dans les wagons, voir des Allemands malades mourir comme eux d'épuisement.
Ils ont été libéré par les Américains et la aussi sont récit est poignant. Les américains ont ouvert le camp ils sont restés qq jours le temps de faire des prisonniers puis ils sont parti en laissant tout le monde crever. Il s'est éloigné du camp puis des habitants l'ont aidé.
Libéré par les ricains en Avril 45 il mettra presque 3 mois pour rejoindre son village en Midi Pyrénées.

L'état Français n'a jamais reconnu les STO, soit disant travailleurs volontaires, pas plus les autorités Allemandes. Un de mes grand-pères a tenté, et la réponse est venue de Suisse, d'une organisation gérant les fonds bancaires destinés à indemniser les victimes.
Sans doute ne portait il pas le bon nom ?

Empecheurdetounerenrond a dit…

@Gilles Esdéplumes
Si ton récit est véridique cela rejoins en gros les propos de Priebke

@Berni orgonus
Qu'entend tu par holocauste . Pour essayer de comprendre ta phrase .

"dire que l'holocauste est une pure manipulation inventée de toute pièce pour salir le régime nazi ,la pas d'accord il y a eu assez de témoignages et d'abord "

niten a dit…

Le poids des mots, le choc des photos. Emballés c'est pesé, bouffe et ne te pose pas de questions.

Anonyme a dit…

Les mauvais traitements et exactions commis dans les camps ne sont pas remis en question dans cet article. Mais bel et bien l'interpretation de ce que fut la solution finale, ainsi que de l'existence d'une extermination programmee et industrialisee.

Berni orgonus a dit…

Anonyme n’importe quoi tu me juge sans me connaître je suis pas prosioniste bien au contraire,je suis contre toutes les injustices de ce monde et des donneurs de leçons ...

Anonyme a dit…

Rongeur
Bonjour Rorschach.
Je reviens sur cet article car j'ai quelques infos qui peuvent corroborées ce que dit ce monsieur.
En effet les premiers a parler de camps d'exterminations est l'Union des juifs pour la résistance et l'entraide (UJRE) dès 1942. Mais la découverte officiel est le 11 avril 1945. Donc bien après.
Le fondateur de l'UJRE est Charles Lederman.... Co-auteur de la loi Gayssot. Le lien est interressant.
Le premier qui en parle interdit aux autres de vérifier ces dires. Tous ça est vraiment douteux, et absolument pas surprenant quand on voit le "parcours" jusqu'à nos jours.
Merci encore pour ton travail.

Anonyme a dit…

Ce mec ment au plus haut grade de l'inacceptable, les camps d'exterminations ont existé dans toute leur splendeur de l'horreur. Pour le reste eschatologique chacun sa vraie responsabilité et culpabilité. ..

Anonyme a dit…

Cet homme a dit vrai. En tant que juive je peux vous affirmer que mes grands-parents touchent tous les mois une indemnité de 2500 euros versé par l'Etat Allemand alors qu'ils n'ont pas vécut la seconde guerre mondiale (ils vivaient au Maroc à cette époque). On nous apprend à détester les non-juifs à l'école parce que selon les rabbins vous êtes responsable de l'holocauste mais en réalité chacun est responsable de ces actes donc la génération d'aujourd'hui n'a pas à subir cette haine gratuite. Le mensonge,la manipulation, c'est ça qui cause la perte de l'homme.
Et aujourd'hui quand je lis ce que les usa font aux prisonniers musulmans de diverses nationalités à Guantánamo,Abou Graib,Israél avec les hommes et les enfants Palestiniens,la france avec l’Afrique je me dis que les vrais camps de concentration sont là-bas.



Anonyme a dit…

gogoy,

ce qui est sûr en tout cas, c'est que si les chambres à gaz avaient réellement existaient, il y aurait des milliers de photos dans les livres d'histoires!!
D'autant que ce mythe n'a jamais tenu techniquement: il était plus facile pour les nazis d'enfermer 500 personnes dans un hangar hermétique à l'air et de les tuer par étouffement (30 min suffise). Plutôt que de manipuler des produits dangereux, risque d'incendie, de contamination, surcoût, etc...
Sachez que mentir n'est pas un problème pour un juif talmudique (rf: le grand rabbin de France: Gilles Bernheim), (de même que l'inceste, la pédophilie, le vol, etc...) Rf: introduction au talmud, tu vas être choqué...

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.