jeudi 18 décembre 2014

2015 verra l'effondrement complet du monde occidental tel qu'on l'a connu depuis 1945.


Depuis près de deux ans, en combinant divers angles (spéculatifs, géopolitiques, technologiques, économiques, stratégiques, monétaires...), nous n'avons cessé d'anticiper une crise majeure de tout le secteur pétrolier. Aujourd'hui, plus personne ne doute du fait que nous y sommes bien, et le GEAB se doit donc d'anticiper les conséquences de cette véritable bombe atomique qui commence à souffler tous les piliers de l'ancien système : monnaie internationale telle qu'on l'a connue, marchés financiers tels qu'on les a connus, États-Unis tels qu'on les a connus, alliance occidentale telle qu'on l'a connue, gouvernance mondiale telle qu'on l'a connue, démocratie telle qu'on l'a connue, etc.
« Crise systémique globale : la fin de l'Occident tel qu'on le connaît depuis 1945 »

Nous souhaitons ici faire un retour sur l'anticipation historique du GEAB, celle de Franck Biancheri en février 2006, qui annonçait le déclenchement d'une crise systémique globale sous le titre La fin de l'Occident tel qu'on le connaît depuis 1945 (1). Ce monde occidental aura donc mis neuf ans à s'effondrer (ou sept ans, si l'on fait débuter le processus avec la crise des subprimes de 2008 comme il est de rigueur de le faire)... Durant ces neuf années, le GEAB a fait œuvre de pédagogie de la crise dans le but avoué de contribuer à relever toutes les solutions qui existaient pour en sortir le plus rapidement et le moins douloureusement possible. Apparemment, en dehors du travail effectué par les BRICS qui, comme anticipé également dans le GEAB, ont abattu une tâche énorme pour poser les fondements du monde de demain, le monde occidental, quant à lui, a bien fait ici et là quelques efforts dont nous décelons les signes par endroits. Mais, en cette fin 2014, et à l'issue de l'énorme déstabilisation causée par le crash des relations euro-russes dans la crise ukrainienne, notre équipe a beaucoup de mal à se projeter dans un scenario positif pour l'année à venir.

2015 va pourtant consacrer l'effondrement complet du monde occidental tel qu'on l'a connu depuis 1945. Ce sera un gigantesque ouragan qui va souffler et faire tanguer la planète entière, mais les points de ruptures se situent dans le « Port de l'Occident », qui n'est plus un port depuis longtemps, mais va clairement se révéler en 2015 avoir été l'œil du cyclone, comme nous n'avons cessé de le répéter depuis 2006. Alors que certains bateaux tentaient de prendre le large, la crise ukrainienne a eu pour effet d'en ramener une partie au port et de les ré-amarrer fermement. Malheureusement, c'est le port lui-même qui secoue les bateaux et ce sont ceux dont les amarres sont les plus solides qui casseront les premiers. Nous pensons bien sûr à l'Europe au premier plan, mais plus encore à Israël, aux marchés financiers et à la gouvernance mondiale.

La paix est bien entendu en jeu, une paix qui n'est d'ailleurs plus qu'un vain mot. Demandez à la Chine, à l'Inde, au Brésil, à l'Iran, etc., si l'Occident véhicule encore une quelconque image de paix. Quant aux valeurs démocratiques, ce que nous en montrons fait plus office de repoussoir que de modèle... au point que le principe universel de démocratie est relégué au rang des concepts culturellement relativisables et finit par servir les agendas anti-démocratiques de tout acabit, en Europe et ailleurs. Et pourtant ce n'est pas le principe démocratique qui pose problème (il faut au contraire en réinventer les modes d'application, en partenariat avec les nouvelles puissances émergentes), mais bien l'incapacité des Occidentaux à avoir su adapter sa mise en œuvre aux nouvelles caractéristiques sociétales (émergence d'entités supranationales de facto politiques, Internet qui transforme la structure sociale).

