lundi 18 novembre 2013

Un tireur fou déclenche une chasse à l'homme dans Paris

Il aime pas les banques, il aime pas les médias et il tire sur tout ce qui bouge ! Voilà un scénario cousu de fil blanc qui tombe à point pour redorer le blason d'un gouvernement en chute libre.
Après la calamiteuse affaire Merah inspirée par "Scarface",  les français accepteront ils ce nouveau flase flag ?



Des coups de feu ont été tirés devant l'une des tours de la Société Générale à la Défense, près de Paris, sans faire de blessé, ont annoncé la banque et la police. Les tirs sont survenus peu de temps après une attaque perpétrée au sein des locaux du quotidien Libération .

Rien ne permet toutefois pour l'heure de faire un parallèle entre les deux événements. Une source policière a néanmoins affirmé que le signalement du tireur correspondrait peut-être à celui de l'homme ayant attaqué Libération .

Les images du suspect correspondent à celles de l'agresseur de BFMTV

Les images de la vidéosurveillance montrent que le suspect de la fusillade de Libération est également soupçonné d'être l'auteur de l'agression au siège de BFMTV vendredi, a-t-on appris lundi de sources proches de l'enquête.

"Les images correspondent", a assuré une de ces sources, décrivant un suspect d'une quarantaine d'années, de type européen, portant "un jean clair". Ce suspect armé d'un fusil à pompe a grièvement blessé mardi matin un assistant photographe dans le hall du quotidien Libération, à Paris, avant de prendre la fuite.

Vendredi, apparemment le même homme avait fait irruption dans le hall du siège de BFMTV à Issy-les-Moulineaux. Il avait menacé un des rédacteurs en chef de la chaîne en lui lançant, après avoir éjecté deux cartouches de son fusil à pompe: "la prochaine fois, je ne vous raterai pas", selon une source proche de l'enquête.

Les enquêteurs cherchent également à établir si ce suspect est également l'auteur des coups de feu tirés lundi matin devant le siège de la Société générale à La Défense (Hauts-de-Seine). Ces tirs n'ont pas fait de blessé.

Mouvement de panique sur les Champs-Elysées

Des coups de feu ont été tirés lundi matin par un homme devant le siège de la Société Générale à La Défense (Hauts-de-Seine), sans faire de blessé, a-t-on appris auprès de la banque et de source proche de l'enquête. "On n'en sait pas plus. La police est sur place pour tenter de retrouver le tireur", a précisé cette source. "Un homme seul a ouvert le feu sur la voie publique devant les tours de la Société Générale", a confirmé la banque.

Une autre source proche de l'enquête a indiqué que l'homme a "tiré trois coups de feu", visant "les vitres de la tour" vers 11H40. Il serait ensuite parti "dans la cite Pablo-Picasso de Nanterre". Sur place, au moins trois voitures de police étaient présentes vers 13H00 et l'accès à la Tour Granite, visée par les tirs, était bloqué, a constaté un journaliste de l'AFP.

Francisco Alvarez, qui se présente comme un consultant dans les télécommunications, prestataire pour la Société Générale, a expliqué à l'AFP avoir assisté à la scène vers 11H30. "J'étais en bas en train de fumer une cigarette quand tout à coup j'ai entendu un énorme pétard. J'ai vu ce type avec une casquette, son fusil à la main, un fusil à pompe", a-t-il dit, décrivant un homme d'une quarantaine d'années avec "un manteau vert kaki et une casquette de grand-père en tissu à carreaux".

"Il ne visait pas forcément quelqu'un. Il a tiré un nouveau coup en l'air et il a eu une vitre. Au premier coup de feu, les gens étaient abasourdis, au deuxième il y a eu un mouvement de panique. Ensuite, il est descendu dans des escaliers qui donnaient sur la rue", a-t-il ajouté.

Un automobiliste dit avoir été pris en otage

Un automobiliste a assuré aux enquêteurs avoir été pris en otage non loin de La Défense quelques instants après des coups de feu tirés contre une banque, a-t-on appris lundi de sources proches de l'enquête.

Ce témoin assure avoir été "menacé et forcé à prendre dans sa voiture un homme armé", a précisé une de ces source.

Selon le récit de l'automobiliste, il aurait déposé son agresseur près des Champs-Elysées. "C'est un témoignage que l'on prend au sérieux, mais nous cherchons tout de même à vérifier sa fiabilité", a expliqué l'une des sources.

