lundi 6 octobre 2014

Selon une étude internationale, nous nous dirigeons vers une inversion rapide des pôles magnétiques terrestres



Fin juin, l'Agence spatiale européenne (ESA) présentait les premiers résultats de sa mission Swarm, une constellation de trois petits satellites lancés en novembre 2013, qui étudie en détail le champ magnétique terrestre. Les mesures effectuées par ces engins montraient que ledit champ magnétique, qui protège notre planète des particules chargées émises par le Soleil, était en train de s'affaiblir rapidement, perdant 5 % de son intensité en une décennie, soit une baisse dix fois plus rapide que ce qui était envisagé auparavant.


Ce résultat a ravivé l'hypothèse selon laquelle nous ne serions pas loin d'une inversion des pôles magnétiques, ce qui a provoqué ce commentaire de la part du responsable de Swarm, le Norvégien Rune Floberghagen : « Un tel renversement n'est pas instantané. Il prendrait plusieurs centaines d'années si ce n'est quelques millénaires. » Trois mois après, Rune Floberghagen peut apporter un important correctif à sa déclaration. En effet, selon une étude internationale publiée dans le numéro de novembre du Geophysical Journal International, le renversement des pôles magnétiques terrestres, un événement susceptible d'avoir de graves répercussions sur notre civilisation technologique, peut se produire en moins de temps qu'il n'en faut à un homme pour vivre et mourir.

Comme me l'a expliqué l'un des auteurs de l'étude, Sébastien Nomade, chercheur au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE, CEA-CNRS-Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, cette découverte a une histoire peu banale qui commence par une catastrophe, le tremblement de terre meurtrier de 2009 à l'Aquila, en Italie : « Suite à ce drame, l'Etat italien a demandé aux géologues de l'IGAG de cartographier les bassins des Apennins qui sont extrêmement actifs du point de vue tectonique. Dans certains d'entre eux, qui étaient autrefois remplis par des lacs, on a trouvé des dépôts de plusieurs kilomètres d'épaisseur : les sédiments s'y sont accumulés à une rapidité sans aucune mesure avec ce que l'on trouve ailleurs et ont gardé au passage la trace de plusieurs dizaines d'éruptions volcaniques. » Cela n'a l'air de rien, mais ces dépôts sédimentaires dotés de niveaux volcaniques pouvant servir de repères chronologiques constituent une mine d'or pour qui veut reconstituer les variations passées de l'orientation du champ magnétique terrestre, le paléomagnétisme. Et la mine d'or se transforme en mine de diamant quand dans la couche étudiée se trouve la mémoire de la dernière inversion des pôles magnétiques, l'inversion Matuyama-Brunhes, qui s'est produite il y a environ 780 000 ans.

Comment les paléomagnéticiens procèdent-ils ? « Quand le matériel se dépose dans le lac, explique Sébastien Nomade, les fines particules de magnétite qu'il contient vont s'orienter suivant les lignes du champ magnétique terrestre. On peut ensuite mesurer la direction que celles-ci avaient à différentes époques. » On comprend aisément que plus la vitesse de dépôt de ces particules est importante, meilleure est la résolution de l'enregistrement paléomagnétique. Dans le cas des sédiments des vieux lacs des Apennins, les auteurs de l'étude ont travaillé sur une couche de plus de 2 mètres d'épaisseur couvrant la période de 10 000 ans au cours de laquelle se nichait l'inversion Matuyama-Brunhes. Ils l'ont découpée en tranches de 2 centimètres d'épaisseur, représentant chacune un siècle, tranches qu'ils ont ensuite analysées.

Les résultats sont étonnants. Après de longues prémices, marquées par un affaiblissement du champ magnétique et aussi par des « tentatives » d'inversion, « à un moment, dit Sébastien Nomade, le changement de polarité s'est produit très vite, à l'échelle d'une vie humaine, soit bien plus rapidement que ce que l'on croyait auparavant. » Pendant cette inversion, les pôles magnétiques se sont déplacés en moyenne à la vitesse de 2 degrés par an.

