samedi 21 décembre 2013

La reconstitution du visage de Robespierre révéle les traits d'un psychopathe !

2 siècles de camouflages cosmétiques réduits à néant. La révolution des lumières et des droits de l'homme vient d'en prendre un sacré coup dans la gueule.


Maximilien de Robespierre, figure parmi les plus controversées de la Révolution française, en outre raccourcie à la guillotine le 28 juillet 1794 à l'âge de 36 ans, vient de voir son visage reconstitué par des scientifiques. Surnommé l'incorruptible, l'homme politique se trouvait non seulement marqué par les cicatrices de la variole et aurait probablement été atteint de la sarcoïdose diffuse, selon un diagnostic rétrospectif concocté par le légiste Philippe Charlier. L'enquêteur s'est efforcé de reconstituer le dossier médical de celui qui instaura la Grande Terreur.

Si les causes de sa mort sont bien connues, à savoir la décapitation, on peut désormais estimer comment sa santé se trouvait aussi fragilisée par les maladies. Au rang des symptômes dont souffrait Robespierre dans les derniers mois avant sa mort, après avoir guéri de la variole dont il conserva des marques, figurait notamment une fatigue permanente, l'asthénie, qui le maintenait au bord de l'épuisement, selon le spécialiste des énigmes historiques Philippe Charlier.

Pour reconstituer son dossier médical, le Dr Charlier, du Laboratoire d'anthropologie médicale et médico-légale de l'Université Versailles Saint-Quentin, a pu s'appuyer sur des témoignages des contemporains du révolutionnaire ainsi que sur l'examen de deux masques mortuaires, conservés au Musée Granet d'Aix-en-Provence pour l'un, tandis que l'autre se trouve au Muséum d'Histoire naturelle de Paris.

C'est l'exemplaire d'Aix-en-Provence, moulée par Marie Grosholtz aka Madame Tussaud, qui aura finalement servi de base à la reconstitution faciale en 3D. Celle-ci a été réalisée par l'infographiste Philippe Froesch, coauteur avec Philippe Charlier de la révélation publiée vendredi par la revue médicale britannique The Lancet.

Des signes cliniques, notamment des saignements de nez, auraient été décrits par des contemporains de Robespierre. Mais selon le spécialiste, la figure historique présenterait en outre « quasiment tous les signes d'une sarcoïdose diffuse : une atteinte ophtalmologique, cutanée, à la fois au niveau des jambes et au niveau du visage, et également une atteinte des muqueuses respiratoires ».


Sans certitude mais avec des symptômes très évocateurs

La sarcoïdose est une affliction auto-immune de cause inconnue, appelée parfois maladie de Besnier-Boeck-Schaumann, et qui peut toucher plusieurs organes. Un trouble qu'il ne serait pas aisé de diagnostiquer et qui n'aurait été décrit pour la première fois qu'en 1877 par un médecin britannique, Sir Jonathan Hutchinson. Elle se caractérise notamment par la formation d'amas de cellules, les granulomes. Comme l'explique le Dr Charlier : « On n'a pas la prétention d'avoir un diagnostic de certitude, néanmoins c'est très, très, très fortement évocateur. »

Selon le légiste, qui estime que la maladie se serait aggravée entre 1790 et 1794 : « Le tableau clinique d'affaiblissement généralisé de Robespierre peut être mis à la fois sur le compte de l'engagement politique, avec les insomnies, le débordement d'activité de ce phénomène qu'était Robespierre, mais aussi sur le compte de cette maladie qui affaiblit et fatigue considérablement l'organisme. »

Son complice Philippe Froesch s'est quant à lui occupé de la réalisation de la reconstitution faciale, comme il l'avait déjà fait pour Henri IV. Celle-ci nous dépeint un visage marqué de nombreuses lésions, notamment des cicatrices de la variole que l'on surnommait à l'époque la petite vérole. Si la sarcoïdose disparaît souvent de manière spontanée, on la traite aujourd'hui avec des corticoïdes ou des immunosuppresseurs. Mais du temps de Robespierre, on avait recours aux saignées, au régime riche en vitamines, et en préconisant une surconsommation d'oranges.

