jeudi 26 février 2015

L’obélisque de la forêt de Crécy, un monument sur la fin du monde et le basculement des pôles

Cela fait des siècles que des sages ont érigé ces monuments à l'intention des gens de notre génération...




« La longue étape des sublimations reproduit, en particulier, le déroulement visuel et angoissant du cataclysme universel et de la suprême tribulation. »
Eugène Canseliet, Alchimie Expliquée.

Le but des sublimations est de porter le soleil de l’œuvre au pôle des matériaux afin qu’il rende manifeste ses vertus cachées, cela dans le même temps où s’effectue l’entière purification de la terre philosophale. Or, nous dit Fulcanelli, ce qui se passera à la fin de notre monde se caractérisera par:

« … la trace hélicoïdale du soleil », Mystère des Cathédrales
 ou encore :
« … le soleil dans son retournement hélicoïdal », Demeures Philosophales.

Ceci alors qu’il se trouve au zénith du pôle.



En rapport avec cette surprenante course du soleil, reportons-nous à la planche XLV des Demeures Philosophales. Il s’agit de l’obélisque bien connue de la forêt de Crécy. Sur le pôle supérieur (Nord) de la boule terrestre se voit parmi les éclairs de la foudre, une sorte de serpentin métallique qui marque parfaitement le mouvement hélicoïdal du soleil en une action d’ascension et de descension. Nous ne croyons pas qu’il s’agit là d’une éloignée allusion symbolique mais de la description réelle du phénomène, à ceci près que c’est la terre qui bougera et non le soleil.

Le passionné d’Alchimie ne sera pas sans avoir appris le rôle essentiel que jouent les ondes dans la marche de l’univers. Ce sont ces eaux supérieures qui provoquent les météores que sont le vent, les nuages, la foudre, etc. Ces ondes que l’artiste matérialise en son vitriol, nous les avons reconnues dans la balance du tableau de Valdès Léal. Ce sont elles encore que l’on peut apercevoir en l’image du Cadran solaire d’Edimbourg (cf. Demeures Philosophales).

 
« Nous pouvons donc, raisonnablement, regarder ce cadran solaire comme un monument élevé au Vitriol philosophique », Demeures Philosophales.

Les ondes fournissent donc la connaissance de la marche du soleil, comme elles en sont d’ailleurs et plus secrètement le moteur. Ce qui nous permet, sur un cadran solaire, de suivre la marche de l’astre est l’aiguille ou gnomon qui en est l’axe et cet axe est aussi celui de la terre dans le sens Nord-Sud *. Ainsi, chaque cadran solaire est une horloge à la fois terrestre et cosmique sur laquelle le soleil marque l’heure. C’est là que se cache le sens de la parabole du Christ sur les ouvriers de la onzième heure lesquels sont ceux qui vivront à l’ultime période du monde. Sur la grande horloge cosmique, après la onzième heure vient midi où le soleil est au zénith.

On sait, scientifiquement, que de nos jours, l’hémisphère Nord est devenu dix fois plus radiant que l’hémisphère Sud, cela à cause de la sursaturation des ondes. Dès lors, il n’est pas bien difficile de s’imaginer l’ampleur du cataclysme lorsque dans la sécheresse la plus totale, ces ondes amassées par la folie des hommes se transformeront en foudre ; tandis que le soleil, au zénith du pôle Boréal aura fondu la glace et refoulé la mer dans l’hémisphère Sud. Le lecteur pourrait se demander maintenant comment le soleil peut avoir une marche hélicoïdale. C’est ce que nous allons à présent tenter d’élucider.

Dans la situation normale, la terre tourne autour du soleil en un peu plus de 365 jours et sur elle-même d’Ouest en Est en 24 heures, donnant aux hommes l’illusion que le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest en un mouvement circulaire. Dans cette situation, et de par l’inclinaison de l’axe de la terre, nous avons quatre saisons en Europe. La succession du jour et de la nuit, la mer, les vents, les pluies et de nombreuses autres causes évitent aux contrées qui ont le soleil à leur zénith d’être calcinées. Enfin, et ceci est important, la course de la terre au tour du soleil n’est pas circulaire mais elliptique.
 
Dans la situation de la catastrophe, les choses sont différentes. Probablement par une inclinaison du soleil central de la terre et une action magnétique, la terre bascule soudainement sur son axe d’un quart de tour. Le bouleversement, c’est-à-dire le versement de la boule est entré dans sa première phase.

