vendredi 21 février 2014

Paulo Coelho : manuel du guerrier de la lumiére



« De la plage, à l'est du village, on aperçoit une île où se dresse un temple gigantesque, aux innombrables cloches », dit la femme.

Le petit garçon ne l'avait jamais vue dans les environs; il remarqua qu'elle portait des vêtements étranges et qu'un voile recouvrait ses cheveux.

« Connais-tu ce temple? Lui demanda t-elle. Va le voir, et tu me diras comment tu le trouves. »

Séduit par la beauté de la femme, l'enfant se rendit à l'endroit indiqué. Assis sur le sable, il scruta l'horizon, mais ne vit que le spectacle auquel il était habitué : le ciel bleu qui se mêlait à l'océan.

Déçu, il marcha jusqu'au hameau voisin, et il demanda aux pêcheurs s'ils avaient entendu parler d'une île et d'un temple.

« Oui! Il y a très longtemps, à l'époque où mes arrière-grands-parents habitaient par-là, lui répondit un vieux pêcheur. Mais un tremblement de terre s'est produit, et l'île a été engloutie. Pourtant, même si nous ne pouvons plus la voir, il nous arrive encore d'entendre les cloches du temple, lorsque le balancement des vagues dans les profondeurs marines les fait sonner. »

L’enfant retourna sur la plage et il tendit l'oreille. Il attendit ainsi tout l'après-midi, mais il ne perçut que le bruit des vagues et les cris des mouettes.

Quand ce fut la nuit, ses parents vinrent le chercher. Mais, le lendemain matin, il retourna sur la plage; l'image de la femme le hantait, et il lui semblait impensable qu'une personne aussi belle pût raconter des mensonges. Si un jour elle revenait, il pourrait lui dire qu'il n'avait pas vu l'île, mais qu'il avait entendu les cloches du temple que le mouvement des vagues faisait tinter.

Ainsi passèrent des mois; la femme ne revint pas, et le gamin l'oublia; mais il se souvenait qu'il y avait un temple sous l'eau, et un temple renferme toujours des richesses et des trésors. S'il entendait les cloches, l'enfant aurait la certitude que les pêcheurs avaient dit la vérité; aussi, quand il serait grand, il pourrait rassembler assez d'argent pour monter une expédition et découvrir le trésor caché.

Il ne s'intéressait plus à l'école, ni à ses camarades. Il devint le sujet de plaisanterie favori des autres enfants, qui répétaient « Il n'est plus comme nous.Il préfère rester face à la mer, et il évite de jouer avec nous parce qu'il a peur de perdre. »

Et tous riaient en voyant le gamin assis au bord de la plage.

Bien qu'il ne réussît toujours pas à entendre les vieilles cloches du temple, l'enfant, chaque matin, allait apprendre quelque chose de différent. D'abord, il découvrit que, à force de percevoir leur rumeur, il ne se laissait plus distraire par les vagues.

Peu après, il s'habitua aussi aux cris des mouettes, au bourdonnement des abeilles, au vent qui faisait claquer les feuilles des palmiers.

Six mois après sa première rencontre avec la femme, le petit garçon était capable de ne plus se laisser distraire par aucun bruit - mais il n'entendait pas pour autant les cloches du temple englouti.

D'autres pêcheurs étaient venus lui parler. « Nous, nous les entendons! » affirmaient-ils avec insistance.

Mais le gamin n'y parvenait pas.

Quelque temps après, les propos des pêcheurs changèrent : « Tu te préoccupes trop du bruit des cloches; laisse tomber, et retourne jouer avec tes copains. Peut être les pêcheurs sont-ils les seuls à pouvoir les entendre. »

Au bout d'un an environ, l'enfant décida de renoncer. « Ces hommes ont peutêtre raison. Il vaut mieux que je grandisse et que je devienne pêcheur; alors, je retournerai tous les matins sur cette plage, et j'entendrai les cloches. »

Et il pensa aussi : « Peut-être que tout cela est une légende, et qu'avec le tremblement de terre les cloches se sont brisées et ne sonneront plus jamais. »

Cet après-midi-là, il décida de rentrer chez lui.

