vendredi 31 octobre 2014

René Guénon sur le christianisme des origines



Une obscurité presque impénétrable entoure tout ce qui se rapporte aux origines et aux premiers temps du Christianisme. Cette obscurité ne paraît pas pouvoir être simplement accidentelle, mais expressément voulue.

Sans doute, loin d’être uniquement la religion ou la tradition exotérique que l’on connaît actuellement sous ce nom, le Christianisme, à ses origines, avait, tant par les rites que par sa doctrine, un caractère essentiellement ésotérique, initiatique.
La Tradition islamique considère le Christianisme primitif comme ayant été une tarîqah, une voie initiatique, et non une shariyah ou une législation d’ordre social et s’adressant à tous. Le droit canonique chrétien est une adaptation du droit romain, et non un développement venu de l’intérieur.

Sur l’absence de législation dans le christianisme: “Ce serait là, assurément, une lacune des plus graves si le Christianisme avait été alors ce qu’il est devenu plus tard; l’existence même d’une telle lacune serait non seulement inexplicable, mais vraiment inconcevable pour une tradition orthodoxe et régulière, si cette tradition devait réellement comporter un exotérisme aussi bien qu’un ésotérisme, et si elle devait même, pourrait-on dire, s’appliquer avant tout au domaine exotérique; par contre, si le Christinianisme avait le caractère que nous venons de dire, la chose s’explique sans peine, car il ne s’agit nullement d’une lacune, mais d’une abstention intentionnelle d’intervenir dans un domaine qui, par définition même, ne pouvait pas le concerner dans ces conditions.”

Aux premiers siècles l’Eglise chrétienne ressemblait au Sangha bouddhique, où l’admission avait les caractères d’une véritable initiation.
En effet, nous avons toujours eu le plus grand soin d’indiquer qu’une influence spirituelle intervient aussi bien dans les rites exotériques que dans les rites initiatiques, mais il va de soi que les effets qu’elle produit ne sauraient aucunement être du même ordre dans les deux cas, sans quoi la distinction même des deux domaines correspondants ne subsisterait plus.”

Certains considèrent que les rites exotériques chrétiens ont été d’abord des rites ésotériques, mais qui ont perdu leur caractère suite à une exotérisation, à une généralisation. René Guénon considère que le caractère ésotérique ne peut pas être perdu accidentellement, et si une ouverture s’est produit à un certain moment, elle a été accompagné d’une adaptation qui, malgré les conséquences regrettables qu’elle eut forcément, fut pleinement justifiée et même nécessitée par les circonstances de temps et de lieu.

Si le Christianisme n’était pas descendu dans le domaine exotérique, vu l’extrême dégénérescence de la tradition gréco-romaine, l’Empire romain aurait été bientôt dépourvu de toute tradition.

Ce changement qui a fait du Christianisme une religion au sens propre du mot et une forme traditionnelle s’adressant à tous indistinctement était déjà un fait accompli à l’époque de Constantin et du Concile de Nicée, de sorte que celui-ci n’eut qu’à le sanctionner, en inaugurant l’ère des formulations dogmatiques.

De quelle manière le changement s’est produit: “Cela ne pouvait d’ailleurs pas aller sans quelques inconvénients inévitables, car le fait d’enfermer ainsi la doctrine dans des formules nettement définies et limitées rendait beaucoup plus difficile, même à ceux qui en étaient réellement capables, d’en pénétrer le sens profond; de plus, les vérités d’ordre plus proprement ésotérique, qui étaient par leur nature même hors de la portée du plus grand nombre, ne pouvaient plus être présentées que comme des «mystères» au sens que ce mot a pris vulgairement, c’est-à-dire que, aux yeux du commun, elles ne devaient pas tarder à apparaître comme quelque chose qu’il était impossible de comprendre, voire même interdit de chercher à approfondir.”

Toujours sur la nature du Christianisme des origines: “Il est évident en effet que la nature du Christianisme originel, en tant qu’elle était essentiellement ésotérique et initiatique, devait demeurer entièrement ignorée de ceux qui étaient maintenant admis dans le Christianisme devenu exotérique; par conséquent, tout ce qui pouvait faire connaître ou seulement soupçonner ce qu’avait été réellement le Christianisme à ses débuts devait être recouvert pour eux d’un voile impénétrable.”

La pratique exotérique pourrait se définit comme un minimum nécessaire et suffisant pour assurer le «salut», car c’est là le but unique auquel elle est effectivement destinée.