Le mouvement de la terre autour du soleil est toujours de 365 jours sur une course invariable. Son mouvement sur elle-même est toujours d’Ouest en Est, seulement parce que le soleil se trouve au zénith du pôle, le jour dure vingt-quatre heures sur vingt-quatre. En effet, la terre tourne toujours sur son axe nord-sud et on sait communément que le centre du moyeu est comme fixe. Ainsi, le soleil apparaît-il fixé, il n’a plus de lever, plus de coucher.

Detail de la fresque de Bank Of America

Par son mouvement elliptique que la terre a toujours autour du soleil, la distance de l’un à l’autre varie selon l’emplacement de la terre sur – sa course. Ainsi, en « été » et en « hiver », le « soleil est proche ; pour les deux autres périodes, il est loin. Conséquemment, un observateur placé sur la terre en un endroit autre que le centre exact de son axe, aura l’impression que le soleil a une course hélicoïdale d’ascension et de de recession – chaque « aller-retour » étant de 182 jours. Ce que nous montre l’obélisque de la forêt de Crécy.



Détail d'une fresque de la tribu indienne Moapa Paiute

Illustration traditionnelle chinoise


Pour l’hémisphère Sud, la situation est inverse. La nuit dure vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Il pleut ou le ciel est entièrement couvert de nuages lourds. L’eau qui a été refoulée de l’hémisphère Nord a envahi les terres émergées et les recouvre entièrement, à l’exception d’une petite zone qui constitue l’arche de Noé de la bible.

C’est là que se réfugieront ceux qui donneront, après deux siècles d’exil et au fil des générations, l’essor à l’humanité du nouveau monde. C’est à chacun de rechercher cet endroit privilégié et c’est là un secret pour lequel nous ne sommes pas même autorisé de donner la plus petite allusion pour révéler son mystère. D’ailleurs, une certaine crainte nous oblige bien d’avouer humblement que nous ignorons totalement où peut se trouver cette terre bénie, terre de refuge pour l’homme de bonne volonté.

Comme le recommande Fulcanelli, il faut attendre avec sang-froid et confiance le moment terrible de l’ultime convulsion. Peut-être alors que l’espoir et la foi du disciple seront récompensés et qu’il sera épargné par l’ange de la Providence.


Extraits de "Révélations Alchimiques sur la Fin du Monde" Jean Laplace 1978

18 commentaires:

tono tony a dit…

J'ai toujours eu une sainte horreur de ce genre de pierre dréssée...et un jour j'ai finis par comprendre pourquoi...Bref le Jean Laplace fait mal au crane...

Hikadey a dit…

Igne Natura Renovatur Integra

Très bon article, ça éclaircit un peu plus le mystère brumeux du renversement polaire.
Merci.
Bien vu pour la parabole des ouvriers, je ne l'avais pas vue comme ça...

mister_quenelles a dit…

akhilouzama (la fin des temps)....

opn y est, le prophète Muhammad (saaws) l'avait dit pourtant... nul doute sur l'heure de la fin des temps, ce sera:
quand les hommes se marieront avec les hommes et les femmes avec les femmes,
quand les gens feront l'amour dans la rue comme des anes (devant tout le monde)
quand le temps se contractera et que ça passera de plus en plus vite
quand il y aura des oiseaux de fer dans le ciel (les avions)
quand un voyage de 2 mois sera effectué en 1 jour
quand l'enfant insultera ses parents
quand le bon sera puni et poursuivi et le mauvais mis au premier plan et récompensé.....
quand les animaux mourront en masse
quand des signes viendront du ciel
quand le soleil se lèvera a l'ouest... INVERSION DES POLES? assez logique
on y est....

mais d'abord la grande guerre....

j'espère vivre assez longtemps pour vivre sous le règne de Issa, Jésus (saaws) ou au moins vivre un instant à ce moment...

merci rorschach pour ton travail...!!!!

Ryuuzaki.L a dit…

Merci Rorschach de nous faire découvrir toutes ces prophéties depuis ces derniers jours.


HS : les vidéos avancent bien :) ?

