mercredi 12 février 2014

L'homme et son Double selon les croyances anciennes



L’importance du Double dans l’univers mental de nos lointains ancêtres devrait être claire maintenant. Il se situe au centre d’un complexe anthropologique fondamental, celui des rapports de l’homme avec l’autre monde, aussi bien supérieur qu’infernal. L’impression d’hétérogénéité, qui se dégage des mille faits consignés dans les textes, s’efface dès que l’on admet les conceptions anciennes de l’âme.


Des croyances que l’on pouvait, à juste titre, considérer comme les membres aussitôt que l’on en découvre le dénominateur commun, dès que l’on saisit la pièce centrale du gigantesque puzzle dont les tempêtes de l’Histoire ont éparpillé les morceaux. L’examen des cultures et des civilisations tardivement christianisées et isolées des grands événements historiques, parce que vivant aux confins du monde dit civilisé, dans les steppes de l’Asie centrale, dans la toundra et dans la taïga, cultures ayant donc conservé des éléments d’un archaïsme vénérable, au premier rang desquels vient le chamanisme, — tout cela permet de reconsidérer les phénomènes étranges, singuliers, diaboliques pour les clercs, merveilleux pour les païens, dont les littératures médiévales se sont faites le réceptacle, conscient ou inconscient.

L’homme possède donc des Doubles, le plus souvent deux : l’un matériel et physique possède le pouvoir de prendre l’aspect d’un animal ou de conserver sa forme humaine, l’autre, spirituel et psychique, aussi capable de métamorphose, mais apparaissant surtout dans les rêves. Ces Doubles ont la faculté de se rendre dans l’au-delà ou en un lieu quelconque de l’ici-bas, sous l’une ou l’autre de leurs formes, dès que le corps est endormi, plongé en transe ou tombé en catalepsie. Il est difficile de trancher avec précision entre l’autre moi physique et le Double psychique puisque même nos lointains aïeux les confondaient, comme il ressort des témoignages recueillis au cours de notre enquête. Chaque ethnie, chaque civilisation a pensé son Double à sa manière, mais dans l’aire géographique dont nous nous sommes occupé, tout semble indiquer que le fond commun à toutes les formes de la croyance est la chamanisme.

Une question reste en suspens pour l’instant : de quelle façon celui-ci a-t-il été connu sur le sol de l’Occident médiéval ? Fut-il apporté par les Indo-Européens ou existait-il avant eux ? Quoi qu’il en soit, une chose est certaine : nous en trouvons la trace aussi bien chez les Grecs et les Romains que chez les Celtes et les Germains. Carlo Ginzberg s’est efforcé de mettre en lumière les connexions des faits avec le monde celtique, nous avons présenté celles qui existent avec le monde germanique, E. Rohde et M. Halbwachs avaient, depuis quelque temps, établi celles qui unissent la Grèce archaïque et le chamanisme.


La constellation des croyances, dont le pivot central est celle en l’existence du Double, se laisse figurer par le schéma ci-contre qui forme, pour ainsi dire, la synthèse de notre livre.

La mort libère les Doubles; l’alter ego physique donne un revenant, l’autre moi psychique se transforme en fantôme. Tous deux conservent leur capacité de métamorphose animale, mais l’un se manifeste en rêve et peut agir comme cauchemar, tandis que l’autre apparaît dans la réalité comme un être matériel. Cauchemar et changement de forme relèvent aussi de la sphère des vivants, et ils sont attribués aux sorcières. Les voyages du Double dans l’au-delà, chez les ancêtres défunts ou chez les esprits et les dieux, sont sécularisés, diabolisés et donnent le vol nocturne des femmes maléfiques, celles qui partent, la nuit, à travers les airs à la suite de Diane et d’Hérodiade, ou encore celles qui suivent dame Abonde et entrent nuitamment dans les maisons…

Le Double ne meurt pas avec le corps : voilà l’explication des fantômes et des revenants, voici la racine de la nécromancie !

Le Double est capable de se transformer : voilà l’origine des histoires de loups-garous et des métamorphoses en bêtes, de soi-même et d’autrui !

Le Double est indépendant dès que le corps se repose, et il part vaquer à ses occupations ou réaliser les désirs de son possesseur : voilà l’explication des pérégrinations nocturnes et diurnes des sorcières et des magiciens, des voyages extatiques des saints et des mystiques !

Selon nos textes, tel ou tel point est plus ou moins développé, plus ou moins évident. Chacun sait le succès qu’a connu le thème du voyage dans l’au-delà, de la catabase, qu’il s’agisse de descendre aux enfers, dans le tertre des fées, d’entrer dans la montagne creuse ou de visiter les lieux d’expiation et l’autre monde, comme Enée, Dante, Tondale et Thurkill… Le Double s’est, dans ces cas, bien souvent effacé devant l’âme, optique chrétienne, ou devant le corps, comme c’est déjà le cas dans la légende d’Orphée, un des plus anciens témoignages des influences chamaniques sur la constitution de tels récits. Nul n’ignore non plus la vogue qu’a connue la métamorphose à l’époque des grands procès de sorcellerie, ainsi que le thème du sabbat, dernier avatar du voyage extatique.

Il faut admettre que la croyance au Double a possédé une force mémorable puisqu’elle a survécu par-delà les siècles et les siècles. La victoire du christianisme est essentiellement lexicale : le vocable « âme » a effacé et éliminé toutes les autres dénominations, et tout le monde, même nous, a été victime de ce diktat lexical. Les Anglo-Saxons n’utilisent-ils point une locution comme external soul, les Allemands Freiseele, et les Français « âme détachable » ou « âme libre » ? C’est le manque de terme adéquat qui a entraîné l’emploi abusif, voire erroné, du mot « âme », alors qu’il faudrait parler, au risque de n’être pas compris, d’alter ego, de second moi, bref : de Double.