On ignore toujours la cause du phénomène (« si je le savais, j'aurais le prix Nobel », s'exclame en riant le chercheur français) et le mystère réside dans la dynamo terrestre, c'est-à-dire dans les différences de mouvement entre la partie liquide du noyau métallique de notre planète et sa partie solide. Actuellement, le champ magnétique a une intensité plus faible que la moyenne et, comme l'a révélé Swarm, celle-ci baisse rapidement. Néanmoins, tempère Sébastien Nomade, « il est difficile de dire que l'on se dirige vers une inversion. Je dirais qu'on n'a pas plus d'arguments pour cette idée que contre. »

Une inversion du champ magnétique est synonyme d'un affaiblissement notable de la magnétosphère, le bouclier invisible qui protège la Terre des particules du vent solaire. Le risque, pour l'espèce humaine, n'est pas vraiment biologique : on n'a pas trouvé d'extinction de masse associée aux inversions du passé. Le risque est plutôt d'ordre technologique. En temps normal, le bouclier a déjà ses failles qui donnent naissance aux aurores boréales et australes. Mais cela n'est pas toujours gentillet : quand le Soleil, dans une de ses « colères », nous expédie une monstrueuse bulle de particules, une tempête géomagnétique peut se déclencher, se glisser dans les défauts de la cuirasse et, comme cela a été le cas en mars 1989 au Québec, provoquer un effondrement du réseau électrique et une coupure durable de grande ampleur. On peine à imaginer ce qui se serait passé à l'échelle du monde entier si la magnétosphère avait été très affaiblie comme cela se produit lors d'une inversion des pôles magnétiques...

Un quart de siècle après l'accident québécois, dans une ère de réseaux encore plus interconnectés et interdépendants, l'homme ne mesure pas toujours à quel point sa civilisation se repose sur l'électricité. Là est sa force, mais aussi sa faiblesse si les infrastructures ne sont pas protégées pour faire face aux interactions capricieuses entre le champ magnétique de la Terre et les particules électriquement chargées que nous envoie notre étoile.

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2014/10/05/les-poles-magnetiques-terrestres-peuvent-sinverser-brutalement/

Vu sur :
http://fr.sott.net/article/23378-Les-poles-magnetiques-terrestres-peuvents-inverser-brutalement

20 commentaires:

Phil deFer a dit…

780.000ans... 10.000ans... Ils en savent quoi? des "estimations"!... D’après la Bible, la terre n'aurait que 48000 ans...et nous devrions attaquer le dernier millénaire du 7e jour de Dieu (chaque jour de Dieu étant d'une durée de 7000ans...) ce 9 octobre 2014...
Le pelerin, merci de garder tes commentaires sur ce que je dis là, pour le 10 ou le 11 octobre... ;-)

pantin a dit…

''A glagla quel frigo ! ''

pantin a dit…

Phil de fer ,

Tu as oublié, le 8 octobre, la lune rouge :-)

pantin a dit…

@ Ror,


Un peu longuet ce soir !!!

Passe le test des 10

Et, planche !!! :-)

Utopia a dit…

"l'inversion Matuyama-Brunhes, qui s'est produite il y a environ 780 000 ans. "
Et plus loin, on peut lire :
" une couche de plus de 2 mètres d'épaisseur couvrant la période de 10 000 ans au cours de laquelle se nichait l'inversion Matuyama-Brunhes. "

C'est pas bien logique...
2 hypothèses :
- Ils nous prennent pour des cons et ils ne veulent pas nous affoler, mais ils ne peuvent pas tout cacher éternellement;
- Il y a une faute de frappe et l'inversion a eu lieu il y a 7800 ans...

Qu'en penses-tu Ror?

tono tony a dit…

@ Rorschach,

Article intéressant, merci pour le partage.

J'aimerais partager un hadith avec toi que j'ai mis des années à comprendre...;

Je pense que le changement de polarité sera encore plus rapide, ce hadith est relatif à l'antéchrist et à la fin des temps ;

Les compagnons(raa) demandèrent au prophète(sws) de Dieu ;

"« Prophète, combien de temps restera-t-il sur Terre? » - « Quarante jours, répondit-il. Un jour comme une année, un jour comme un mois, un jour comme une semaine, et le reste, égal à nos jours ordinaires.

