mercredi 12 mars 2014

Braquage légal : Dominique de Villepin touche une prime de 100 000 euros pour une journée de travail

Désormais, l'indécent est grillé à vie.

Un jour qui compte pour notre grand dadais de Dominique Galouzeau de Villepin : 100.000 €. Un authentique braquage. C’est notre so british friend The Telegraph qui publie l’info, et je vous la répercute bien volontiers car, loin du pessimisme dépressif ambiant, elle vous rendra le sourire : oui l’administration française, loin des indexations de misère de la mère Lebranchu, reste une terre d’opportunités.
Dominique Galouzeau de Villepin est un p’tit gars de l’ENA, de la promotion Voltaire (Que son âme repose en paix), celle de François H. et de Ségolène R. Un bon p’tit gars de l’administration, de 1980 à 1993. Donc treize ans.

La politique le faisant frétiller, il a largué l’administration pour devenir dir’cab de Juppé, alors ministre des affaires étrangères de Balladur. En mai 1995, Chirac, élu en niquant Ballamou, a nommé Dominique Galouzeau de Villepin secrétaire général de l’Elysée.

En 1997, il se démène pour obtenir de Chirac la dissolution de l’Assemblée Nationale, avec l’excellent résultat que l’on connait… Un visionnaire. Je lis aussi que, pendant cette période, Dominique Galouzeau de Villepin a été nommé (par le Saint-Esprit) président du conseil d’administration de l’Office national des forêts (ONF) de 1996 à 1999. Ce qui correspond 1) à ses compétences de diplomate, et 2) à sa vie de paysan de la France de nos campagnes.

Bon, mais tout ça, ça ne fait que 13 ans de carrière dans l’administration des affaires étrangères... Un peu juste pour la retraite.

Mais en ce mois de septembre 2013, notre excellent Dominique Galouzeau de Villepin a ressenti l’envie furieuse de reprendre le chemin de son bureau. Une envie furieuse et fugace : le lendemain, il avait déjà déguerpi. En fait, il était juste venu faire acte de présence un jour, ce qui lui permet de récupérer une prime de retraite de 100 000 euros. Tout ceci est bien légal, de la légalité des lascars, bien sûr, et The Telegraph relève qu’il faut juste une signature du ministre des affaires étrangères en personne, le si sympathique Fafa.

Totalement pourri ? Oui, en effet. Allez, chère amies, chers amis, on fait le point demain : celui qui aura gagné une place gratuite à un meeting de l’UMP.

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/

6 commentaires:

Valou50 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Zorgon Did a dit…

slt, ah oui Valou, depuis pas mal de temps, je prêche pour que l'on arrête de payer nos impôts.
Serait-tu capable, ou bien le fait-tu déjà?
Moi je n'en ai jamais payer sur le salaire mais je suis pour en payer à la commune pour notre bien commun.

Alors qui serait près à arrêter de payer pour leur mettre une quenelle !!!

Apache-des-villes a dit…

La les frenchies, sans sont PRIS une belle de quenelle de 175 AVEC la tête!!!... Si ils ne bougent PAS!!!... les POURRITURES aux pouvoirs recommenceront et si le "petit" peuple ne FAIS ou ne DIS rien!!!... ça seras au suivant, à qui le tour pour le prochain de ce remplir les poches!!!...

Castaldi a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Valou50 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
myke a dit…

Moi franchement je dis il a raison.Regarder!!!!!encore derrière mon écran!!!!a écrire.et temps que nous resterons des petites <>> pardonner le vocabulaire ils continuerons a volé, tué,homme, femme et enfant de tout pays.c'est gens doivent être juger et condamner et je remonte jusqu'au 3 janvier 1973 jour ou notre pay a était vendu

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.