S'approchant de l'océan pour lui faire ses adieux, il regarda encore une fois la nature et, comme il ne s'inquiétait plus des cloches, il put sourire de la beauté du chant des mouettes, de la rumeur de la mer, du vent qui faisait claquer les feuilles des palmiers.

Il écouta au loin les voix de ses amis qui s'amusaient et se sentit joyeux de savoir qu'il pouvait retourner aux jeux de son enfance. Ils s'étaient peut-être moqués de lui, mais ils oublieraient vite ce qui s était passé et ils l'accueilleraient.

L'enfant était content et - comme seul un enfant peut le faire- il remercia d'être en vie. Il avait la certitude de n'avoir pas perdu son temps, car il avait appris à contempler et à révérer la Nature.

Alors, parce qu'il écoutait la mer, les mouettes, le vent, le bruissement des palmes et les voix de ses amis qui jouaient, il entendit aussi la première cloche. Et une autre. Et encore une autre. Jusqu’au moment où toutes les cloches du temple englouti se mirent à sonner, le remplissant de joie.

Des années plus tard, alors qu'il était devenu un homme, il revint au village de son enfance. Il n'avait nulle intention de repêcher quelque trésor enfoui au fond de la mer; peut-être tout cela avait-il été le fruit de son imagination enfantine, et peut-être même n'avait-il jamais entendu sonner les cloches englouties.

Cependant, il décida de se rendre sur la plage pour écouter le bruit du vent et le chant des mouettes.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il aperçut, assise sur le sable, la femme qui lui avait parlé de l'île et de son temple.

« Que fais-tu ici? demanda-t-il.

-Je t'attendais. »

Bien que de nombreuses années eussent passé, elle avait toujours la même apparence; le même voile dissimulait ses cheveux, et il ne paraissait pas abîmé par le temps. Elle lui tendit un cahier bleu, dont les feuilles étaient vierges.


« Écris : un guerrier de la lumière prête attention au regard d'un enfant, parce que les enfants savent voir le monde sans amertume. Lorsqu'il désire savoir si une personne est digne de confiance, il la regarde avec les yeux d'un enfant.

- Qu'est-ce qu'un guerrier de la lumière ?

-Tu le sais, répondit-elle en souriant.

C'est celui qui est capable de comprendre le miracle de la vie, de lutter jusqu'au bout pour ce en quoi il croit, et - alors - d'entendre les cloches que la mer fait retentir dans ses profondeurs. »

Jamais il n'avait jugé qu'il était un guerrier de la lumière. La femme parut deviner ses pensées.

« Tout le monde en est capable. Et personne ne se juge un guerrier de la lumière, bien que tout le monde puisse l'être. »

Il regarda les pages du cahier. La femme sourit de nouveau.

« Écris », répéta-t-elle.


http://www.fichier-pdf.fr/2011/07/26/manuel-du-guerrier-de-la-lumiere-paulo-coelho/manuel-du-guerrier-de-la-lumiere-paulo-coelho.pdf

20 commentaires:

Anonyme a dit…

Kelu

Merci
une suggestion de lecture (on peut ?): Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz. C'est comme un début... il m'a été offert, et m'a bien aidé :)

Ancreur de Lumière a dit…

On m'a aussi offert «Les 4 Accords Toltèques»... Depuis je ne sacre plus et tourne ma langue au moins trois fois avant de réagir...

J'ai offert «Le Cinquième Accord Toltèque» à des proches. Il s'agit de «Soyez sceptique mais apprenez à écouter»

J'ai plus lu sur Les Chemins de Compostelle après y avoir marché plus de 900 km qu'avant. Une dizaine d'oeuvres de Paulo Coehlo qui avait marché dans les années 70 le Camino Francès (Le Chemin que les français empruntaient en terre d'Espagne).

Pour la suite des choses, je souhaite à tous de demeurer centré et de faire vôtre ces cinq Accords Toltèques et de faire acte de compassion envers ceux et celles qui ne peuvent (encore) comprendre ce que le Complot nous fait vivre tels que les évènements en Thaïlande au Vénézuéla et sans oublier ce que les ukrainiens subissent par les actions concertées des sionistes du clan Rothschild.

