lundi 3 mars 2014

Une expérience étonnante qui révéle l'éffet mouton.

S'ils sont incapables de raisonner, ils arrivent à se fondre parfaitement dans la foule. Sauf cette fois...

Sommes-nous des moutons face à une majorité ?

Voici une expérience tragi-comique qui démontre notre incapacité à imposer l’évidence face à la pression collective.



Le principe de cette caméra cachée est simple : parmi toutes les personnes présentes dans l’ascenseur, une seule est « victime », les autres sont des complices :

- Prenez quelques complices (3 ou 4) dans un ascenseur

- Demandez-leur de tourner le dos à la porte de l’ascenseur

- Attendez l’arrivée du « cobaye »

- Observez sa réaction…

Résultat : Bien que l’individu soit conscient de l’attitude incohérente des complices, il va tourner lui aussi le dos à la porte de l’ascenseur…



(caméra cachée en VOSTFR de Solomon Asch, réalisée pour l’émission T.V « Face the Rear » en 1962)

Pourquoi se conformer ?
Selon le psychosociologue Roger Mucchielli (1988), « le conformisme est l’attitude sociale qui consiste à se soumettre aux opinions, règles, normes, modèles qui représentent la mentalité collective ou le système des valeurs du groupe auquel on a adhéré, et à les faire siens. »

D’après S. Ash, ce qui pousse les individus à se conformer est déterminé par 4 grands facteurs :-Éviter le conflit et le rejet.

-Le manque d’informations

-La pression normative (pression exercée sur les individus pour qu’ils s’alignent sur le comportement du groupe au risque d’être écartés des débats, voire sanctionnés ou expulsés).

-L’aspect attractif du groupe (admiration, avantages sociaux ou économiques de leur ressembler, etc.).

Ça en dit long sur les manières dont le conformisme s’exprime dans notre quotidien, au delà d’un simple ascenseur…

Perspectives :
On rencontre le conformisme dans les différents types de corporations ou de corps de métiers. Il est notamment répandu dans les environnements sociaux tels que les établissements scolaires.

En sociologie tout comme en politique, le conformisme est considéré comme une faiblesse individuelle, une difficulté à s’affirmer en tant qu’individualité.

L’individu est donc sujet à manipulations. Car derrière la vision d’un conformisme de classe se cache une cascade de conformismes comportementaux qui sont cultivés et recherchés par des groupes de pression dont les intérêts sont économiques, politiques ou religieux, avec en arrière-plan l’idée commune d’asseoir et consolider un pouvoir ou une suprématie.

Certes cette expérience date d’un autre contexte historique, mais cela n’a pas empêché de retrouver les mêmes résultats lors de l’expérience menée récemment par l’Université of South Florida qui a répliqué celle de 1962.
http://4emesinge.com/sommes-nous-des-moutons-face-a-une-majorite-experience-de-lascenseur-1962/

14 commentaires:

BlueMan a dit…

Toujours de Asch, une autre expérience édifiante :

http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=12

De même, voyez :

http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=2064
http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=11

raffi henry a dit…

C'est tellement confortable d'être conformiste (fou comme ces 2 mots se ressemblent) : pas de disputes, intégration totale dans les groupes, les même goûts artistiques que TF1,...
Jusqu'au moment où, PATATRAS, on se prend à mentir pour ne pas se faire éjecter du groupe. Puis le doute...Terrible...Et si tout le monde me mentait avec ces sourires de façade, et si tout cela n'était que du flan ? Et pourquoi je me sens si vide, frustrée, alors que "j'ai tout pour être heureuse" ?
Et là commence la fabuleuse aventure de la recherche de son vrai moi, de la connaissance avec soi. C'est inimaginable de débusquer, petit à petit, la puissance de notre richesse intérieure.
Toutes les qualités du monde y sont, il suffit de piocher. Tous les défauts aussi, il suffit de les dompter. On y découvre même, avec un jubilatoire effroi, un(e) héros (héroïne), capable de tout face au danger, comme mue par un feu sacré.
Que dire de la rencontre (réelle et non virtuelle) avec un autre anti-conformiste. C'est tellement rare... Alors quelle joie ! quelle fête ! Un frère, une soeur, une famille extensible à volonté.
(Tiens ! une de mes découvertes récentes quant au rejet des anti-conformistes : les signes extérieurs de liberté assumée n'attirent pas la haine ou le mépris mais... la jalousie. J'espère que cela en consolera plus d'un parmi les lecteurs.)

Le conformisme prive de tellement de joies et de trésors.

