mardi 6 mai 2014

La vérité sur l'incendie du 2 mai à Odessa



Lorsqu’avant-hier, le 2 mai, à Odessa, les protestataires pacifiques se sont vus diriger comme du bétail dans la Maison des syndicats par les fascistes ouest-ukrainiens débarqués tôt avant cela, ils n’avaient encore rien compris. Sortis dans la rue, les gens entendaient réclamer leur droit à la fédéralisation de l’Ukraine – une fédéralisation à l’américaine qui n’a rien à voir avec les aspirations séparatistes !
Ils se sont fait traiter de tous les noms par les lascars qui jaillissant de nulle part se sont mis à renverser les tentes où les habitants locaux essayaient de réunir les signatures pour déposer une demande de reconnaissance du russe comme langue régionale et une requête de fédéralisation d’Etat ukrainien par voie de référendum.

Armés de couteaux et des pistolets automatiques, les énergumènes leur ont sauté dessus et les ont emmenés en direction du siège social des syndicats locaux. Poussés à l’intérieur, tétanisés ils ont observé les bourreaux verrouiller les portes et condamner les fenêtres avec des morceaux de tôle et des sacs en plastique. Ensuite des cocktails Molotov ont éclaté à la hauteur du deuxième étage. Le bâtiment a pris feu. Intoxiqués par la fumée, les gens se sont mis à hurler, puis l’odeur nauséabonde de la chair brûlée s’est propagée sur la place.

Attroupés à l’extérieur les nazis dont une certaine partie des femelles riaient à gorge déployée en descendant à coups de pistolet ceux qui ont essayé de chercher refuge sur le toit. Poussés à l’extrême, plusieurs personnes âgées se sont précipitées dans le vide où ils trouvèrent aussitôt la mort soit à cause de la défenestration, soit par ce que les détritus du genre humaine ont tabassés les rescapés ensanglantés avec des matraques et des coups de pied. Non seulement cela se passait dans l’atmosphère d’une kermesse populaire, mais en plus la très bichonnée par l’Occident Ioulia Timochenko a félicité tous les participants de ce meurtre en masse à ciel ouvert pour l’héroïsme et le soutien accordé aux forces de l’ordre !

Et puis l’indicible : quand le feu est tombé, la police a laissé entrer dans le bâtiment les bourreaux qui, sans se gêner, fouillaient les cadavres, s’échangeant des répliques joyeuses pour en compter le nombre. Les corps aux visages carbonisés qui, dans un dernier effort, ont essayé de se couvrir le visage avec les mains, provoquaient une hilarité généralisée ce qui a été mis en évidence par les vidéos que les participants de la boucherie tournaient joyeusement avec leurs portables en mettant ensuite les vidéos sur YouTube.

L’objectif de cette danse macabre perce à travers les répliques des exécuteurs : ils cherchaient les survivants pour les achever. Ils les ont trouvés sur le toit et leur ont donné un assaut en règle – un assaut contre les intoxiqués, contre une cinquantaine de personnes âgées, en général, de plus de 45 ans et à 100% désarmés dont 20 femmes ! Un assaut donné par des guérilleros armés jusqu’aux dents et soutenus par la police observant en silence sans se mêler à l’action…



http://korotchenzov.blog4ever.com/loccident-aime-le-roussi-rapport-sur-l-incendie-du-2-mai-a-odessa-la-verite-est-pire-qu-on-eut-pense

Vu sur :
http://echelledejacob.blogspot.com/

3 commentaires:

Mangeur De Cacahuètes a dit…

En complément , un résumé des activités nazis des pro kiev (soutenus par CIA / FBI / USA / EU / BHL / etc ...)


https://www.youtube.com/watch?v=NKuDzXAgdf4

Trouvé chez les moutons enragés :
http://lesmoutonsenrages.fr/2014/05/05/ukraine-la-cia-en-sous-main/

Jo a dit…

rien que la réthorique employée dans ce texte non seulement donne envie de croire le contraire mais décribilise totalement ce que l'auteur a voulu transmettre

Tom Baro a dit…

Quand j ai vu ca a la télé je sais pas pourquoi ca ma fait de suite penser a l affaire korech, quelques jours après j apprend que des agents US sont en ukrain , d un coup tout s éclairci mais dans le fond c est sombre, très sombre

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.