lundi 16 juin 2014

Le cycle du basculement des pôles dans les archives de l'ancienne égypte - Seconde partie


Grâce au  récit d'Hérodote, on avait pu déterminer qu'à intervalles réguliers, le sens de rotation de la Terre effectuait un va et vient. On remarquera tout d'abord que la durée de la dynastie qui régna pendant plus de 10 millénaires sur l'Égypte est en contradiction totale avec les données actuelles qui fixent le point de départ de cette civilisation à -3150 av JC, ce qui entache sérieusement la crédibilité de l'Histoire officielle.

On remarquera ensuite que la cause du cataclysme n'est pas mentionnée dans le récit d'Hérodote. En fait, cela correspond assez bien à la manière de procéder des anciens sages. En plus de son mode de transmission par voie orale, la science antique (la sagesse) était très compartimentée ce qui rendait nécessaire un travail de recoupement pour la rendre utilisable. Aujourd'hui encore, la plupart de ceux qui étudient les données Traditionnelles n'ont aucune idée de ce dont il est question en vérité.

À l'inverse du mode de pensée strictement analytique, une information pourra être diluée parmi une variété de sujets quand elle ne sera pas carrément occultée par les circonvolutions d'une phraséologie absconse afin de dissuader les profanes.

Pour mettre à jour, le mystère du cycle de la grande catastrophe, il va donc falloir effectuer un tel travail de recoupement et rassembler une à une les pièces du puzzle afin d'obtenir une vision globale de l'événement.

Tout en restant dans le cadre que l'on s'est fixé, celui de l'ancienne Égypte, on peut aisément en déduire des informations complémentaires qui viendront s'ajouter à ce que l'on a pu appréhender précédemment. Encore une fois, c'est via les grecs que nous avons connaissance du discours d'un prêtre égyptien.


Le récit de Solon rapporté par Platon

Dans le "Timée", Platon rapporte la discussion que Solon, l'un des 7 sages de la Grèce, eu avec un prêtre du temple de Sais en Egypte. Celle -ci a été consignée sur un manuscrit conservé par le père de Platon, Critias.
Cette discussion se concentre surtout la destruction du royaume de l'Atlantide il y a 12 900 ans, un fait dont il faudra tenir compte si l'on veut faire toute la lumière sur le mystère du cycle de la catastrophe.

 Le prêtre de Sais aborde d'emblée  Solon sur un ton narquois en lui faisant remarquer l'étendue de son ignorance et que celle ci est due à l'absence des écoles de sagesse, une chaîne de transmission destinée à assurer la sauvegarde d'un savoir Traditionnel à travers les siècles. Aux yeux des égyptiens, les grecs ne sont que des enfants ignorants :

« C’est alors qu’un prêtre dont l’âge était particulièrement avancé, l’interrompit :

-Solon, Solon, vous autres Grecs êtes toujours des enfants ; vieux, un Grec ne peut l’être.

Sur ce, Solon s’enquit :

-Que veux-tu dire par là ?

Et le prêtre de répondre :

-Jeunes vous l’êtes par l’âme, car vous n’avez en elle aucune vieille opinion transmise depuis l’antiquité de bouche à oreille ni aucun savoir blanchi par le temps.

Puis il oriente la discussion sur le cycle de la catastrophe, celle ci est un phénomène global (le genre humain est détruit) qui s'est répété à maintes reprises. Si les grecs n'en ont pas connaissance, c'est que seules les écoles de sagesse sont à même d'entretenir le souvenir d'un tel cataclysme. Le prêtre lui précise ensuite que les destructions les plus importantes sont causées par le feu et l'eau mais qu'il y a également divers autres causes qui rentrent en jeu :

Voici pourquoi. Bien des fois et de bien des manières, le genre humain été détruit, et il le sera encore. Les catastrophes les plus importantes sont dues au feu et à l’eau, mais des milliers d’autres causes provoquent des catastrophes moins importantes.

