mercredi 12 novembre 2014

Le fake du jour : en Syrie un garçon brave les balles d'un sniper pour sauver une fillette


Postée lundi,  la vidéo a déjà été vue 2 millions de fois. La scène se déroule dans la ville de Yabroud l'un des derniers bastions de l' armée syrienne libre dite "modérée" prés de la frontière libanaise.

On y voit des civils pris sous le feu d'un sniper, parmi eux se trouve un garçon étendu par terre et une fillette qui se cache terrorisée derrière la carcasse d'une voiture. Le garçon se relève mais il est aussitôt pris pour cible et s'écroule, laissé pour mort il se relève et porte secours à la fillette. Ils parviennent à s'enfuir toujours sous les balles du sniper.

Il existe donc bel et bien des individus en marge du genre humain qui prennent plaisir à tirer sur des enfants. Ce que l'on pourrait prendre à tort pour une scène de guerre illustre le degré de  barbarie auquel peuvent se livrer ces psychopathes quand ils sont placés dans les conditions adéquates. Pour ces animaux à forme humaine, s'en prendre à des gens sans défense et tirer sur des enfants constitue rien d'autre qu'une forme d'exutoire.

Depuis le début du conflit en 2011, 11 000 enfants sont morts dont 389 sous les balles des snipers des rebelles alliés de l'occident. Comme à leur habitude, les médias occidentaux sont complices et présentent ces atrocités comme étant le fait du régime de Bachar El Assad






Mise à jour 15 Novembre : 

Contrairement à ce qui était annoncé par les médias, la vidéo s'est avérée être un fake tourné à Malte prétendument dans le but de sensibiliser l'opinion publique au sort des enfants en temps de guerre.
En pratique, il s'agit d'une méprisable imposture qui servira à discréditer par avance des vidéos similaires révélant la barbarie des alliés de l'occident.


24 commentaires:

hotchiwawa a dit…

Comment il ne les a pas eu alors qu'ils étaient immobiles!
Soit c'est un miracle, soit c'est un fake.

Amaury Massalis a dit…

Ce sniper est une bête, ce n'est pas un être humain.

Arjun a dit…

Rorsbach

Regarde bien les images. Il s´agit d´un montage. Ça crève les yeux.

Je suis pro Assad.

Arjun a dit…

Pourquoi la caméra bouge-t-elle tellement? Comment se fait-il que le gosse prenne la fille par la main droite quand celui-ci vient de recevoir una balle d´une arme de guerre (Kalashnikov ?) précisemment dans le bras droit ou en tous cas dans le côté droit du corps ? Par ailleurs, sa manière de tomber à terre est tout à fait inauthentique.

Pourquoi le gosse est-il d´abord à terre comme s´il était blessé, alors qu´il se relève sans effort et court sans problèmes ? Pourquoi va-t-il chercher la fillete qui est à l´abri derrière une voiture ? Pourquoi sortent-ils tous les deux en s´exposant aux tirs de franc-tireurs ?

Pourquoi tout d´abord la caméra est dirigée vers la porte d´oú va sortir un homme en courant ? Pourquoi cet homme, qui est à l´abri des tirs des franc-tireurs à l´intérieur d´ un edifice s´expose-t-il inutilement ?

À part tout ça, les cris de "Allah Akbar !" sonnent franchement faux. Et pour finir, pourquoi donner ces images à connaître au monde entier ? Pour "améliorer" sans doute l ´ image et la réputation des djihadistes ?

Alain Dourak a dit…

«Lorsque commencera l'An Mille qui vient après l'An Mille
On oubliera la faiblesse sacrée de l'enfant et son mystère»

« Parlons des attentats : Le monde, s’il ne réagit pas à l’ignominie – le pire étant d’attaquer des enfants – ne se relèvera pas de l’incendie qui guette la Terre : la folie destructrice. Plus les hommes capables de changer le monde se taisent et attendent, plus il y aura de morts. Est-ce si difficile de s’unir, de faire front commun contre les menaces.
Ce ne sont pas les âmes innocentes qui sont ici visées, c’est vous, chacun de vous.
Tous ces enfants honteusement assassinés sont le crime le plus vil qui soit, qui montre la noirceur et l’horreur qui habite les sans-âmes. »

hujo a dit…

cest quoi cette video suspicieuse ? Elle sert quel but ? strange world ...

les cles du rocher les cles du rocher a dit…

Le courage attire le courroux des peureux...