Déïyes a dit…

Pourquoi pas la bible ET les quatre accords Toltèques ? Est-ce incompatible ? Après la lecture de cet extrait sur l'enfant qui veut devenir pêcheur pour entendre les cloches, il me semble que nous aurons compris la philosophie, n'est-ce pas ? Si l'un est nourri par la lecture de la bible et l'autre par la lecture des quatre accords Toltèques c'est ni bien ni mal : c'est juste. Pour atteindre le centre et refaire l'unité les chemin sont nombreux et, à chacun sa voie !

Antares a dit…

Puisque l'on me tend la perche, essayez de comprendre pourquoi les trolls vous orientent toujours vers le "crépage" de chignon autour du "dieu" biblique et coranique qu'ils ont spécialement créé pour les gentils goyims ?

Avez-vous seulement remarqué, qu'ils ne viennent jamais troller lors de ces "discussions", si ce n'est bien sûr pour rajouter de l'huile sur le feu, en se faisant passer pour un membre agressif de l'un ou l'autre des 2 camps, quand le débat est sur le point de s'éteindre. ou pas assez chaud à leur goût...!

christian w a dit…

Merci Ror, c'est une très belle histoire, il faut toujours garder une âme d'enfant, déjà il n'y aurai pas de guerre !

raffi henry a dit…

Les cloches d'un temple d'une île engloutie ???? Pourquoi diable avoir choisi cette image ?
Paolo Coelho parlait-il de MU-sique ? Une préférence pour le son de la harpe quand j'imagine, en contemplation, les racines, la sève et l'oxygène emplissant les feuilles d'un arbre. Si kelkun a une idée pour les cloches du temple englouti, je me coucherais moi-même moins bête ce soir.

Esprits.hoppi a dit…

Merci également pour cette très belle histoire .
je regrette profondément le regard que j avait quand j était enfant et son innocence , quand on est jeune on a hâte de grandir pour faire comme les grands si j avais sût .
Et si on rajoute à sa la connaissance de la réalité de se monde , il y a même des moment que je voudrait être se que certain appelle un mouton pour pouvoir au moin rêvée et espérée d un point vue terrestre .
Beaucoup appelle à se battre , je suis pas contre mais contre qui ? Les sionistes , les illuminati et consor mais c est pas si simple il on l opinion publique avec eux , alors se battre contre qui , sa famille , ses voisin et amies ?
Alors non je ne renonce pas mais pas besoin de sortir l épée je suis croyant e je sais que nous avons déjà gagné , j attend juste la grâce de dieu ou sont châtiment .

Rorschach a dit…

@ raffi henry

Cette histoire est une allégorie autour du travail de la méditation. Le son des cloches symbolise l'illumination.

tono tony a dit…

@ Antares,

Faut arrêter la paranoia mon grand et aussi la numérologie car tu y perd ton discernement , les "coranistes " de vilains trolls ?

Tu veux quoi transformer ce blog en new âge party au nom de la lutte contre le trollisme ?

Fais gaffe tu copies inconsciemment un schéma qui fait ses preuves depuis un certain 11/09...

A titre perso si je n'interviens pas sur certains articles c'est que tout simplement ça ne me touche pas ou qu'il y'a d'autres sujets à mon sens qui valent la peine d'être développés plus que d'autres ni plus ni moins.Alors à l'avenir évite de comparer les musulmans aux trolls talmudo-sionistes tu seras gentil.

Tom Baro a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Antares a dit…

@tono tony

C'est toi qui perd ton discernement. Je ne pensais absolument pas à toi. Je sais faire la différence entre les croyants sincères, du nombre desquels tu sembles faire partie, et ceux qui viennent jouer les agitateurs. Ceci dit, être un croyant sincère ne fait pas de vous automatiquement des sages.

