mardi 10 février 2015

Satanisme : en Angleterre, 2 enfants témoignent d'abus rituels et de meurtres de bébés



Deux enfants de 8 et 9 ans ont expliqué à leur mère que leur père les avait violés et avait tué un bébé devant eux, avec d’autres adultes. Leur mère s’est rendue à la police munie de plusieurs certificats médicaux, mais étrangement les flics ont vite bouclé l’enquête, estimant qu’il n’y avait pas de preuve. Et comme dans l’affaire du Var, les enfants ont été placés, largement privés de leur mère, et ils ont fini par se rétracter.


D’après les récits des enfants, le père serait un des meneurs d’un groupe satanique actif au Nord de Londres, un quartier friqué à 5 km à peine de Westminster où opérait le réseau pédophile des politiciens. Ce que disent ces enfants peut sembler énorme, incroyable même, mais je commence à avoir trop entendu le même genre d'histoire, y compris en France, pour rejeter cette histoire.

En effet, le récit de ces deux enfants est très ressemblant à ce qu'on déclaré les trois enfants de l'affaire du Var, que certains appellent l'affaire Amidlisa. Dans l'affaire d'Hampstead, on n'en est pas, du moins pas encore, à parler d'actes de cannibalisme, ni de tortures d'enfants à répétition.

Comme dans l’affaire du var, c’est suite à des violences du "père" que la mère, de nationalité russe, s’en est séparée. Mais les perversités de ce dernier ont été crescendo jusqu’à des viols collectifs de type rituel, avec meurtres d’enfants.

Depuis longtemps, la mère avait aussi noté des signes de mal être, de grande tristesse, quand ses enfants revenaient de chez leur père. Mais c’est seulement en août dernier, au retour de vacances chez lui, qu’ils lui ont parlé de ce qu’il se passait.

Elle a été dénoncer les faits à la police début septembre, et six jours plus tard les enfants ont été placés en foyer. Dans l’affaire du Var il n’a même pas fallu 24 heures. Drôle de réflexe que d’éloigner les enfants de leur mère à qui ils se confient. Deux semaines plus tard, les flics ont dit à la mère que les enfants s’étaient rétractés. Selon eux, les enfants auraient répété une histoire d’après le film "le masque de Zorro", qui n’a strictement rien à voir avec des abus de ce type[1].

Avant de clore leur "enquête", les flics ont quand-même demandé des expertises médicales, qui ont confirmé les viols subis par les enfants au niveau anal et leur traumatisme.

Mais, comme dans l’affaire du Var, c’est la mère qui se retrouve aujourd’hui au tribunal, accusée de ne pas protéger ses enfants. Et leur père a le droit de les voir davantage, bien plus que leur mère (qui est privée de visites jusque fin décembre semble-t-il), et les effets du lavage de cerveau paternel se sont vite fait sentir.

Par exemple, ils n’ont plus le droit de parler entre eux en russe, ce qui a trait a leur mère est banni, ils ne peuvent plus voir leur demi frère ni leurs grands parents, ils n’ont plus mis les pieds à l’école depuis 3 mois, ne font plus de sport ni de musique. Mais surtout, ils apparaissent effrayés en présence de leur mère.

Pourtant, c’est son nouveau compagnon qui a le premier eu la puce à l’oreille, en voyant les enfants se toucher sexuellement entre eux, ainsi que le chien. Le couple les alors enregistrés séparément en les questionnant sur les faits, et les deux ont raconté les mêmes choses, notamment que leur père a tué un bébé devant eux. Comme dans l’affaire du Var, sauf que dans le Var les enfants sont trois à avoir dit les mêmes choses. Et comme dans l’affaire du Var, les enfants ont fait des dessins on ne peut plus explicites.



Apparemment plusieurs bébés auraient été tués, dont un aurait été décapité au couteau, d’une manière qui ressemble à un sacrifice.