La pérennité de la croyance est confondante : n’a-t-il pas été possible, en Europe, de recenser et de consigner des centaines de récits, la plupart rapportés comme une expérience vécue, de Doubles zoomorphes, souris, mouches ou oiselets ? La croyance n’est pas prête de s’éteindre car le spiritisme a repris le flambeau. Voyez l’hypothèse de Léon Rivail (1804-1869), plus connu sous le pseudonyme d’Allan Kardec, formulée en 1857 dans Le Livre des Esprits :

L’homme est formé de trois principes qui se dissocient à la mort : du corps qui périt; de l’âme, principe immortel qui, au décès, tente de se dégager de la matière, car elle reste un certain temps prisonnière du périsprit, enveloppe fluidique, pouvant parfois devenir visible et même se manifester de façon tangible; du périsprit qui constitue le lien entre l’esprit et la matière pendant la vie du corps.

Ce que Kardec nomme périsprit, d’autres l’appellent corps astral. Paracelse parlait de Mumie, les alchimistes de corpus subtile et les cabalistes juifs de zelem…

Si la croyance au Double jouit d’une telle vitalité, c’est qu’elle répond à un besoin humain. Elle est porteuse d’un message d’espoir : l’homme n’est pas seul. Les dieux se penchent sur sa destinée et il peut communiquer avec eux. Il reste en contact avec ses ancêtres dégunts, et, grâce à eux, sait que la mort n’est pas une fin mais une retraite temporaire. La transmigration des âmes relève du même monde mental.

En cette fin de siècle tanguant comme un bateau ivre parce que privé de toute transcendance, dans ce crépuscule des idées, l’homme s’est enfermé dans la caverne du pragmatisme et de la science mais, contrairement à la fable platonicienne, il ne perçoit plus les reflets du monde véritable. Nous ne sommes plus l’Un dans le Tout, mais l’Un sans le Tout, et nous vivons notre existence terrestre sans pouvoir apporter de réponse à une question que ne se posaient pas nos aïeux, protégés qu’ils étaient par un ensemble de croyances réconfortantes : qu’y a-t-il après ? En perdant notre Double, nous avons perdu notre âme, notre relation au cosmos et, nouveaux Peter Schlemihl, notre place dans l’univers ne nous est plus connue. Le divertissement remplace tristement les croyances et les rites qui structuraient l’existence humaine, et il ne reste que le silence éternel des espaces infinis.

Extrait du livre de Claude Lecouteux, Fées, sorcières et loups-garous au Moyen-Âge

http://newsoftomorrow.org/esoterisme/chamanisme/claude-lecouteux-le-double

33 commentaires:

tono tony a dit…

Allah(swt) a dit : " Et ils t'interrogent au sujet de l'âme, -Dis : "L'âme relève de l'Ordre de mon Seigneur". Et on ne vous en a donné que peu de connaissance." [ Sourate Al Isra, verset 85]

Ce dont je suis sur c'est qu'il existe deux types de mort une grande qui est le décès et une petite qui est en fait le sommeil.

"Allah reçoit les âmes au moment de leur mort ainsi que celles qui ne meurent pas au cours de leur sommeil. Il retient celles à qui Il a décrété la mort, tandis qu'Il renvoie les autres jusqu'à un terme fixé. Il y a certainement là des preuves pour des gens qui réfléchissent. [ Sourate Azumar, verset 42 ]

les rêves peuvent être classés en trois grandes catégories :

Ru'yaa ou Rahmaani que certains pourraient appeler : Ce sont des rêves qui viennent d'Allah(swt)

Nafsaani ou des rêves de l'égo : Ils sont d'ordre psychologique et viennent de l'intérieur même d'une personne.

Shaytaani ou mauvais rêves car ils sont visés : Il s'agit de tous les rêves qui viennent du Sheytan (Satan) le maudit.

Le Prophète Muhammad (sws) a dit: "Les rêves sont de trois types :

Un rêve d'Allah, un rêve qui provoque une détresse et qui provient de Satan et un rêve qui vient de ce qu'une personne pense quand il est éveillé et il le voit quand il dort »(al-Boukhari, 6499 et par Mouslim, 4200).




le pèlerin a dit…

La question du double est effectivement connus de nombreuses civilisations, un professeur de physique en avait même parlé : https://www.youtube.com/watch?v=b1I9PFPE3Hg&hd=1

Par contre, le chamanisme repose sur l'invocation aux esprits, pratique que tu déconseille ror pourtant s'est eux les chamanes qui ont répendus la doctrine du corps-astral.

Comment tu concilli ça Ror ?

Hs : j'ai trouvé d'autre citation de Gaston, pour le fun lol

"10 FÉVRIER 2014 - 21 H 25 MIN
hatchiko
Juan josafat ben ezra : « Jésus-Christ reviendra du ciel sur la terre quand son heure sera venue, en temps voulu et au moment approprié que le Père a décidé lui-même. » Maranatha !

