dimanche 18 mai 2014

L'enlèvement de 200 Nigérianes par Boko Haram est il un 11 Septembre africain ?



L’émotion soulevée par l’enlèvement et la séquestration de 200 jeunes filles nigérianes est compréhensible et légitime. Mais quand cette émotion est en quelques heures instrumentalisée mondialement, elle devient un objet politique de grande magnitude qui mérite d’être analysé rationnellement.


L’émotion planétaire est orchestrée au plus haut niveau : Michelle Obama lance elle-même la campagne, aussitôt suivie par ses clones parisiennes Carla Sarkozy et Valérie Trierweiler. La propagande se décide dans les lieux de pouvoir et le casting se fait directement dans les alcôves présidentielles.

Cette mise en scène intervient au moment même où le Premier ministre chinois Li Kexiang est reçu par l’Union africaine à Addis Abeba et confirme l’intensification des relations économiques politiques et sociales sino-africaines.

Pendant que Michelle Obama effectue sa prestation, son mari s’occupe lui de la gestion de l’après-émotion. Pas de grand show à la George Bush, le personnage est plus roublard, ou plus fourbe, mais la décision quasi immédiate d’envoyer dans le ciel nigérian des drones pour lancer la chasse aux ravisseurs.

Le parallèle avec septembre 2001 est instructif, la dimension de l’événement est moindre, la réaction également, mais elle était préconçue, comme l’était l’assaut stérile et meurtrier sur l’Afghanistan.

Explication

La néo-domination de l’Afrique par les puissances impérialistes néocoloniales, États-Unis en tête, suivis avec un entêtement persistant par le clone américano-sioniste « hollando-fabiusien » qui gouverne à Paris, est à l’ordre du jour depuis la percée économique chinoise sur le continent et l’adhésion de l’Afrique du Sud aux BRICS.

Elle s’est concrétisée, comme toutes les options stratégiques des États-Unis qui prennent systématiquement et prioritairement la forme d’un projet de domination militaire, par la création en 2008 d’Africom, commandement militaire US intégré pour l’Afrique (Égypte exclue).

Depuis cette date, sans faire beaucoup de bruit, l’armée US a déployé une activité régulière et diversifiée sur le continent et le refus de façade des dirigeants africains d’accueillir sur leur territoire le commandement d’Africom qui reste en Allemagne n’a en rien entravé son action.

1. Création d’une « base lourde ». Par base lourde il faut entendre une installation permanente en dur où peuvent stationner des milliers de personnes : militaires, « mercenaires » au sens de personnels contractuels participant à des opérations militaires et personnels civils de service. Telle est la base de Djibouti, où progressivement la présence US sous l’appellation de « East Africa Response Force » éclipse l’ancienne présence française en recul. De Djibouti peuvent partir des avions de transport (par exemple pour acheminer des soldats français en Centrafrique) des drones (par exemple pour bombarder au Yémen ou en Somalie) des forces spéciales (qui vont partout) et des instructeurs chargés de former ou d’encadrer des forces armées africaines (voir plus loin).

2. Création de « bases légères » : il s’agit d’installations démontables, discrètes, pouvant accueillir à l’occasion quelques dizaines de soldats, mais bien équipées en matériel, bien ravitaillées, bien connectées aux réseaux de transmission et dotées d’une piste d’atterrissage. D’après l’enquête conduite par l’essayiste étasunien Nick Turse, de telles bases existent aujourd’hui :

une base aérienne à Ouagadougou ;

deux bases en République centrafricaine à Obo et Djeme ;

une base au Congo à Dungu.

Nick Turse prend en compte les forces spéciales qui sont hors statistiques militaires officielles (lesquelles minimisent les chiffres en ne comptant que les militaires stricto sensu, sans les « mercenaires » et sans les forces spéciales) et aboutit à un effectif global d’Africom en Afrique plus proche de 10 000 hommes que des 1 500 affichés par le Pentagone. « Base » ne signifie pas vaste installation mais au moins lieu fixe de casernement, de ravitaillement et de raccordement au réseau de transmission utilisable par des dizaines voire des centaines d’hommes.