L’existence même des mystères chrétiens serait injustifiable si l’on n’admettait pas le caractère ésotérique du Christianisme originel.

On peut dire que le baptême ressemble encore à un rite initiatique de rattachement à une organisation initiatique, que la confirmation est le correspondant exotérique des petits mystères, pendant que l’ordre est l’extériorisation d’une initiation sacerdotale.

A l’origine, le baptême était préparé par des précautions concernant l’initié, maintenant il est un rite qui peut être accompli par n’importe qui, et dont le support est un enfant nouveau-né (son but est donc le salut, et non l’initiation).

“Cette façon de voir, suivant laquelle le «salut» qui est le but final de tous les rites exotériques, est lié nécessairement à l’admission dans l’Eglise chrétienne, n’est en somme qu’une conséquence de cette sorte d’«exclusivisme» qui est inévitablement inhérent au point de vue de tout ésotérisme comme tel.”

Les rites chrétiens d’aujourd’hui sont sans exception publiques, ce qui n’est dans aucune tradition le cas des rites ésotériques.

Même si les sacrements ont d’abord une valeur exotérique, partout où il existe des initiations relevant spécialement d’une forme traditionnelle déterminée et prenant pour base l’éxotérisme même de celle-ci, les rites exotériques peuvent, pour ceux qui ont reçu une telle initiation, être transposés en quelque sorte dans un autre ordre, en servant de support pour le travail initiatique.

Dans les Églises d’Orient subsiste une forme d’initiation : l’hésychasme, même amoindrie dans les conditions du monde moderne. L’initiation est essentiellement constituée par la transmission régulière de certaines formules, comparables à la communication des mantras dans la tradition hindoue et à celle du wird dans les turuq islamiques. Il est intéressant que cette invocation est désignée par le terme mnêmê (mémoire ou souvenir), qui est exactement l’équivalent de l’arabe dhikr.

Conclusions : “en dépit des origines initiatiques du Christianisme, celui-ci, dans son état actuel, n’est certainement rien d’autre qu’une religion, c’est-à-dire une tradition d’ordre exclusivement exotérique, et il n’a pas en lui-même d’autres possibilités que celles de tout exotérisme; il ne le prétend d’ailleurs aucunement, puisqu’il n’y est jamais question d’autre chose que d’obtenir le «salut». 

Une initiation peut naturellement s’y superposer, et elle le devrait même normalement pour que la tradition soit véritablement complète, possédant effectivement les deux aspects exotérique et ésotérique; mais, dans sa forme occidentale tout au moins, cette initiation, en fait, n’existe plus présentement. 

Il est d’ailleurs bien entendu que l’observance des rites exotériques est pleinement suffisante pour atteindre au «salut»; c’est déjà beaucoup, assurément, et même c’est tout ce à quoi peut légitimement prétendre, aujourd’hui plus que jamais, l’immense majorité des êtres humains; mais que devront faire, dans ces conditions, ceux pour qui, suivant l’expression de certains mataçawwufîn, «le Paradis n’est encore qu’une prison» ?” 


René Guénon, Aperçus sur l’ésotérisme chrétien

http://elkorg-projects.blogspot.com/2005/03/ren-gunon-aperus-sur-lsotrisme-chrtien.html

33 commentaires:

dieu sauve a dit…

Intéressant mais je n ai pas tout compris , personnellement j estime que Dieu ne fait pas de mystère, c est simplement l homme qui s est retrouvé en décalage et ce que certains qualifie d initiation n est qu un chemin de retour , ce n est que mon modeste avis