Voilà venu le moment de faire le recoupement avec le récit d'Herodote. Ce dernier rapportait qu'à intervalles périodiques, le sens de rotation de la Terre effectuait un va et vient. Si la cause de ce phénomène n'est pas précisée, il est cependant aisé d'en déduire les conséquences. La Terre tournant sur elle même à la vitesse de 1 674 km/ h (au niveau de l'équateur), le moindre ralentissement de celle ci aurait pour effet de faire déborder les océans provoquant ainsi l'inondation de la majeure partie des côtes, les fleuves et les lacs sortiraient de leurs emplacements et pire encore, la majeure partie de la croûte terrestre se liquéfierait sous l'effet du plus grand séisme qu'il soit possible d'imaginer. S'il n'a pas été construit sur du roc, aucun édifice ne saurait y résister. 

De ce point de vue, on comprend mieux pourquoi dans la suite du récit, le prêtre déclare que seuls ceux qui vivent dans les montagnes ou dans des endroits situés en altitude ont des chances de survivre au premier cataclysme qui est celui d'une grande inondation combinée à un séisme universel :

Quand, en revanche, les dieux, pour purifier la terre, provoquent un déluge, ce sont les habitants des montagnes qui sont épargnés, bouviers et pâtres, tandis que ceux qui, chez vous, habitent dans les cités sont entraînés vers la mer par les fleuves.

Mais ce n'est pas tout, le prêtre ajoute qu'au premier cataclysme qui est celui que l'on connaît sous le nom du déluge universel s'ajoute ultérieurement un autre, celui de la destruction par le feu et en outre il indique que ces cataclysmes ont une origine cosmique, selon lui le cycle est lié à la ronde des astres et se répète entre de longs intervalles :

Les corps qui, dans le ciel, accomplissent une révolution autour de la terre sont soumis à une variation qui se reproduit à de longs intervalles; ce qui se trouve à la surface de la terre est alors détruit par un excès de feu.
À ces moments-là, tous les êtres humains qui sont établis sur des montagnes et en des lieux élevés ou secs périssent en plus grand nombre que ceux qui habitent au bord des fleuves ou près de la mer. Nous, c’est le Nil, notre sauveur en d’autres circonstances qui en cette situation difficile aussi, nous sauve par sa crue.
Là encore, la description de la catastrophe montre qu'elle se joue en 2 temps, tout d'abord vient une inondation qui éliminera ceux qui n'habitent pas dans les hauteurs ensuite vient la destruction par le feu qui n'épargnera que ceux qui pourront se réfugier dans la fraîcheur des mers et des fleuves.

Par une cruelle ironie du sort, les choses sont ainsi faites que les conditions qui permettent de survivre à l'un des cataclysmes sont les mêmes qui entraîneront la mort lorsque survient l'autre. Ceux dans les montagnes survivent aux inondations mais périssent par le feu, ceux qui vivent au bord de l'eau survivront à la destruction par le feu mais périront sous les flots.

En superposant les récits de Solon et d'Hérodote, on se rend compte que la grande catastrophe cyclique se décompose en plusieurs étapes, au va et vient de la Terre sur son axe s'ajoute un autre facteur entraînant la mort des hommes par le feu. S'il est facile de déterminer la raison de la grande inondation, il est moins évident de comprendre quelle est l'origine du feu destructeur qui s'abat sur le genre humain.

Il s'agit véritablement d'un grand mystère de la création, probablement l'un des mieux gardés. Une fois de plus on reconnaît la manière de faire des écoles de sagesse qui ne transmettent le savoir Traditionnel que par petites touches suggestives afin qu'il ne tombe pas entre les mains des ignares et des sots.


Néanmoins, les paroles du prêtre de Sais contiennent une indication qui va nous mettre sur la voie. De manière judicieuse, le sage mentionne à Solon le mythe grec de Phaéton de manière à orienter sa réflexion sur la bonne voie :
Prenons par exemple cette histoire qu’on raconte chez vous. Un jour, Phaéton, le fils du Soleil attela le char de son père, il mit le feu à ce qui se trouvait à la surface de la terre et périt lui-même foudroyé. Ce récit n’est qu’un mythe.

Le mythe de Phaéton est donc intimement lié à la grande catastrophe cyclique. Cette fable recèle un sens caché que seuls certains sages sont en mesure de comprendre. Si à première vue,  on devine qu'il concerne à la fois le soleil et la destruction par le feu sur Terre, il faudra l'étudier dans la perspective d'une inversion du sens de rotation de la Terre afin appréhender complètement le sens de l'allégorie.