La crise pétrolière est systémique parce qu'elle est liée à la fin de l'ère du tout-pétrole

Revenons également un instant sur les principales caractéristiques de cette crise systémique pétrolière telle que nous l'avons analysée. De manière très résumée, et afin de faire ressortir la nature systémique de cette crise pour mieux asseoir la suite de nos anticipations, c'est le système de gouvernance mondiale du marché du pétrole, l'OPEP, qui a été mis à mal. Les États-Unis, qui en étaient les maîtres jusqu'en 2005 (2) environ, ont vu arriver les émergents dont les niveaux de consommation en faisaient inévitablement des co-maîtres.

Consommation de pétrole : en rouge, par les États-Unis, l'Europe occidentale et le Japon ; en bleu, par le reste du monde. Source : Yardeni / Oil market intelligence.

Il aurait fallu bien sûr acter ce changement par une réforme du système antérieur de gouvernance pour mettre tout le monde dans le même club. Au lieu de cela, effrayés à l'idée d'une augmentation des cours du pétrole à laquelle l'économie américaine, totalement dépendante de cette matière première (contrairement à l'Europe) faute d'avoir investi de manière significative et coordonnée dans les énergies renouvelables notamment, était incapable de résister, les États-Unis ont décidé de briser toute logique de coordination mondiale en créant un marché concurrent, le marché du schiste, destiné à faire baisser les prix. On sait malheureusement à quoi aboutit généralement la compétition en matière d'accès aux ressources énergétiques... l'Europe, au moins, est censée le savoir (3).

Production de pétrole de schiste aux États-Unis - Source : HPDI, LLC

À cette rupture majeure de tendance, se combine une autre tendance lourde, bien peu évoquée actuellement dans les médias, celle de la fin du pétrole comme source principale d'énergie de l'économie mondiale. Et c'est ce deuxième facteur qui rend la situation totalement incontrôlable actuellement. Les cours dévissent parce que l'ère du pétrole se termine et personne n'y peut rien. Nous l'avons anticipé il y a plusieurs mois (4) : la Chine se prépare à un parc automobile tout-électrique (5), et, ce faisant, fera passer le parc automobile mondial au tout-électrique - une fois que la technologie sera au point et que la massification sera inéluctable, tout le monde passera en effet à l'électrique. Nous avons anticipé que cette transformation serait en place dans moins de 10 ans et que, dans 5 ans, le point d'inflexion en matière de consommation serait atteint. Or, une année au moins a déjà passé depuis cette anticipation. Quatre ans, c'est un horizon que commencent à percevoir les spéculateurs de tous poils (6).

En réalité, le « pic pétrolier » est ce que LEAP appelle une « anticipation réussie » : sa mise en perspective a permis d' « éviter » le problème. Peur d'une pénurie et d'une explosion des prix, bonnes et mauvaises stratégies de contournement (renouvelable et schiste), le tout combiné à un énorme ralentissement économique et, en point d'orgue, un agenda écologique dont on notera la reprise active depuis cette année (7), et le monde est « prêt » à clore l'ère pétrole... À ceci près que les acteurs existentiellement liés à cette matière première vont se faire violemment entendre avant de disparaître.

Là encore, que nos lecteurs ne se méprennent pas : le pétrole continuera encore longtemps à être utilisé pour faire tourner moteurs et usines du monde (il a même à nouveau de nombreuses années devant lui puisque le risque de pénurie est ainsi repoussé de plusieurs décennies), mais l' « ère » du pétrole souverain se termine et cela constitue bien sûr un changement systémique.