Bida Polis a dit…

Cette vidéo m'a tout l'air d'être un fake, à 0:36 la fumée issue du tir entoure le corps de l'enfant. (la preuve que les balles tirées sont à blanc). La fille est réfugiée derrière la carcasse d'une voiture et est située en pleine ligne de mire du sniper. Et puis ces cris d'Allah Akbar, de ceux qui filment sans qu'ils bougent le petit doigt, m'exaspèrent au plus haut point. On ne se sert pas de Dieu à des fins propagandistes. Il est Seul juge et reconnaîtra les siens. Quelle époque ...

Rorschach a dit…

Pour ceux qui se poseraient des questions, la vidéo a été analysée et jugée authentique à 100%

Arjun a dit…

La raison pour laquelle la caméra bouge tant ne peut correspondre qu´ à la prétention de faire plus "authentique". D´habitude les vídeos de ce genre ne sont pas du tout comme ça.

Pourquoui cette fumée ou cette poussière qui s´éleve du garçon quand il est atteint par la balle ? Ça ne cherche qu´à faire "vrai". Je crois que c´est la première fois que je vois un chose telle dans ce genre de vídeos. Je ne suis pas expert en la matière, mais je trouve ça totalement bidon.

Autre détail. On n´entend que les tirs dirigés sur les gamins et l´adulte qui sort en courant de l´ édifice. Nous ne sommes pas en plein combat avec des tirs sans arrêt de part et d´autre. Il n´y a pas de combat, à proprement parler. Pourquoi donc cette anxiété de celui qui fime la scène, au point qu´il paraît atteint d´Alzheimer ?

S´il n´y a pas de tirs provenenat "d´en face", pourquoi tirer sur des gamins que l´on pourrait facilement "cueillir" en allant tout simplemente les chercher ?

J´insiste : le gamin tombe a genoux (tiens donc !) atteint d´une balle d´un gros calibre au bras droit, a l´épaule droite ou au flanc droit. Après un moment il se relève et s´appuie sur les deux bras et mains. Tout comme Sylvester Stallone dans n´ importe quel film de la serie Rambo.

La caméra se dirige (en tremblotant) sur la porte de l édifice. Manifestement on attend que quelqu´un sorte par là. Donc, un franc-tireur n´a qu´à viser la porte et tirer une rafale au moment où quelqu´un apparaîtra dans cet espace. Quand l´ homme sort en courant, on tire deux ou trois fois à l´aveuglette. Ces djihadistes sont compètement débiles ?

C´est un fake, et très mal foutu.

Images analysées y jugées authentiques par qui ?

Bida Polis a dit…

Fake ne sous entend pas forcément montage ou bidouillage. A mon sens, c'est la mise en scène de toute cette scène qui est fake.
De toutes les manières il y a trois types d'explication possibles:
1/ Le sniper est de mèche avec ceux qui filment et tirent des balles à blanc pour monter une vidéo à charge contre le régime sanguinaire d'Al Assad.
2/ Le sniper appartient au régime et s'amuse à tirer des balles à blanc et à rater exprès sa cible pour faire peur.
3/ Un miracle

voyager a dit…

Tres bizzard
Shooting tremblement.
Du montage à tout croire
Comme un film de propagande pour l'armée de terre francaise
ceci fit ror je ne met pas en doute l'authenticité de la vidéo purement conditionnée et fabriquée. Qui quoi sue sert-elle ?

Arjun a dit…

Les images sont réelles, elles ne sont pas truquées (en laboratoire). Mais il s´agit d´ une mise en scène.

Robert Faurisson dit quelque part que le révisionisme est une méthode, pas une école idéologique, et qu´ elle consiste a lire et relire les textes, encore et encore.

Et bien, il suffit d´ appliquer cette méthode aussi aux images que l´on examine. Il faut les voir et les revoir, encore et encore. A force de les visionner on finit para apercevoir des choses qui clochent et qui nous étaient passées inarperçues lors d´ une première observación.

Et puis, il y a une autre chose à signaler. Généralement on aborde un texte ou des images de bonne foi. On fait confiance à l´introducción de celui qui nous les propose. On voit tout d´abord ce que l´on nous dit de voir ou de comprendre.

J´ai vu une première fois la même chose que Roscbach dit dans la présentation du video. Et puis, une deuxième fois j´ai senti que quelque chose n ´allait pas du tout. J´ai revu ça plusieurs fois et les défauts de cette mise en scène me sont apparus au gran jour.

Je ne suis pas français et le français n´est pas ma langue maternelle. Ça se sent peut-être.

Amaury Massalis a dit…

Arjun a dit… : una balle d´une arme de guerre (Kalashnikov ?)

