dimanche 2 février 2014

Dylan Farrow accuse Woody Allen d'avoir abusé d'elle à l'âge de 7 ans

 Dans certains milieux, il semble que violer des enfants soit moins grave que de faire le geste de la quenelle...


La fille adoptive de Woody Allen, Dylan Farrow, a accusé samedi 1er février le réalisateur américain de l'avoir sexuellement agressée quand elle était enfant, s'exprimant pour la première fois publiquement sur des allégations vieilles de plus de 20 ans.



Dylan Farrow, 28 ans, que Woody Allen avait adoptée avec l'actrice Mia Farrow quand ils étaient en couple, a affirmé dans une lettre ouverte publiée sur un blog du New York Times qu'elle avait été agressée à 7 ans dans le grenier de la maison familiale.

"Quand j'avais sept ans, Woody Allen m'a prise par la main, et m'a conduite dans un petit grenier mal éclairé au 2e étage de notre maison. Il m'a dit de m'allonger sur le ventre et de jouer avec le train électrique de mon frère. Et il m'a agressée sexuellement", a affirmé la jeune femme.

"Il me parlait en le faisant, me murmurant que j'étais une gentille petite fille, que c'était notre secret, me promettant que nous irions à Paris et que je serais une star de cinéma", a ajouté Dylan Farrow.

La jeune femme affirme en avoir parlé à l'époque à sa mère.

Woody Allen accusé depuis 1992

En 1992, Mia Farrow avait accusé Woody Allen d'avoir agressée Dylan. L'actrice était alors engagée dans un conflit féroce avec le réalisateur pour la garde de leurs enfants, après avoir découvert qu'Allen avait une liaison avec une autre de ses filles adoptives, Soon-Yi Previn, alors âgée de 20 ans. Mia Farrow avait adopté Soon-Yi lors d'un précédent mariage. Woody Allen, 78 ans, a épousé la jeune femme en 1997.

Le réalisateur, qui n'a jamais été poursuivi, a toujours vigoureusement nié avoir agressé Dylan Farrow. En 1992, il avait accusé Mia Farrow d'avoir par rancune manipulé "honteusement des enfants innocents".

En 1994, un tribunal new-yorkais lui avait refusé un droit de visite pour Dylan. Deux thérapeutes avaient à l'époque estimé qu'il n'était pas dans l'intérêt de la petite fille de la "contraindre à voir" son père.

Elle accuse Hollywood d'avoir fermé les yeux

L'entourage de Woody Allen, 78 ans, n'était pas joignable samedi soir.

"Woody Allen n'a jamais été condamné pour aucun crime, et qu'il ait échappé à ce qu'il m'a fait m'a hantée toute ma jeunesse", ajoute sa fille adoptive, qui accuse Hollywood d'avoir fermé les yeux, continuant à récompenser le réalisateur.

Son dernier film, "Blue Jasmine", a notamment reçu trois nominations aux Oscars le 16 janvier, et Woody Allen, auteur de plus de 40 films qui lui ont valu 4 Oscars, a également reçu le mois dernier un Golden Globe spécial pour l'ensemble de son oeuvre.

"Mon tourment a été aggravé par Hollywood", accuse Dylan Farrow. "Tout le monde, à part quelques-uns (mes héros) a fermé les yeux. La plupart ont préféré accepter l'ambiguité, dire 'qui sait ce qui s'est produit' et prétendre que tout allait bien".

"Woody Allen est l'exemple vivant de la façon dont notre société néglige les survivants d'agression et d'abus sexuels", écrit-elle encore.

http://fr.sott.net/article/19267-La-fille-adoptive-de-Woody-Allen-Dylan-Farrow-l-accuse-d-agression-sexuelle

8 commentaires:

Apache-des-villes a dit…

BOYCOTT TOTAL DE CES FILMS!!!... y m'avais toujours parus bizarre ce type... comme quoi dès fois les intuitions!!!...