Dans la partie Télescope, nous élaborons sur les conséquences de la crise systémique pétrolière, sur les marchés financiers notamment. Ces marchés financiers, qui ont bien « résisté » à six longues années de crise, étouffant dans leurs bras mécaniques l'économie réelle et prouvant à quel point ils étaient le nœud du problème, ne survivront pas en l'état au choc que s'apprêtent à encaisser d'une part l'industrie pétrolière, acteur central, et d'autre part le dollar, outil principal de la planète-finance. Mais d'autres bombes sont prêtes à exploser - comme si celle-ci ne suffisait pas... 


http://www.leap2020.eu/GEAB-90-est-disponible--Crise-systemique-globale-2015-petrole-monnaies-finance-societes-Moyen-Orient-Tres-Grande_a17292.html

Via :
http://fr.sott.net/article/24228-Anticipation-du-GEAB-90-Petrole-monnaies-finance-societes-Moyen-Orient-Tres-Grande-Tempete-dans-le-Port-de-l-Occident-en-2015

21 commentaires:

Albert Denis a dit…

Le problème avec le GEAB c'est que cela fait des années qu'ils prédisent le crash pour le mois prochain et ils s'arrangent parfois même pour arranger la réalité à leur sauce. Leur crédit est aujourd'hui épuisé suite à la bonne "prédiction" de Franck Biancheri et à sa mort. Donc ils ne font que se répéter en attendant d'avoir un jour raison.

Alain Dourak a dit…

Y a t-il un false flag nucléaire contre la Russie en préparation ?
Le directeur de l’institut des problèmes liés à la globalisation et conseiller d’état Mikhail Delyagin a révélé dans une interview à la radio Pravda que l’Ukraine préparait une provocation à grande échelle à l’encontre de la Russie.

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/12/17/exclusif-y-a-t-il-un-false-flag-nucleaire-contre-la-russie-en-preparation/#more-74525

Oui : « Tout se resserre.
Oui, il y aura accusation mensongère pour faire la guerre à la Russie. Ils n’en sont pas à un mensonge près.
Celui-là est sous « faux drapeau », comme c’est toujours le cas pour agresser un Pays.
La guerre contre le rouble va se retourner contre le dollar parce que le temps du mensonge est passé.
L’Europe tergiverse mais n’est pas acquise – par ses élites libres – au système US.
Il n’y a pas une prise de conscience certaine qui entraîne la bonne réponse en temps voulu.
Les graines sont semées. Les germes sortent de terre, les racines sont ancrées solidement.
Les meilleurs des hommes sont prêts à se lever. Les consciences sont prêtes.
Sous faux drapeau : oui, on peut le dire – puisque l’Ukraine accuse à tort la Russie constamment et est le fer
de lance de la guerre contre la Russie – cela viendra de l’Ukraine aussitôt relayé par la prise de position USA-OTAN :
une déclaration de guerre. Tout le monde s’y attend. Nous ne faisons que montrer la réalité.
(Tu n’as pas à avertir, ils sont tous prévenus, tes écrits sont suivis.)
Nous sommes dans les dernières heures de « paix » : l’affrontement en Europe.
Pour Nous la guerre est engagée depuis longtemps, mais personne ne veut prononcer le nom.
La fausseté a atteint tous les niveaux de communication, ce que Nous disons est Vérité devant tous. Nous n’inventons rien.
On tait aux hommes : l’état de la Terre, l’état du monde, l’inévitable,
et les hommes ignorants ne cherchent pas non plus à s’informer.
Seuls les volontaires s’investissent. Ils sont peu nombreux, mais déterminés.
La colère gronde partout. Elle va s’étendre encore. La guerre va faire des ravages et mettre un point final à la folie destructrice qui précipite le monde dans la spirale de la mort.
En fin de compte : la guerre est le coup d’arrêt de l’hégémonie USA-Israël-Daech.
Nous y reviendrons. Il faut cela pour que le monde survive à lui-même : moins de destructeurs, moins de pollueurs, moins d’humanité complice et incapable de participer au futur des hommes.
Les problèmes terrestres et climatiques ne sont pas interrompus. Attendez-vous au pire.
Les vidéos sont un outil précis, la clé … » Le 18.12.2014

http://www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/la-guerre-%C3%A0-la-russie/

Florent a dit…

Une énième prophétie de fin du monde. Chaque année depuis 2008 on nous prédit un chaos global et la fin de l'ordre mondial actuel. Je prédis que le 20 décembre 2015 je serai en train de lire la prose d'un autre Cassandre confortablement assis devant mon ordinateur un coca cola à la main.