Inutile de cherchez une date, une période, une saison…, seul le Père le sait.
Arrêtons l’orgueil et la prétention ! C’est une folie ! (ര‿ര)

Réponse

11 FÉVRIER 2014 - 15 H 17 MIN
Gaston Desmedt
hatchiko,
Tu fais erreur, l’ange Gabriel l’a désigne dans la prophétie du nord contre le midi, en Daniel ! Gaston

Réponse

10 FÉVRIER 2014 - 21 H 35 MIN
Watson
Apocalypse 3 : 10
"Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre."

Quelle est la plus grosse tentation que le chrétien puisse connaitre ?

Réponse

11 FÉVRIER 2014 - 9 H 33 MIN
Gaston Desmedt
Face aux événements qui vont se produire durant les dix jours de grande tribulation ? Perdre, renoncer à sa foi en l’immensité de l’amour de Dieu et de son Fils unique, Jésus-Christ, et cesser d’annoncer l’Évangile éternel de l’ange de l’Apocalypse ! Gaston"

pour lui la tribulation dure 10 jours lol

Anonyme a dit…

Eiko

L'homme, un être multidimensionnel ... J'adhère ; -)

Rorschach a dit…

@ le pelerin

Le but ultime des chamanes est de devenir une entité désincarnée vivant sur le plan astral, en d'autres termes une sorte de djinn.

Anonyme a dit…

La plus grande tentation que le chrétien puisse connaitre c'est la soit disante sainte vierge.
Culte du démon femelle incarné par Satan.
Car Satan aussi se déguise en ange de lumière......

Birdy

Phil deFer a dit…

@Le pelerin
Tu as oublié de publier me commentaire de Gaston Desmedt le plus importante! Et moi je les prends TRÈS AU SÉRIEUX....

7 février 2014 - 15 h 20 min Gaston Desmedt
A tous,
A six jours du 13 février, qui commence le 12 à 18 heure au fuseau horaire du mont Horev, que faut-il faire, si le Seigneur confirme mes paroles, en réalisant ce que j’annonce jusqu’au 22 février, date de la résurrection des élus, puis jusqu’à l’aube du 27 février, date du 1335ème jour de la prophétie de Daniel ? (Ou si ce que j’annonce ne débutera que 60 jours plus tard, le 27 avril, selon Louis Dalencourt ) ? Car ce que j’annonce est indépendant des dates qui m’ont été révélées. Tenons-nous en à ces dernières, pour répondre à ces questions qui m’ont été posées.
Je le rappelle en résumant : A l’aube du 13 février, le Seigneur aura terminé ses six mois et sept temps pour juger les habitants de la terre. Il aura enchaînés Satan et les esprits de démons dans l’abîme. Et sur terre, sans plus subir l’influence des esprits de démons, les poussant toujours dans des voies contraires à celles de Dieu, les hommes, livrés à eux-même manifesteront, les uns leur égoïsme profond et leur méchanceté, les autres leur amour pour Dieu et notre Seigneur Jésus, PAR LA PRATIQUE DE L’AMOUR DU PROCHAIN (souvenez-vous du bon samaritain).
Au cours des dix jours précédant la constitution du royaume céleste, dans le monde auront lieu l’effondrement de l’économie mondiale, de la haute finance mondialiste (Babylone la Grande). La division en trois parties de l’ONU et la guerre; indépendamment des catastrophes "dites naturelles", qui probablement continueront à ravager la planète.
Alors voici : Si le Seigneur confirme mes paroles, prier et invoquer le nom de Dieu ! Croyez à ce que je suis et cessez d’être incrédule ! Rejeter ce dicton diabolique contraire à l’enseignement de Jésus : "La charité bien ordonné commence par soi-même"! C’est en sauvant les autres qu’on se sauve soi-même.
Jésus déclara :"Celui qui voudra sauver sa vie (en abandonnant la voie du Seigneur) la perdra. Mais celui qui la perdra à cause de moi et de la bonne nouvelle (en annonçant l’Évangile éternel de l’ange de l’Apocalypse) la retrouvera" : Marc 8:35. Paul l’explique, disant : "Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice (l’amour du prochain), et c’est EN CONFESSANT DE LA BOUCHE QU’ON PARVIENT AU SALUT, selon ce que dit l’Ecriture : (…) Quiconque invoquera le nom de Jéhovah sera sauvé. Mais comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler s’il n’y a personne qui prêche?"
Il faudra donc, durant ces dix jours de grande tribulation que le monde va connaître, annoncer la bonne nouvelle du royaume de Dieu, qui va changer la face du monde, chacun à son entourage, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns. Car Jésus a dit : "Celui qui sera baptisé (dans la parole de Dieu, dans l’eau de la vérité : rien à voir avec le rituel qui l’annonçait) ET QUI CROIRA SERA SAUVE, mais celui qui ne croira pas sera condamné." Marc 16 : 16.
Ensuite, durant ces jours-là et jusqu’à la nuit du 26 au 27 février, nuit de la Grande Pâque où tous les méchants seront exterminés, il faudra s’assembler chaque jour avec ceux qui auront cru :"Pour nous exhorter à l’amour et aux bonne œuvres" (Hébreux 10 :24,25), vivre donc comme vécurent ceux qui se convertirent à la Pentecôte de l’an 29 : Actes 2: 42-47 et 4:32-37. Lisez et méditez sur ces paroles de l’Ecriture, elles ont été écrites pour ces jours-là. Que la grâce du Seigneur soit sur vous. Gaston

le pèlerin a dit…

Rorschach : sinon par rappord à ta réponses sur les chamanes.

Je comprends ou tu veux en venir. Le problème s'est que justement, certains comme les cathos ou les musulmans par exemple, à cause de ce but recherché par les chamanes de "muter" en djinn, considèrent les théories du "double astral", et la pratique de la méditation indienne traditionnelle (éveil de la kundalini), maîtrise du ki et de l'ether et d'autres doctrines, comme étant purement satanique et refusent de les enseigner.