À la lumière des  témoignages que nous ont transmis Hérodote et Platon, on a déjà pu déterminer que le cataclysme du déluge se joue en 2 étapes correspondant au va et vient de la Terre sur son axe et qu'à la destruction du genre humain par l'eau s'ajoute ultérieurement un anéantissement par le feu. C'est le mythe grec de Phaeton qui nous fournira l'une des clés du mystère de  la grande catastrophe cyclique.

C'est ce que l'on tentera d'élucider par le prochain article. Puis par la suite, toujours en gardant pour référence le cadre de l'ancienne Égypte, on fera la lumière sur la cause sous-jacente de cet événement.
Et finalement, en vertu des seules données académiques, on sera même en mesure de faire la lumiére sur l'ultime mystère que représente l'intervalle de temps entre les catastrophes.

À suivre...

44 commentaires:

didaf a dit…

salut ,merci pour ton blog, tu peux dire quel livre est ta principale source ?

Rorschach a dit…

Les passages sont tirés du Timée de Platon

Pélican Piedebiche a dit…

"A force de pleurer sa mort, ses sœurs, les Héliades, furent transformées en peupliers et son demi-frère, du côté de sa mère, Cycnos métamorphosé en cygne."
Il y a la peut etre matière a chercher , par analogie et symbolique par le biais des elements de la vie quotidienne , les peupliers poussent d'apres vilkipedia "sur les terrains humides voire temporairement inondés" et le genre populus "englobe 35 espèces des régions tempérées et froides de l'hémisphère nord" , quand au cygne mon interpretation est tres libre et sujette a discussion , mais son plumage est composé de 25000 plumes blanches chez le cygne adulte , ce qui nous ramene a la precession des equinoxes de 25800 ans .

Unknown a dit…

ca recoupe bien mes lectures Anton Parks par exemple.

Tom Baro a dit…

Je viens de tomber la dessus, ca colle bien avec le passage du ralentissement terrestre qui enverrait les eaux du fond vers le haut par "inertie" , http://beforeitsnews.com/environment/2014/06/huge-news-scientist-discover-a-brand-new-ocean-2503186.html en revanche je ne comprends pas , si le nile les a protégé de la catastrophe de feu, qu est ce qui les a protégé des eaux? J ai du mal à croire à un abri sous-terrain en cas de montée des eaux, merci pour l article!

INDIGOVIOLET a dit…

intéressant

Airwaves67 a dit…

Les mentions de la destruction par le feu ne sont tout simplement pas que l'éveil de grand volcan sur la surface de la Terre ?

naya kwa lala a dit…

https://lh4.googleusercontent.com/-yn2vXcbL8vM/UUBqcHwwLgI/AAAAAAAALtE/HR6VKL7PdKw/w1004-h467-no/12.png

la forme est fausse, je pense que le fond est pas loin

Amaury Massalis a dit…

Il existe sous le plateau de Gizeh (mais pas seulement là) un réseau souterrain très étendu. On peut penser que cela a pu servir de refuge, les entrées étant faciles à obturer soit car elles sont peu nombreuses (une seule entrée), soit parce les puis d'aération sont de faibles diamètres.
Idem pour la ville souterraine de Derinkuyu en Turquie.
Une légende hopi raconte qu’un complexe très ancien de réseaux et de tunnels existe sous Los Angeles.
Idem en Arizona il existe un vaste réseau souterrain ayant son entrée dans le grand canyon à quelques mètres au-dessus du fleuve.
Et, il doit y en avoir d'autres. Pourquoi se donner tant de mal pour creuser si on peut vivre en surface ??

Airwaves67 a dit…

@Amaury Massalis

Il semblerait qu'en Europe aussi il existe de tels installations, voir ici :

http://french.ruvr.ru/2012_04_15/tunnels-Europe-mystere/

takapa fairechier a dit…

Nooooon Ror! Trop de suspens! Super et on y vient. ...je sens qu'on va parler de "nibiru" et des fameuses décharges, à moins que le feu vienne de la lave? Qui remonterait des entrailles de la terre (vu que c'est aussi un fluide) mais c'est peut être pas de celui ci dont il est question....grazzie et ne nous laisse pas trop attendre...le temps presse!