Stef Leboss67 a dit…

Complètement d'accord

thierry bouhiron a dit…

que savez vous de la fin , si vous ne connaissez pas le début !

Ibra Timité a dit…

Chaque année on vous prédit le chaos ? Mais ce qui se passe en Grèce, en Ukraine, en Syrie, en Libye et dans tant d'endroits du monde comment vous appelez cela ? Ce n'est pas parce que ce n'est pas encore arrivé chez vous que vous allez faire la fine bouche. Je n'arrive même pas encore à comprendre par quel subterfuge le système tient encore ! C'est vraiment incroyable. Mais il est clair pour moi que c'est au prix des plus vicieuses manipulations et plus ça tarde à péter plus ça va péter sauvagement. Je suis du même avis que ceux qui pensent que le système est mort en 2008 et qu'actuellement il est en mode zombie. Mais chaque mois combien de licenciements et combien de personnes tombent dans la misère ?

Laurent a dit…

@florent: D'ici là, le coca sera interdit, spa bon pour votre corps

Armand Dupleissier a dit…

L'effondrement complet du monde occidental sous l'action des Termites - les esprits avertis seront à qui je fais allusion.

Amaury Massalis a dit…

Dernièrement il a été confirmé que François, l'évêque de Rome, a pris une part très active dans le rapprochement entre les USA et Cuba. Sa renommée, son efficience médiatique, va encore grandir les prochains jours (ou semaines). Et, tel le Joueur de flûte de Hamelin, il va entrainer beaucoup de monde à sa suite, pas forcément dans la bonne direction.
L'article de d'Antonio Mastino (lien ci-dessous) donne à penser que cette personne n'est pas à sa place, ou plutôt si compte tenu de ce qu'il doit faire : baptiser les étrangers. Il est de plus en plus populaire à l’extérieur et de moins en moins à la Curie romaine. Le plan global s’agence à merveille, et, pour des raisons qui sont exposées sur le blog de l’Orden de chevalerie, il en est le chef d’orchestre : le Caput Negris.
Ne soyons pas trop pressé de voir se réaliser les prophéties des derniers temps de ce monde (avant le prochain).
http://benoit-et-moi.fr/2014-II/actualites/le-pape-qui-naime-pas-les-pretres.php

Amaury Massalis a dit…

J'ai oublié de vous préciser un détail : l'annonce du rapprochement USA/Cuba a été faite le 17 décembre 2014, date d'anniversaire de François 1er.
Quand je vous dis qu'il n'y a pas de hasard : les potentats souhaitent l'anniversaire du légat des "étrangers", chacun à sa façon, chacun son offrande, comme au Pakistan par exemple, ou ailleurs.

claclatte a dit…

"... Apparemment, en dehors du travail effectué par les BRICS qui, comme anticipé également dans le GEAB, ont abattu une tâche énorme pour poser les fondements du monde de demain, le monde occidental, quant à lui, a bien fait ici et là quelques efforts..."

Le monde de demain ressemblera au monde d'aujourd'hui si le BRICS passe aux commandes car à sa tête se trouvent des chefs d'états aussi pourris que les nôtres actuellement.

Amaury Massalis a dit…

@claclatte, c'est pas faux !

vw chris a dit…

le marché ne s'ecroulera pas avant septembre 2017 ! retenez cette date

Annick Chiroux a dit…

Claclatte, je ne suis pas d'accord qu'ils sont tous aussi pourris.

Il est bien d'attendre avant de dire des choses que personne, ou presque, ne sait actuellement.

ON PENSE SANS SAVOIR ET ON AFFIRME.

Sur bien des sujets comme, du reste, sur les extra-terrestres...

adibhou a dit…

D accord avec vous ! Mais malgre tout c' est attendu est voulu ! Manque le timing on ne le maitrise pas ! Faut s'y attendre .....