En découvrant cette reconstitution du visage de Robespierre, peu flatteuse, Jean-Luc Mélenchon s'en serait indigné, en conséquence de quoi les enquêteurs répondent que « ce portrait se veut réaliste, notamment sur le plan pathologique, et qu'il n'a aucune vocation à critiquer le personnage ». Ces modélisations servent notamment à faire progresser les techniques médico-légales, mais aussi pour servir à une prochaine série TV en phase de préproduction. Philippe Froesch reconstituera ainsi les visages de Dante, du marquis de Sade, Napoléon, Jules César, Benjamin Franklin et autre Marie-Antoinette...

Sources : AFP , Le Figaro

43 commentaires:

LeChatMaya a dit…

Les trais d'un psychopathe, faut pas déconner lol! Tu lui enlève sa perruque et il a un visage commun. je le trouve moins moche que sur son tableau où il a une tête de poupon.

Phil deFer a dit…

Cher Rorschach, là vous nous sortez les poncifs de la juiverie maçonnique.... relayée par le servile juif Fernand Nathan. La création de l'école laïque obligatoire du juif franc maçon Jules Ferry (que voulez vous, je ne les chasse pas, mais l'on tombe sur eux partout!..) avait pour unique but d'ôter au peuple l'enseignement du clergé afin de pouvoir mieux désinformer les Français sur leur passé, leur Histoire et leurs racines..avant que les "zélites" décident tout simplement de ne plus donner de cours d'Histoire de France aux masses... l'important pour elles, de nos jours, étant devenu le dernier épisode de Plus belle la vie ou la maison des crétins.. ou un truc dans ce genre...
Connaissez vous Henri GUILLEMIN? Grand historien indépendant et qui paya cette indépendance d'esprit en devant plus ou moins finir ses jours exilé en Suisse... Vu qu'il lui était impossible de trouver le moindre emploi en France.. la "mafia" juive maçonne y veillant, nous sommes pourtant que dans les années 70/80...
Excellente conférence sur Robespierre qui remettra les pendules à l'heure..

http://www.youtube.com/watch?v=XiM74n8I2Gc

http://www.youtube.com/watch?v=jVNut817OTQ

Jo a dit…

je capte pas bien le rapport entre sa ou ses maladie decrites dans l'article et le fait qu'il soit comparé à un psychopathe dans le titre

quelqu'un pourrai m'expliquer SVP ?

Brebis Gall a dit…

Bravo Phil de Fer !

Anonyme a dit…

Personnellement je trouve cette "reconstitution" grossière, et médiocre.
L'ouverture des paupières du masque mortuaire est trés approximative : ils ce sont calés sur le "portrait de l'enfant" pour se donné bonne conscience... Bref encore des "pseudo-scientifiques" bien loin du "naturel"
(je vous invite a bien regarder le masque et a comparer avec leur version)
Et dire que ça fait la une de pas mal de site internet : pitoyable !



bilout974 a dit…

Hello
Dans le sujet, je commence à visionner cette conférence d'une historienne(?).
Marion Sigaut : "1789 n'a jamais été la révolte du Peuple !"
http://www.youtube.com/watch?v=pZz7qoxMf9s&feature=share
Finalement la Vérité apparait petit à petit ...
merci pour vos commentaires

gevaudan a dit…

pas besoin de scientifiques pour savoir qu'il etait serieusement derenger ,et l'on savais aussi que la sarko-i-dose etait une maladie grave dailleur le virus essaye de reveniralors que l'on combat la hooland-i-dose

Zangao a dit…

Robespierre.......... j'ai toujours eu un faible pour ceux que le système condamne au pilori !
L'histoire sans cesse ajustée.

Russell Edgington a dit…

Ne Mélenchon pas les choses... Quand même !!!

Goldpanic a dit…

@Phil deFer

Merci beaucoup pour ce lien!

Zangao a dit…

Excellente conférence de Guillemin ! il en ressort que les pourris, les truqueurs, les salauds font tout pour garder la main, qu'ils sont toujours en place et qu'il est préférable que l'histoire soit racontée à leur sauce.
C'est tellement contemporain ce qui est relaté dans cette histoire ........

