dimanche 2 mars 2014

Ian McKellen révèle le message caché des films X-Men: la défense des droits des gays

Et surtout, il donne raison aux conspis en révélant que le cinéma peut servir à modifier les comportements.


Quel est le message de la saga X-Men au cinéma ? Pas seulement de divertir le plus grand nombre de spectateurs et de battre les records de recettes, s'il faut en croire Ian McKellen. Dans une interview au site Buzzfeed, le grand acteur anglais de 74 ans, connu pour avoir joué Gandalf dans les deux trilogies du Seigneur des Anneaux et du Hobbit ainsi que Magnéto dans la saga X-Men, a révélé pourquoi il avait accepté en fin de compte de jouer dans le premier film X-Men en 1999. C'est le réalisateur Bryan Singer en personne qui l'a convaincu, avec un argumentaire imparable.

"Bryan m'a complètement vendu le rôle", se souvient McKellen, "en me disant que"les Mutants sont comme les gays. Ils sont rejetés par la société sans aucune bonne raison". Et, comme dans tout mouvement pour les droits civiques, ils doivent décider : soit de suivre la politique de Xavier -qui consiste à s'assimiler, s'affirmer et être fier de ce que l'on est, mais en s'entendant bien avec tout le monde- ou soit de suivre la voie alternative -qui est, si nécessaire, d'utiliser la violence pour affirmer vos propres droits. Et c'est vrai. J'ai été confronté à cette division au sein du mouvement des droits des homosexuels."

McKellen, qui profite de l'interview pour donner un message d'espoir et d'encouragement aux jeunes gays, estime que beaucoup d'homosexuels lisent les comics X-Men "parce qu'ils se sentent un peu comme des mutants" et n'osent pas se déclarer comme tels. Sir Ian salue le courage d'Ellen Page (qui joue Kitty Pryde dans X-Men : L'Affrontement final et le prochain X-Men Days of Future Past), qui a fait son coming out le 14 février dernier.

En effet, McKellen est un activiste très engagé pour les droits des homosexuels en Grande-Bretagne et sur toute la planète : s'il raconte avoir toujours été homosexuel, il ne fit son coming out qu'en mai 1988, lorsqu'un amendement (la fameuse "Section 28") du gouvernement de Margaret Thatcher fut votée afin d'interdire la "promotion de l'homosexualité" par les autorités locales ou au sein des écoles (la "Section 28" ne fut supprimée effectivement qu'en novembre 2003). Son engagement politique date de ce moment.

Toujours au site Buzzfeed, Sir Ian déclare qu'avoir fait son coming out et joué Gandalf ont été ses deux de ses plus grandes réussites : "j'ai souvent pensé qu'il devrait y avoir gravé sur ma pierre tombale "Ici repose Gandalf. Il a fait son coming out."

http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Ian-McKellen-revele-le-message-cache-des-films-X-Men-la-defense-des-droits-des-gays-3957636

16 commentaires:

tono tony a dit…


Elevé aux comics je n'avait jamais fait le rapprochement...Dieu m'en préserve encore...

Pareil pour la saga Star Trek je note que tous les gays en sont fans sans jamais avoir compris pourquoi...

le pèlerin a dit…

Mouais... J'ai plutôt l'impression que le réalisateur a joué sur sa corde sensible. Comme le dit l'article, l'acteur est un militant activiste pro-homosexuel (ce que j'ignorais lol), il aurait été militants pour les noirs il lui aurait dit "les mutants son comme les blacks", pour moi il y a pas forcément de message spécifiquement "pro-gay" dedans. Les mutants peuvent cadrés avec n'importe quelles minoritées (homosexuels entre autre en effet mais pas seulement).

Moi j'ai toujours vu dans les X-men une critique des inégalitées raciales aux usa.

Misterto a dit…

Pour un fois, le pèlerin ne dis pas que des conneries, et en plus sans fautes d'orhographe. Je fait finir par croire que c'est 2 personnes différentes.
Franchement Ror? Pourquoi publier ça? Y'a pas des sujets plus importants à traiter en ce moment?

Jules a dit…

ça alors, même logan est homo Oo lol
non j'avais pas fait le rapprochement avec le gays. Comme le pelerin j'ai rien vu de pro gay dedans

Rorschach a dit…

Que la saga X men soit ou non pro gay n'est pas le probléme. L'important c'est que Ian mcKellen a avoué qu'il s'en est servi sournoisement afin de manipuler l'opinion publique.

Ainsi il conforte ce que n'arrêtent pas d'affirmer les conspis au sujet de l'industrie du divertissement.

Pour ma part, je pense que la saga X men est une allégorie au sujet des sionistes et de leurs rapports avec le reste du genre humain.

De ce point de vue, ce serait eux les mutants et ils forment 2 camps, les premiers cherchent à se faire accepter par les goys tandis que les seconds veulent les éliminer.

Il y a des tas d'autres films qui vont dans le sens d'une lecture sioniste, en particulier ceux où il y a des rats et de souris comme par exemple les dessins animés "Ratatouille" et "super souris".