Anonyme a dit…

Daniel


Woody Allen (de son vrai nom Allen Stewart Königsberg) est né à New York et a vécu dans ce milieu presque toute sa vie, et il est un fait que les habitants des grandes villes américaines ont développé un "argot" (slang) qui est leur est propre et qui est extrêmement touffu (ce qui ne veut pas dire subtil!), et pour comprendre la vraie signification des titres des films de Woody Allen (ainsi que ceux de la plupart des films américains), il faut impérativement avoir une certaine connaissance de cet argot, ce qui est facilité par le site Urban Dictionary (www.urbandictionary.com) où cet argot est codifié en long et en large...

La dernier film de Woody Allen s'intitule "Blue Jasmine", joli titre poétique, mais qui possède en filigrane une double signification: la première, "l'exotérique", littérale et lénifiante qui s'adresse aux masses, et la seconde, "l'ésotérique", qui est une série de clins d'oeil s'adressant à ses petits amis "initiés" qui appartiennent au même milieu que lui...


Pour la première signification, voici ce que dit le Urban Dictionary au sujet du mot "Jasmine" et du mot "Blue" (le numéro au début est celui qui lui est attribué à la définition dans l'ordre du dictionnaire):

JASMINE: 1. A beautiful unique girl who is incredibly fun and wise.loud and has a lot of spunk.girls wanna be her, guys wanna have her. often immitated, but never replaced.an honest and loving person who isnt afraid to speak the truth.

BLUE: 16. (adj) London slang, extreme compliment, meaning enchanting or bewitching, description of a girl (usually blonde) [L'ACTRICE DANS LE FILM EST EFFECTIVEMENT BLONDE], whose beauty is so iridescent it suffuses all around her with a feeling of love and peace; girl with inner beauty radiated to those around her.


Et maintenant, d'autre définitions du même dictionnaire pour ces deux mots, qui se rapportent à la seconde signification, celle qu'on ne voudrait pas que vous expliquiez sur un plateau de télé :

JASMINE:

10. A powerful aphrodisiac [UN AUTRE DES FILMS DE ALLEN S'APPELLE "MAUDITE APHRODITE"]

41. Common name for a prostitute

42. A stupid fat backstabbing slut that pretends to be your best friend then flirts with your ex boyfriend who your still in love with.

44. A lesbian


BLUE:

42. A codeword for porn. Inspired after the hentai La Blue Girl.

65. The color of masturbation. Everytime you turn on talk sex with Sue Johannson she is ALWAYS waving around a blue dildo. Many items that have to do with masturbation are one of the few sexual colors, blue (like 95% of dildos)



Allen Stewart Königsberg a pris le nom d'artiste de "Woody" Allen, et voici la définition que le dictionnaire donne de "Woody" (plus la définition est au début dans l'ordre numérique, et plus elle est unanimement acceptée par le "milieu"):

WOODY: 2. An erect penis (on pense au Woody du film d'animation Toy Story, qui a lui aussi un sens caché, gracieuseté de cet autre pervers luciférien qu'était Walt Disturbed...)

Anonyme a dit…

Réelle anonyme :
Son nom m'a fait penser à "Woody wood pecker" un héros "oiseau" d'un dessin animé ressassé, qui était diffusé régulièrement à la TV dans les années 70 et 80 ; grâce à vos explications, je comprends mieux, c'est particulièrement révélateur de la fêlure, et il n'a jamais cherché à se faire pardonner ? odieux. C'est mieux de faire des films pour faire rire??

hello a dit…

"wood pecker" en argot noir du Midwest nord-américain, c'est un "p'tit blanc/blanc-bec" (synonime:"white trash"/prolo blanc du genre très douteux).

Traduction partielle (message de Daniel 3/02 02:55)
1)
JASMINE: 1. A beautiful unique girl who is incredibly fun and wise.loud and has a lot of spunk.girls wanna be her, guys wanna have her. often immitated, but never replaced.an honest and loving person who isnt afraid to speak the truth.

-trad.: 1. une fille à la beauté unique qui est incroyablement drôle & avisée, bruyante et a beaucoup de courage. les filles veulent lui ressembler, les mecs veulent l' avoir. souvent imitée, mais jamais remplacée. une personne aimante & honnête qui n' a pas peur de dire la vérité.