Phil deFer a dit…

@bilou974
Bienvenue au club des "réveillés"!
Quand vous en aurez terminé avec l'ouvrage de Marion Sigaud, amusez vous donc à "dénicher" tous les juifs franc maçons parmi tous ces "révolutionnaires" de la 1ère heure...
Renseignez vous aussi sur la véritable origine de la Maçonnerie et "QUI" la "pilotait" déjà à cette époque.... ^^
Je vous donne le plus facile mains non le moindre: Isaac LeChapelier... triste sire qui s'empressa, par la loi qui porta son nom, d'interdire au peuple de pouvoir s'organiser pour obtenir un salaire descend... Bon sang ne saurait mentir!.....

kine depa a dit…

C'est vraiment sympa pour ceux qui souffrent de cette maladie à l'heure actuelle, comme mon amoureuse que j'aime tant et qui n'a rien d'une psychopathe bien au contraire, ça revient au même de dire le sida c'est pour les pd, la syphilis pour ceux qui vont aux putes etc génial quoi les préjugés...

Zangao a dit…

http://diktacratie.com/robespierre-un-caillou-dans-la-chaussure/

Danton cul !

Anonyme a dit…

HS: Désolé mais il me semble que les sujets «hard» commencent à manquer!?!
Il y a comme une acalmie dans les nouvelles internationales...sur tout les blogs.
Rorschach, c'est normal ça dans le temps des fêtes ou c'est plutôt le calme avant la tempête? D'après ton expérience, qu'est ce qu'il se passe?
Merci!

Antares a dit…

Merci Zangao, ton lien devrait remettre les pendules à l'heure !

Voici un autre "héros" de la révolution, un vrai lui pas comme l'ignoble Robespierre qui rêvait d'une société honnête.
http://la-plume-et-le-glaive-ii.overblog.com/tag/assassin/

A l'origine j'avais vu cet article sur le blog "Konisberg" mais apparemment la police de la pensée à encore frappé car je suis tombé là-dessus!
http://semperfidelis.over-blog.fr/article-konigsberg-63264039.html

Rorschach a dit…

@ Zangao

On dirait que t'a oublié, l'étoile rouge des Rothshilds qui était pourtant bien en évidence sur le site Diktacratie.

Et t'a aussi oublié tes cours d'histoire, le gentil Robespierre fut responsable du génocide de la Terreur qui fit des dizaines de milliers de victimes notamment en Vendée.

Zangao a dit…

Tant que l’inverse-ment des valeurs n'aura pas eu lieu, les ordures seront vénérés comme des saints, et les saints insultés.
Crapule vénérée, honnête homme moqué ! Nous le voyons tous les jours, mais les foules endormies ne semblent rien remarquer.
Mais il y a dans tous ces "braves" gens, plus d'envieux que de justes, et combien feraient pire s'ils en avaient la possibilité ? ça aussi, nous pouvons le constater à chaque instant.

Phil deFer a dit…

Vous avez aimé le Robespierre d'Henri GUILLEMIN?

Vous devriez adorer ces autres conférences:

L'autre avant guerre 1871 - 1914:

http://www.youtube.com/watch?v=d65aVl7s6RA&list=PLcACTNdfD4rUssrFPQchUbhDhwxcxTNXj

ainsi que: L'affaire Pétain

http://www.youtube.com/watch?v=-kv1RK1LUnE&list=PLhOxldSEwHkbyREfdNh_7epnaMr01IqpF

Zangao a dit…

Faux pour la vendée, mais je ne vais pas faire un cours d'histoire..........

Zangao a dit…

http://revolution-francaise.net/2012/03/15/476-robespierre-bourreau-de-la-vendee-une-splendide-lecon-danti-methode-historique

Zangao a dit…

Quant à la "Terreur" :

- Robespierre ne la souhaitait pas et a tout fait pour l'encadrer, ne pas la laisser dériver

- Robespierre était pour l'abolition de la peine de mort, et s'il avait été écouté avant, la Terreur n'aurait pu condamner personne à mort

- Les ennemis de Robespierre s'en sont servis pour faire passer celui-ci pour un "Tyran assoiffé de sang", en lui attribuant leurs propres décisions

- Le nombre de victimes est "faible", même s'il faut déplorer chacune d'elles - mais entend-on les historiens qui dénoncent la Terreur dénoncer la "Terreur Blanche", les massacres royalistes, avant la Révolution, et après, lors du retour de la réaction après 1815 ?

- La Terreur a été voulue et gérée par les membres du Comité de Sûreté Générale

- L'homme le plus influent et le plus méconnu de cette phase aura été Barère et non pas Robespierre.

