mardi 22 juillet 2014

Crash du vol MH17 : La Russie révéle la présence d'un avion de chasse ukrainien et demande des explications



La Russie a donné aujourd'hui sa version des faits concernant le vol MH 17 de la Malaysian Airlines, qui a été abattu jeudi au dessus de l'Ukraine. Ce compte-rendu diffère grandement de ce que nous avons entendu jusqu'ici dans l'Occident.
Le lieutenant-général Andrey Kartopolov de l'armée russe a affirmé que peu de temps avant la catastrophe, un avion d’attaque SU-25 ukrainien avait été détecté en train de gagner de la hauteur alors qu’il ne se trouvait qu’à une distance de 3 à 5 kilomètres du Boeing malaisien. La Russie a exigé que Kiev fournisse une explication :

Nous aimerions savoir pourquoi l’avion militaire volait le long d’un couloir aérien presque au même moment et au même niveau qu’un avion civil de transport de passagers ».


Il a précisé que les avions de combat SU-25 peuvent facilement voler à une altitude de 10 km, et qu’ils sont équipés de missiles air-air R-60 qui peuvent frapper une cible située à 5 km de distance, et même jusqu’à 12 km de distance. Selon Kartopolov, des vidéos réalisées par le centre de surveillance à Rostov confirment la présence de cet avion de chasse.


La Russie a également déclaré qu’un satellite américain survolait l'est de l'Ukraine au moment de la catastrophe, qui pourrait fournir des indications concernant ce qui s’est réellement passé. La Russie demande aux Américains de produire les images et les données que ce satellite a pu recueillir.

Les militaires russes ont également fourni une série de photos satellite des systèmes de défense aérienne de moyenne portée BUK, qui auraient pu avoir abattu l’avion de la Malaysian Airlines, compte tenu qu’il se trouvait dans leur zone opérationnelle. Sur des photos datées du 14 juillet, on voit que ces systèmes de défense sont déployés en différents points de l’Ukraine, et notamment dans le Sud-Est du pays, à proximité des villes de Donetsk et Lugansk. D'autres photos, datées quant à elles du 17 juillet, montrent qu'un lanceur de missile est absent. Mais on le retrouve dans une zone contrôlée par les forces rebelles, peu avant la catastrophe. « Dans quel but et contre qui ces systèmes de défense aérienne ont-ils été déployés? Comme chacun sait, les rebelles ne disposent pas d’aviation », a commenté Kartopolov. «La question qui se pose est de savoir comment le système a atterri en territoire rebelle peu avant la catastrophe », a-t-il ajouté.


Dimanche soir, le président russe Vladimir Poutine a souligné l’importance de ne pas tirer de conclusions précipitées, et de ne pas politiser la tragédie du vol MH 17. Entretemps, la Chine a également critiqué la façon dont l'Occident mettait en cause la Russie de façon hâtive. Selon le journal du parti communiste chinois People’s Daily, « il n’y a toujours pas de preuve qui permette d’identifier la cause ou d’identifier un auteur » de cette catastrophe.

La crise ukrainienne met la Chine dans une position difficile. Malgré des années de guerre froide, les deux pays avaient récemment tenté un rapprochement mutuel.


http://www.express.be/joker/fr/platdujour/russie-donne-sa-version-de-ce-qui-a-pu-se-produire-avec-le-vol-mh-17-et-elle-semble-completement-differente-de-ce-que-nous-avons-entendu-jusquici.htm

10 commentaires:

Alain Dourak a dit…

"L'organisation Human Rights Watch affirme que le FBI a encouragé et parfois payé des musulmans américains pour qu'ils commettent des attentats. Ces coups montés permettaient à l'agence de prouver son efficacité après le 11 septembre."

http://www.arcinfo.ch/fr/monde/etats-unis-le-fbi-a-encourage-des-musulmans-a-commettre-des-attentats-577-1323145

Alain Dourak a dit…

À partir d'un chasseur ? :

En effet, une analyse technique indépendante des clips vidéo à partir du site de l'accident, par un expert de l'accident de la CIA à la retraite, confirme un tel scénario:

• le fuselage métallique du Boeing 777 ne présente pas de traces de traces profondes et longues faites par le raclage des billes d'acier projetées de l'ogive d'un missile Buk sol-air;

• le moteur de jet tribord (droite) a été gravement endommagé et a pris feu, montrant un coup par un missile petit air-air lancé à partir d'un chasseur intercepteur, volant à la même altitude; et

• la section médiane a été "soufflé vers l'extérieur et pas vers l'intérieur ", indiquant l'explosion d'une bombe à l'intérieur de la soute.

http://www.abeldanger.net/2014/07/icts-israeli-owned-security-company-at.html

manarapanui a dit…

Merci Rorschach pour cette article criant de vérité. Enfin Poutine nous renseigne sur les faits. Cette guerre instrumentalise par les sionistes n'a de cesse que d'impliquer la Russie à des fins politiques et commerciales. Ouvrons les yeux avant qu'il ne soit trop tard. De toute façon le false flag est demontre.

Johnny Gaulin a dit…

que des chasseurs Ukrainien ais escorté l'avion qui a dévié de sa trajectoire n'a rien d'étonnant ils sont en guerre et ils sont en Ukraine

et si un avion déviais de sa trajectoire en période de conflit sur le territoire Russe ou USA vous penser pas qu'il ferait la même chose ?
pas pour le descendre mais pour l'escorter ?

donc qu'il y ais eu des chasseurs près de l'appareil ne prouve en rien qu'il ont abattu
de toute façon avec les débris ils seront bien quelle armes a tiré attendons les résultats une chose est sur c'est qu'il y a un menteur quelque part et doit faire face a la justice pour c'est innocentes victimes

Amaury Massalis a dit…

Dans cette affaire, chacun rejette la faute sur l'autre. Nous ne sommes pas prêt d’avoir le vérité. Les Ukies sont fortement suspectés par les médias non alignés sur le discours US/UE. De plus une partie des éléments de preuves disparaissent petit à petit, car les habitants de ce pays pauvre vont récupérer tout ce qu'ils peuvent sur l'épave et dans les débris.
Le traitement des boites noires sera-t-il fait dans les règles de l'art, en toute transparence ?