Christophe Vienne a dit…

Destruction par le feu = S'il y a un mouvement de va et vient dans le sens de rotation de la terre, cela devrait conduire a une disparition temporaire du champ magnétique de la Terre jusqu’à sa réactivation par la rotation de la planète, plus de champ magnétique = plus de protection contre les vents solaires.

benj a dit…

https://www.youtube.com/watch?v=MTWJZsOD_qo

voir ce documentaire dont la fin parle d'un pole shift qui changerait , non pas le sens de rotation de la Terre mais un basculement ce celle ci , la tête en bas quoi ....ce qui collerait avec un levé de soleil à l'ouest et un mouvement d'eau propre au Déluge.
outre ceci , la théorie de l’expansion terrestre est absolument passionnante.

Rorschach a dit…

@ Christophe Vienne

Bien tenté, mais le champ magnétique ne s'affaisse pas plus de 3 jours, il faudrait que dans ce laps de temps la Terre soit atteinte par une grosse tempête solaire, ce qui relève du hasard.

Les anciens ont bien affirmé que la destruction par le feu se répète tous les cycles.

Rorschach a dit…

Pour ceux qui sont pressés, un film qui devrait les mettre sur la voie :

http://www.youtube.com/watch?v=nQ071hQYfzA

Tom Baro a dit…

Ce n est pas une nouvelle mais scientifiquement sodome et gomore ont étés détruite par le feu... De haut en bas

Déïyes a dit…

Rorchach a dit : "Les anciens ont bien affirmé que la destruction par le feu se répète tous les cycles."
Et oui : l'eau en milieu de cycle, le feu en fin de cycle. Il faut vraiment penser à remettre le facteur temps indissociable de tout raisonnement. Les anciens (très anciens) ne comptaient pas l'écoulement du temps comme nous !

naya kwa lala a dit…

il n'y a pas que le feu qui brule les choses, la lumiére aussi

Utopia a dit…

Et si la Terre n avait plus son bouclier au moment où elle traverse la ceinture d'astéroïdes?... Ça donnerait quoi, hein...

Rorschach a dit…

Pas grand chose puisque la ceinture d'astéroïdes se situe entre Mars et Jupiter ;)

jb pinna a dit…

Chers amis

Il suffit de suivre les fissure de la croute terrestre qui enveloppe notre chere panéte pour deviner d'ou va jaillir les prochains evenement cataclysmique decrits par tant de civilisation.
De ces fissures monstrueuse vont jaillir le magma terrestre provoquant des deluges ou tsunamis de laves et de vapeurs d'eau en ebullitions ceci est le deluge de feux mes chers amis sur la majeure parties des continent ,

Utopia a dit…

Non pas cette ceinture-là mais celle qu'on traverse en août tous les ans et qui nous met des étoiles filantes plein les yeux :)

Utopia a dit…

Pardon pour la boulette, je parlais des Perséïdes et ce ne sont pas des astéroïdes mais des météores

Utopia a dit…

@ jb pinna
j ai la sensation bizarre que ton raisonnement sonne juste... aïe ! Ça va swinger!

Rorschach a dit…

@ Utopia
RAS ce sont des météorites.

@ jb pinna

Encore raté. Un dernier indice :
La destruction par le feu arrive à la fois au même moment, après et avant le déluge d'eau.

tony piovosa a dit…

salut a toutes et tous

A moi de vous donner mon avis:

Peut etre que nibiru va decaler la terre de son "chemin" habituel,les catastrophes liées aux deluge (tsunami geant ... etc) créé par celle ci seront accompagné d'un rechauffement lié au fait que nous serons plus pres du soleil si notre orbite est décalée par nibiru.