Comment savoir si c'est du 7,62 (AK47) ou du 5,56 (Famas et OTAN) ?
Le 7,62 à un pouvoir d'arrêt très important, ce n'est pas le cas du 5,56. Une balle de 5,56 dans le bras n'empêche pas de courir, par-contre le 7,62 vous arrache quasiment le bras : c'est pas la même musique.
En Syrie les djihadistes sont pour la plupart équipés d'armes OTAN, donc du 5,56.

Arjun a dit…


Si on croit à l´authenticité de cette scène, malgré les doutes très raisonnables qui surgissent naturellement d´une observation attentive, comment s´étonner alors que des gens prennent pour argent comptant certaines histoires concernant des "chambres à air homicides", alors que là il n´y a même pas d´images ni de preuves matérielles ? C´est une question de (bonne) foi, de suggestibilité. On voit trop souvent ce qui nous intéresse, ce qui fait notre affaire, ce que l´on espère voir, ce qui nous a été suggéré. Si la la video nous aurait été proposée comme un montage, comme un fake, alors là tout le monde (ou presque) aurait dit : "C´est vrai, c´est un montage, c´ est évident".

Bida Polis a dit…

C'est officiel, la vidéo est une scène de tournage réalisée à Malte par de jeunes réalisateurs norvégiens. Elle avait pour but de sensibiliser l'opinion publique sur la présence d'enfants dans des scènes de guerre.
Les réalisateurs de la vidéo ont informé la BBC que ce n'était pas une scène réelle mais une scène de tournage réalisée à Malte.
Ci-dessous le lien de l'article en anglais :
http://www.bbc.com/news/blogs-trending-30057401

Rukyan Silver a dit…

La vidéo est bien un fake:
http://www.spi0n.com/fake-enfant-secours-fille-syrie-sniper/

Jak Inboaz a dit…

Film réalisé par le Norvégien Lars Klevberg, pour une campagne de sensibilisation sur les actes de guerre subis par les enfants. Making of: http://www.dailymail.co.uk/video/news/video-1136232/Behind-scenes-staged-Syrian-hero-boy-shoot.html

scorpio a dit…

;-)

Arjun a dit…


Affaire réglée. C´était un montage. Cela était évident.

Passons au chapitre des raisons et objectifs de ce montage. Si cette mise en scène aurait véritablement cherché a discréditer les yihadistes, j´aurais pensé qu´à la rigueur, le but justifiait les moyens, bien que ces sauvages commetent suffisamment d´actes barbares comme pour en rajouter. (La propagande guerre est aussi une arme, que toutes les parties d´un conflict utilisent de tous temps). Il aurait été tout à fait innécessaire de se donner tant de mal pour simuler ce que les yihadistes font tous les jours en pire.

Les raisons véritables de cette imposture son sinistres et démontrent comment les barbares qui massacrent le peuple syrien comptent entre leurs meilleurs alliés tout une légion de salopards occidentaux, véritables complices de leurs crimes y propagandistes zéles de leurs monstrueux projet de califat mondial. Il s´agissait, à travers ce montage, de discréditer les opposants au djihadisme, en filmant une scène bidon pour faire croire d´abord au public qu´il s´agissait bien de djihadistes, et immédiatement révéler la vérité du montage.

"Vous voyez bien, tout ce que l´on dit au sujet de ces islamistes ne sont que des mensonges. On vous fait croire des histoires. On vous trompe. Ce sont de braves gens. Ne croyez pas a ses images d´égorgements, de décapitations, d´éxécutions, etc... Tout est faux. Les ennemis de l´islam inventent n´importe quoi pour tromper le monde".

Voilà le message que ces gens essayent de faire passer.

Vous voyez Rorschach, il faut être très attentif, sinon "ils" finiront par nous faire croire aux "chambres à air comprimé homicides" et à la mouche qui pète.

hotchiwawa a dit…

C'est un fake mais certains croient toujours que c'est un authentique avéré à 100%.

Un authentique fake avéré à 100% popopo :D

Arjun a dit…

http://leaksource.info/2014/11/16/graphic-video-islamic-state-claims-beheading-of-former-u-s-army-rangeraid-worker-peter-kassig/

Deuxième video. Attention. Images insuportables. Voilà pourquoi il est totalement inutile d´inventer quoi que se soit au sujet des djihadistes.

Remarquez un détail intérressant et qui mérite d´ être analysé : on assiste ici à une mise en scène tout à fait cinematographique et à une filmation très professionelle du point de vue technique. Que signifie tout ça ? Je ne saurais le dire, mais à l´ évidence il ne s´agit pas là d´amateurs qui filment ces horreurs avec un portable ou une caméra de "monsieur tout le monde". La scène est filmée depuis différents angles avec plusieurs caméras, avec des ralentis de cinéma, etc...

Alain Dourak a dit…

Pourquoi ne pas relater les vrais actes de courage ?