A aucun moment je n'ai dis que tous les musulmans intervenant sur ce site sont des trolls talmudo-sionistes. Quelque chose t'aveugle pour réagir de la sorte ! Ta foi ou ta susceptibilité ? Peut-être l'intolérance latente qui caractérise la grande majorité des croyants de tout bords, envers ceux qui ne croient pas comme eux ?

Saches que si je l'avais pensé, je te l'aurai fais savoir depuis longtemps, tout comme je l'ai fais par 2 fois avec le troll John Doe, et ce, avant tout le monde.

D'un autre côté, peux-tu comprendre que ceux qui n'ont pas la foi dans le dieu des écritures, puissent en avoir marre des interminables parties de ping-pong Bible contre Coran ?

Pour ce qui est de reproduire les schémas, là aussi vous avez la palme. Pour vous tous les non-croyants sont à ranger dans des tiroirs étiquetés new-âge ou autre. Le camp talmudique assène de "l'antisémite" à tour de bras, et avec vous, et quand je dis vous, je pense chrétiens et musulmans, c'est le qualificatif "new-âge" qui revient de manière récurrente. Les non-croyants sont forcément des "nouilles-âgeux" pour reprendre ce néologisme que j'ai déjà utilisé ici et qui te montre à quel point je suis porté là-dessus également !

Un évènement dramatique survenu alors que je venais d'avoir 7 ans, a fait que j'ai cessé de croire dans l’existence d'un quelconque dieu, et la suite de ma vie n'a fait que conforté cette certitude, en particulier mon enfance et adolescence. Saches que je ne l'ai jamais vu à mes côtés, et si d'aventure il existe, et bien c'est un sadique ! Ça, c'est histoire de te donner les sources de ma "non-foi", comme tu vois rien a voir avec de la littérature spécialisée, mais plutôt un douloureux vécu.

Alors quand j'en vois certains venir parler de la bienveillante présence de dieu, à nos côtés, ça me fais toujours rire... jaune !

Tom Baro a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
valou50 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Antares a dit…

@Tom Baro

T'es nouveau ici, non ?

Ta question ne mérite même pas de réponse, tellement elle est stupide et... douteuse !

Tom Baro a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
tono tony a dit…

@ Valoche,

Que veux tu à force de barouder sur le net depuis toutes ces années je me suis fais des amis et des ennemis aussi ;) .

Après concernant mes parties intimes...t'inquiètes tout va pour le mieux j'ai une santé de fer donc je pense inutile le fait que je te renvoi sur des liens scientifiques qui vantent les bienfaits de la circoncision,j'en suis la preuve vivante.

Enfin concernant l'imam je ne vois pas trop de quoi tu parles...enfin si de la vidéo à deux balles avec une très mauvaise mis en scène ? Soyons sérieux deux minutes et quand bien même ? L'Islam est innocent de l'agissement de certains dégénérés...

tono tony a dit…


@ Antares,salut,

Alors je te représente mes excuses les plus sincères car je ne t'ai pas pas compris , merci pour cette clarification.

J'imagine bien que la théologie comparative peut te saouler rapidement et j'éspére aussi que tu comprendras qu'en tant que croyant à l'inverse ça me passionne.

Il faut de tout pour faire un monde comme dis le générique d'Arnold et Willy et j'aime à composer avec les hommes de paix et de bonne volonté ensuite je laisse le jugement à Dieu Seul donc je me fiche que tu crois ou non , je note ta retenue et ta sagesse.

Encore toutes mes excuses.

tono tony a dit…


@ Antares,

Enfin dernière chose j'ai des amis athées et ils ont tous cesser de croire à la disparition d'un être cher et ce fut des heures de discussions et d'échanges et ceci sur le sens même de cette vie ici bas .Je m'arrête là car ce n'est pas sur un blog que l'on peut en discuter je pense...


michele tran a dit…

@ Tom Baro

http://laveritablenaturedujudaisme.blogspot.com/search/label/Part%201%20-%20Ch%20015%20-%20Dieu%20est%20le%20dieu%20des%20juifs

Tom Baro a dit…

Tu prétends voir un mensonge alors que tu tombes toi meme dans un mensonge contemporain , le monsonge d un juif qui écrit des ROMANS .

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.