jeudi 10 juillet 2014

La légende des 10 soleils et de l'archer Yi

Cette ancienne légende chinoise contient une part de vérité, saurez vous deviner laquelle ?




PARTIE I

Sous le règne de l'Empereur Yao, dix Soleils parurent simultanément dans le ciel, causant une terrible sécheresse sur la Terre.

Que s'était-il passé? Jadis, la mère du Soleil Xihe avait eu dix enfants. Ils habitaient à Tanggu, un grand lac situé dans les régions orientales. Les dix Soleils passaient là leurs journées à se baigner et s'amuser; aussi l'eau du lac était-elle bouillante pendant les quatre saisons de l'année. Au centre du lac poussait le grand arbre Fusang, le "lieu où se lève le Soleil". Cet arbre mesurait plusieurs milliers de mètres de haut, et mille personnes ne pouvaient l'embrasser. Sur ses dix énormes branches reposaient les dix Soleils.

Sur l'ordre de l'Empereur Céleste, chaque Soleil allait à son tour éclairer le monde, se levant à l'Est à l'aube et se couchant à l'Ouest au crépuscule après avoir traversé tout le ciel. Ainsi, tous les dix jours, chacun d'entre eux apportait lumière et chaleur aux hommes.

Comme le monde était beau alors, avec ses montagnes altières, ses fleuves impétueux, ses forêts profondes, ses fleurs multicolores et ses champs aux récoltes abondantes!
Vraiment, pour nos dix Soleils, le monde était plus amusant que le lac Tanggu...

Mais ils ne pouvaient s'y rendre qu'une fois tous les dix jours.


PARTIE II

Ces Soleils étaient de tempérament espiègle. Un jour la discussion s'échauffa:
- Le lac Tanggu n'est vraiment pas amusant! Nous y restons neuf jours sur dix, ce n'est pas drôle, se plaignit l'un d'entre eux.
- C'est vrai! Nous sommes sévèrement surveillés, nous ne pouvons pas aller où nous voulons, je trouve cela injuste! Renchérit un autre.
- Ces règlements sont raisonnables, intervint un troisième, si nous allons tous ensemble sur la terre, la chaleur y sera insupportable.

A ces mots, le premier Soleil se fâcha:
- Raisonnable! Raisonnable! Faire ce que nous voulons, voilà ce qui est raisonnable!
C'est insupportable de toujours rester ici! Et si, à partir de demain, nous allions jouer tous ensemble?
- D'accord! Répondirent en choeur les neuf autres Soleils.

Le lendemain, les dix Soleils quittèrent le lac Tanggu au mépris des ordres de l'Empereur Céleste.

Lorsqu'un seul Soleil apparaissait dans le ciel à l'aube, tout était normal. mais lorsque ce jour-là, les dix Soleils se levèrent simultanément, ils dégagèrent une chaleur torride: Tous les cours d'eau furent asséchés, les champs brûlés se crevassèrent, les arbres et les céréales se desséchèrent et les hommes durent se réfugier dans des grottes, n'osant plus en sortir.

Mais les dix Soleils s'amusèrent comme si de rien n'était. Ils étaient même ravis de leur mauvais tour.


PARTIE III

L'Empereur Yao, qui régnait à cette époque sur la Chine, habitait une chaumière et menait la vie simple et sobre du peuple. Ayant à coeur les intérêts de son peuple, il demanda aux Soleils de se retirer immédiatement, au risque d'anéantir toutes les espèces vivantes sur terre. Mais les Soleils n'en eurent cure et continuèrent à s'amuser.

L'Empereur Yao fut obligé d'intercéder pour son peuple auprès de l'Empereur Céleste. En apprenant que les dix Soleils avaient transgressé ses ordres, l'Empereur Céleste se mit dans une colère noire. Il fit appeler Yi, l'archer céleste.
- Les fils de Xihe ont trahi leur serment, lui dit-il. Ils sont sortis tous ensemble, causant de graves sécheresses. Voici un arc rouge et un carquois de dix flèches blanches. Va et chatie-les comme il se doit!

PARTIE IV

Obtempérant à l'ordre de l'Empereur Céleste, Yi prit son arc et ses flèches et descendit immédiatement sur Terre.