Amaury Massalis a dit…

@Annick Chiroux, ne pas se poser de question c'est être déjà un peu mort quelque part. "On pense sans avoir" c'est aussi un peu brutal comme jugement.
Si l'on ne recherche pas la Vérité on ne risque pas de la trouver ;-)

claclatte a dit…

@ Annick,

Malheureusement les gouvernements actuels en Russie et en Chine (deux des états faisant partie du BRICS) ne sont pas vraiment dignes de reprendre les rennes du monde. Dans l'un sévit une corruption à peine déguisée et dans l'autre le totalitarisme le plus violent...Par exemple : Pourquoi ferais je confiance à un pays ou la peine de mort est encore appliquée et dans lequel l'exploitation des hommes et des femmes au travail est particulièrement inhumaine?
Je ne sais pas tout, mais je ne suis pas aveugle ni sourde.

Laurent a dit…

claclate, pour la corruption a peine déguisé, auriez vous des sources a partager ? Bien sur sous eltsine ce fut effroyable, poutine a réglé le compte de pas mal d'entre eux, qui d'ailleurs sont maintenant pour la plupart exilé après avoir été dépossédés de leurs vols (enfin, ce qui était récupérable) et sont d'ailleurs dans le fer de lance pour rayer celui qui les a mis au pas.

Mais là, je ne trouve pas de qui vous voulez parlez.

Pour la peine de mort, il y a des pays ou ça devrait etre rétablis.

Enfin toujours pour la corruption, n'allez pas si loin. Instruiser vous du seul dossier d'areva pour vous mettre l'eau à la bouche.... Ou les primes de guerre de la division Daguet. Les diamants de bocassa. Les avions renifleurs. Kadafi. Karachi. Fregates de taiwan. Crédit lyonnais. etc etc...

Annick Chiroux a dit…

Pensez-vous que sur le continent américains c'est mieux ?
J'y habite, je connais ces " vibrations"....

Moi aussi, je ne sais pas tout, une CHANCE, car, je crois que je mourrais de saisissement.

Amaury, je suis loin d'être une morte, et d'après mes nombreuses années d'études, la Vérité nous vient après un labeur intérieur assidu. La Vérité émane aussi du coeur, qui lui sent et pense moins...
Le jugement ( pour moi ) est un constat, également un moyen pour pouvoir améliorer des éléments qui nous entourent, cousin du discernement.

Bien fraternellement !

Ces trois mots ne sont pas brutaux mais raisonnés...

claclatte a dit…

@ Laurent
http://fr.wikipedia.org/wiki/Poutine._Corruption
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/corruption-a-tous-les-etages-en-russie_941826.html
http://www.dreuz.info/2014/05/corruption-en-russie-le-systeme-poutine/

Je suis entièrement d'accord, la corruption est partout partout partout, comme je l'ai souligné dans le premier commentaire : Tous pourris!

Quant à la peine de mort qui doit selon vous être rétablie, je ne peux pas le comprendre puisque je suis humaniste.

@ Annick

Oui je pense aussi que le continent Américain dégage autant de mauvaises vibrations que les autres continents

Laurent a dit…

@claclatte : Avez vous lu les articles ????

Bon wikipédia....
celui de l'express montre surtout que poutine à viré pas mal de fumier, avec difficultés mais y est parvenu, celui de dreuz parle surtout du "palais poutine" un surnom étrange vu qu'il est la propriété de quelqu'un d'autre...

Enfin, quelques éléments de reflexion: Depuis le début des sanctions anti poutine, tout son entourage oligarque et industriel se sont fait geler leurs avoirs à l'étranger, voire spoliés.

Et Poutine est passé au travers des mailles, on a rien pu lui saisir. Étrange non ?

J'imagine qu'il n'est pas tout blanc, mais j’ai l’impression qu'il est beaucoup moins crado que ceux en occident..

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.