dimanche 1 juin 2014

Le tireur de Bruxelles se fait arréter par "hasard" lors d'un contrôle de routine

Les médias clament d'une seule voix qu'il s'agit d'une nouvelle affaire "Merah".


Un homme de 29 ans soupçonné d'avoir tué quatre personnes au Musée juif de Bruxelles le 24 mai a été arrêté par hasard lors d'un contrôle douanier, vendredi à Marseille. Dans ses bagages, une Kalachnikov et un revolver du type qui seraient les armes utilisés dans la capitale belge.
Selon nos informations, il a été arrêté vendredi à la gare routière de Saint-Charles à Marseille alors qu'il s'apprêtait à fuir par bateau vers l'Algérie. Mehdi Nemmouche, 29 ans, originaire de Roubaix, est suspecté d'être l'auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles. Il venait d'arriver dans la cité phocéenne à bord d'un car assurant la liaison Amsterdam-Marseille via Bruxelles. Un trajet très surveillé par les douaniers pour les trafics de stupéfiants. C'est dans le cadre d'un contrôle ordinaire que les douaniers ont remarqué le comportement étrange de ce passager.


Les armes correspondent

Toujours selon nos informations, le jeune homme, après avoir montré ses papiers, aurait refusé d'ouvrir ses bagages. Les douaniers auraient alors procédé à l'évacuation du car et ouvert tous les sacs, tombant alors sur une caméra GoPro ainsi qu'une Kalachnikov et un revolver. Selon nos informations, ces armes correspondraient à celles utilisées le 24 mai dans la fusillade contre le musée juif dans la capitale belge qui a fait quatre morts. Par ailleurs, selon une autre source citée par l'AFP, parmi ses vêtements, il y avait une casquette semblable à celle que portait le tireur du Musée juif d'après les images de vidéosurveillance diffusées par la police belge.


Le suspect était fiché à la DGSI

Le jeune homme, qui est soupçonné d'avoir été en Syrie en 2013 auprès de jihadistes, a été remis vendredi aux agents de la DGSI. Il a été aussitôt placé en garde à vue notamment pour assassinat et tentative d'assassinat en lien avec une entreprise terroriste. Garde à vue qui peut durer 96 heures, c'est-à-dire jusqu'à mardi, voire 144 heures, jusqu'à jeudi, si les enquêteurs devaient invoquer une menace terroriste imminente.

Selon nos informations le suspect, qui dit être un sans domicile fixe originaire de Roubaix et qui semble pour l'instant avoir agi de façon isolée, serait peu disert dans les locaux des enquêteurs de la DGSI à Levallois-Perret. Par ailleurs, le suspect aurait fait de la prison pour vol à main armée et se serait converti à l'islam lors de son séjour derrière les barreaux. Toujours selon nos informations, Mehdi Nemmouche se serait rendu en Belgique dès sa sortie de prison en décembre 2012 et c'est de là qu'il serait parti en Syrie. Il serait rentré sur le sol belge trois-quatre mois avant de commettre la tuerie.

Un profil à la Merah ? Pour le criminologue Xavier Raufer, les premiers éléments de l'enquête laissent à penser que ce suspect a un "profil à la Mohamed Merah".


18 commentaires:

hotchiwawa a dit…

si c'est lui franchement faut être con pour se balader avec les preuves (arme, casquette, caméra...).

20 100 a dit…

Faut être con ou sacrément manipulé pour voyager avec les armes d'un crime "frais". En plus sur un trajet direct qui et en plus commun avec d'autres crimes (la route de la came). Débile ou piégé le neuneu ???

Guénolé de Saint Âne a dit…

rudement bien montée cette affaire du début à la fin; reste plus qu'a savoir comment ils vont le faire disparaître le pauvre gars qui n'a rien compris; les paris sont ouverts.

Zangao a dit…

J'espère qu'il s'est filmé et qu'il a conservé le film ! MDR

hotchiwawa a dit…

La police belge l'aurait arrêté, ils auraient dit: "Nous avons arrêté le suspect, cela faisait 2 semaines que nous étions sur sa piste".