Zangao a dit…

Dernier détail, je n'ai pas oublié mes cours d'histoire. je les ai expurgés, car tu le reconnaitras aisément, les cours d'histoire s'apparentent plus à une propagande éhontés qu'a un véritable savoir sur ce qui nous a amené dans le néant flou ou nous nous agitons.
Tu me déçois un peu sur le coup !

Kévin Diamond a dit…

Non mais il est où le lien entre le titre et l'article!!??? On mentionne pas une seule fois le mot psychopathe ds tout l'article!

Antares a dit…

@Rorschach

Toi tu sembles oublier que les cours d'histoire ont été dictés par les acteurs de la révolution et par leurs descendants.

Pour le massacre en Vendée, je vais essayer de retrouver un article où l'on traite de ce douloureux épisode. Tu pourras y constater que certains officiers qui ont fait preuve d'un zèle plus qu'excessif faisaient partie d'une certaine... communauté, celle de Marat. Marat qui réclamait dans son journal si bien nommé "L'ami du peuple", 270000 têtes françaises, (ou catholiques, c'est comme vous le sentez) par jour !!

On n'en sort décidément pas !

Antares a dit…

Il n’y a plus de Vendée.

Elle est morte sous notre sabre avec ses femmes et ses enfants.

Je viens de l’enterrer dans les marais et les bois de Savenay suivants les ordres que vous m’avez donnés.

J’ai écrasé les enfants sous les pieds de nos chevaux, massacré les femmes qui, au moins celles-là, n’enfanteront plus de brigands.

Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher.

J’ai tout exterminé …

Nous ne faisons pas de prisonniers car il faudrait leur donner le pain de la liberté et la pitié n’est pas révolutionnaire.

Général Joseph Westermann.

Wikimerdia, dit de lui : "origine incertaine". Elle est bien bonne.! Dés qu'un de leur membre nuit à l'image de marque qu'ils se sont forgés, l'origine devient incertaine.

Anonyme a dit…

Philippe Charlier est un mythomane, il invente n'importe quoi pour faire des coups médiatiques. Cette tête de Robespierre est une nouvelle imposture scientifique comme celle de Henri IV.

Antares a dit…

Aucune citation de Robespierre ici, mais par contre...
http://www.dailymotion.com/video/x9cjpw_revolution-maconnique-francaise_news

Barrère et Carnot sont les commanditaires du génocide vendéen

"Nous n'avons jamais eu l'ordre écrit de Hitler concernant le génocide juif, nous possédons ceux de Barrère et de Carnot relatifs à la Vendée".
Pierre Chaunu, historien et membre de l'Académie des Sciences Morales et Politiques

Rorschach a dit…

@ antares
La responsabilité de Robespierre dans le massacre de Vendée est reconnue mais pas exclusive. La plupart des chéfs de la révolution étant des marionnettes commandées par les illuminés de Baviére, il fallait s'attendre à des massacres de ce genre.

Trouvé ce petit passage intérréssant sur la mort de Robespierre :

"Quelques instants avant l'exécution de Robespierre, le bourreau remarqua que sa tête ne pourrait pas passer dans la lunette de la guillotine, à cause des bandages qui enveloppaient sa blessure à la mâchoire, aussi les arracha-t-il avec brutalité ; de la gorge abîmée de Robespierre jaillit alors un cri perçant et épouvantable, que trancha net le couperet tombant sur sa nuque. Le statut de ce dernier cri est légendaire : il a suscité tout un éventail d'interprétations, la plupart autour du cri inhumain et terrifiant de l'esprit malin parasitaire, qui exprime une ultime protestation impuissante au moment où il perd possession du corps humain qui l'abritait - comme si, à ce moment dernier, Robespierre s'humanisait, rejetait le personnage qui avait incarné la vertu révolutionnaire et réapparaissait comme un être humain misérable et terrifié."

Slavoj Zizek "Robespierre : entre vertu et terreur"

Antares a dit…

@Rorschach

Allons, allons, tu sais bien que si tu veux te débarrasser de ton chien tu dis qu'il a la rage.
Je reste sur la même ligne que Zangao, à savoir celle de l'inversion des valeurs. Si la république me désigne untel comme un saint homme et tel autre comme un monstre, j'ai tendance à voir le contraire de ce que l'on me montre.