Déïyes a dit…

Excusez le jeu de mot mais c'est encore quelqu'un qui "noie" le poisson au moins dans ce passage. Je n'ai pas lu d'autres textes de monsieur Guénon, et rien ne m'autorise à juger le personnage. Je n'ai qu'un texte sous les yeux et j'ai l'impression, encore une fois d'une coquille vide, vide de sens.
Le propre de toutes les religions c'est justement "d’enfermer ainsi la doctrine dans des formules nettement définies et limitées".
D'autre part, le mot "initiation" a remplacé le mot "enseignement". Et même si on utilise le mot "initiation" du texte de R. Guénon, contrairement à ce qui est dit, elle est compréhensible par TOUT LE MONDE !!! Nul n'est mis à l'écart de l'enseignement du Christ qui se résume en une seule phrase !!! Tout le monde peut la comprendre ! Il n'y a aucun "mystère" si on explique correctement les choses et ces choses ne sont pas réservées à quelques privilégiés qui seraient hypothétiquement capables de comprendre mieux que les autres !!!
Et NON, ce n'est pas suffisant de suivre les rites exotériques pour atteindre le salut ! Soyez assurés que nous sommes loin, très loin de l'enseignement du christ qui s'adressait à tous, petits, grands, pauvres, riches, paralytiques et autres malheureux. A tous ! Tous étaient capables de comprendre ! Par contre, c'est certain que peu étaient capable d'appliquer ce qu'ils avaient entendu. Elle est là la véritable élite. Ce n'est pas une élite "d'intello" mais une élite de gens, de toutes situations d'âges, de sexe, de niveau social différents qui étaient capables de mettre en œuvre l'enseignement reçu. Ce n'était pas compliqué mais c'était révolutionnaire parce que cela demande beaucoup d'efforts pour concrétiser. En effet, il,s’agissait de "maitriser ses pensées" afin de respecter "la loi". La loi "d'amoros", mot grecque (a privatif, moros mort de l'ame) donc d'empêcher la mort de l'âme. Comment ? Avec des rituels? Pas du tout... En surveillant ses pensées. Il a fallu 2000 ans pour que des scientifiques reconnus nous redécouvrent que la pensée est créatrice. Le livre "le secret" en a fait ses choux gras... Mais là encore...Prudence...
Vous imaginez une "religion" qui nous donne une seule loi : "Maitrise tes pensées" ? Pas très lucratif tout ça !
La phrase ne fut pas "Aime ton prochain comme toi-même mais : "Pense à faire à autrui ce que tu voudrais qu'autrui pense à te faire" . C'est par le mot "'amoros" que les grecques traduisirent le mot araméen prononcé par Jésus. Et vous aurez compris qu'on ne peut pas traduire "amoros" par amour !

Hikadey a dit…

Bon article.
Je me permet de C/C sur textup ce "court" chapitre de René Guenon de son livre "initiation et jesaispluslereste" ou il explicite bien la différence entre le salut et la délivrance, en espérant que ça aide certains (ça m'a bien aidé perso, je me demandais même si le paradis existait à force)

http://textup.fr/109363e6

Et puis on sait tous que ça va partir en débat chrétiens vs muslim cet article :peur:

Rorschach a dit…

à Hikadey

Il ne s'agit pas d'un débat entre musulmans et chrétiens mais d'une guerre entre ceux qui croient qu'il faut se soumettre à un Dieu vengeur et ceux qui, en vertu d'un principe d'amour universel et réciproque, vouent une adoration à une divinité qui aurait pris forme humaine.

Dans le premier cas, l'humanité est pécheresse, ce qui justifie les châtiments de la fin des temps, dans le second, c'est le supplice de la divinité qui absout les péchés du genre humain.

Cette lutte entre ces 2 factions irréconciliables illustre à elle seule la division qui se fera au moment des derniers jours. De ce point de vue, même les commentaires constituent une source d'enseignement.

Phil deFer a dit…

@Hidakey
Grand merci pour m'avoir fait découvrir ce site d'hébergement de textes! Je ne savais pas que cela existait bien que je songeais que ce pourrait être fort utile.
Concernant René Guénon, alias "Cheikh Abdel Wahid Yahia", marié à la fille de Cheikh Mohammed Ibrahim... et grand défenseur de la Franc-Maçonnerie juive dont il a semble t il été totalement incapable de percevoir l'immense nuisance...alors que cette nuisance avait commencé au moins plusieurs siècles avant lui... Que penser de ce qu'il raconte? Quelle lucidité particulière lui accorder? Sans doute un esprit égaré parmi tant d'autres... et que notre hôte semble prendre plaisir à vouloir nous faire découvrir...
Je ne rentrerai pas dans un énième débat stérile avec les musulmans qui sévissent sur ce blog..
Pour ceux que ça intéresse, et uniquement pour eux! suis je assez clair?...voici un lien vers la dernière mise à jour de l'étude eschatologique sur la fin des temps de Gaston Desmedt.
http://textup.fr/109367uD

Amaury Massalis a dit…

Dès le début, le Christ donne ses enseignements selon trois niveaux :
- 1 - Pierre, Jacques et Jean = réservé, de plus, Jean et Jacques ont un enseignement particulier.
- 2 - les apôtres = ésotérique
- 3 - les disciples = exotérique

Ce que René Guénon appelle la "Tradition" a été conservé indifféremment par des chrétiens et par des musulmans et c'est toujours le cas actuellement. Car c'est l'individu qui prime sur tout le reste notamment sur sa religion.