Ce qui donnerait en gros: -catastrophe en tout genre et en meme temps rechauffement avant pendant et apres du fait que nous serions plus pres du soleil!

j'espere que c'est comprehensible :)

Rorschach a dit…

@ tony piovosa

Oui, il semblerait qu'à un moment la planète X affecterait l'orbite de la Terre au point de la rendre elliptique. Mais dans ce cas, la Terre devrait s'éloigner du soleil, pas s'en rapprocher, donc pas de destruction par le feu, du moins pas de cette manière.

jb pinna a dit…

L'approche de'hercolubus va effectivement dans un premier temps verticaliser l'axe terrestre , suffisant pour engendrer de gros cataclysmes , son approche s'intensifiant le magma terrestre devrais jaillirs des volcans et des fissures oceaniques ,avant le re-basculement de l'axe terrestre.
Est il si important d'etudier precisement la chronologie de ces evenement , il serait plus judicieux de determiner une periode probable de "danger iminent"

Skeptikos Evlavis a dit…

On attend la troisième partie de l'article avec impatience, en tout cas !

jb pinna a dit…

En effet rorscah ce sujet passionne comme tu peux le constater , il est deplorable que les enseignement sacreé des sacerdotes de sais ne nous sois pas enseigné a l'ecole des notre plus jeune age , le monde ne serait pas ce qu'il est !
Il est vrais que bon nombre de manuscrits se soit enfumé avec la disparition de la bibliothéque d'alexandrie, cependants certains ont eté sauvé et son tres revelateurs comme par exemple certaine carte qui precise de l'antartique qui n'etait pas sous les glaces actuelle , deroutant non? Ceci confirme le bascuement des poles ,et non la lente derive des continent que nous vend la science officielle .

4Graal7 a dit…

Je m’inquièterais bien plus de savoir qui peut y survivre .... que de la datte ?

" Bienheureux les Justes , car il hériteront La Terre ! "

La Bible est avant tout un livre spirituel et c'est dans ce sens qu'il faut l’interprété et non pas mot par mot d'une façon matérielle .

Les feux du Ciel c'est autre choses que ce que vous pensez ...... relisez l'apocalypse ...... les Flammes purificatrices ! ........ ce que vous évoquez n'est que la conséquence de ce qui se déroule dans les sphères plus hautes ( du plus léger aux plus dense , c'est l 'évènement original qui se répercute dans les autres sphères , adapter à chacune d'elle ) .

J'aimerais bien savoir combien d'entre vous croix à la réincarnation ?

Alex a dit…

Attention à la confusion dans votre analyse.

La modification de la vitesse de rotation que vous avez avancée est une énormité, il y a eut confusion avec l'inversion de polarité magnétique. Phénomène naturel, qui semble avoir été identifié avec une étonnante précision par les bâtisseurs d'Egypte.

Ensuite, ce phénomène est lié (en tout cas on le pense) au cycle de précession des équinoxes, qui dépend de notre position sur l'orbite galactique.

Si ce phénomène devait se produire, il est certain que des ré-ajustement important auront lieu en surface, de par la force gravitationnelle momentanément chamboulée. De gros séismes (global) sont à craindre, pouvant engendrer des débordements des océans (secouez une cuvette remplie d'eau pour voir...). Ces masses en mouvement pourrait nous modifier les caractéristiques orbitales (grave), et/ou l'inclinaison (moins grave).

En ce qui concerne le feu, en aucun cas une éruption générale n'est envisageable, c'est du fantasme.
Par contre, si une inversion devait se produire, la magnétosphère et la ceinture de van allen seront mis en pause le temps que les charges et la ionisation retrouve un équilibre.
Durant ce temps, les radiations solaires, filtrées et drainées au centre de la terre habituellement pénétreront l'atmosphère...jusqu'au sol. Et là ça sera barbecue pour tous.

On ignore si ça se produira ainsi, si le champ restera homogène et les lignes de champs garderont une continuité relative faisant que l'ensemble tournera en restant stable, mais les simulations et les observations basaltiques montrent que le phénomène n'est pas constant.

Rorschach a dit…

"Attention à la confusion dans votre analyse.

La modification de la vitesse de rotation que vous avez avancée est une énormité, il y a eut confusion avec l'inversion de polarité magnétique. Phénomène naturel, qui semble avoir été identifié avec une étonnante précision par les bâtisseurs d'Egypte."


Affirmation malhonnête et infondée destinée à jeter le trouble sur l'analyse.

Rorschach a dit…

@ Alex

Votre argumentaire qui consiste à créer la confusion entre l'inversion de polarité magnétique (la dernière remonte à 780 000 ans) et l'inversion du sens de rotation de la Terre (la dernière remonte à -2328 av JC) m'a indiqué de quelle manière les agents désinformateurs vont tenter de saboter le débat.