Nous demandâmes : « Prophète, lorsque la journée sera aussi longue qu'une année, les salat d'une journée suffiront-elles ? » - « Non, répondit-il. Il vous faudra faire une estimation. »
Mouslim.

Au moment de la sortie du Dajjal (Antéchrist) un jour durera une année, un jour durera un moi, un jour durera une semaineet le reste des jours dureront comme nos jours d’aujourd’hui. Donc cela fera une année, deux mois et deux semaines...

La durée d un jour dépend de la vitesse de la rotation de la terre (sur elle-même) et chaque planète à une durée de jour propre à lui-même qui dépend de sa vitesse de rotation.

Et Dieu est le plus Savant et Sachant.


tono tony a dit…

Phil deFer a dit….

"D’après la Bible, la terre n'aurait que 48000 ans..."

----------------------------------------------------------------------

Ce qui est clair c'est que ceci ne provient pas de Dieu...c'est aussi ce genre d'argument scientifiquement faux qui faut sortir les gens du christianisme en masse...

Lors des éruptions volcaniques, certains atomes (le fer notamment) des roches en fusion s'orientent (dans la roche liquide c'est facile) dans la même direction que le champ magnétique terrestre (orientés du nord vers le sud magnétique). Puis la roche durcit et nos atomes orientés sont figés à jamais.

On retrouve donc des roches volcaniques nous indiquant le nord géographique (donc le sud magnétique) jusque -700000 ans.

Rorschach a dit…

@ pantin

Tout d'abord ce n'est pas mon article, ensuite de quel test tu parles ?

pantin a dit…

@ Ror


Je ne sais point , quel test ???

Demande à la pieuvre

Surtout, grâce, à l'homochromie,

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pieuvre

:-)

Rorschach a dit…

@ Utopia

Ce n'est pas une faute de frappe, il est fait allusion à une couche de sédiments qui a enregistré 10 000 ans de variations du champ magnétique à une période qui remonte à 780 000 ans.

@ tono tony

Désolé de te contredire mais tu n'a pas encore compris ce hadith, la durée d'une journée ne dépend pas seulement de la vitesse de rotation de la Terre, il y a d'autres paramètres qui rentrent en jeu.

Et techniquement le hadith parle d'un intervalle de temps où la durée d'une journée sera à la fois égale à un an, à un mois, à une semaine et à une journée normale.
Ces durées ne sont pas successives et il n'est jamais question de les additionner.

Phil deFer a dit…

@tono tony
Sheikh Imran Hosein donne une explication très plausible de ce hadith dans sa conférence (et son livre) Jérusalement dans le Coran. Et ça n'est absolument pas ce que tu penses avoir compris.
http://youtu.be/JfzHyEzTAOI

le pèlerin a dit…

phil de toute façon quoi que je dise tu recomencera à une autre date, tu t'es (ou plutôt Gaston puisque tu retrensmet ce qu'il dit) ENCORE trompé le 27 deptembre, quand apprendrez-vous votre leçon ? Comme d'Alencourt qui n'apprend jamais lui non-plus ?

pantin a dit…

@ Ror,

No comment !!

Je sais, l apôtre Paul, euh !!! Le poulpe Paul est décédé en 2010, donc tu n auras aucune réponse à ton dilemme, sniff, sniff !!!

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pieuvre

Paix à toutes les âmes !

lumiere a dit…

"« Prophète, combien de temps restera-t-il sur Terre? » - « Quarante jours, répondit-il. Un jour comme une année, un jour comme un mois, un jour comme une semaine, et le reste, égal à nos jours ordinaires. Faisons une estimation: un jour comme une année=365 jours, un jour comme un mois=30 jours,un jour comme une semaine=7 jours et le reste=37 jours au total 402 jours fois 3=1206=1+2=3 fois 6=666 ce hadith porte la marque de la bête 666 son nom??? voilà mon estimation.

tono tony a dit…

@ Rorschach,

Merci pour ton explication mais elle ne me satisfait pas, ceci pour plusieurs raisons;


_Pourquoi ne doit on pas les additionner ? Je vois mal le temps se contracter de manière aléatoire...