Ils sont morts ces cons faux forts.
Nous sommes vivants, à contre courant.
;-))

Teslambala Tesla a dit…

Beeeehhhhhh!!!!!!!!

hujo a dit…

Superbe exemple :) Merci pour la video. @ Raffi...contre courant je ne sais pas ( car on sessoufle...pour moi cest nager au dessus ou en dessous mais a lecart du banc ) Depuis tout petit jetais anti conformiste ( et je crois que cest genetique en partie )...et par consequent mis lecart. Cela est dautant plus simple en Europe quand on est immigre moyen oriental issue dune famille riche. Plus tard dans ma vingtaine aux US...jai faillis me conformer...mais ouf ca na pas marche. Et puis depuis la trentaine je suis tel que jetais dans mon enfance, un marginal libre mais de nos jours plutot undercover. Pourquoi je parle de genetique au debut, car jai tjs mais alors tjs choisi de faire les choses de manieres differentes ( voire opposees ) en sachant tres bien quil y aurait peut etre sanction. Se comporter comme le groupe et suivre les regles m'a tjs rendu nauseeux et irritable et j'en remercie mon moi interieur chaque jour :)

tono tony a dit…


@ Hujo,

Merci pour ton témoignage , t'es un vrai rebelle ! et merci aussi à la génétique qui fais de toi un être à part...

Blague à part t'as pas autre chose que "toi" à nous raconter ?

Esprits.hoppi a dit…

Quand je vois l article et des commentaire , je suis en droit de me posée des question
Si demain vous , vous trouvée dans un immeuble et que vous croisée des perssonnes qui cours , vous les suivez ? ou de peur de faire comme tout le monde vous continuée?
L été prochain si vous allé à la plage et que vous allé à l eau , si vous voyer tout le monde sortir de l eau , j imagine de peur de faire comme tout le monde vous allez y restée , en faite mauvais exemple puisque vous fait rien comme tout le monde vous allé vous baignée en hiver .
Quand des personne mal intentionné veule baisé des gens il y arrive , faut pas tout mélangée .

raffi henry a dit…

@ Esprit hoppi
Tu as survolé le sujet. Oublie les actes de la vie courante. Creuse un peu plus et envisage la vidéo de l'article comme une parabole : la porte de l'ascenseur est le spirituel, le fond de l'ascenseur est le matériel.
Lumière/ténèbres.

@ Hujo
Chanceux va ! J'ai beaucoup transpiré, majoritairement des yeux, pour sortir du banc, à contre-courant. Ingrate génétique. :))

hujo a dit…

@ tono...vraiment...cest ca ton commentaire ? cest bas mon frere :(

hujo a dit…

@ raffi... :)

Candice a dit…

Bonjour ,
Je comprends Hujo, ca démarre dès l'enfance, on refuse de suivre le troupeau, et on se trouve toujours décalé par rapport aux autres, avec des coups de batons, car rebelle, mais rien y fait , on suit sa route, on est trop libre dans sa téte , pour se conformer aux règles; Je ne pense pas (c mon point de vue )que ca attire la jalousie,
a la longue, on nous laisse tranquille, nos questions dérangent l'ordre, et les préjugés, donc oui, ils nous évitent pour ne rien changer dans leur mode de vie .
ceci est mon point de vue .
bonne journée a tous.

Guil Force a dit…

vous n'avez pas le choix de vous conformer sinon on vous rejette, lorsque l'on est différent vous êtes seuls

tono tony a dit…


@ Hujo,

Après les insultes par ailleurs tu joues le miskine ?

Allez on enterre la hache de guerre je ne suis pas rancunier seulement ici et sur ce sujet il ne suffit pas de se détacher de son rang social pour se prétendre en dehors du troupeau...ça ne suffit pas...

hujo a dit…

@ Tono...bien vu. Non je ne fais pas le miskine du tout...je ne savais pas que Ror avait publie mon commentaire au final. Je ne sais plus de quoi il sagissait mais cetait merite de te traiter dabruti ( et cest un mot rigolo a dire ) et je m'en excuse. Cela etant, je ne suis pas daccord avec toi. Si tu es ne tete brulee et qu'insitinctivement du ne veux pas faire parti du troupeau..cest bien...mais si tu as de largent...cest bcp plus simple de se rebeller. Dailleurs cest plus simple de faire plein de trucs..bon ou mauvais. Donc sans rancunes vieux frere

tono tony a dit…

@ Hujo ,

Y'a pas de malaise frèro ;)

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.