Je pense que mes lecteurs sont suffisamment intelligents pour ne pas tomber dans ce genre de pièges et à l'avenir j'inclurais une mise en garde contre les tentatives de ce genre.

Finalement vous m'avez bien aidé et je vous en remercie

:)

Rorschach a dit…

@ Alex

La liste des sources est interminable. 274 mythes antiques se rapportent à une grande inondation universelle, d'un point de vue géologique 14 couches de limon superposées en témoignent également, sans parler des archives des différents peuples.

À chaque fois, elles rapportent l'apparition d'une gigantesque comète, donc si vous cherchez un facteur externe, vous l'avez trouvé.

Évidement, le scientifique qui aborderait ce sujet risque de s'attirer pas mal d'ennuis. Donc, il n'y a pas grand chose à trouver à ce niveau.

Maintenant un petit conseil. Arrêtez de bosser pour le système, arrêtez de vous croire plus intelligent que les autres et vous pourrez comprendre que face à l'ampleur de la catastrophe qui se profile à l'horizon, le système ne vous offrira aucune protection.

Quoiqu'il arrive, on est tous dans le même bateau et personne ne pourra l'empêcher de couler.

Conformément à votre demande, vos commentaires seront supprimés.

Rorschach a dit…

De ce que vous avez rédigé et en prenant le parti pris que vous étiez sincère, j'en conclu premièrement que l'on vous a informé que la Terre et le cosmos étaient le fait d'un démiurge tout puissant.

Ensuite, j'en déduis que l'on ne vous a rien dit à propos de cet astre (visualisé en tant que comète) dont l'orbite périodique de 4346 ans (selon la chronologie d'Hérodote) est responsable de l'inversion temporaire du sens de rotation et de bien d'autres choses que je n'ai pas le temps de détailler mais qui, quoique vous en pensez, sont bel et bien consignées dans les archives du genre humain.

Les effets exercés par cet astre inconnu et inclassable sont d'ordre électro-magnétiques et non pas gravitationnels comme vous l'avez écrit.

Par exemple, c'est lui qui est directement responsable de l'affaiblissement de la magnétosphère ainsi que du changement de couleur apparent du soleil. D'ailleurs, le programme des chemtrails est la solution ultime afin d'en limiter les effets au niveau de la biosphère.

J'ai abordé tous ces sujets à diverses reprises et sous tous les angles, il suffit de chercher sur le blog pour retrouver les articles, y compris ceux portant sur les pyramides d'Egypte (et pour répondre à votre question la grande pyramide a été achevée il y a 13 000 ans au moment du cataclysme qui a vu la destruction simultanée de l'Atlantide et des mammouths de Sibérie).

La situation est bien plus grave que l'inversion de polarité à laquelle vous faites constamment allusion. Il est probable que l'on se sert de cette histoire pour induire en erreur les gens comme vous et les garder sous contrôle.

Peut être même que les conférences que vous citez font partie du même stratagème. D'ailleurs, je doute que l'on puisse y aborder ce sujet même pour plaisanter à propos de ces conspirationnistes qui "flirtent de temps en temps avec la vérité"

En ce qui me concerne, vous comprendrez que l'anonymat est la seule protection dont je dispose.

Vous pouvez proposer un article par le biais de la page contact.

Cordialement

Gilles Vermette a dit…

Il y a entre 12 et 13000 ans le passage de la planète Nibiru et ses 6 satellites ont enregistrés la pire catastrophe, un satellite passant près du pôle sud a créé le déluge qui a touché l'est de l'Afrique, le Moyen-Orient et le sud de l'Asie, les autres terres ont été moins touchées.
En plus il y a eu un déplacement tectonique, le centre de l'Asie est monté 20 degrés au nord de à engendré la mort des mammouths, le déplacement à touché l'Amérique et la calotte glacière qui était au nord du Canada s'est mis à fondre et à apporté une augmentation du niveau des océans.
L'Amérique centrale (Panama) a touché l'Amérique du Sud et a fermé le passage de l'eau du Pacifique à l'Atlantique et à modifié le climat, le Sahara auparavent fertile s'est transformé en désert.
C'est ce même cataclysme qui a fait disparaître l'Atlantide.
Que ceux qui ont des commentaires les exprimes.
Gilles Vermette
Le 5 juillet 2014.