Tony MontaNa a dit…

la pensée collective vibre ce soir ...
Que la lumière soit en chacun de nous tous

Rorschach a dit…

@ Ryuuzaki.L

Je me suis essayé au montage, il y a quelques jours, ça marche comme sur des roulettes... Je remet ça ce week end.

Franco a dit…

C'est quand même un texte peu accessible. J'ai trouvé celui-ci qui me paraît plus facile à lire pour les profanes :
http://www.brionautes.com/article.php?thold=5&mode=flat&order=0&sid=1900

Mais j'ai quand même relevé dans ton article, Rorschach, cette phrase :
"C’est à chacun de rechercher cet endroit privilégié et c’est là un secret pour lequel nous ne sommes pas même autorisé de donner la plus petite allusion pour révéler son mystère."
Je me demande bien qui donne ou ne donne pas, plutôt, cette fameuse autorisation de "révéler son mystère". Cela n'est pas dit et c'est bien dommage.

De même, l'auteur dit "D’ailleurs, une certaine crainte nous oblige bien d’avouer humblement que nous ignorons totalement où peut se trouver cette terre bénie, terre de refuge pour l’homme de bonne volonté. "
Je trouve étrange que c'est la crainte et non l'honnêteté ou la franchise qui fasse avouer à l'auteur (Laplace, donc) ne pas savoir où se trouverait "cette terre bénie" .
Selon cette tournure de phrase, ce peut tout aussi bien être la peur de représailles d'avoir divulgué qui le fait parler ainsi.
Bref, c'est assez ambigü tout ça...

Rorschach a dit…

@ Franco

Ceux qui parlent ne savent pas, ceux qui savent ne parlent pas...

INDIGOVIOLET a dit…

Intéressant

xarbota a dit…

bonjour ROR,

peux tu me dire si tu vois une relation entre le big one d'avril dont tu parles et la prédiction de Jim Rickards qui parle de la fin du dollar à partir de mai 2015 puis une profonde récession d'une durée de 25 ans ?

ps : ta vidéo sera dispo avant avril ?

Franco a dit…

C'est quand même risible comme scénario. Et sa description est tout sauf réaliste. Par exemple il dit :"tandis que le soleil, au zénith du pôle Boréal aura fondu la glace et refoulé la mer dans l’hémisphère Sud. "
Je ne vois pas comment le soleil peut refouler la mer d'un hémisphère à l'autre. Même si le soleil était braqué sur une seule zone de la planète devenue immobile (mais je me demande bien comment il l'explique...), sur le pôle nord, cela n'assècherait pas les mers dans la région du pôle nord. Cela provoquerait plutôt des ouragans et des tempêtes mais certainement pas un assèchement complet de la région du pôle nord.

"par une inclinaison du soleil central de la terre "
Encore un qui croit à la théorie de la terre creuse.

Il parle des ondes qui sont disproportionnées selon les hémisphères mais lors d'une aurore boréale ou d'une tempête solaire de forte puissance, par exemple, la Terre ne bascule pas sur son axe alors que les radiations EM sont gigantesques par rapport à nos émissions habituelles.

"Dès lors, il n’est pas bien difficile de s’imaginer l’ampleur du cataclysme lorsque dans la sécheresse la plus totale, ces ondes amassées par la folie des hommes se transformeront en foudre"
Là on atteint carrément le n'importe quoi. Les ondes ne s'amassent pas ni ne se transforment en foudre. C'est ridicule ou extrêmement mal formulé.
Et que veut dire "dans la sécheresse la plus totale" ? Mystère, encore...


De plus, je n'ai pas compris son postulat. Soit il parle de basculement des pôles (et de tout le reste entre les deux) par rapport à son axe de rotation, qui lui reste statique, soit il parle carrément du basculement de l'axe de rotation lui-même, la Terre continuant à tourner autour de l'axe de ses pôles géographiques actuels.
Dans le premier cas, je crois que c'est cela qu'on peut lire dans tous les scénarios catastrophe actuels. C'est encore compréhensible mais cela ne provoquerait pas de zone géographique statique "braquée" en permanence vers le soleil, contrairement à ce qu'il dit puisqu'il y aurait une alternance jour/nuit.
Mais dans le deuxième cas, à moins d'une force extraordinaire dont il ne parle pas, cela me paraît complètement tiré par les cheveux et en désaccord avec son scénario. Si l'axe de rotation de la Terre était affecté dans de telles proportions (basculement à 90°), je pense que la Terre quitterait bientôt son orbite pour se diriger vers le soleil ou pour partir vers les confins du système solaire. Et il ne faudrait pas attendre 200 révolutions autour du soleil pour le voir, loin de là !