Une écolière a sauvé une enfant de l’eau. « Il n’y avait pas de temps pour réfléchir! »

Natasha Kamneva une écolière de 9 ans dans le village de Risoopytnogo, territoire de Krasnodar, se précipita dans le canal pour sauver une petite fille de 5 ans qui ne savait pas nager. La nouvelle s’est instantanément répandue dans les médias locaux, Natasha est devenu un héros local et est récemment revenu de la capitale avec une autre médaille sur la poitrine –celle du « Courage ».
«Ce jour là, sa sœur aînée était occupée dans le stade à pratiquer des sports. Je me suis assise dans les tribunes pour regarder. Est entrée dans le stade Nastya. Elle a Fait un tour et est repartie … »
« Une fille de 5 ans sans surveillance? » – dis-je surpris.
« Sa mère est morte … papa tout le temps au travail, et sa grand-mère sur le travail agricole, la regardant de temps en temps. Oui, notre village est petit, 9 rues, deux ruelles – presque tout le monde se connaît, alors on laisse les enfants à eux-mêmes pas loin de la maison « , – a dit le père de Natasha, Victor.
Natasha continue:
– Après environ trois minutes, je entendu un plouf dans le canal, je suis curieuse de savoir ce qui est arrivé. Me suis approchée, et ai vu Anastasia flotter sur l’eau, j’ai couru sur le pont, ai commencé à tendre ma main …
– Et vous ne craignez pas de tombez? Vous ne savez pas nager!
Natasha sourie timidement.
« Il n’y avait pas de temps pour réfléchir! »
«Je donnais à Nastya ma main et accidentellement ai plongé dans l’eau. J’ai commencé à pousser en avant Nastya, je me suis retrouvée sur un morceau de bois flottant qui passait à proximité et il a commencé à tourner en rond, et par hasard on en est sortis. »
Effrayée Nastya a évitée la maison du gardien du stade, mais Natasha a couru vers sa sœur.
La c célébrité de Natasha est venu après une semaine quand en rentrant à la maison elle a trouvé un journaliste du journal local qui a écrit un article à ce sujet.
« Et nous voilà partis : des interviews, des décorations, » – dit Victor.
7 novembre le vice-président du Conseil de la Fédération a attribué à Natasha et à 20 autres jeunes Russes de 12 régions de la Russie, des médailles pour acte d’héroïsme, « Pour le courage des sauveteurs. »

http://www.aif.ru/society/people/1382187

http://prikolovo.ru/cool/14094-9-letnyaya-shkolnica-natasha-kamneva-iz-poselka-risoopytnogo.html

Alain Dourak a dit…

Pourquoi ne pas relater les vrais actes de courage ?

Des jeunes Boxeurs du Daghestan sauvés à Khabarovsk 30 passagers d’un tramway en feu

À Khabarovsk 30 passagers d’un tramway en feu ont été sauvés par 11 athlètes de l’équipe de boxe du Daghestan, venus à Khabarovsk pour le championnat russe, qui débuta le 22 Novembre.
Le 14 novembre après-midi, c’est près de l’arrêt de l’école 38 de Khabarovsk, que le tram a pris feu. Dans les voitures, de l’itinéraire n° 5, qui se déplaçait dans la direction du district du Nord, étaient 30 passagers.
La rame était enfumée, les portes bloquées, les passants russes s’éloignaient de la rame quand les 11 athlètes partis faire du jogging et de la gym dans une cour, ont vu de la fumée noire, et se sont rendu compte qu’elle venait du tram. Toute l’équipe a immédiatement accouru, « Nous avons immédiatement réalisé que les portes ne s’ouvraient pas. Nous avons essayé de casser les vitres avec les mains et les pieds sans résultats. Seulement après Saslan Azbarov a frappé le verre avec une pierre, il céda. »
– « Nous devions attraper les personnes qui ont se sont présentés à travers une fenêtre. Les hommes n’étaient que deux, il y avait des grands-mères et même un enfant, un garçon de neuf ans – dit Hassan Arsunkaev pour compléter l’histoire. – puis le siège du conducteur du tram a vite commencé à brûler, la respiration était très difficile. Et le tramway a commencé à brûler vivement, presque complètement. »
Les athlètes se souviennent que lorsque les pompiers sont arrivés, environ dix minutes après que l’incendie se soit déclaré, il était impossible de faire quoique ce soit et le tram n’était qu’un squelette.

Aujourd’hui, au nom du maire de Khabarovsk tous les athlètes Daghestan ont reçu des lettres d’appréciation et des prix en argent.
Le 17 Novembre 2013

http://aptukkaev.livejournal.com/2305887.html

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.