mardi 19 novembre 2013

Le site "Assassination Market" paye des bitcoins pour le meurtre de leaders politiques.

Quand les moutons veulent imiter les loups, ça donne ce genre d'initiative...




Alors que le Bitcoin se cherche une légitimité à Washington, un nouveau site ne va pas arranger la réputation sulfureuse de la monnaie virtuelle. Lancé il y a quatre mois dans les méandres du «deep Web», l'«Assassination Market» est une sorte de Kickstarter du meurtre politique.

Son créateur, qui se présente comme un «crypto-anarchiste» sous le pseudonyme de Kuwabatake Sanjuro, explique dans un email à Forbes qu'il veut «changer le monde pour le rendre meilleur» en éliminant des leaders politiques pour «remettre le pouvoir entre les mains du peuple».

Site caché

Des «donations» anonymes, réglées en Bitcoins, sont offertes pour l'assassinat de six personnalités. La tête du patron de la FED, Ben Bernanke, est mise à prix à 75.000 dollars. Celle de Barack Obama à 25.000 dollars et celle du patron de la NSA, Keith Alexander, à 6.500 dollars.

Le site ne se trouve pas via une recherche Google. Il est caché dans le Web non indexé, et on y accède via le client TOR, qui est censé garantir l'anonymat des visiteurs. Pour recevoir un paiement, l'auteur doit utiliser un service d'email crypté pour annoncer le lieu et l'heure de l'assassinat avant de passer à l'acte. Une vérification, via une clé de décryptage, est effectuée après coup.

Evidemment, les autorités américaines enquêtent sans doute depuis plusieurs mois. Sanjuro affirme qu'il a mieux couvert ses traces que le patron de Silk Road. Ce dernier avant notamment essayé de recruter un assassin en ligne. Qui était en fait... un agent du FBI.

http://www.20minutes.fr/web/1251483-20131119-crypto-anarchiste-lance-site-financement-participatif-dassassinat-politique

11 commentaires:

hotchiwawa a dit…

seulement 25000 pour un président américain!
pas assez pour vivre pénard au Brésil lol.

Le patron de la fed c'est Rotchild?

Anonyme a dit…

le cowboy

c'est le retour au farwest !!!

Anonyme a dit…

Je dis belle initiative !
Si Obama c'est 25.000, Flan hollande c'est combien ? 2€ ?
Qui est ce qui se devoue ?

BlueMan a dit…

"Pour recevoir un paiement, l'auteur doit utiliser un service d'email crypté pour annoncer le lieu et l'heure de l'assassinat avant de passer à l'acte."

Je trouve cette clause particulièrement suspecte.

Je veux dire que si les autorités américaines voulaient repérer des gens voulant tuer des personnalités, il ne s'y prendrait pas autrement : monter un tel site et mettre cette clause pour identifier les gens. Parce-que savoir où les gens vont frapper permet d'anticiper et de déjouer de manière certaine l'attaque.

Anatole Patachon a dit…

Et nos crétins, ils sont au catalogue ?

Anonyme a dit…

BlueMan : Le service Tormail est crypter, même dans le cas ou ils intercepteraient le mail, comme tu le remarques, ils ne trouveraient que le lieu et la date, ne mettant personne en cause (sauf enquête, évidement)...
De plus, Tormail, doit approximativement compter quelques centaines de milliers d’adresses (toutes cryptées et certaines utiliser dans un cas unique) et est 100% indépendant et ne rend de comptent a personne, ni a un hébergeur, ni a une autorité étatique quelconque... Ce qui veut dire que SI "les autorités américaines" voulaient intercepter les messages sur ces boites mails, il faudrait SOIT plusieurs semaines/mois, pour les pirater 1 a 1... SOIT faire une saisis chez le particulier, confisquer les serveurs et éplucher les mail-boxs en masse, ce qui entrainerait une interruption des services (ainsi que potentiellement un article dans la presse), éveillant probablement les soupçons de l’intéresser... A moins qu'il soit complétement con ! lol