Un arbre se juge à ce qu'il produit, à ses fruits, il en est de même pour les hommes et les religions.

Amaury Massalis a dit…


Sympathique ce site Textup,
Pour ceux qui en ont envie voici un extrait non HS qui donne une petite idée de l'hermétisme chrétien :
http://textup.fr/109393Df
Quelques mots grecs sont en code asccii, les ignorer ne nuit pas à la compréhension du propos.
Bonne lecture

dieu sauve a dit…

Les disciples du christ adorent Dieu le Père, pas " une divinité"
" ce n est pas en me disant: Seigneur, Seigneur, qu on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c'est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les Cieux. Mt 7.21
ton explication est plus traditionnelle que biblique, gare à la tradition ;)

Rorschach a dit…

@ dieu sauve

Le probléme c'est que tous les "chrétiens "ne se conforment pas à la Bible.

dieu sauve a dit…

Tout à fait d'accord

doggtom972 a dit…

que veut dire se référer a la bible, surtout quand on parle de croyance ?

ça na juste aucun sens ! Les chrétiens s'entendent sur les fondements du christianisme, a savoir : la mort de Jésus, le rachat de nos péchés par son sacrifice volontaire , le fait qu'il soit la parole de Dieu incarné

S'ils divergent sur d'autres points, franchement, je vois pas en quoi c'est important ! Ce sont des détails

Phil deFer a dit…

@Rorschach
oui et j'ajouterai plus exactement, tous les chrétiens ne se conforment pas à "la même" Bible, tant il existe de nombreuses traductions où parfois le sens de certains versets peut différer énormément... sans parler aussi des falsifications des docteurs juifs que ces versions recèlent encore à ce jour...

Pour ceux que ça intéresse: le Livre de Daniel, avec ses nombreuses prophéties terriblement d'actualité, exégèse de Gaston Desmedt:

http://textup.fr/109448rs

Amaury Massalis a dit…

Ne perdons pas de vue que ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire.
Il en a été ainsi avec la Bible. Les tablettes sumériennes viennent confirmer certains passages, mais surtout les compléter et les rectifier, il y a des manques très importants, notamment dans la Genèse (merci Esdras).
De plus, plus récemment, pour la traduction de la Bible de l'hébreux vers le grec (Septante et autres), il y a plusieurs versions de la thora donc plusieurs traductions possibles, sans compter les différents traducteurs travaillant ensemble induisant compromis et arrangements.
A mon sens c'est une erreur de trop s'attacher au sens littéral du texte.

doggtom972 a dit…

Amaury Massalis,

tu dis " A mon sens c'est une erreur de trop s'attacher au sens littéral du texte. "

Et encore une fois, je ne peux qu' approuver ! Cela relève de la malhonnêteté intellectuelle, que de se pencher sur ce genre de livre tout en ayant une lecture au 1er degrés

Oui il y a des traductions qui sont différentes, et c'est tout a fait normal
Seulement, le sens des versets ne changent pas, que vous ayez la version louis segond, ou la King James .

D'ailleurs, ne dit on pas que " la lettre tue et l'Esprit vivifie " ?

Je constate que peu de gens comprennent le sens de cette phrase ....

tono tony a dit…

Pour en revenir au christianisme des origines, car tel est le sujet ici...;

Quand on étudie l'histoire on peut constater que les premiers chrétiens furent de parfaits monotheistes, à l'image des ariens de Arius, les wisigoths, les vandales ou encore les burgondes croyaient en un Dieu Unique pour ces peuples le christ n'est pas le fils de dieux mais un être doté de pouvoirs exceptionnels , qu'il n'est pas éternel , ni égal à dieu le père. Ils nient en particulier la consubstantialité du fils avec le père ( c'est à dire la désignation de dieu en 3 personnes distincts, égales et en une seule et indivisible nature ).

Donc par définition les premiers chrétiens étaient musulmans car Muhammad(saws) n'a pas inventé de nouvelle religion , il (saws) n'a fait que rappeler la Vérité ; IL N Y A DE DIEU QUE DIEU ! Le message de tous les prophétes !

Tu adoreras ton Dieu Unique est le 1er commandement !