2)
BLUE: 16. (adj) London slang, extreme compliment, meaning enchanting or bewitching, description of a girl (usually blonde) [L'ACTRICE DANS LE FILM EST EFFECTIVEMENT BLONDE], whose beauty is so iridescent it suffuses all around her with a feeling of love and peace; girl with inner beauty radiated to those around her.

-trad.: Blue (bleu): 16. (adj) argot londonien, compliment poussé, signifiant l' enchantement ou ce qui est envoutant, description d' une fille (en général blonde) [L'ACTRICE DANS LE FILM EST EFFECTIVEMENT BLONDE], dont la beauté est si irradiante qu' elle imprègne tout autour d'elle un sentiment d'amour et de paix; une fille dont la beauté intérieure rayonnent autour d' elle. (fin de traduction.)

Suivant le contexte, cela peut effectivement passer pour le genre de langage codé qu' affectionnent les pédophiles entre eux.

Souvent, les cinéastes & les artistes utilisent des allusions codées faisant référence à leurs vices & leurs perversions. C'est l' art du double langage codé prôné par le démoniaque Aleister Crowley (figure très populaire auprès de l’Élite mondialiste), on peut appeler ça des "œufs de Pâques".

On peut dire que les preuves à charge s' accumulent lentement mais sûrement contre le très suspect Woody Allen. Question: pourquoi Mia Farrow (son ex compagne) a-t-elle attendue si longtemps pour dénoncer le comportement de W.Allen? Omerta?

C'est pathétique d' avoir autant de talent cependant gâché par une personnalité & des actes odieux & condamnables. Malheureusement, il n'est probablement pas le seul pervers criminel au sein du Show Business & des médias: renseignez vous sur le scandale Jimmy Savile . La réalité dépasse la fiction!

Phil deFer a dit…

La pédophilie est satanique...et les juifs sont des suppôts de Satan avérés depuis au moins 2000ans... Car pour crucifier Jésus, il fallait nécessairement être sous l'emprise du diable... lequel les remercie régulièrement à sa façon en les sacrifiant dans des pogroms... Il se dit que le prochain, imminent, devrait être le dernier.... ^^

Anonyme a dit…

Daniel


@Réelle anonyme

Moi aussi en tombant sur cette définition dans le Urban Dictionary, j'ai immédiatement pensé à Woody wood pecker, d'autant plus que "pecker" signifie "quéquette" en langage américain, définition qu'on peut même trouver dans tout dictionnaire courant.


@hello

Qu'il y ait un Omerta autour de Allen, de Saville, et de nombreux membres de "l'élite" dévoyée qui abusent des enfants, je n'en ai pas le moindre doute... ce que nous en savons n'est en réalité qu'un granule de glace sur la partie émergente de l'iceberg (le film Eyes Wide Shut de Kubrick était une incursion dans le monde souterrain des sociétés secrètes et du pédo-satanisme, et il en a peut-être payé de sa vie, car assez étrangement il est mort soudainement le 7 mars 1999, quelques jours après qu'il eût apporté la touche finale au film, de sorte qu'il n'a jamais vu la version qui a été présentée au public, et mon petit doigt me dit que cette dernière version devait être très différente de celle qu'il avait lui-même préparée...)

(quelqu'un a fait une analyse très poussée et détaillée du film de Kubrick sur ce site ---> http://philip.dru-administrateur.nwo.over-blog.com/article-stanley-kubrick-et-l-oligarchie-franc-ma-onne-119523024.html )


Et si on se demande comment un Omerta peut être assez puissant pour permettre à des abuseurs d'enfants de se soustraire constamment au $y$tème de "justice", voici un extrait d'un livre de Edouard Brasey, "Enquête sur l'existence des anges rebelles", qui apporte quelques éléments d'explication:

«« Le 14 août 1987, le lieutenant-colonel Michael Aquino, de l'U.S. Air Force, reçut la visite de la police à son domicile de Russian Hill. Il lui était reproché d'avoir abusé d'une fillette de quatre ans en compagnie de sa femme Lilith [[ Dans la tradition hébraïque, Lilith "la rebelle" fut, avant Ève, la première femme d'Adam, mais refusant de s'unir sexuellement à lui selon ce que voulait Adam, elle s'enfuit et fut pour cela maudite par Dieu qui l'exila dans les mondes infernaux, où elle donna naissance à la race des vampires ]] et d'un prêtre Baptiste, Gary Hambright, exerçant au Presidio Child Development Center, une école maternelle réservée aux enfants des officiers résidant dans l'enceinte de la base militaire de San Francisco. Les policiers saisirent 38 cassettes vidéo pornographiques mettant en scène des enfants, qui auraient été tournés entre septembre et octobre 1986.