Panique à Libération

Un homme armé d'un fusil à pompe a fait irruption lundi vers 10H15 dans le hall du quotidien Libération à Paris et a ouvert le feu, blessant grièvement un assistant photographe avant de prendre la fuite, a-t-on appris auprès du journal et de source policière.

La victime a été atteinte au thorax et son pronostic vital est engagé, a-t-on précisé de source policière. La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a été saisie de l'affaire. Toute la rue où se trouvent les locaux de Libération a été bloquée par la police. D'après la direction de Libération, la victime, assistant d'un photographe du supplément Next, âgée de 27 ans, a été transportée à la Pitié-Salpêtrière. "Je suis arrivée et j'ai vu un homme au sol avec du sang partout qui se tenait le ventre. J'ai croisé mes deux collègues de l'accueil qui étaient blêmes et qui m'ont dit : +On vient de se faire tirer dessus, on s'est cachés derrière l'accueil+", a raconté à l'AFP Anastasia Vécrin, en charge des pages Rebonds du journal.

Sous le choc

"Tout le monde est sous le choc" , a confié une témoin au Nouvel Observateur. Les coups de feu ont eu lieu après la conférence de rédaction. La personne en charge de l'accueil s'est vite cachée en-dessous de son bureau à l'arrivée du tireur. Les premiers secours ont été donnés par les membres du journal eux-mêmes, avant l'arrivée des pompiers.

Vendredi matin, un homme armé avait fait irruption dans le hall de la chaîne d'informations BFMTV à Paris, menaçant des journalistes avant de fuir. Il était toutefois impossible à ce stade d'établir un lien éventuel entre les deux événements.

Sécurité renforcée

Des policiers ont été déployés devant les sièges des grands médias parisiens peu de temps après une fusillade survenue lundi matin au journal Libération , a-t-on appris de source policière.

"La sécurité a été renforcée devant les médias", a précisé cette source. Un homme armé d'un fusil à pompe a grièvement blessé un assistant photographe dans le hall du quotidien avant de prendre la fuite, une agression rappelant un incident survenu vendredi à BFMTV qui n'avait pas fait de victime.

Arrivé rapidement sur les lieux, Manuel Valls a assuré que la police allait "tout faire" pour interpeller rapidement l'auteur des coups de feu, le qualifiant de "véritable danger".

Le ministre de l'Intérieur a aussi évoqué une "scène de guerre" dans le hall de "Libé" après la fusillade, d'une "très grande violence".

"Il n'est pas normal qu'on soit obligés de protéger par des forces de police un organe de presse", a déploré la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, également sur place. "Dans un pays démocratique (...), la presse doit pouvoir exercer son métier, ses fonctions essentielles sans se bunkériser".

Selon une journaliste de Libération, qui a souhaité rester anonyme, "Libé c'est vraiment le moulin. Chez nous, n'importe qui peut entrer. Il n'y a pas de portique de sécurité ni de sas. Ce n'est pas un reproche, c'est l'esprit du journal, qui est ouvert sur l'extérieur".

http://www.dhnet.be/actu/monde/veritable-chasse-a-l-homme-dans-paris-5289e40c3570c3b457ce1427

22 commentaires:

Anonyme a dit…

Je me demande ses quoi son but ??

Anonyme a dit…

jonh

ah ils en font voir de toute les couleurs ces petit futés !
voila un bon son qui résume bien des choses !
http://www.youtube.com/watch?v=PCjwxItb_p4

Anonyme a dit…

Harmonie :

Manifestement ce type n'aime pas beaucoup les banques et la presse, tactiquement, on fait comme d'habitude, on renverse la vapeur et ces engeances deviennent les victimes (d'un tirreur fou il parait...). La suite, vous la connaissez, associer cette image au dissident honnête et pacifique. Souriez, vous êtes les nouveaux terroristes potentiels !

Anonyme a dit…

False flag à l'horizon !!!
Au dessus c'est le soleil

Anonyme a dit…

16dims

Je ne suis vraiment pas persuadé qu'il s'agisse d'un fals-flag pour le coup. Autant l'affaire Merah sentait les barbouzes dès le départ, ici, ça ressemble d'avantage à un pétage de plomb "vengeur" en règle, compte tenu des cibles choisies : BFM, Société Générale, Libération... Le message est assez clair et fait écho à un ressentiment populaire assez généralisé en fait...