Anonyme a dit…

MERCI Rocharch pour ce passage , historique,
ça me rappe , un extrait ou il est dit, "ils voudront encore parler,, mais aucun son ne sortira de leur gosier"
"fil de fer, fait un effort, avec tes liens, ça devient fatiguant, dit les choses clairement et tourne pas autour du pot, la plupart sont d'ailleurs supprimé sur yout, merci :;
pour celui , qui compare Robespierre avec le mal ,de sa bien aimée, c'est dommage!
on parle ici d'un vrai psychopate, et en plus il a une sale "gueule" qu'on a essayé d'embellir dans l'histoire de France;

Zangao a dit…

Chacun restera sur ces opinions, lui trouvera une "sale gueule", mais ce que je sais, c'est que tout dans le mode de vie et les écrits de Robespierre en fond un homme honnête.
Il faut qu'il soit le méchant............ parce que les hommes justes gênent tous ceux dont le but est de s'accaparer pouvoir, argent, notoriété. On le constate quand on étudie l'histoire ancienne, et mieux encore l'histoire contemporaine.
L'histoire est peuplée de vrais psychopathes, dont les rues partent leurs noms, dont on enseigne les faits d'armes et suivant les buts recherchés ont en étudie un d'entre eux de temps en temps que l'on dénonce avant de l'oublier.

Perso, j'écoute, je lis, je compare, j'utilise mon esprit de synthèse, fait appel à mon intelligence, pas étonnant que je sois rarement de l'avis ambiant.

Anonyme a dit…

@zangao
Oui , tout a fait , il faut garder un esprit de synthèse sur cette révolution du peuple qui était en fait un coup d'état maçonnique,
Robespierre était le seul catholique et croyant ,et contre la peine de mort!
il fallait un coupable, et tout comme aujourdh'hui, celui qui crie la vérité est emprisonné ou éliminé!
il était contre ce génocide,vendéen etc'est sur lui qu'on a porté le blame!

Soral on est pour ou contre, mais livre a l appui il nous démontre que Robespierre a payé pour les francs maçons qui étaient la majorité dans ce coup d'état.

Anonyme a dit…

16dims

Robespierre à l'origine de "La Terreur", oui, mais pour qui ? Qui était "Terrorisé" par "La Terreur" de Robespierre ? Pas le peuple, mais bien tous les traîtres et les vendus qui ont fini par le diaboliser, et lui couper la tête à son tour. Et voilà pourquoi il reste encore de nos jours diabolisé.

Evidemment, ce n'est pas Robespierre qui a écrit l'histoire, mais ses frères Franc-Maçon qui, de leur point de vue, il a trahit. Il était donc tout naturel que ce "Terroriste" fusse mal vu par ces derniers, et présenté comme la bête immonde. Et ça continue de nos jours, la preuve.

Bien que personne ne fut parfait, nul angélisme de ma part, les véritables ennemis du système révolutionnaire de cette période sont faciles à identifiés tant on les dénigres: Robespierre, dépeint comme une horrible crapule tyranique, et Rousseau, dépeint comme un fou qui ne savait plus ce qu'il écrivait. Rousseau, en effet, à la fin de sa vie, écrivait ni plus ni moins que la société était victime d'un complot, et lui-même victime de ce complot... transposez à notre époque... Qui est qui ?

Phil deFer a dit…

Je pense que par certains aspects, on peut faire une analogie entre Robespierre et Hitler... L’Histoire officielle écrite par ceux qu'ils ont combattu leur imputant à tort un grand nombre de crimes qui étaient en fait suscités par leurs ennemis et contre lesquels ils furent impuissant... Notez aussi qu'ils eurent tous deux la même fin tragique ...
Leurs ennemis? LES JUIFS ET LEUR FACTOTUM, LES GOYIM FRANC MAÇONS!!!!

Brigitte a dit…

Je viens ajouter ma voix à toutes celles qui s'élèvent ici pour dénoncer l'imposture.

Partie 1
ROBESPIERRE
DISCOURS SUR L’INFLUENCE DE LA CALOMNIE SUR LA RÉVOLUTION
Prononcé aux Jacobins, le 28 octobre 1792
Publié le 30 octobre 1792 dans ses Lettres à ses Commettants, n° 3

"Sous le régime despotique, tout est petit, tout est mesquin, la sphère des vices, comme celle des vertus, est étroite. Sous l’ancien gouvernement, la puissance de la calomnie se bornait à diviser les frères, à brouiller les époux ; à élever la fortune d’un intrigant sur la ruine d’un honnête homme ; elle n’opérait de révolutions, que dans les antichambres et dans le cabinet des rois ; le plus noble de ses exploits consistait à déplacer des ministres, ou à chasser des courtisans.