La police française qui l'aurait arrêté, ils auraient dit: "Nous l'avons arrêté par hasard"

Cherchez l'erreur!

Ca se trouve c'est le gars qui s'est dénoncé :D

Benoit a dit…

Hé oui car une des règles du false flag c'est la disparition des témoins gênants à commencer par celle du 'patsy' ... peut être que celui-ci ils ont prévu d'aller le faire moisir dans une prison israélienne, loin des micros des journalistes ?

Ampipeline a dit…

@ Zangao
sa caméra n'a pas fonctionné mais "heureusement" il en avait une deuxième !

http://www.liberation.fr/monde/2014/06/01/le-suspect-de-la-tuerie-de-bruxelles-s-est-radicalise-en-prison_1031314

Russell Edgington II a dit…

Les faux attentats ne marchent plus, pour preuve même Pierre Jovanovic dit que c'est un complot (allez voir le twitter de Rorschach)

Bra Bro a dit…

LOL,après merah,sandy hook,newton et je sais pas trop quoi,ils nous sortent ça un jour d'élection... Ces gens prennent vraiment le public pour un troupeau de moutons idiots,jusqu'à quand auront-ils raison?

Amaury Massalis a dit…

Une chanson de circonstance trouvée sur Nov polis :
http://www.youtube.com/watch?v=vSR68GUVU4M

Chercheur du Temps a dit…

Encore une belle histoire à dormir debout. Notre homme aurait donc assassiné 4 personnes à Bruxelles le 24 mai et se serait bêtement fait cueillir à Marseille lors d’un banal contrôle douanier… le 30 mai. Une semaine pour faire Bruxelles/Marseille en bus : un nouveau record… Admettons même que notre homme traqué ait décidé de profiter de sa fin de week-end à Bruxelles, loupé un ou deux départs… Il utilise un axe surveillé par les douanes et les polices européennes… en fait pas tant que ça puisqu’il embarque tranquillement en Belgique, passe en France sans encombre avec quelque chose d’aussi peu encombrant qu’un fusil d’assaut. Saluons au passage la remarquable perspicacité des douaniers marseillais qui ont tout de suite repéré son comportement « étrange » : leurs collègues à la frontière belge n’avaient rien remarqué, à moins que notre homme n’ait commencé à avoir un comportement « étrange » qu’à proximité de la Canebière… Bref, un individu qui aurait trouvé le moyen de s’embarquer pour faire le djihad en Syrie au départ de la Belgique et en revenir incognito serait assez idiot pour prendre le bus, traverser une frontière et toute la France pour se faire attraper comme un vulgaire petit dealer.
Très curieusement, comme d’habitude, l’homme serait fiché à la DGSI. Tiens, apparemment pas par la Sûreté belge… On le laisse s’embarquer pour la Syrie, en revenir sans l’inquiéter… pour ensuite le « perdre » dans la nature.
Quant à l’ineffable expert criminologue Xavier Raufer son analyse vaut son pesant de couscous en boite ! Le suspect aurait un "profil à la Mohamed Merah"… Ce serait donc un bouc émissaire commode pour les services spéciaux ?

Amaury Massalis a dit…

Les pro-sécuritaires au service de l'asservissement des peuples pourraient maintenant dire que la solution est évidente : il faut rapidement "pucer" tout le monde avec une RFID c'est pour le bien de tous, pour lutter contre tout type de crime. Mise en place de lecteur de puces dans les rues, les commerces, les institutions diverses et variées, et le tour est joué : tout le monde est tracé au mètre près.
Une pierre blanche de plus dans le jardin de Big Brother.

raffi henry a dit…

Il peut se payer des voyages en Syrie, des armes, prendre le bateau et aller à Marseille sans co-voiturage, . Il est sans domicile fixe, c'est à dire qu'il ne dort jamais dans le même palace.
Et il va se suicider pendant sa garde à vue, un policier est sortie de la salle d'interrogatoire en oubliant une corde, son arme de service et la fenêtre laissée ouverte.