Lire la suite sur :

http://www.globalresearch.ca/boko-haram-un-11-septembre-africain-en-quelque-sorte/5382586

10 commentaires:

hotchiwawa a dit…

http://fc05.deviantart.net/fs71/i/2014/136/3/3/ms_obama_by_hotchiwawa-d7ikspi.png

:)

Jo a dit…

https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn1/t1.0-9/10264502_746660705379084_4681551908035918655_n.png

Kam Ks a dit…

Vraiment écœurant ce gouvernement Obwanesque
Ils utilisent ces pauvres 200 jeunes filles, en se foutant bien de notre gueule...
Avec leurs style de bouffonnerie de séries américaine pourrie..
Avec leur soi-disant, aide, bienveillance, et bonté, pour finalement juste assouvir leurs petites crapuleries de néo-impérialisto-américano-judéo-usurio...

Rappel : plus de 6 millions de mort depuis 1998 dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC)....

marc antoine a dit…

Je sais pas en France, mais aux Québec le nom du premier ministre chinois est Li Keqiang.

Pierre a dit…

Ça pu le false flag depuis le début. L'Ambassade du Nigéria est une base de la CIA très importante pour toute l'Afrique.

Ibra Timité a dit…

Ordo ab chao, cet infâme slogan résume de mon point de vue tout ce qui se passe. Le mensonge servant de prétexte aux interventions étasuniennes, qui créent un chaos plus ou moins contrôlé servant de prétextes à d'autres interventions et ainsi de suite. Nous africains n'avons sans doute pas fini de baver surtout maintenant que l'AFRICOM travaille à plein régime. Et vu qu'il n'y a pas ou plus de dirigeants africains dignes de ce nom, l'avenir me semble plus que lugubre. Entre l'infernal duo Kagame-Museveli qui met à feu à sang la RDC (sans que ça n'émeuve l'autoproclamée communauté internationale), le bain de sang en RCA, le feu qui couve au nord du Mali, le Soudan du Sud embrasé, Beaucoup Haram qui s'agite on est "servi" en chaos justificatif de l'intervention étasunienne. Pauvre Afrique, "vache à lait et poubelle de ce que l'on appelle le monde "civilisé"". Sans un réveil des consciences et sans l'émergence de vrais leaders l'Afrique ne s'en sortira pas ou du moins pas de sitôt. Il y a encore des idiots qui pensent à faire des guerres ethniques donnant l'occasion aux démons de l'occident de foutre le feu et de faire avancer leur agenda. La colère divine s'abattra promptement puisque les humains semblent incapables de faire preuve de raison et déroulent le tapis rouge à Satan et à son "oint" l'antichrist.

Amaury Massalis a dit…

Il y a 2 poids 2 mesures au sujet des personnes enlevées ou disparues, certains faits sont médiatisés d'autres non. Au fil des années il y a de plus en plus de personnes qui disparaissent de 150 personnes en moyenne par jour pour la France en 2012.
On est passe actuellement a une moyenne de 175 personnes qui disparaissent chaque jour en France. Soit environ 12 000 personnes pour 2014 qu'on ne retrouvera absolument pas.
Au niveau mondial on en est à environ 1 286 000 personnes qu'on ne retrouvera absolument pas cette année sur la planète.
Statistiques annuelles des personnes signalées disparues
ou a disparaitre en France de 2009 a 2014. (source missing people)

Ibra Timité a dit…

@ Amaury Massalis

Et on ne parle même pas des sans papiers et autres clandestins qui disparaissent. Au plan mondial beaucoup de personnes ne sont pas répertoriées car n'ayant pas d'actes de naissance. Dans mon pays il y a des centaines de milliers de ces personnes qui n'ont pas été déclarés à la naissance ! Je ne parle des personnes qui meurent dans les avortements et autres. C'est un génocide plus ou moins silencieux auxquels on assiste en direct !

tono tony a dit…


@ Kam KS,

Te lire me fait un bien fou :) merci.

@ Ibra Timité,

Pour rebondir sur ton analyse , j'ai visionné hier soir cette très bonne synthèse en 7mns du frère Kemi Seba qui dit en substance la même chose

https://www.youtube.com/watch?v=yD0uwrJAmxU





konigsberg a dit…

False flag....

Que fou un blanc sur la photo ???

http://nodisinfo.com/wp-content/uploads/2014/05/bokoharammossadimage2-625x324.png

Ca ca vaudrait un article !

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.