Rorschach a dit…

@ Gilles Vermette

C'est la premiére fois que j'entends parler d'un tel déplacement de plaque tectonique.
Est ce que vous avez des sources pour étayer vos dires ?

Alex a dit…

@ Gilles V
ça ne s'est pas tout à fait passer comme ça. Les mouvements dont vous parlez sont supposés mais encore mal compris.
Si ça s'est passé comme vous dites c'est plus anciens.

Pourquoi, parceque toutes les civilisations postérieures ont fait référence à la carte céleste dans leurs histoires. Les Mayas, les Incas, et bien sûr les Egyptiens pour les plus avancés.

Ils ont tous en commun 2 choses :

- une précision de leur carte qui est très bonne
- ces cartes sont encore valable aujourd'hui.

Si quelque chose avait bougé, orbite ou inclinaison, ces cartes ne marcheraient plus. Bien sûr on a eut des séismes violents, et les caractéristiques orbitales ont légèrement dérivé depuis le temps de l'égypte, c'est pourquoi on constate un léger décalage sur certaines constellations. Le décalage est minime (des secondes d'arc), c'est la conséquence du ralentissement naturel de la vitesse de rotation, et le décalage lié aux différents séismes majeurs.

De même que la rotation inversée (même si c'est impossible physiquement) n'a jamais été constaté (aucun récit du soleil se levant à l'ouest).

Pour l’Atlantide, oui ça a pu être enseveli par la montée des eaux. Pourquoi les eaux sont montées :
- soit la fonte d'une quantité astronomique de glace accumulée lors d'une période glacière. dans ce cas le déplacement des masses qui étaient concentrées en glace et se répartissant uniformément à complétement désaxé la terre (changement d'orbite, induisant un changement de biotope, d'où une étape de l'évolution impulsée par ça).
- soit l'eau est venue d'ailleurs en masse (comète). Avec les mêmes effets dus aux changement de masse globale.

Pour le passage d'un astre géant, c'est de moins en moins crédible, car tout ces gros corps sont maintenant captifs d'une étoile (on observe très peu de systèmes instables), et les comètes géantes se fond de plus en plus rare (à cause de l'age de la galaxie).
à l'époque c'était peut être pas le cas, et quelle époque.
Si vous voulez mon avis, on a sous-estimé les datations (volontairement ?) et l'avancée de ces civilisations.

Alex a dit…

@Rorschach

tu devrais supprimer des messages !

Rorschach a dit…

@ alex

Ce n'est pas un scoop. Les contours de l'Atlantide sont clairement visibles sur un relevé cartographique du fond sous marin de l'atlantique à partir de 50 mètres sous le niveau de la mer. Et les açores constituent la partie émergée de cette grande île et de son archipel.

Il est donc plus que douteux que des multinationales s'attachent à ce genre d'informations quand bien même elles seraient infiltrées par ces fantomatiques "décideurs aux intentions mauvaises" que vous décrivez.

La prochaine étape, ce sera quoi ? Les Men In Black, les extraterrestres reptiliens et le mythe de la Terre creuse ? ;)

Si vous avez des infos sérieuses à proposer, vous pouvez le faire sur la page de contact à partir d'un cybercafé en portant un masque de zorro si cela vous chante.

A+

Naiche Barbaglia a dit…

Un truc dans le ciel qui s'approche !

http://jimmyprophet.wordpress.com/2011/01/14/nibiru-blocked-from-google-sky/

YMP Temple a dit…

s il y a inversion des poles , avec nos plus de 400 implants nucléaires disséminées sur la planète , ça vas être le feu de l enfer !!

MIKE a dit…

Je pense comprendre l'énigme : "Phaéton, le fils du Soleil attela le char de son père, il mit le feu à ce qui se trouvait à la surface de la terre et périt lui-même foudroyé. Ce récit n’est qu’un mythe." Il s'agit ni plus ni moins d' astéroïdes. Le fils du soleil désignant une comète passé prêt du soleil et le fait qu'il périt foudroyé vient du son que l'on entend pendant l'orage et sa similarité avec le son des astéroïdes traversant l'atmosphère ...

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.