Quand à Logan, je vous rassure, en vérité c'est un héros de la Tradition ;)

régis a dit…

Régis de Prunelle, un home dans le Cantal,
Pas seulement les Amours, les "mutants" existent réellement. A l'époque, comment croyez-vous que Sarko se soit imposé en quelques minutes à la présidence de l'UMP ? Tout simplement en montrant ce qu'il "sait faire" aux niakouées de service, les militants. De frousse, ils ont tous voter pour lui. Il n'y en a pas eut pour des jours pour les convaincre. Ses successeurs n'ont pas la même "force". QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI.

hotchiwawa a dit…

Ces supers héros c'est typiquement américain!
Ils montrent qu'ils en ont dans le calbut, point barre, faut pas chercher plus loin.
Ils aiment la bagarre et ont une grande gueule en 16/9 :D
Les ricains sauveurs du monde!

(quelle connerie)

JahBless a dit…

Régis, j'ai rien compris à ton commentaire!
D'accord avec le Pèlerin, je vois plutot les arguments d'un réalisateur pour convaincre un acteur...
Pour ce qui est des sionistes, pas vu le rapport non plus... pour moi c'est juste un film d'action comme plein d'autres, qui banalisent la violence grâce à une esthétique séduisante et un héros au super sex appeal, et préparent les gens à un contexte de guerre civile...

le pèlerin a dit…

Rorschach : ta dernière phrase sur Wolverine tu la pensais ou s'était de l'humour ?^^

JahBless : je vais peut-être passer pour l'avocat du diable mais je déteste ce terme "banalisation de la violence". Cela vient d'une morale datant du XVIIIe ou XIXe siècle ou on a essayer de faire croire que l'Homme était par nature pacifique.

Si tu prends l'histoire tu t'apercevra que malgrès les idées reçuts, notre époque n'est ni plus ni moin violente qu'il y a 1000 ans.

Au moyen-âge les gens assistaient à des exécutions publiques, les seigneurs s'arrachaient les entrailles à la premières occasions (bon ok j'exagère mais l'idée est là), participait à des tournois où ils se tapaient joyeusements dessus. L'Antiquitée a fait pire les gladiateurs romains s'en souviennent. On peut dire ce qu'on veut des "films violents" mais au moin aujourd'hui s'est e la violence fictive ve. Après est-ce que ça influence les gens ou pas s'est complexe et il y a des tas de facteurs qui rentrent en compte. Ce n'est pas aussi simple que : "je regarde un film violent, je suis influencé et je vais battre ma femme ou buter mon voisin.". Non s'est biens plus complexe. Certains réagissent pas du tout, d'autres un peu et d'autres se trensforment en effet en psychopathe mais il y a pas de règle mécaniques sur ça. La psychée humaine est plus complexe que ça.

Je te conseil le site "lesubliminal.fr". Le ype étudit le subliminal depuis longtemps de façon rationnel. Il démontre la véracitée des effets du subliminal et du conditionnement tout en démontrant que s'est TRES LOIN d'avoir une efficacitée absolue. Son message est : "le conditionnement existe mais il est inutile de s'enfermer dans une psychose en pensant que chaque image ou son suspect peu nous influencer à coup sur parce que s'est loin d'être le cas. Il est donc inutil de psychoter et de paniquer."^^

Alcibiade a dit…

C'est tout simplement faux. Les gays ne sont pas rejetés de la société, ils sont au somment de la société. Politique, télé, cinéma, chef d'entreprise, ils sont partout.