Anonyme a dit…

Roger

Et sur quoi vous basez-vous pour parler de false flag? des arguments?

Anonyme a dit…

Manuel valls sera le grand héro des méRdias, sachant que holande est en israel pour prendre ses consignes au près de la maison mère sioniste... Valls futur 1er ministre ? On nous refait de coup de sarkosy !!! Il y a fort à parier qu'il y aura des connexions avec soral et dieudonné pour pouvoir enfin les faire taire et mettre le FN plus bas que terre avant les elections...

Russell Edgington a dit…

Quelle est la religion du suspect?

Portait-il un bonnet rouge?

Luc a dit…

B'soir, je viens de regarder sur Teuteur, les prétendues photos de l'individu. La première chose qui me marque c'est que lorsqu'on regarde les différents clichés, on constate que les individus sur ces clichés se ressemble bcp mais ne sont pas tout à fait habillé pareil. Sur un des cliché on voit un individu avec un sweat, une parka sans manche un jean et un sac en bandolière et une casquette.
Sur un autre cliché, on voit un individu avec une casquette, un jean plus délavé, une veste longue kaki, un sac en bandolière et un autre à la main.
Ce qui me surprends également c'est le décalage entre les moyens mis en oeuvre pour interpeller le ou les individus et la capacité de ce ou ces derniers à disparaitre depuis vendredi.

En outre ce qui est surprenant c'est l'apparente décontraction de l'individus ou des individus qui arrivent calmement, sort(ent) un fusil à pompe, tir et repart calmement sans courir.

Perso, je ne crois ni à l'acte d'un déséquilibré, ni à un acte de raz le bol, au vu de ce que j'ai pu voir et entendre, je serais plus tenté de penser qu'il s'agit d'une opération menée par différents individus.
Pour le reste je préfère ne pas allez plus loin dans mes hypothèse pour le moment.

Anonyme a dit…

posons les vrai questions et commençons par le commencement si vous le voulez bien? qui est proprietaire de liberation? la famille comment deja? contestataiire? ca sent en effet le False flag a plein nez malheuresement le gouvernement impuissant et impotent en est reduit aux plus basses manipulations avec la complicite de qui vous savez. ca fait depuis 1789 que ca dure c est un peu suant a la fin. mais bon prions et Lisons Zeland ou denis Robert ou john Perkins en attendant de prendre les renes de notre destin. XPTO

Jeanne Darque a dit…

Le but ? Ca m'a l'air assez facile à comprendre, le peuple en a marre de la relation média-politique, commence à douter de l'honnêteté des médias, sauf qu'à ce moment, un "méchant" s'en prend à différents journaux (qui pour le coup, sont les gentils, puisqu'une victime ne peut pas être considéré comme méchante ;) ) qui passent aux yeux de tous pour les cibles principales des gens mécontents...

S'en suit un renforcement de la sécurité des batiments dans lesquels sont écrit/produit ces journaux (dans un premier temps) puis une interdiction (petit à petit) de remettre en cause les versions officielles voire même de débattre publiquement de ces sujets.

Quand je vois Valls se coller au patron de Libé, je rigole doucement derrière ma télé, il a peut etre l'air d'un tocard mais moi il me fait plutot penser aux petits vicieux qui prennent tout en compte au moment de mettre au point leurs plans...

Rorschach a dit…

Les images de la video surveillance de BFM TV :

http://www.youtube.com/watch?v=0Mn6GYlkjI4

Si ce n'est pas un false flag alors pourquoi aurait on flouté le visage du tireur ?

PS : d'autres visages ont également étés floutés pour éviter de pouvoir faire la comparaison.

Anonyme a dit…

C'est plus un False-Flag, c'est un "réel véritable" "échec non négatifs"...

"Quand on entre avec un fusil dans un journal, dans une démocratie c'est très très grave, quel que soit l'état mental de cette personne",

Ouf, on peut donc être rassuré, comme nous ne sommes plus en démocratie...
C'est quoi la prochaine étape ?

Anonyme a dit…

voila bien une belle façon de " rendurcir la loi " taubira sur les tolards

je trouve que Wally (hihi) a bien fomenter son coup pour les prochaine élections

Anonyme a dit…

16dims

@Rorschach
le visage du tireur n'est pas flouté, seul celui des autres le sont. La vidéo YouTube est de très mauvaise qualité, j'ai pu voir une version plus net (directement chez BFM, je n'ai plus le lien sous la main). On y voit pas grand chose de plus, si non que l'homme a le crane rasé sous sa casquette.