Dieu n'a pas révélé 72 religions mais bien une seule et la même religion depuis Noé (as) jusqu'à Muhammad(saws)...et ce sont bien les hommes qui ont inventé les religions...ici certains ont divinisé le christ d'autres et ailleurs ont divinisé Bouddha...

En réalité les choses sont simples...et les écris de René Guénon ne s'adresse qu'à une élite car c'est de l'intellectualisme pur...je n'ai pas ce niveau et je ne suis pas un guénonien , mon maitre à penser est et restera Muhammad(saws) qui ne savait ni lire ni écrire...mais qui a fondé sur terre ce qu'aucun homme n'a fondé au regard de la petitesse des moyens...un arabe illéttré (swas) en plein milieu de désert en l'an 600 a réussi soulever le coeur de toute une partie du globe en un siècle et le miracle continue encore aujourd'hui et bien des empires se sont écroulés en 1500 ans...

Un message universel qui s'adresse au simples d'esprit, riches, pauvres comme au intellectuels et scientifiques en tous lieux et à toute époque , voilà le miracle du Saint Coran , dernier testament de Dieu.

dieu sauve a dit…

Ce que tu dis aurait un sens si la chahada était" il n y a de Dieu que Dieu" du moment ou il faut rajouter la suite que je n ecrirais pas ton argument s écroule, vous suivez Mohamed nous suivons Jésus-Christ c est pas plus compliqué que ça

Amaury Massalis a dit…

@ Tono tony - Les Chrétiens prennent la croix comme leur symbole et ça représente le sacrifice du Christ pour la rédemption des Hommes.
Les Juifs prennent l’Étoile de David comme symbole car elle représente le royaume.
Mais pourquoi les Musulmans prennent le croissant comme symbole ?
Le secret derrière ceci est : Le croissant avait une grande importance dans l’ancienne période païenne pré-islamique, car c’était le symbole de dieu de la lune pour les païens.
L’encyclopédie Britannique a mentionné dans partie 1, page 1057 et 1058 « les arabes dans le Sud de la péninsule Arabe adoraient la trinité d’Al-Lah le Dieu Lune, Al-lat le dieu soleil, et leur fils Ashtar, et Al-lah était le plus grand de cette trinitée».
Dr Al-Kemny a dit dans son livre «les légendes dans le coran» page 4-11« parmi les noms des dieux arabes il y avait «Kitth» qui était traduit comme Al-lah, le plus grand qui était adoré par le peuple de la péninsule Arabe, c’était le dieu Lune, le plus grand des dieux il y avait une statue dans la Ka’bah pour lui.
Le dieu adoré de la lune s’appelait Al-Lah, et le mot a été abrévié comme Allah. C’était l’attitude de Mohammad envers le grand dieu «Allah le plus grand». Pour cette raison le peuple de Korish n’étaient pas surpris d’entendre Mohammad parler à propos de Allah, car ils le connaissaient et l’adoraient et n’avaient pas de raison de demander à Mohammad à propos de Allah, car il leur était familier alors Mohammad a été élevé dans cette culture adorant le dieu de la lune. Comme le plus grand de tous les dieux, ils l’ont appelé « Allah le plus grand » «Allah Akbar».

tono tony a dit…

@ Dieu sauve,

La suite a été rajouté pour des gens comme toi , car nous croyons en Dieu l' Unique , en ses anges, aux livres qu'Il a révélé et en ses prophétes et le dernier est Muhammad , ne t'en déplaise, il ne t'appartient pas d'en décider...mais tu peux choisir de renier le renier , ça c'est ton problème.

tono tony a dit…

@ Amaury le chevalier de la table basse,

Le symbole du croissant n'a rien d'Islamique...il fut introduit en 1453 par le sultan de l'empire ottoman, c'était le symbole de la ville de Constantinople...décidément t'es vraiment à l'ouest...;

https://www.youtube.com/watch?v=UH3acVmlilk

tono tony a dit…


@ Ceux qui se disent chrétiens,

Au lieu d'inventer des mensonges , méditez sur le comportement des premiers chrétiens et cessez de dire 3 et cessez d'insulter les prophétes !! Vous êtes aux antipodes du message de Issa Ibn Maryam (as).

Les ennemis de Jésus, ceux qui bafouent sa doctrine ne se trouvent pas seulement chez ses détracteurs, mais aussi chez ses partisans qui exagérèrent son statut jusqu’à le confondre avec Dieu, ou le considérer de nature divine.