Comment trouver l’équilibre entre les deux extrêmes ?

BlueMan a dit…

Pour en savoir plus sur le double astral, ne manquez pas cette très bonne vidéo :

http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=5000

Ainsi que celles-ci :

http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?titre=astral&mode=liste

Nico a dit…

Bonjour à tous,

Concernant le double, il y a surtout une étude bien plus intéressante, avec un vrai discours scientifique à l'appui. Celle de la théorie de Jean-Pierre Garnier Malet.

Je vous invite à découvrir ce génie:
http://www.observatoire-reel.com/Jean-Pierre-Garnier-Malet_a26.html

Et découvrir ses conférences:

http://www.youtube.com/watch?v=b1I9PFPE3Hg
http://www.youtube.com/watch?v=o-xYg2Y2SDg
http://www.dailymotion.com/video/xjf90w_jp-garnier-malet-14-mai-2011-part1-2_news?search_algo=1

Bon visionnage à tous.
Amicalement.

Nico

Rorschach a dit…

@ le pelerin

Au contraire, les satanistes voulant emprisonner l'homme dans la matiére, ils vont interdire la sortie astrale et le reveil de la Kundalini sous de prétextes fallacieux.

Si tu cherches bien, au sein de toutes les religions révélées, il y a un espace pour ces méthodes, mais alors le but n'est plus d'obtenir la béatitude au paradis (et encore moins la survie post mortem sous forme astrale) mais de s'anéantir dans le divin.

PS : les grands copiés/collés des autres sites ne seront plus accéptés

Anonyme a dit…

Lug54 ;

J"ai rien lu.......des coms mais...........

Une petite Sourate , une petite prophétie par cie par là , et Jason Vorheese sors de sa camelotte et travaille dans le Goy le Mécréant ....


Vous voilà prévenu *....- .

le pèlerin a dit…

Ror : tien d'alancourt a du nouveau lol : http://legrandreveil.wordpress.com/2014/02/12/le-pape-et-la-fin-des-temps/

comme je sais que t'aimes plus trop les longs copier/coller je vais essayer d'être conci :
"Saint Paul l’a désigné, entre autres, sous le nom de "Fils de perdition". Il a révélé que l’apostasie (abandon de la vraie foi) aurait lieu en même temps. Et saint Jean, dans ses épîtres, parle "d’antichrists". Quand à Jésus lui-même, dans le fameux évangile où il prophétise son retour (Matthieu 24), évangile essentiel car il contient tous les éléments -je dis bien tous-, il désigne l’Antéchrist lui aussi au pluriel : "Et il s’élèvera plusieurs faux prophètes qui en induiront un grand nombre en erreur", répété en tout trois fois dans le même passage : « Car plusieurs viendront sous mon nom en disant : c’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens » et "Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes, et ils feront de grands miracles et des prodiges jusqu’à induire en erreur, s’il se pouvait, les élus mêmes".
Par conséquent, l’évidence s’impose : le règne de l’antéchrist, c’est tout simplement celui de Satan avant le retour du Christ."

Même si ton analyse sur l'antichrist est interressante ror la sienne reste troublante.

"Revenons à Benoît XVI.
Je n’entrerai pas dans le débat théologique ni dans les sempiternelles controverses de la famille catholique traditionnelle, hélas divisée en une multitude de chapelles. Encore un signe du diabolos -le diviseur- soit-dit en passant.
Benoît XVI était bien le successeur de saint Pierre sur la chaire apostolique, ainsi que ses prédécesseurs, il n’y a aucune ambiguïté à ce sujet.
Je me cantonnerai à l’eschatologie (étude de la fin des temps par les prophéties) et à l’observation des faits.

Nous, les eschatologues, savons que le temps est compté à Satan. Son règne est strictement limité dans la durée (100 ans : durée révélée par le dialogue de Léon XIII), et cette période je l’ai identifiée : 1914-2014.
Nous savons aussi que Satan n’aura le droit d’accomplir son plan, la destruction finale de l’Eglise catholique et du culte rendu à Dieu, et la destruction finale de l’humanité, par les guerres, les révolutions et les catastrophes naturelles, qu’à la toute fin."

Il y a d’abord cette question posée à Satan lors d’une réunion occulte de francs-maçons, rapportée par le Diable au XIXème siècle en 1892 :
"- Combien de papes après Léon XIII ?
- Neuf et après eux, je règnerai."
Si vous comptez les papes depuis Léon XIII, le neuvième c’était Benoît XVI.

Notez bien la précision des termes : neuf papes.
Oubliez la falsification : 1892, c’est suffisamment récent pour pouvoir encore se procurer une édition originale du livre."

Que penser de ce fameu livre ? (et du dialogue de léon XIII ?) on pourrait se dire en étant rationnel "falsifications éontés", mais n'est-ce pas un peu rapide ? j'en sais trop rien.

et pour finir : "Jean-Paul II aussi doit être canonisé. Irrémédiablement, la prophétie de saint Anselme (1605) sonne à nos oreilles :
« Malheur à toi, ville aux sept collines, lorsque la lettre K sera louée dans tes murs !
Alors ta chute approchera ; tes dominateurs et tyrans seront détruits.
Tu as irrité le Très-Haut par tes crimes et tes blasphèmes, tu périras dans la défaite et dans le sang. »
Nombreux voient en la lettre K le Karol de Wojtyla, le pape qui a le plus contribué à rendre populaire Vatican II, ses pièges et ses erreurs. On retrouve dans cette prophétie les mêmes menaces à l’encontre de Rome. Tout se rejoint."

