samedi 28 décembre 2013

Google s’offre un bataillon de Terminators

Pas le genre de machines destinées à livrer des marchandises.

Le New York Times le révélait le 13 décembre : Google s’est offert le fabricant de robots futuristes Boston Dynamics. La nouvelle a placé sous les projecteurs l’intérêt du géant Internet pour la robotique, avec l’acquisition de sept compagnies dans le même domaine ces six derniers mois. Le grand public a du même coup découvert des machines dont les performances relevaient encore récemment de la science-fiction. On n’est plus très loin des robots pourvus d’intelligence artificielles qui se soulèvent du film Terminator (1984), observe The Guardian.


La compagnie est un spin-off du MIT (Massachussetts Institute of Technology) de Boston créé en 1992 par Marc Raibert (64 ans), professeur au sein de la prestigieuse institution. Selon The Guardian, Raibert décrit son entreprise comme la réunion « de simples ingénieurs qui fabriquent des robots ». Cependant, pas n’importe lesquels : « les robots les plus avancés du monde », clame le slogan de Boston Dynamics.

Ingénieux et habiles, ces robots capables de déjouer des obstacles ont notamment été utilisés sur le site de Fukushima après la catastrophe nucléaire. Sans surprise, c’est avant tout l’industrie militaire qui s’y intéresse. L’agence de l’armée américaine DARPA (Defence Advanced Research Projects Agency), l’US Army, la Navy et les Marine Corps sont partenaires de Boston Dynamics. La DARPA a consenti dernièrement un financement de 10,8 millions de dollars pour un mandat dont le contenu n’a pas été communiqué.

Google s’est engagée à terminer les projets militaires en cours et indique que, par la suite, les développements ne seront plus destinés qu’à la vie civile.




Google s’est tourné vers la robotique en revendiquant une stratégie « moonshot », soit l’ambition d’accomplir ce qui se fait de mieux au monde, dans l’idée d’un « lancement de fusée vers la lune ». Parmi les sociétés récemment acquises, TheGuardian a recensé la japonaise Schaft qui produit des humanoïdes. Basés à San Francisco, Meka et Redwood Robotics créent des humanoïdes et des bras de robots. Bot & Dolly est à la base des caméras robotisées utilisées dans le film Gravity (2013).

Autofuss est active dans la publicité et le design. Holomni développe des roues high-tech et Industrial Perception travaille sur un système de vision utile pour la production industrielle et le processus de livraison. Selon le New York Times, Google ne souhaite pas développer des produits pour le consommateur mais améliorer les processus d’automatisation dans l’industrie.

Ces projets sont réunis dans une unité de robotique dirigée par Andy Rubin (51 ans). Le créateur du système Android pour la téléphonie et l’Internet mobiles de Google a changé d’affection au cours de cette année. L’ingénieur américain a débuté sa carrière dans la robotique chez le fabricant de lentilles allemand Carl Zeiss. D’après la presse, il réfléchit à l’avenir des robots depuis plus de 10 ans.

 http://www.bilan.ch/techno-les-plus-de-la-redaction/google-soffre-un-bataillon-de-terminator

7 commentaires:

Jp DCK a dit…

Ouais on déconne avec Terminator mais dans l'optique ou l'armée se rebellerais avec le peuple voilà une bonne alternative !

John doe a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
John doe a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anatole Patachon a dit…

Les robots vont vite devenir indispensables afin de maintenir une forme d'action à la surface du globe, après toutes les conneries monumentales que l'homme a fait et qui vont y faire disparaitre toute trace de vie.
Imaginez la gueule des Dieux, dans leur soucoupes, lorsqu'ils reviendront prendre des nouvelles de leur petite boite de Petri et se trouveront nez à nez avec des trucs à deux pattes qui vacillent sur des champs de cailloux...

hotchiwawa a dit…

Nous entrons dans l'ère des machines.

Anonyme a dit…

putain les cons... Skynet, Terminator... Ils n'ont pas du voir ce film. Ca pue de partout. Des robots n'ont pas d'ame, pas de sentiments... c'est une main d'oeuvre d'esclaves qui obeiront à un programme... Les Cylons disent qu'ils ont un Plan.
Que deviendra les 99% de la population mondiale quand les robots pourront servir sans faille leurs maitres ??? Nous ne seront que de la viande de boucherie et encore : Fight the futur !!!

Anonyme a dit…

TERMINATOR NUMERO UN
quelqu'un connait-il les points faibles de ces "bestioles" ?

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.