Notre révolution lui a ouvert une immense carrière. Ce ne sont plus des individus ; c’est l’humanité elle-même qui est devenue l’objet de ses trames perfides. Compagne inséparable de l’intrigue, elle a embrassé, comme elle, l’univers, dans ses complots. Toutes les factions qui se sont élevées, l’ont invoquée, tour à tour, pour combattre la liberté.

L’opinion avait donné le branle à la révolution ; l’opinion pouvait seule l’arrêter ; chaque parti devait donc naturellement faire tous ses efforts pour s’en emparer. Les intrigants savaient bien que la multitude ignorante est portée à lier les principes politiques, avec les noms de ceux qui les défendent ; ils se sont appliqués surtout à diffamer les plus zélés partisans de la cause populaire. Ils ont fait plus, ils ont calomnié la liberté elle-même. Mais comment déshonorer la liberté ? Comment diffamer même ceux qui défendent publiquement sa cause ?

Il n’était qu’un seul moyen d’y réussir, c’était de peindre chaque vertu, sous les couleurs du vice opposé, en l’exagérant jusqu’au dernier excès. ...

... Or, les hommes de la révolution étaient des hommes de l’ancien régime ; et partout où il y a un sot, un homme faible ou pervers, la calomnie et l’intrigue trouvent à coup sûr une dupe ou un agent.

... Suivez les progrès de la calomnie, depuis l’origine de la révolution, et vous verrez que c’est à elle que sont dus tous les événements malheureux qui en ont troublé ou ensanglanté le cours. Vous verrez que c’est elle seule qui s’oppose encore au règne de la liberté et de la paix publique.

... Je viens de vous développer le système des champions déclarés du despotisme et de l’aristocratie. Lafayette vint, et le perfectionna. Personne, avant lui, n’avait aussi bien connu la puissance de la calomnie, ni l’art de la mettre en œuvre. La cour avait cultivé les heureux talents qu’il avait reçus de la nature.
Tout le monde connaît maintenant quel était l’objet de ses vues politiques. Ce petit émule de Monk ou de Cromwell, qui n’était pas plus le chef que l’instrument de la faction qu’il avait embrassée, voulait créer un parti mitoyen entre l’aristocratie hideuse de l’ancien régime et le peuple, et l’appuyer de toute la puissance royale en faisant entrer Louis XVI dans ce projet. Or, pour le réaliser, il fallait encore commencer par présenter le parti du peuple lui-même comme une faction.

... Le chef-d’œuvre de la politique de ce parti fut de faire servir à ses projets le nom des lois et le prestige de la constitution même. Tandis qu’il mettait tout en œuvre pour la modifier selon leurs vues ambitieuses et les intérêts de la cour, il s’attachait à persuader que les amis de la liberté, dont le seul vœu était alors de la voir exécuter de manière loyale et populaire, n’avaient d’autre but que de la détruire. Cette constitution, dont tous les vices étaient son ouvrage, devint bientôt entre ses mains un instrument de tyrannie et de proscription. Toujours nulle pour protéger les patriotes persécutés, elle était toujours active pour justifier les attentats contre la liberté, pour pallier tous les complots de la cour et de l’aristocratie.

Brigitte a dit…

Partie 2
... Par ce système de calomnie, on fournit à tous les mauvais citoyens, trop prudents ou trop lâches pour arborer ouvertement les livrées de l’aristocratie, le moyen de combattre la liberté, sans paraître déserter ses drapeaux.