Cette prophétie je la connaissais pas, as ton avis que signifies ce "K" eoe ? Jean-paul II comme l'article l'affirme ou autre chose ?

Anonyme a dit…

Rorschach...
Que penses-tu de Franz Bardon, et de son bouquin : "Le secret de la véritable initiation magique" ?

http://users.skynet.be/Aranan/download/livres/LCVIM.pdf (le pdf est dispo librement sur le net, aucun piratage).

D'un côté, tout le monde sera d'accord pour dire que la magie est condamné par la Bible et que c'est s'exposer à des forces supérieures qu'on ne contrôle pas forcément...

D'un autre côté, Franz était un guerisseur, pas un charlatan, ni un mage noir (comme Crowley)... et tout les exercices de ce livre (du moins au début, pas lu la suite) ne font appel qu'à l'esprit du lecteur... pas de rituel, de symboles, etc. De plus, même si la bible a de beaux messages importants... Je sais qu'elle fut modifiée par les nombreux conciles, une diabolisation volontaire de la magie n'est donc pas à exclure...
Tout dépend de comment on l'utilise pas vrai ?
Ce n'est pas parce qu'une petite élite a perverti l'oeil d'horus (la glande pineale) que ce symbole devient mauvais.

Bref selon toi (et vous tous) devrais-je continuer à pratiquer ça ? Où dois-je continuer à rester dans le flou nébuleux, en attendant que la vérité apparaisse (ouais, j'espère bien voir ton tuto pour le corps astral un jour Ror' ;) )

Pika.

Anonyme a dit…

Hou la la!!!!!!

Quel bouillon mes amis ! De quoi en déboussoler plus d 'un.
Permettez moi quelques réflexions.

-L'inconnu ne peut être expliqué à partir du connu. Par conséquent la science est inopérante en ce domaine. La religion n'en apporte pas plus.

- Il y a des homes qui peuvent voyager dans "l'au delà", mais à divers niveaux. Tres peu sont capables d'aller au delà de "l'astral".

-L'astral est le niveau le plus proche de la terre, c'est le domaine de tout ce qui erre en attendant un départ pour un plus lointain. C'est là que se fait l'essentiel des rencontres. Soit dit en passant, ça ne vole pas tres haut.

- Les rares qui peuvent dépasser ce niveau n'en parlent que pour mémoire et l"abandonne tres vite pour aller plus loin. Beaucoup plus loin, où ceux qui croient savoir ne peuvent les suivre.

- C'est Allan Kardek qui s'approche le plus de la vérité ; n'étant pas médium lui
même, il a rapporté ce que lui a dit un "voyageur" véritable. ( Hé oui !)

- nous n'avons pas de double, mais sommes constitués d'éléments physiques et immatériels, assurant le contact entre la densité et la non densité. Passer de l'un à l'autre sans transition est impossible.

- L'être humain est un avec plusieurs membres, il est aussi un avec plusieurs éléments intangibles.

- A la base nous sommes des êtres immatériels qui ont revétu un "scaphandre" nécéssaire pour la vie sur terre, mais nous ne sommes pas cette enveloppe.

Entre l'immateriel et le materiel il y a l'âme. Une sorte d'interface, de télécommande pour modèle réduit.

-Le corps est éphémère, l'âme n'est pas éternelle et peut se dissoudre pour revenir à la Source. Seul l'être éthéré est immortel.

Pour terminer, je ne saurais trop recommander à ceux qui cherchent, de s'éloigner des hypothèses alambiquées, compliquées à souhait par ceux, ignorants, qui tente ainsi de les dominer spirituellement. Le monde des hommes n'a rien à voir avec l'éternité et la vérité n'y réside pas.

Je ne voudrais pas abuser de votre patience, sachez seulement que les propos tenus dans le sujet sont incompréhensibles dans LES univers.




Rorschach a dit…

@ Pika

Tout travail visant l'action des puissances de l'esprit sur la matiére est une perte de temps.
Les magiciens ne sont que des sorciers et font appel à des démons pour réaliser leurs oeuvres.

le pèlerin a dit…

bon ok mes citationq était rop longue puisque mon com a pas été prie j'ai pigé^^. Je reposte quand-même le lien chacun en fera ce qu'il voudra : http://legrandreveil.wordpress.com/2014/02/12/le-pape-et-la-fin-des-temps/

Par contre Ror :

1) que répondrais-tu à ceux qui (comme d'alencourt) prétendent que le NOM est déjà instauré et que l'antichrsit est déjà là ? (oui enfin pour toi il est déjà là puisque incarné (d'Alencourt ne croit même pas que s'est un individu je rappelle^^) depuis 2000 mais je veux dire par là déjà actif)

2) Pour revenir au sujet (la métaphysique) dans la lignée de mes questions sur la kundalini, je sais que u crois à la réincarnation. Pourtant les traditions abrahamiques (judaisme, christianisme, islam) la rejettent (les littéralistes adorent cités l'épitre aux hébreux : "il est réservé à l'homme de mourrir une seul fois")

Certe la kabbale et la fnose l'enseigne, mais dans la mesure ou pour certains s'est des doctrines hétérodoxes je me demende si il y aurait pas une autre source.