Les souffrances du peuple écrasé par la chaleur des Soleils l'affligèrent beaucoup. Il leva la tête, défia du regard les dix Soleils et, sans dire un mot, saisit son arc et le banda. La flèche partit comme une étoile filante. Une violente déflagration se répercuta dans le ciel, le Soleil touché par la flèche de Yi se changea en une boule de feu et tomba. Les autres prirent la fuite. Mais Yi visa le deuxième Soleil, puis le troisième, le quatrième... Ils tombèrent l'un après l'autre. Au moment où il retirait la dixième flèche de son carquois, l'Empereur Yao retint son bras :
- Arrête! Lui dit-il, tous les êtres vivants ne peuvent vivre ni se multiplier sans Soleil. Epargne le dernier. Yi acquiesça en silence.

Après avoir fait disparaître les neuf Soleils, la température redevint normale. les hommes purent sortir de leurs abris, labourer la terre, moissonner, chasser, réparer et construire leurs maisons. Ils menaient à nouveau un vie paisible.

Sa mission accomplie, Yi s'apprêta à retourner au ciel. Mais, pleins de gratitude, les hommes le retinrent auprès d'eux et émirent l'espoir qu'il restât quelques jours de plus sur Terre. On avait encore besoin de lui pour venir à bout d'autres calamités. Yi accepta sans rien dire...

Fin de cette Histoire.

http://www.chinastral.com/chinastral/conte/fable49.html

10 commentaires:

Matozzy a dit…

La boule de feu...?

Patrice Sanchez a dit…

Pendant que le sage montre le deuxème soleil arriver, l'idiot regarde la lune !

Roc Bali a dit…

point trop n'en faut

Wismerhill a dit…

Un châtiment d'ordre divin pour punir l'humanité de ne pas avoir respecté les règles de la nature, et pour avoir autant saccagé sa planète d'accueil juste parce que tel était son bon plaisir?

Wismerhill a dit…

Et, du coup, l'arrivée d'un être aux pouvoirs surhumains pour accomplir la tâche divine?

takapa fairechier a dit…

Flèche blanche...arc électrique? ... 9 soleils ... 9 comètes? La légende parle de chaleur mais pas de lumière, donc les objets en question semble lumineux mais influent seulement sur la température......à moin que ça veuille dire que le soleil s'est mis à danser dans le ciel allant se coucher ou presque pour revenir à son point de départ 9 fois? Et qu'après le fameux arc électrique la rotation a repris son court normal?!!! Ror, je pense que c'est le moment d'intervenir ou j'appelle Yi de suite!

le pèlerin a dit…

Les jours de pleins soleil sur sur une moitiée de la terre pendant le basculement ?

Sinon s'est un peu HS mais je sais pas ou mettre ça. Ca bouge à Yellowstone :

http://www.bengarneau.com/2014/07/fermeture-dans-le-parc-national-de-yellowstone-causee-par-la-chaleur-extreme-de-zones-thermiques.html

http://www.bengarneau.com/2014/07/yellowstone-la-garde-nationale-aurait-ete-appelee-en-vue-d-une-eruption-volcanique.html

Je sais que tu disais qu'il n'y aurais probablement pas d'éruption mais s'est flippant quand-même, t'en pense quoi ?
Sinon pour revenir au sujet en parlant de basculement : http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2014/07/l-inversion-du-champ-magnetique-terrestre-pourrait-se-produire-plus-tot-que-prevu.html

Bon après ça dit juste que le chemp s'affaiblit de 5 % en 10 ans a parti de maintenant, au lieu de 5% en 100 ans comme avant, mais ça nous avances pas pour la date, fudrais savoir combiens de "%" l reste au champ-magnétique.

jb pinna a dit…

Cette legende chinoise tombe a pic dans un contexte comme le notre , il sagit purement et simplement de la representation de l'ordre et le chaos qui precede un nouvel ordre , je pense que tous le monde a du comprendre.

Rorschach a dit…

Les 10 soleils représentent les 10 jours où le soleil ne s'est pas couché ce qui a engendré une destruction par le feu.

C'est le Pélerin et takapa fairechier qui sont les plus proches de la vérité.

"A l'époque de Yao se produisit l'événement qui sépare le passé, très obscur et presque effacé, des temps considérés comme historiques : la Chine fut ravagée par une immense catastrophe. « En ce temps-là, dit-on, eut lieu le prodige : pendant dix jours, le soleil ne se coucha pas, les forêts brûlèrent, et une abominable vermine se répandit partout "

http://ongong.canalblog.com/archives/2014/04/10/29626629.html

takapa fairechier a dit…

Balaise!!! Et c'est vraiment pour être gentil avec le pèlerin...il n'a pratiquement rien dit :p

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.