... Quel est ce pouvoir magique de changer la vertu en vice, et le vice en vertu ! de donner à la sottise, à la corruption et à la lâcheté, le droit d’accuser hautement la courage, l’intégrité et la raison ! J’ai vu ce scandale. J’ai vu les délégués d’un grand peuple, vils jouets des perfides charlatans qui trahissaient la patrie, redouter, calomnier le peuple, déclarer la guerre à ceux de ses mandataires qui voulaient rester fidèles à sa cause ; leur imputer à crime

... Moi-même j’éprouvai le même sort ! et de plus, la coalition coupable qui maîtrisait l’Assemblée constituante, ces mêmes hommes que la république a proscrit comme des traîtres, agitèrent sérieusement, avec nos collègues, dans leur club anti-révolutionnaire, la question de faire rendre contre moi, un décret d’accusation, et, s’il eut été proposé, ce n’eût peut-être pas été la justice qui aurait arrêté l’Assemblée nationale, mais quelque reste de pudeur.
C’est la calomnie qui alors éleva le monstrueux ouvrage de la révision de l’acte constitutionnel.

... C’est elle qui, avant cette époque, avait assassiné à Nancy les plus zélés défenseurs de la liberté ; c’est elle, qui immola ou chassa de nos armées, avec des cartouches infamantes, par des jugements iniques et par les ordres arbitraires de l’aristocratie, les soldats les plus dévoués pour la cause publique. C’était elle, qui dans toutes ces occasions dictaient les lettres des officiers de l’armée, les rapports des ministres, des corps administratifs, les discours des législateurs qui prostituaient leur organe à l’intrigue. C’est elle qui remplit nos cachots des citoyens dont les tyrans redoutaient l’énergie

... Dieux ! à quelles méprisables causes tiennent les malheurs des nations !

... Que dis-je ? Ôtez le mot république, je ne vois rien de changé. Je vois partout les mêmes vices, les mêmes cabales, les mêmes moyens, et surtout la calomnie. Vous qui vous disposez à me démentir, si vous êtes de bonne foi, apprenez à vous défier de vous-mêmes, songez que votre usage est d’apercevoir la vérité deux ans trop tard

... Les aristocrates et les Feuillants trouvaient toujours quelques motifs pour méconnaître les droits du peuple, ou pour avilir son caractère.
Les intrigants de la république les copient, en cela, avec une exactitude servile. Comme leurs devanciers, ils déclament contre le public qui assiste aux séances de l’Assemblée nationale.

...Les aristocrates et les Feuillants osaient imputer aux amis de la liberté l’absurde projet de la loi agraire. Mais c’était en rougissant, et dans les ténèbres, qu’ils faisaient circuler cette calomnie. Les intrigants de la république l’ont affiché sur les murs de Paris ; ils l’ont fait débiter à l’Assemblée législative où ils dominaient, par un ministre qui est leur créature

... Quels moyens nous reste-t-il donc aujourd’hui pour déconcerter leurs funestes projets ? Je n’en connais point d’autre, en ce moment, que l’union des amis de la liberté, la sagesse et la patience. Citoyens, ils veulent vous agiter pour vous affaiblir, pour vous déchirer par vos propres mains et vous rendre responsable ensuite de l’ouvrage même de leur perversité : rester calmes et immobiles. Observez, en silence, leurs coupables manœuvres ; laissez-les se démasquer, et se perdre eux-mêmes par leurs propres excès. Un peuple magnanime et éclairé est toujours à temps de réclamer ses droits et de venger ses injures. Éclairez-vous, éclairez vos concitoyens autant qu’il est en votre pouvoir ; dissipez l’illusion sur laquelle se fonde l’empire de l’intrigue ; et il ne sera plus. "

Phil deFer a dit…

@ Anonyme de 23:21

Désolé si les liens sont désactivés... Je les vérifie pourtant à chaque fois que je poste un commentaire... Je vous laisse tirer votre propre conclusion à ce sujet...

Vous me demandez d'être plus clair?

Selon moi, la solution à TOUS nos problèmes devra commencer par le bannissement total des JUIFS et des Francs MAÇONS (qui ne sont que leurs petites mains) de la société.
Et vous allez naturellement tous hurler à l'antisémitisme primaire face à cette déclaration... la rendant d'emblée complètement utopique...irréalisable...

Pourtant, même si vous n'êtes pas croyant, regardez ce que les textes eschatologiques chrétiens et musulmans disent :

A la fin des Temps, les juifs et leur Machiah, l'Antéchrist, qu'ils prendront ainsi qu'un grand nombre de peuples, à tort pour le Vrai Messie, régneront durant une courte période sur l'Humanité, dans un climat de totale apostasie et de débauche...
Reviendra alors, toujours selon les Saintes Écritures, le vrai Messie, JESUS qui fera périr tous les impies dont notamment l'immense majorité des juifs et enfermera Satan/Antéchrist/Machiah pour 1000ans, ce qui donnera 1000ans de paix sur Terre aux hommes.
Ne seront sauvés, que les seuls juifs qui reconnaîtront enfin le Christ, ce que les juifs se refusent farouchement à faire depuis plus de 2000ans!