Après même les védas (sources de l'hindouisme, la religion la plus réincarnationniste au monde) disent : "les morts sont partis une fois pour toutes". Alors l'épitre aux hébreux nz tient plus trop comme argument des chrétiens pour nier la réincarnation.^^

simple curiosités de ma part...

Phil deFer a dit…

@Rorschach
Puisque vous admettez l'existence des démons, vous devez nécessairement admettre celles des anges... et donc l'existence de leurs chefs respectifs: Satan et Dieu.
Alors, qu'est ce qui peut vous faire rejeter les écritures eschatologiques?

Rorschach a dit…

@ le pelerin

La seule raison pour laquelle j'ai dit un jour que j'y croyais, c'était par rapport au principe des avataras. Sinon, la réincarnation telle que les gens la comprennent est une doctrine déviante.

Et vérifie tes sources, le judaisme orthodoxe l'admet, quand au Coran, il ne se prononce pas sur le sujet.

@ Phil de Fer

Depuis quand je rejete les écritures eschatologiques ?

Anonyme a dit…

ok ok

et pour ceux qui ne rêvent pas? ou qui n'ont aucun souvenir?
Vous l'interprétez comment?
DreamCatcher

Anonyme a dit…

Nakunchass:

Tout d'abord excusez moi d'avoir omis mon pseudo lorsque j'ai proposé quelques idées. Permettez moi ensuite de vous faire profiter de mes mes experiences en la matiere. Je ne serai pas long, ce sera pour une autre fois.

La réincarnation existe. J'ai ainsi pu remonter le fil de bon nombre de mes existances. ( Il y en a des milliers). Remonter ce cours permet de comprendre et de relativiser le rôle du corps, chaque fois nouveau ; du nom, chaque fois nouveau; des compagnons souvent retrouvés souvent nouveaux. Mais aussi de la nature humaine. Et là il y a des différences entre l'humanité d'origine est cette dernière.

Ce qui est dans l'univers et dans les univers ; la création du nôtre et de autres ; la rencontre avec des êtres immatériels ayant été incarnés ou non, échappe totalement à la rationalité mais pas à une logique. C'est cette logique que l'humanité ignore dans sa grande majorité.

Il n'est pas question de critiquer vertement les scientifiques , les clergés et les croyances qu'ils dispensent ; mais seulement de mettre en garde contre ceux qui disent savoir et tirent profit de l'ignorance des autres.

Celui qui lit, qui écoute, même beaucoup ; connait le sujet tel qu'il est traité. Il connait l'avis des autres. Seul celui qui a experimenté ; vécu ; sait. Et là il y a beaucoup moins de monde, et les propos sont tout autres.

Le sujet ici traité ne peut trouver aucun argument valable en partant d'un travail cérébral. Le cerveau n'a pas la capacité d'aller seul au delà de la matière dont il est fait. Il faut explorer une autre piste....celle de la conscience ;

La Terre n'est qu'une étape, elle est éphémère. L'Humanité n'est qu'une étape, aussi éphémère que la Terre. Nous sommes autres que notre apparence et le chemin qui conduit ailleur n'est pas materiel.

Cherchez celui qui a experimenté, dépassé cet astral dont nous avons parlé et vous aurez d'autres réponses à vos questions. Bonne chance, ils sont peu nombreux et pas tres bavards.

le pèlerin a dit…

Rorschach : oui en effet la réincarnation tel que comprit par la plupart des gens est une erreur. Pourtant dans l'inde ancienne, les réminiscences de vie passés sont légions.

Le bahavad-Gita y fait aussi référence est ce n'est pas présenté comme un phénomène réservé à Krishna (justement un avatar divin) mais concerne aussi Arjuna s'est a dire les gens du communs, les mortels. En effet krishna dit à Arjuna qu'ils se sont déjà rencontrés de nombreuses fois et qu'ils se rencontreront encore.

Le problème est de savoir ce qu'on entend par là. En faite Guénon parlait d'une héréditée psychique dans le sens ou la personnalitée et certains souvenirs d'une personne pouvaient se trensmettre à une personnes sur le point de naître. S'est ce qu'on entend par "renaissance".

Une autre possibilitée, envisagé par le père François Brune, tout aussi interressante est d'envisager la réincarnation comme l'action sur la psychée de certaines personnes "compatibles" d'esprits défuns dès leur naissance. Ainsi on appelle la personne réincarnation" du défunt même si l'âme du dit défun est toujours dans l'au-delà.

Dans les deux cas la réincarnation est admise sans pour autant la comprendre au sens littérale (l'âme passe de corp en corp)

Est-ce bien de cela qu'il s'agit ?

le pèlerin a dit…

Sinon je poste cette prophétie dont D'alencourt a fait mention, car s'est vrai qu'elle est troublante, qu'en penser ? :

"PROPHÉTIE DE ST-ANSELME:

Malheur à toi, ville aux sept collines,
lorsque la lettre K sera louée dans tes murs !
Alors ta chute approchera ;
tes dominateurs et tyrans seront détruits.
Tu as irrité le Très-Haut par tes crimes et tes blasphèmes,
tu périras dans la défaite et dans le sang".

-St Anselme était évêque du Sunium, en Grèce, au XIIIè siècle. La prophétie est tirée du livre : "Vaticinia seu proedictiones illustrium virorum", Bertone éd., Venise, 1605- (d'après Novaye, ouv. cité, P. 69)."

le pèlerin a dit…

ah tien la prophétie d'Anselm était pas complète.