False Flag ou pas, ça va de toutes façon se transformer en aubaine pour les bonimenteurs du gouvernement.

Zangao a dit…

On vous montrera du faux qui parait vrai, vous verrez du vrai qui semble faux, mais aussi du vrai faux et du faux vrai, et vous serez tellement dans l'ignorance que vous écouterez ce qui vous sera dit.........
Mais, ce ne sera que le début.

Anonyme a dit…

Ou étais Dieudonné au moment des fait ?

Jo a dit…

"Si ce n'est pas un false flag alors pourquoi aurait on flouté le visage du tireur ?"

aux infos nat le visage n'est pas flouté

crash2012 a dit…

Avant de parler de False flag il faudrait en savoir davantage, si l'on est convaincu à 100 % d'un false flage, on ne voit que les éléments accréditants cette hypothèse. Pourquoi flouter le visage du mec ?
Vous imaginez sa photo partout dans Paris hier et la panique que cela aurait pu engendrer, il y aurait pu y avoir un carnage et là on aurait pu dire aussi False flag pour renforcer les lois les lois contre les citoyens, ou incapacité totale ou je ne sais quoi.
Peut être que les bleus vont gagner ce soir, mais ça sera un false flage. Peut être qu'ils vont perdre mais que c'est un false flag.
On peut mettre presque le monde entier sous false flag. Dans ce cas en effet on ne gobe plus rien, mais on risque de s'enterrer nous même dans des mensonges parce qu'on ne voit plus que des false flag. Le risque est de ne plus tendre vers l'ouverture d'esprit mais au contraire se cloisonner sans aller jusqu'au bout de toutes les hypothèses.

Anonyme a dit…

Pierre,
@Rorschach, tu as raison ca sent le false flag, car sur la dernière photo avec le bonnet, on peut voir derrière des cheveux dépasser, alors qu'il avait les cheveux courts sur les photos d'avant, rasé sous sa cascette, affirmaient les médias.
Mais comment ils n'on jamais de plainte de la personne qui se reconnait et dément être l'auteur, comment font il pour empécher les policiers de reprendre la personne trop tôt et du coup éviter d'installer la peur et leur manipulation, Rorschach: tu peux m'éclairer, stp

Jeanne Darque a dit…

@crash 2012: parce que diffusé les photos de Merah et de son scooter "noir" avec la marque ( donc clairement identifiable ) alors qu'il courait encore les rues ca aurait pas créer la panique peut être ? Ton comm ne tient pas la route

crash2012 a dit…

@ Jeanne Darc, t'as pas vu le bordel sur les champs elysées hier, pas depuis un écran de télé. Les vigils tous dehors les touristes effrayés voulant se mettre à l'abri dans les magasins et l'hélico qu'on voyait bien au niveau du drugstore, t'as pas vu cette étrange ambiance ?

Bon sinon, ton commentaire il est un peu minimaliste, je me pose des questions car oui pour une fois je ne suis pas sûre du false flag (ça ne plaît pas à tout le monde j'en conviens) je me pose des questions, et tu n'as que ça à répondre, et beh ..... il ne m'a pas semblé avoir été aussi directe, alors puisque mon commentaire ne tient pas la route, ne me laisses pas dans l'ignorance et fais plaisir à l'idiote que je suis de m'ouvrir les yeux. Si tu peux faire ça à la cool,sans t'emporter ça seraît sympa c'est juste un principe de courtoisie.

Pour une fois que je ne crois pas à un false flag au lieu d'en parler librement à la cool, je vais me faire tacler. Ça serait presque risible. Acceptes la différence de point de vue et discutons ça sera un bon début au lieu de tacler, il apporte quoi ton commentaire? oui il me remet à ma place mais est ce vrai utile ? il n'apporte rien quand à mes interrogations sur le post en question.
Si tu es convaincue du false flag, oui, ok mais comment en arrives tu à cette déduction ?

Pour une fois que je doute d'un false flag ou pas ....eh beh.
Jeanne Darque agressivité n'a jamais mené bien loin. j'espère que nous ne resterons pas sur ce discours totalement stérile qui nivelle vers le bas plus qu'autre chose.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.