Or, un juif qui reconnaît Jésus Christ, cesse d'être juif pour devenir chrétien...

Donc, encore une fois, quelle que soit le degré auquel vous décidez de croire à ces Textes, après toutes les "tribulations" qu'ils prophétisent et qu'il devient de plus en plus aisé de repérer comme étant les événements contemporains, la solution qu'ils nous donnent est bien que nous n'aurons 1000ans de paix que lorsque le peuple juif en tant que tel aura disparu....

Il est bien précisé que c'est DIEU qui les fera disparaître.. Donc, vouloir se substituer à Lui, comme cela semble être reproché à Hitler, n'est certainement pas la solution...

Mais nous devons d'abord prendre collectivement conscience que les juifs ne sont que les prêtres de Satan/Mammon!
Les rejeter sans rejeter Satan/Mammon serait ridicule, inutile... Car ce serait remplacer les juifs par une nouvelle caste de prêtres à Satan/Mammon avec le même résultat à la clé...

La grande question est donc: l'Humanité en général, et vous en particulier, êtes vous prêt à rejeter Satan/Mammon?

Car rendre un culte à Satan/Mammon, ça ne consiste pas seulement à sacrifier des enfants kidnappés entre notables dans le sous sol d'une villa cossue!

Un simple exemple: adorer la beauté juvénile du corps humain, ne parle t on pas du culte du corps et de la jeunesse éternelle, ce à quoi nous incite toute la culture occidentale actuelle, c'est rendre inconsciemment un culte à Appolon.
Or, Appolon, dans les mythologies grecque et romaine, c'était l'autre nom de.. Lucifer...

Antares a dit…

14 juillet 1789 prise de la Bastille, 28 septembre 1791 émancipation des juifs, qui obtiennent de fait la citoyenneté française.
Ils ont pas trainés les bougres ! On se demande bien pourquoi ! Ils n'avaient pas des trucs plus urgents à traiter en faveur de la population catholique endémique, je veux dire à part trucider un maximum de curés, bien sûr ?

Extrait de Wikimerdia :

"La loi juive fait un devoir aux communautés juives de vivre séparées des nations au milieu desquelles elles séjournent, et elle leur donne des pratiques religieuses et rituelles (lois d'impuretés, calendrier, endogamie,..) leur permettant de ne pas s'assimiler aux autres peuples, car s'assimiler complètement, c'est disparaître."

Méditez là-dessus !

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mancipation_des_Juifs

Phil deFer a dit…

@ Antarès
Voilà bien une preuve s'il en fallait encore, que la Franc Maçonnerie qui est à l'origine de cette révolution ne fait que "rouler" pour les juifs, par qui elle a été créée et est pilotée... ce qui se vérifie aisément encore de nos jours...

@ Brigitte
Merci pour ce très beau com' qui nous démontre que jamais un seul homme, fut il providentiel, ne parviendra à résoudre nos problèmes..

Ce très beau texte m'a fait penser à cette petite phrase d'Einstein (c'est de loin ce qu'il faisait de mieux: de belles phrases... la grande spécialité juive...)

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

Anonyme a dit…

re-test:
@ Phil deFer
ayant 1 doute petit..
Sa-me-dis?ça me dis dans 1 parc sous des Z'Oliviers

en passant,grand merci de cette page de lien

jp31

laure a dit…

Je découvre votre blog par "hasard".... en cherchant des informations complémentaires sur Robespierre. Au sujet de ce masque mortuaire, une interrogation me taraude.... Lors de son arrestation, pour ce que j'en sais, Robespierre aurait reçu une balle dans la mâchoire (pour l'empêcher de parler?)...et aurait gardé un bandage jusqu'au moment du passage sous la guillotine, où il lui fut arraché violemment. Aussi, je m'étonne que le masque ne laisse apparaître aucune marque de cette blessure.... Une explication ?

Rorschach a dit…

@ laure

Vous n'étes pas la seule à poser cette question :

http://guerredevendee.canalblog.com/archives/2013/12/17/28681656.html

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.