Jo a dit…

" on y accède via le client TOR, qui est censé garantir l'anonymat des visiteurs"

Tor est un programme qui génère des proxys qu'on installe sur son ordi, juste un proxy et croire que les services compétants ne pourront pas franchir cette soit disante barriere à cause de Tor ... ben c' est aussi stupide que les 250.000 dollars pour tuer Obama

Phil deFer a dit…

INTOX grossière!
Qui peut encore raisonnablement croire ici qu'il est impossible pour des officines "spécialisées" de sourcer la moindre information contenue sur le Web ou de craquer le moindre mot de passe?

Anonyme a dit…

@ hotchiwawa, le patron de la FED c'est Bernanke, le fait que la banque appartienne à Rockefeller et à Rotchild fait partie de la légende urbaine.
La réserve fédérale est détenue par 12 banques régionales ( Boston, New York, Philadelphia, Cleveland, Richmond, Atlanta, Chicago, St. Louis, Minneapolis, Kansas City, Dallas, et San Francisco) chaque banque régionale est dirigée par une équipe de 9 personnes réparties ainsi : 3 représentants d'institutions bancaires, 3 entreprises, 3 autres (syndicats, universités etc)
Les 7 gouverneurs de la FED sont Ben Bernanke, Janet Yellen, Daniel Tarullo, Sarah Bloom Raskin, Jeremy Stein, Jérôme Powell et ils sont choisis pas la Maison Blanche puis le choix est validé par le Sénat.
Rockefeller et Rothschild font parties des banques membres de la FED mais n'ont plus de représentants au sein des comités de direction des banques régionales.
Attention, je ne dis pas qu'il n'y a pas de connexions entre Rockefeller et Rothschild et la FED. Il y a plusieurs magouilles entre la FED et les grandes industries américaines et les banques d'investissements dont certaines sont détenues par les Rockefeller et Rothschild mais par exemple la JP MORGAN et la GOLDMAN SACHS qui ont dans leur comité de direction les Rockefeller et les Rothschild ont été méchamment rappelées à l'ordre par la FED pour manque de transparence financière et de solidité. Si la FED appartenait à ces deux familles, ce genre de camouflet n'aurait pas eu lieu car ce serait se tirer une balle dans le pied et la JP MORGAN n'aurait pas 13 milliards d'amende à payer dans l'affaire des surprimes.
Les deux familles ont des réseaux dans la FED et les grandes banques d'investissement mais elles ne sont pas à la têtes de la FED.
Lili

Anonyme a dit…

Phil DeFer :
"Cracker" les mdp de TorMail, n'est pas le problème, les services spécialisés ne mettraient pas longtemps a le faire... Le problème est de savoir QUI "cracker"... TorMail étant indépendant, il faudrait un temps immense pour vérifier les boites 1 a 1 (Ou alors, tout vérifier d'un coup sans cryptage avec une saisie, comme je le disais plus haut...)

Jo :
Tor, n'est pas une barrière mais un frein certain, il suffit de voir que Kuwabatake Sanjuro court toujours... Maintenant, je t'invite a te renseigner sur "le rootage en oignon"... La méthode n'est pas aussi simpliste qu'un simple proxy, ça marche par "points de rendez vous crypter (SHA1)" en amont et en aval de la connexion... Oui, c'est traçable, quand tu sais ou démarrer encore une fois, vérifier les connexions 1 a 1 prendrait un temps considérable...

Anonyme a dit…

@Blueman Il est bien précisé que la clef de décryptage est donné après ! Donc résumons le procédé : L'assassin envois l'adresse et le jour du meurtre par email en le cryptant grâce à une clef PGP. Le site le reçoit mais ne peut rien faire tant qu'il n'a pas la clef de decryptage qui doit être donné par l'assassin après son office. L'assassin tue, il rentre chez lui, envois la clef de decryptage et Hop, tout le monde s'en sors sans soucis.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.