Et Muhammad(saws) nous a mis en garde contre votre déviation et association ;

« N’exagérez pas mon statut comme les chrétiens l’ont fait avec Jésus fils de Marie. Je ne suis que le Messager de Dieu et Son serviteur… »

Et lorsque Jésus(as) reviendra il s’opposera donc au christianisme qui est une doctrine qui rejette la Loi de Dieu et qui divinise sa personne alors qu’il n’est qu’un envoyé de Dieu parmi d’autres :

{Le Messie, enfant de Marie n’est qu’un envoyé à l’exemple de ceux qui l’ont précédés} [Coran 5/75]

dieu sauve a dit…

Ah bon le Coran serait falsifié si je te comprends, non aucune envie de décider pour qui que ce soit donc ne décide pas pour nous, j ai ma religion tu as la tienne, n est ce pas?

mikaël Chetoui a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Amaury Massalis a dit…

@ mikaël Chetoui, oui nous devons vivre dans le présent, se projeter dans le passé ou le futur nous déconnecte de l'Eternel Présent.

@ tono tony, en effet, en 1453, les pontes de l'Islam ont donné une origine clean au croissant, qui est sur toutes les mosquées : quand même !!

tono tony a dit…

@ dieu sauve,

Sur ce point nous sommes d'accord, à toi ta religion et à moi la mienne, Dieu sera à même de nous mettre d'accord un jour prochain et certain.

Amaury Massalis a dit…

tono tony, je souscris à ton dernier commentaire

Amaury Massalis a dit…

@ mikaël Chetoui, le Christ donné son enseignement aux foules par paraboles car Il savait très bien que le temps de la Révélation n'était pas encore venu. L'Humanité durant ces deux millénaires a subit ce que l'on appelle en alchimie "la phase de Rectification". Quand, dans Jean 21: 22 Jésus dit : "Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ? Toi, suis-moi", on voit bien là qu'il y a une différence de traitement entre les Apôtres.
Donc, depuis deux miles ans l'Humanité aurait subit la phase alchimique de la Rectification, la prochaine étape, la Révélation, correspondrait à la phase alchimique de la Purification, avant la dernière qui serait la Sublimation.

dieu sauve a dit…

J aimerais rectifier car ce que j'ai écris est manifestement faux, en effet il semblerait que la shahada a laquelle j ai fait allusion soit une invention sunite et qu elle n ai pas de justification Coraniques, j aurais du vérifier avant je m en excuse

Brebis Le Gall a dit…

Lire ces commentaires est très pénible.Je remercie je en sais qui ou quoi d'avoir abandonné les religions qui TOUTES ont une racine démoniaque, cela est très clair à vous lire. Aucune n'est limpide et simple. Rien ne vient de Dieu dans ce fatras.

Amaury Massalis a dit…

@ Brebis Le Gall, rien n'est simple dans la vie. Les religions sont avant tout des instruments politiques. Voici une piste parmi d’autres : libérer son esprit de l'emprise des dogmes religieux (souvent trop étroits), s'écarter des beaux parleurs et des promesses vides de substance (influence extérieure), tenir à l'écart l'orgueil qui aveugle (influence intérieure), rechercher ce qui nous parle (le bien, le beau, le bon, etc.), puis se déterminer de façon honnête, sincère et désintéressé.

tono tony a dit…


Wép...il y'a deux catégories de gens , ceux qui aiment le beau...et ceux qui aiment le vrai...à vous de vous positionner....

Amaury Massalis a dit…

La Vérité est belle et bonne. Le mensonge c'est moche, c'est laid.
L'honnêteté c'est beau, être malhonnête c'est laid.
ça marche pour toutes les qualités qui sont belles, et pour tous les défauts qui sont moches.

Etc.

Amaury Massalis a dit…

"Heureux les pauvres en souffles ! Car à eux est Le Royaume des Cieux"
Ou, "Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !" (Matthieu 5:3).
Que veut dire "pauvre en esprit" ? Voici également mon interprétation, il y en a surement plus de deux : "pauvre en esprit" c'est la simplicité, l'unité, ne pas se disperser, être entier, comme un petit enfant, qui, en toute confiance, tend les bras à sa mère ou à son père. C'est s'abandonner à l'Amour du Père. Alors le Royaume des Cieux est à eux, ici même, dès maintenant, dans l'incarnation car nous sommes avant tout des êtres incarnés.

Rorschach a dit…

Pour avoir abusé de la technique qui consiste à supprimer ses propres commentaires après que quelqu'un y ai répondu, le troll mikaël Chetoui est banni.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.