_ Si la vitesse de rotation de la Terre baisse, il y aura forcement un arrêt de la rotation un jour et puis si le sens de la rotation de la Terre est lié aux positions des pôles magnétiques, cela signifie que le sens de la rotation changera des qu’il y aura une inversion des pôles magnétiques. C'est ce que l'on appelle la rotation rétrograde.

Le géologue S.K. Runcon, professeur à l’université de Cambridge. « Il ne fait aucun doute que le champ magnétique de la Terre est déterminé directement ou indirectement par la rotation de la Terre ».

tono tony a dit…

@ Phil de Fer,

Je connais la position du Sheik Hossein quant à ce sujet et je ne la partage pas car il fait fi des hadiths et prétend se baser uniquement sur le Coran , par contre ça ne l'empêche pas de parler de l'antéchrist alors que le Coran n'en parle pas...Pas trés logique tout ça quand on se veut un spécialiste de l'eschatologie islamique la source principale sont les hadiths et donc les prophéties de Muhammad (saws).

De plus le Coran parle bien du soleil qui se lève à l'Ouest dans des terme plus fin ;

le Prophète (saws) a dit : « L'Heure ne sera pas établie jusqu'au lever du soleil de l'ouest. Et quand il se lèvera et que les gens le verront, ils croiront tous et ce sera quand :

« Le jour où certains signes de ton Seigneur viendront, la foi en Lui ne profitera à aucune âme qui n’avait pas cru auparavant ou qui n’avait acquis aucun mérite de sa croyance » [sourate Al-An'am : 158]" [15]

Quand ce signe extraordinaire sera visible pour les Hommes il sera trop tard pour se repentir...

Et c'est tout simplement un signe majeur de la fin des temps dans l'eschatologie islamique.

Il y'a encore de nombreux hadiths sur le sujet.

Rorschach a dit…

@ tono tony

Simultanément et en divers endroits de la Terre, une journée durera comme 1 an, 1 mois, 1 semaine ou comme une journée normale.
Et cela n'aura rien à voir avec l'inversion du sens de rotation de la Terre, il s'agit d'un tout autre autre phénomène.

Brice Bonnechere a dit…

Voici comment notre Marduk, une aura de 700000 km de diamètre, de 15 millions de degrés, file à 70000 km/h en spirale...
The helical model - our solar system is a vortex : http://youtu.be/0jHsq36_NTU

LeChatMaya a dit…

Phil deFer ? Et il est censé se passer quoi demain? tu n'en dis pas plus dans ton commentaire!

Phil deFer a dit…

@ LeChatMaya
Comme je l'ai déjà expliqué, Gaston Desmedt tente de percer le mystère des dates cachées au sein des Ecritures, depuis plusieurs années, et sans aucun doute possible avec l'aide de l'Esprit saint. Car, comme il me l'a confié, les nombreuses intuitions qu'il a eues et qui lui ont permis de rétablir la véritable chronologie biblique n'auraient pu se faire sans cette aide. Il m'a dit récemment être toujours en bute avec les dates cachées dans le livre de Daniel et leur correspondance exacte dans notre calendrier grégorien contemporain... d'où cette énième imprécision quant à la date du 8 octobre...
Mais sache que la bonne date ne saurait tarder: nous arrivons bien à la fin des temps, à l'établissement du Royaume de Dieu sur terre, à l'enfermement dans l’abîme pour 1000ans de Satan et de ses démons ainsi qu'à l'extermination de la race de Caïn et de celle de Canaan durant la nuit de la Grande Pâque, afin que seuls ceux jugés dignes de vivre, puisse survivre à ce monde.
J'ai parfaitement conscience que l'immense majorité de ceux qui liront mes lignes penseront que je délire... Contentez vous de vous souvenir de ce que je vous dis et vous comprendrez peut être ce qui arrive le moment venu.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.