Chercheur du Temps a dit…

A Johnny Gaulin : quand on fait délibérément survoler une zone de guerre à un avion de ligne civil alors que le couloir aérien qu’il emprunte habituellement passe à des centaines de kilomètres plus au sud c’est, « au mieux » de l’incompétence criminelle, au pire (et malheureusement au plus probable) envoyer 300 personnes à la mort…
Le vol MH17 n’a pas dévié de sa route en raison de l’incurie de son équipage ou d’une mystérieuse attraction irrépressible mais parce qu’il a obéi aux consignes des aiguilleurs du ciel ukrainiens. Si malgré tout un avion dévie accidentellement de sa route on communique par radio : c’est tellement plus simple que d’expédier des chasseurs… Un problème radio, de trajectoire ? Curieusement, cela n’est pas évoqué par les conteurs néo-nazis de Kiev, ni l’envoi en catastrophe de secourables chasseurs pour l’empêcher - bien tardivement - d’aller se fourvoyer au-dessus du territoire de Novia Rossia… dépourvu des systèmes d’armes capables d’abattre ce genre d’avion à une telle altitude.
Effectivement, en soi, la présence de chasseurs à proximité du vol MH17 ne prouve pas qu’ils soient responsables de sa destruction. On peut néanmoins se demander ce qu’ils faisaient là sans aucune raison valable. D’ailleurs, Kiev, pas plus que Washington ou Bruxelles, ne tient à répondre aux questions aussi simples que dangereusement précises du ministère de la Défense russe… Les néo-nazis, qui ont probablement réalisé (fort mal) le false flag se sont déjà empêtrés dans suffisamment de contradictions et de mensonges, pour que leur « meilleure » défense - du moins dans l’immédiat- soit le silence. C’est ce que j’expliquai dans mon commentaire du 18 juillet sur la rumeur - infondée - faisant de l’avion de Vladimir Poutine la véritable cible. Les Russes disposent sur place de d’assez de moyens d’écoute, d’observation et d’analyse pour n’avoir aucun doute et déjà beaucoup de preuves sur les véritables responsables du drame. La rapidité avec laquelle l’hystérie médiatique occidentale du week-end dernier a déjà largement décru pour se focaliser sur des détails insignifiants (souvent inventés de toutes pièces) est la meilleure preuve de l’échec de la manœuvre. D’ailleurs, on notera avec intérêt que la résolution adoptée à l’unanimité par le conseil de sécurité de l’ONU (où siègent en permanence la Russie et la Chine, mais aussi les USA, la Grande-Bretagne et la France) s’est bien gardée de désigner un coupable… malgré les fantomatiques preuves formelles détenues par les Américains et qui doivent tenir dans le même petit flacon de poudre de perlimpinpin que Colin Powell avait osé brandir dans la même enceinte pour « justifier » l’invasion coloniale de l’Irak !

takapa fairechier a dit…

UN TROOOOLL !!!....vite tous aux abris !!!

Alex a dit…

Cette histoire est vraiment lamentable, le pire du pire c'est les US, aujourd'hui ils ont annoncé qu'ils ne répondraient à aucunes questions de Russes.
Pourquoi ? après tout les US ne sont pas impliqués dans cette affaire (bien qu'avec les ricains, ils sont toujours un peu partout).

Je maintiens mon hypothèse de départ, Kiev a dégommé l'avion en mettant en scène la situation de sorte à faire accuser les Russes.
Les boites noires seront analyser par des Anglais...donc Washington, à gerber.
Et les balises de détresses ? l'avion en avait ? selon le déclenchement ça pourrait signifier des choses non (choc à force horizontale = chasseur en vol, choc à force verticale = missile sol-air).

En attendant les rebelles sur le terrain ont fait un travail important et apprécié coté pays-bas et malaysien, malheureusement seul REUTERS en parle dans sa version .com, les médias restent silencieux.

ça me fait rire d'entendre les ricains qu'il ne faut pas croire quiconque d'autre qu'eux, que les Russes mentent et manipulent la vérité...la paille et la poutre tu connais ?
Ils ont qu'à aller en Palestine sécuriser des milliers de gens qui meurent pour rien.

ça va commencer à craindre sévère je vous dit.

takapa fairechier a dit…

Merci chercheur du temps. ..mais à part le demasquer rien ne changera chez lui... à ce demander ce qu'il fout sur ce site.

Canaille a dit…

Wow, je viens d'écouté le film: Jack Ryan recue dans l'ombre, à vrai dire tout y est seulement, les U.S. font porter le chapeau a la Russie pour la tentative du crash économique, personne dans le film nous dirait la vérité en nous disant que le crash va être dû aux magouilles économique de l'élite, de l'impression de milliards d'argent par mois pour soutenir les banques et Wall street. Bref, la propagande commence pour endormir le peuple et faire tourner le regard sur la Russie pour que les VRAIS COUPABLES continuent de se cacher du peuple de plus en plus abrutis par les émissions de t.v. et les médias mensongères. Je vous met le lien du film..
.http://www.cinoche.com/films/jack-ryan-recrue-dans-l-ombre/index.html

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.