"« Malheur à toi ! ville aux sept collines, lorsque la lettre K sera louée dans tes ruurs. Alors ta chute approchera ; tes dominateurs et tyrans seront détruits. Tu as irrité le Très-Haut par tes crimes et tes blasphèmes, tu périras dans la défaite et dans le sang. Voici Jean Bonne-Grâce et Constantin le Pauvre ! (le Pontife saint et le Grand Monarque). Toi qui honores les choses saintes et qui leur prêtes l'appui de ton bras, que la poussière dont tu es couvert ne te fasse pas rougir ! Et toi, homme à la longue barbe (Garibaldi), tu la perdras à bon droit, et tu seras dégradé à la face du monde, pour avoir présidé à la mort du Pontife qui se nomme Jean Obi. »

ENCORE une prophétie sur se (fax d'après Rorschach) grand-monarque, décidément...

le pèlerin a dit…

a toute fin utile, je mets le lien du site ou j'ai trouvé la prophétie : http://messe.forumactif.org/t2994-la-prophetie-de-st-anselme

Anonyme a dit…

Nakunchass:

Il se passe entre 70 et 100 ans ; en règle générale ; entre deux incarnation. Mais le délais peut tout aussi bien être de plusieurs siècle.

Une particularité à noter : les jeunes qui meurent de mort violente ; guerre par exemple reviennent souvent dans les 20/30 ans qui suivent immédiatement.

L'être éthéré candidat au retour s'assure que celui ci peut se faire sans nuire au programme général de l'humanité, il choisi alors ses parents et par voie de conséquence, l'époque, le lieu et ses futurs compagnons de route, la famille au sens large.

Avant de venir, l'être a programmé tous ses besoins materiels pour cette incarnation.
Ceci veut dire que chacun d'entre nous vient pour une expérience particulière, que les autres se doivent de ne pas juger et de respecter.

Il convient enfin de rayer toute référence au psychisme, la mémoire de l'individu ne se situe pas dans le cerveau . Au décès le cerveau meurt comme le corps en général, et seules les grandes lignes de l'incarnation précédentes sont gardées dans la grande mémoire universelle. Abandonnez le cerveau ce n'est qu'un organe parmi les autres. Sans plus.

L'être éthéré est unique, mais il a, au cours de ses voyages sur Terre, de multiples apparences. Ce ne sont que des apparences, l'important est ailleur.

Un dernier mots sur les réincarnations.
C'est la première fois dans cette humanité que nous sommes aussi nombreux sur Terre. Le fait serait anormal sans une bonne raison. Bon nombre de ceux qui se sont incarnés est revenu uniquement pour profiter de cette fin de programme, et bénéficier de la gigantesque émission d'énergie qui signe sa fin.

Si vous voulez en savoir plus....on vous attend de l'autre coté pour vous enseigner.

Déïyes a dit…

J'en remets une couche parce que le sujet qui a amené tous ces commentaires est bien celui de notre double...
Je confirme donc l'intérêt que chacun pourra porter aux travaux fantastiques d'un éminant scientifique : Jean Pierre Garnier Mallet qui explique très bien dans ses deux livres dont : "le double comment ça marche" ou bien "changer votre futur par les ouvertures temporelles" qui résument, lorsque l'on a compris la théorie, tout ce qui vient d'être dit ci-dessus ou presque. Disons, que ça permettra de faire le tri et de comprendre enfin de quoi il s'agit !
En tous cas, l'image qui représente le titre de l'article est parfaite puisque notre double est surtout actif durant nos phases de sommeil paradoxal;
Enfin un sujet qui devrait un sortir plus d'un de la galère à condition de respecter quand même, certaines règles ! Pour en savoir plus, J.P Garnier Mallet organise des formations sur un week end court dont le thème principal est celui du dédoublement de l'espace et du temps. Avec ça, vous savez tout sur votre double puisque tout est dédoublé, de la plus petite particule (on le sait maintenant avec les expériences de physique quantique) jusqu'à la plus grande galaxie(dont on a des photos de ce dédoublement) ! Il y a un intérêt pratique à ce dédoublement qui, lorsqu'il est bien compris peut vous changer la vie : c'est génial !!!

Annick Chiroux a dit…

@ Pélerin

Par tes derniers propos il semble que tu n'aies pas lu l'excellent témoignage de Nakunchass.
Je suis entièrement d'accord avec lui car j'ai revécu plusieurs de mes anciennes incarnations et cela bien naturellement. Les vieilles âmes ont cette possibilité et nos Anges gardiens veillent toujours sur nous.

Dans la Bible Jésus dit au sujet de son cousin Jean-Baptiste, « Il est cet Élie qui devait revenir. » À cette époque tout le monde connaissé la réincarnation, c'est pourquoi il y a peu de texte sur le sujet.

« Soyez parfait comme votre Père Céleste est parfait. » Ce n'est pas en une incarnation que nous pouvons y arriver, n'est-ce pas ? Jésus le savait.

« Je fais des choses mais vous en ferez de plus grandes que moi...» Il savait qu'après un certains nombres de vies nous y arriverions

« Vous êtes des Dieux...» Toujours de Jésus.
Pour y arriver le Créateur de toutes choses, nous a programmé 40 000 incarnations le même nombre que les nuances des 7 couleurs du prisme.
Et, pour ceux qui rigolent je leur conseille d'aller dans les Annales Akachiques ou l'Akacha Chronicas pour vérifier, et s'ils ne le peuvent, merci bien de retenir d'éventuels propos malsonnants.

Il n'y a pas deux chefs: Satan pour les démons et Dieu pour les Anges, mais UN SEUL, DIEU, d'où tout découle, point d'égalité entre eux.
Lisez Job, le premier épître, si ma mémoire est bonne, verset 6.

