vendredi 21 février 2014

Qui est derrière le coup d’État en Ukraine ?



Comme au temps de la Révolution orange, les media occidentaux présentent unanimement les manifestations anti-russes comme un mouvement spontané regroupant des « combattants de la liberté » épris d’Europe, en butte à un pouvoir autocratique (voir par exemple ici).

L’inénarrable Bernard-Henri Lévy, de tous les mauvais coups contre les pouvoirs hostiles à l’atlantisme, n’a évidemment pas fait défection en appelant même l’UE à suspendre sa participation aux jeux de Sotchi (voir ici).

En réalité, il s’agit d’une manipulation bien rodée et qui a déjà fait ses preuves lors de la Révolution orange dont la logistique avait été assurée par les organisations pro-occidentales Pora et Znayuliées au mouvement Otpor. Celui-ci avait déjà joué un rôle actif dans la chute de l’ex-président Slobodan Milosevic en juillet 2000, dans la « Révolution des roses » georgienne de décembre 2002 ainsi que dans les tentatives de putsch contre le président biélorusse en 2001 et 2004.

Toutes ces organisations sont généreusement financées par des officines occidentales : le Konrad Adenauer Institute, proche de la CDU, l’Open Society Institute de Georges Soros, leNational Democratic Institute et la Freedom House, proches du gouvernement américain, entre autres.

Les manifestants actuels semblent bénéficier à nouveau des mêmes largesses dans le financement de mouvements dont l’objectif est in fine de déstabiliser des pays souverains afin de les soumettre aux intérêts occidentaux (voir ici).

En réalité, cela fait déjà longtemps que les USA s’intéressent à l’Ukraine (voir ici). La volonté des américains de renverser le gouvernement ukrainien, pourtant totalement légitime, répond à trois objectifs, de nature économique et géostratégique :

-renforcer l’OTAN par l’intégration d’un nouveau pays (le plus grand d’Europe)

-affaiblir la Russie en l’isolant diplomatiquement

-s’approprier un marché jugé trop protectionniste en créant un « climat d’investissement favorable aux entreprises étrangères» – en clair : en privatisant ce qui ne l’est pas encore et en faisant prévaloir les intérêts des investisseurs étrangers sur ceux de la population nationale.

Ils justifient les financements faramineux investis dans l’aide logistique aux groupes anti-russes ainsi que l’effort déployé par les media occidentaux pour tenter de faire passer pour une révolution pacifique ce qui n’est ni plus ni moins qu’un coup d’État.

Source : Nicolas Bourgoin
Vu sur :
http://news360x.fr/qui-derriere-le-coup-detat-en-ukraine/

4 commentaires:

Constance de France a dit…

AllainJules.com
Israeli trace in Ukraine......

Boris Onnatop a dit…

Merci rorschach

ROYNEL ANDRE a dit…

bonjour à tous et merci de cette réponse mais pourquoi avoir attendu qu'il y ai tant de mort pour intervenir et quel est l'intérêt de la France dans ce pays

thorgari a dit…

D'après mes dernières infos, la population soutien les "manifestants", leur fournissant vivres et argent. Les habitants organisent leur propres défense pour se protéger des hommes de sous-mains du gouvernement, rançonnés pour intimider les habitants à protéger ce dernier.
La volonté populaire est clairement de se débarrasser de leurs politiques en place. Une récente polémique vient de sortir avec le fils du président qui a vu sa fortune personnelle augmenter de 5 milliards de dollars en un an. Face aux 200€ mensuels de la majorité de la population, la détresse est grande.
Ils n'ont cependant pas compris que des services secrets étrangers sont derrière tout ça.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.