Anonyme a dit…

SUITE


Le 22 avril 1987, une centaine de parents avaient reçu une lettre dénonçant les agissements de Gary Hambright. Leur correspondant anonyme précisait même que le prêtre pédophile était séropositif, et que les enfants qui lui avaient été confiés devaient de toute urgence être soumis au test de dépistage du sida. L'agent du FBI Richard Held révéla en avril 1988 qu'une centaine d'enfants de l'école maternelle avaient subi des violences sexuelles de la part du trio infernal. Les «films» étaient tournés dans la salle de bains des Aquino, formellement identifiés par plusieurs des jeunes victimes. Lors du procès, le couple Aquino et Gary Hambright FURENT POURTANT ACQUITTÉS...

De quelles hautes protections bénéficia le lieutenant-colonel Aquino, pour échapper aussi facilement aux foudres de la justice américaine, pourtant fort peu tolérante envers les violeurs d'enfants?

Michael Aquino est, il est vrai, un personnage important de l'Armée. Membre de la Military Intelligence, Special Forces Officer, [[ interminable énumération de titres ]] , il est plus particulièrement chargé de travailler sur les techniques avancées de la guerre psychologique.

Comment un gradé de l'US Air Force, à la tête d'un C.V. aussi prestigieux, en est-il arrivé à s'adonner à de minables ballets roses?
C'est que Michael Aquino n'est pas simplement un gradé et un militaire réputé. Il est également le Grand Prêtre du Temple de Set, secte dissidente de l'Église de Satan, et fondé par lui-même en 1975.

Le lieutenant-colonel Aquino ne se contente pas d'aimer Satan et les jeunes enfants; il est également un admirateur des nazis, au dire de son ex-maîtresse Linda Osborne Blood:

«Il est persuadé que les S.S., qu'il considère comme des «surhommes», détenaient le secret de l'immortalité, la clé de son obsession. Aquino aspire à l'éternité... Selon lui, la connaissance hisse l'homme au niveau d'un dieu.»


Nostalgique du troisième Reich, le lieutenant-colonel Aquino se rend fréquemment en Bavière pour se recueillir dans l'immense Marmorsaal du château de Wewelsburg, pièce circulaire construite par les nazis d'après les plans de l'architecte Alfred Roller et d'Adolf Hitler en personne, et censée représenter le centre du monde. Pour Aquino, il s'agit de "l'antichambre de la mort". Il aime à y invoquer le Prince des Ténèbres et à y pratiquer des rituels de magie noire... »

Anonyme a dit…

Milou:
J'ai cherché sur internet des infos concernant ce château de Wewelsburg en Bavière et j'ai trouvé ce site, lien ci-dessous :
http://naziandcojevousdenonce.blogspot.fr/2012/02/2010le-chateau-dhimmler-transforme-en.html
En premier lieu, j'ai vu les photos aériennes de ce chateau, (sur ce site précis, il n'y en a qu'une qu'on voit en faisant la recherche à partir de Google), et si vous regardez ces photos aériennes, vous pourrez constater que ce château est composé grossièrement de trois tours ou pseudo-tours disposées en triangle, reliées par des murailles, donc cela donne le même dessin que celui sur le tablier de franc-maçon. Je fais référence à l'article récent concernant la photographie d'un franc-maçon, ressemblant énormément au "tueur de Norvège"
Concernant l'article que je cite en lien, il vient d'un blog d'un "antifa" comme il se définit lui-même, et il n'indique aucune information telle que vous en donnez concernant Michael Aquino, voire d'autres "visiteurs ésotériques". Mais je ne remets pas du tout en question vos infos, je me demande de quoi sont informés des instances comme celles européennes (la cour de justice, par exemple, pourrait-elle être saisie ?), et de prestigieux services de police dont on entend souvent parler ?

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.