Al Ankabout a dit…

La police française toujours au top!

Donc je résume: un gars tue plusieurs personnes dans un musée Juif à Bruxelles, dont (accessoirement, selon Haaretz) deux agents du Mossad et deux civils. C'est mal.

Là dessus le gars, pas bête, se dit "tiens, et si je prenais le bus pour Marseille avec mes armes (pour pas gâcher)..."
Pendant ce temps là, les fins limiers de la police française, toujours à la pointe de la technologie (voir reportage sur BFM ou un policier parle devant un ordinateur portable à l'envers!), se sont mis au travail sans perdre une seule seconde.

Ça tombait bien, on venait justement de mettre en place un plan tout neuf anti-Jihad!

En Angleterre, ils ont Scotland Yard.
Nous on a... bah on a Julie Lescaut, Navarro et l'inspecteur Moulin, quand même!

Et là, le gars (le méchant, avant que tu demandes), toujours dans le bus, ne doute de rien. Accessoirement, il semble être un bon client: ancien braqueur, séjour en prison, puis colonie de vacances en Syrie.
Bref, un casting parfait.
Arrivé à Marseille, en train de finir sa sieste et pas du tout stressé, notre opportun terroriste se fait contrôler au hasard par des policiers qui passaient par là, au hasard, et qui se sont dit "tiens, si on montait dans ce bus?", toujours au hasard pour contrôler ce monsieur au hasard.
Et PAF: Bingo !
Du coup, je me demandais, avec un pif pareil, peut être que nos agents pourraient appliquer le même zèle pour retrouver les agresseurs islamophobes et racistes qui courent toujours et nous expliquer, entre deux arrestations, ce que faisaient deux agents des services israéliens dans un musée belge... et accessoirement, ce que le gouvernement entend faire pour arrêter les agents des mêmes services israéliens qui perpètrent des assassinats politiques en Europe sans jamais être inquiétés.

C'est bien de soutenir les familles des victimes.
C'est mieux de ne pas le faire de manière sélective.
Plus sérieusement, pensée sincère pour les familles de victimes innocentes, à Bruxelles et ailleurs. Il ne faut pas que cette affaire serve, une fois de plus, deux dérives qui ont court dans notre société: d'une part une forme de haine des Juifs, renforcée par l'hystérie médiatique et politique qui vient valider le deux poids deux mesures souvent mis en avant par les autres communautés; d'autre part l'invariable mise en cause des Musulmans, déjà sommés de s'excuser pour toutes les misères du monde et faisant les frais de ce genre d'affaires, dans la résurgence des actes islamophobes.

Antares a dit…

Derrière le hasard, on trouve toujours un khazar...!

Amaury Massalis a dit…

Il semblerait que cette ligne de bus : Amsterdam - Bruxelles - Marseille, soit surveillée par les Douanes françaises. Et ce sont justement des douaniers qui ont contrôlé le client : les douaniers ont du métier et flaire assez rapidement les types louches.
Il faut croire que le lascar est réellement un peu bas de plafond.
Par-contre, samedi 31 mai, il y aurait eu du grabuge dans un resto de Djibouti, 3 morts dont la femme kami et plusieurs blessés : rien dans la presse.
L'information reste à vérifiée, mais ma source est fiable.

mikeframetto29 a dit…

Juste en passant il s'était rasé ce jour la ???

Amaury Massalis a dit…

J'ai trouvé une source sur l'attenta à Djibouti :
l'attentat-suicide perpétré samedi 24 mai dans un restaurant de Djibouti
http://www.rfi.fr/afrique/20140528-djibouti-shebabs-attentat-islamistes-jihadistes-somalie/
Ma source était relativement fiable mais un peu décalée dans le temps et en nombre de victime.
Désolé.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.