jeudi 19 juin 2014

Aprés le prix moins cher, Casino invente le poids moins lourd



Sur Youtube, une vidéo montre la différence entre le poids affiché et le poids réel de plusieurs légumes bio de la marque Casino. Une infraction classique qu’il ne faut pas hésiter à signaler aux services de la Répression des fraudes.



Plus de 68 000 personnes ont déjà visionné cette vidéo publiée le 17 juin sur Youtube et intitulée « Après les prix moins chers, Casino invente le "poids moins lourd" ». Un internaute filme le poids réel de plusieurs sachets de légumes bio de la marque Casino pris au hasard au rayon fruits et légumes d’un magasin de la région parisienne.
26 % de courgettes en moins dans le paquet
La démonstration est éloquente : par exemple, le filet de courgettes de 1 kg mis sur la balance n’affiche plus que 740 grammes. Il manque quand même 26 % de cucurbitacées ! Sur un second filet, l’écart se réduit, mais il manque encore 60 grammes pour atteindre le kilo.

Deuxième test avec un paquet de carottes bio qui annonce 1 kg de légumes. Les résultats ne rendront pas le consommateur plus aimable : 795 g au premier essai, 835 g au pesage d’un second lot. Dernière expérience avec les pommes de terre en paquet de 1,5 kg. La balance n’affiche que 1,315 kg. Il manque 185 g dans le sachet, soit 12 % de patates.

Ce type d’infractions n’est pas exceptionnel. La Répression des fraudes en observe régulièrement lors de ses enquêtes dans les rayons fruits et légumes.
Certes, la quantité de produit préemballé peut différer de celle qui apparaît sur l’étiquette, mais cette marge d’erreur est strictement encadrée par le décret n°78-166 du 31 janvier 1978 relatif au contrôle métrologique de certains préemballages.
Un taux d’erreur limité à 15 grammes pour un kilo
Ainsi, sur un produit de 1 kg net (c’est-à-dire sans l’emballage), l’erreur ne peut pas être supérieure à 1,5 %, soit 15 grammes. A défaut, le produit est considéré comme défectueux. Et si les autorités tolèrent une certaine proportion de produits défectueux sur un même lot, cette dernière ne peut pas dépasser 2,5 % par lot.

Dans le cas présent, Casino semble avoir largement outrepassé sa marge de manœuvre. Interpellé sur Twitter, le distributeur ne nie pas l’existence du problème, mais souligne qu’il s’agit « d’un cas isolé ». Il assure que « les procédures de contrôle sont renforcées en amont et en aval des magasins ».
Les consommateurs pourront le vérifier par eux-mêmes en magasin… et en cas d’erreur le signaler aux services de la Répression des fraudes du département du magasin concerné.

Fabienne Loiseau

http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/chez_casino_le_bio_pese_lourd_nbsp/%28key%29/367898


2 commentaires:

SiiR OsE a dit…

Et pourtant je suis près à parier que ce n'est que du manque d'eau.
Entre l'emballe et la vente, la déshydratation a fait son boulot pendant le transport.

Ce qu'il faut surtout comprendre, c'est qu'aujourd'hui, si l'on achète encore des fruits/légumes en sachet, c'est qu'on a pas compris grand chose.
Et je passe sur l'origine des courgettes.... bien visible sur l’étiquette.

Quand plus personne n'en achètera, il n'y aura plus de soucis.

Jp DCK a dit…

Bonne initiative ça devrait vite réagir !!!

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.