Bref, c'est de la mauvaise science-fiction son histoire.

Zacharie le ptit prince a dit…

https://www.youtube.com/watch?v=0jHsq36_NTU

Genç Osman a dit…

Les obélisques représentent le phallus d'Osiris :

http://chroniquesdegencosman.blogspot.com/2014/12/la-kabbale-son-histoire-et-ses-secrets.html

takapa fairechier a dit…

@Ror...tu me dis si jme goure. ... ça pourrait etre ça mais je pense que si on veut être objectif, si on associe le mouvement de la terre autour du soleil et celui de notre système solaire dans la galaxie on se retrouve avec un mouvement elliptique de la terre.

Rorschach a dit…

@ xarbota
Les dates sont proches, tout est possible


@ takapa fairechier

Rien à voir

@ Franco
C'est la deuxième possibilité et c'est déjà arrivé dans un passé lointain.

Franco a dit…

@Rorschach : Mais est-ce déjà arrivé que l'obliquité de la Terre soit aussi forte que ce qui est décrit (autour de 90°), comme celle d'Uranus ?

Au passage, j'ai lu ça sur wikipédia : " Il a été démontré récemment par J. Laskar que la Lune stabilise la valeur de l'obliquité autour de 23°, et l'empêche ainsi de varier de façon chaotique. "
(vu ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Inclinaison_de_l%27axe )
Alors, monsieur Laskar a-t-il tort ou raison ?

Rorschach a dit…

@ Franco

Imagine que la Terre bascule ainsi sur 90° avec le pôle qui pointe en direction du soleil mais tout en continuant à tourner, le mouvement de celui ci apparaitra de manière différente selon la latitude où l'on se trouve.

Pour quelqu'un situé prés du pôle, le soleil restera comme un point fixe dans le ciel, il sera alors toujours midi. Et plus on descend vers l'équateur, plus le soleil sera visible prés de la ligne d'horizon, on obtient alors un crépuscule sans fin.

Le fait est que des dizaines de récits pluri-millénaires décrivant une telle chose, nous sont parvenus. Ce phénomène s'est donc déjà produit n'en déplaise aux lascars de toutes sortes.

Franco a dit…

@Rorschach :
Je suis d'accord sur ta description du phénomène théorique (bien que tu ne parles pas d'océans entiers refoulés vers l'autre hémisphère).
Mais si le message de l'obélisque était destiné à être univoque, pourquoi n'y aurait-il pas eu un (mini ?) soleil positionné au-dessus du pôle (nord en l'occurence), tout simplement ? Au lieu de ça, on voit deux tiges métalliques entortillées émanant du pôle (nord ?) de la Terre qui se finissent abruptement. La prétendue évidence du message est discutable. Cela pourrait ête un dispositif paratonnerre complété par les éclairs...

"Et plus on descend vers l'équateur, plus le soleil sera visible prés de la ligne d'horizon, on obtient alors un crépuscule sans fin."
Non on obtient, comme sur Uranus, un jour qui dure qui dure six mois, sauf pour les nouveaux pôles qui restent constamment au crépuscule. Ce n'est pas beaucoup mieux mais c'est mieux que rien (et de toutes façons, si c'était comme tu le dis, rien ni personne ne pourrait survivre au-delà de quelques mois à part une fine bande de terre autour de la zone crépusculaire).
Donc on obtient le climat polaire pour toute la planète sauf pour une mince ceinture au climat tempéré et pour la portion directement exposée au soleil qui subit un climat vénusien. C'est pas très jouasse. Et ceci, sans parler des phénomènes météorologiques inconnus pour nous qui risquent de tomber sur la zone "tempérée".

"Le fait est que des dizaines de récits pluri-millénaires décrivant une telle chose, nous sont parvenus."
J'aimerais bien avoir des références pour ces phénomènes cataclysmiques dont ne parle pas tellement la communauté scientifique (à laquelle je n'accorde pas tout le crédit qu'elle revendique mais que j'écoute quand mêmene serait-ce que pour pouvoir garder mon esprit critique). Tu as des références ?

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.