Nous avons trois cordes: 1 celle qui nous a liée à notre mère, le cordon ombilical, 2 la corde d'argent ou périsprit, 3 la corde d'or qui nous lie à notre Moi-Divin ou Moi-Supérieur. Mais peu d'humains y on accés...pour le moment...
cordialement !

Esprits.hoppi a dit…

Pour moi le double c est l âme sœur , qui en aucun cas nous pouvons nous rencontrée lors de nos passage sur terre .
Nous avons été séparer lors de notre premier passage sur terre et on sera de nouveau réuni à la fin des temps donnée ( resurection des morts ) .
C est deux épisode sont schématisée dans la bible
Le premier par Adam et Ève , au début il ne forme qu un et ensuite il sont confronté à la tentation du serpent primitif que l on a dans nos vie .
Celui de la réunification est l étoile de David , la pyramide à l endroit symbolise le masculin et celle inversée le féminin .
Satan aussi est double , lui c est un esprit impure , symbolisée par deux pyramide .
Dans l apocalypse , jean parle bien de deux serpents , mais en même temps il ne forme qu un .
Il y a l ange de l abîme qui est le faux prophète
L ange déchu qui est le 666 .
Pour le bon grain ( les enfant de dieu ) pour un homme il a une femme qui est sont âme sœur et vis versa .
Pour l ivraie ( les enfant du diable ) l âme sœur d un homme peu être un homme ou tous ? Et les femme pareil.
Il y a un passage dans la bible qui explique se que je dit mais je ne le retrouve pas ,si quelqu un l avais.
En gros , c est une femme qui est marié et sont mari à 6 frère et sont mari mœurs et sont frère doit se marié avec la femme de sont frère qui est mort et cela se répète jusqu à se que la femme se mari avec le 7 eme vue que les 6 premier sont morts .
Et la un apôtre demande à Jésus qui sera le mari de la femme au paradis et Jésus lui dit vous n avez pas compris le passage .
Dans se passage il ne parle pas d une seul vie de la femme mai de 7 vie , et d un mari par vie , et aucun d entre eux ne sera sont mari au paradis puisque se sera sont âme sœur .
Enfin c est comme cela que je le comprend.

Déïyes a dit…

Oui, l'âme sœur c'est ainsi que l'on peut estimer notre double. Cette âme sœur dont nous avons l'illusion de la séparation à cause de "la différenciation des temps". En effet, nous savons maintenant que elle et nous ne vivons pas dans le même écoulement de temps même si ces temps s'écoulent simultanément (un peu difficile à comprendre). C'est grâce à cette différence que l'on peut expliquer les pressentiments, les intuitions. De tous temps, effectivement l'homme a gardé en lui cette certitude qu'il a "un double, une moitié, un ange, un psychios (comme l'appelait les grecs). Appelons le comme on le veut, on parlera toujours de la même chose ! Mais notre double n'est jamais malfaisant. En respectant la loi c'est lui et pas un autre qui nous "conseille" la nuit durant nos phases de sommeil paradoxal (activité intense du cerveau mais atonie posturale complète qui bloque tout mouvement). Pas de mouvement parce qu'il n'est pas maitre de notre écoulement de temps. En ne respectant pas la loi, les grecs nous l'on enseigné, nous sommes "des fous, des insensés" plongés dans le "moros" qui éloigne tout contact salutaire avec notre double laissant la porte ouverte à d'autres... Toute notre vie nous sommes à la recherche de "l'âme soeur" mais nous ne la trouvons pas là où elle est vraiment. Nous confondons notre double avec notre conjoint terrestre qui n'en sera qu'un pâle reflet, mais, bon, dans l'ignorance, on fait ce qu'on peut ! Ce qui n'empêche qu'on confond maintenant les deux ce qui fait dire au Christ que les gens n'ont rien compris, évidemment !
En tous cas, les interventions sont très intéressantes et nous prouvent qu'il y a encore des gens qui réfléchissent : tout n'est pas oublié ! SUPER !!!
L'ignorance de l'existence du double est la plus grande amnésie des temps modernes mais elle ressurgit, je le constate pour ma plus grande satisfaction..

Anonyme a dit…

par nature on est tous soumis au sommeil....et souvent aux rêves.
je te proposerai d'arrêter de fumer...


ENEE

Anonyme a dit…

je te dirais que c'était surtout une affaire de mœurs de cette culture à cette époque...

ENEE

Chrissy a dit…

@ Annick

"Soyez parfaits comme votre père céleste est parfait" Mathieu 5 : 48 , c'est un commandement de Jésus lui même.

Quand j'ai entendu cette injonction du Saint Esprit, en me réveillant un matin "parfait, parfait" j'ai répondu " Seigneur, il n'y a que toi qui peut être parfait, cela m'est impossible, je ne comprends pas"

J' ai donc fait une petite recherche, et c'est comme ça que je me suis rendue compte que pour Dieu être parfait, cela ne veut pas dire être sans faute.

Etre parfait pour Dieu, cela signifie accomplir le dessein pour lequel nous avons été créés.

Déïyes a dit…

Je m'adresse aux détracteurs peu informés : y en a t-il, qui, avant les réflexions péjoratives sont allés chercher de l'information? Non ? Ah ! Tant pis pour eux, c'est bien dommage. Un jour ou l'autre il le faudra !!! Un livre à ne pas manquer "le double comment ça marche" J. P Garnier MAllet. A bon entendeur salut ! :-)

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.