Ronan Le Bivic a dit…

Hotchiwawa:
Hé Astérix alors?! Il me semble que lui et son acolyte, "tombé dedans quand il était petit", ne sont pas les derniers en matière de bagarre lorsqu'il s'agit de repousser l'envahisseur romain.
Je ne critique pas l'anti-américanisme primaire car je le pratique également vis-à-vis de la culture américaine dans la plupart de ses expressions.
Les Comicbooks et son industrie seront, dans une dizaine d'années, centenaire au États-Unis. Et même si aujourd'hui les médias non-spécialisé décrivent cette industrie de l'art (tiens encore une aberration américaine) graphique seulement à travers le prisme des super-héros, les ComicBooks n'y en sont pas pour autant cantonnés.
Les "Super-héros" au sens ou on l'entends aujourd'hui, avec un masque, une cape et souvent des "super" pouvoirs n'ont rien de neuf, chacun d'entre eux trouvent un échos ailleurs, que ce soit dans l'histoire de l'humanité à travers son évolution technologique par exemple, ou encore dans les panthéons des grandes religions polythéistes.
DC Comics (Batman, Superman, The Flash...) tends à avoir créer au fil des années des icônes plus que de véritables "Super-héros", ce qui explique notamment les influences utilisés dans la création des personnages. Que ce soit dans la littérature (Sherlock Holmes, Frankenstein), dans les panthéons greco-romains (Hermès, les Amazones), ou même dans l'Ancient Testament (Superman), tous ces personnages font office d'icône incarnant des principes moraux. Cela explique notamment pourquoi ces héros habitent des villes imaginaires, bien qu'intégrés au sein du récit dans notre réalité à l'instar des dieux grecques vivant sur l'Olympe par exemple.
Marvel Comics (Spider-man, Hulk, Les Quatres Fantastiques) semble plus intéressé de décrire notre monde à travers le prisme de la science fiction pour mettre en avant des questionnements sur notre société et la façon dont elle s'organise. La plupart des personnages ont une thématique profonde en lien avec l'époque et la société dans laquelle ils ont été créés. Spider-man résultera ainsi des premières avancés en matière de génétique des années 1950 et sera associé à cette idée qu'un grand pouvoir (la manipulation potentielle de l'ADN) amène de grandes responsabilités, Hulk sera directement lié aux essais atomiques dans le Nevada et illustrera que cette découverte qu'est la bombe atomique ne pourra que révéler un monstre en l'Homme, condamné à tout détruire. Les Quatres Fantastiques incarneront les rêves de conquête spatial américain et montreront que si cette avancé technologique n'est motivé que par une audace égocentrique elle n'aboutira qu'à des catastrophes.
La liste est longue et les potentielles interprétations de ces héros de papier moderne ne divergent guère de celles qui pourraient être faites sur Achille, Moïse, Gilgamesh et d'autres héros d'anciens temps.
J'ajouterai également que les ComicBooks restent issus d'une industrie, qui bien qu'ayant connus par le passé de nombreux troubles financiers, est aujourd'hui grâce au cinéma, et à des accords d'utilisation de droits voir même de rachat par de plus grandes compagnies (Disney pour la Marvel), une industrie riche a milliards qui comme ses consorts brasse autant de merde qu'une station d'épuration, américaine de surcroit. Il ne reste, comme pour le reste des productions artistiques quelles qu'elle soit, à triés celle uniquement faites pour dégager un bénéfice immédiat de celles ayant un intérêt didactique.
Je m'excuse pour la longueur de mon message, mais il me semblait pertinent sur un blog ayant pour vocation un échange de savoir, de partager des pistes de réflexions sur un sujet bien qu'il soit potentiellement secondaire. Cela étant fait sans aucunes malices de ma part ni volonté d'imposer des idées qui ne seraient que personnelles.
Bonne journée

Rorschach a dit…

@ Le pèlerin

Ce n'était pas de l'humour, Riddick est également un héros du même type.

le pèlerin a dit…

Rorschach : lol je sais qu'il faut interpréter le sens cacher mais j'ai du mal à voir en un alcolo notoir découpant tout à coup de griffes en adamentium un héros envoyé par l'agharta et la Tradition primordiale (je dits pas ça pour critiquer j'adore l'unver marvel dans son ensable xd^^ Disons juste que le mage suprême Docteur Strange, me paraîtrait plus adapter pour le rôle de représentation symbolique de la Traditon de par ses connaissances mystiques et surtout sa sagesse)

Solamus Keran Ivon Duciret a dit…

Ce que ça montre c'est que Sion est mère des communautarisme et que le Queer n'est qu'un de ses avatars pour goyim, plus mobilisateur étrangement que le noachisme. Il y a dans ce culte du soi persecuté qui se justifie pêcheur toujours la même odeur, de cet esprit de feu venu tenter les créatures d'argile, de leur ingratitude, leur faillibilité.

jalil nael a dit…

...et cyclope serait l'avatar du dejjal le borgne..!!!
je suis d'accord avec le pelerin et tono

Chris Willow a dit…

@Misterto : tu trouves que le pèlerin a écrit sans faute d'orthographe... quand je vois les tiennes,je ne m'étonne pas que ton oeil soit passé à côté des nombreuses fautes qui parsèment son très court texte... (le premier), quant au second, je n'en parle même pas.

Par contre, je ne comprends pas comment vous pouvez vous prendre la tête pour un film : pro gay, pro sionistes, pro... Vous ne pouvez pas juste regarder et vous amuser, rien qu'un moment, au lieu de voir la noirceur et la conspiration partout. Non, le monde n'est pas toujours très beau, mais ce n'est pas en critiquant et écrivant des pamphlets à perpet que ça va changer quoi que ce soit. La seule chose pour laquelle vous écrivez cela, Rorsach, c'est votre petit égocentrisme.
Les 3 religions ont les mêmes bases et je ne comprends pas comment les uns et les autres peuvent être aussi méprisants envers les croyances de chacun... Je ne m'étonne pas des guerres que le monde engendre à chaque décennie. Je suis Athée et bien heureuse de l'être. Et à part être traitée de mécréante, d'antéchrist ou je ne sais quoi d'autre pas tous les croyants et pratiquants, il y a une chose de certaine, on n'a jamais vu de guerre entre athées et athées ou entre athées et agnostiques... Dieu a fait l'homme à son image est-il écrit dans la Bible et quand vous comprendrez que chacun d'entre nous porte une part de divinité, vous n'aurez plus besoin de vous battre (verbalement ou physiquement) pour imposer votre avis ou votre "croyance."

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.