Parmi les abuseurs, outre leur père[2], les enfants ont cité certains de leurs enseignants, dont le « head teacher »[3], un curé qui fait aussi partie de l’équipe et des parents d’élèves, dont un aurait aussi tué un bébé. Les deux enfants ont expliqué que à chaque fois qu’on les violait à l’école[4] (quasiment tous les jours), leur père était présent alors qu’officiellement il ne les voyait que le samedi. Une vingtaine d’autres enfants seraient victimes de ce réseau, et pour quelques uns d'entre eux, leurs parents sont aussi impliqués.


Lire la suite sur :

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2015/02/07/31476178.html

9 commentaires:

Popopo Jijiji a dit…

Comme d'habitude viol d'enfants, sacrifices de bébés ,et affaire étouffé ,ca étonnes quelqu'un ? C'est vraiment monstrueux de faire ça et comment faire quand on sait que ceux qui s'occupent ce ces affaires au plus haut placés sont plus ou moins dans le coup

ArchiTech4D a dit…

Il leurs sera rendu la monnai de leurs actes d'association et de souffrance de mille pour un.

Déïyes a dit…

Il y aura des signes, des pleurs et des grincements de dents ....Ne voyez-vous pas que nous sommes en plein "dedans"...

Amaury Massalis a dit…

Ce ne sont pas les témoignages qui manquent, j'ai quelques liens tout en bas de mon profil G+. Ce n'est pas terminé, il y a du gratin, de hauts responsables seraient dans ces sectes sathaniques. Si la justice est impliqué comment s'en sortir ?

Lance Pierre a dit…

Avec l'aide d'Allah Amaury, seul Lui peut mettre fin aux agissements de ces sectes satanique.

amclevel a dit…

A mon avis vous confondez astronomie, astrologie et mythologie
Si une planète x avait une quelconque influence sur la terre, elle serait visible a l'oeil nu et déréglerait considérablement les planètes du système solaire bien avant d'avoir une influence sur la terre...
Sur le plan scientifique cette planète telle que son influence serait n'existe pas dans le système solaire
Quand les scientifique parlent de planètes X cela n'a rien a voir avec la mythologie mais d'astres inconnus.
Des astres x,y ,z ont été détecté au delà de Neptune et les nouveaux satellite ont permit d'avoir la confirmation :
"Pour la Nasa, il n'y a pas de "planète X""
"L'analyse des données recueillies par WISE (Wide-Field Infrared Survey Explorer) dans l'ensemble du ciel n'a détecté aucun objet plus gros que Jupiter, la plus grande planète du système solaire, jusqu'à 3.887 milliards de kilomètres du soleil, une zone où aurait pu se dissimuler la planète X."
http://www.sciencesetavenir.fr/espace/20140317.OBS0018/pour-la-nasa-il-n-y-a-pas-de-planete-x.html

tono tony a dit…

Un article de la plus haute importance...en effet ces crimes sont des sacrifices destinès aux dèmons en èchange de quelques privilèges mondains...Satanisme, sorcellerie,magie noire,rite sabbateo-frankistes, kabbale,talmud,templiers,aleister crowley,John dee,goètie et j en passe...je vous donne ces quelques mots clès a taper dans Google pour vous rendre compte de la gravitè de la pédophilie ètatique et comment on peut arriver a faire de telles horreurs ...voila aussi pourquoi j en ai ras le bol de tous ces moutons qui viennent nous saouler avec leurs thèses annunaki et E.T car le diable leur aussi mangè je cerveau...

tono tony a dit…

@ amclevel, t es un troll au rabais...pour couvrir ces immondices tu viens nous enfumer avec la planète X ...tu me dègoutes en vrai...

amclevel a dit…

tono tony Je te rappel que les insultes et tes divagations ne sont pas des arguments mais une absence d'argument ou incapacité intellectuelle d'argumenter.
(ton commentaire est digne d'un troll car il n'apporte rien pas rapport a l'article)

Il n'y a pas besoin d’être scientifique pour comprendre qu'une planète capable d'influencer sismiquement la terre, perturberait bien avant le système solaire son entourage proche et déréglerait considérablement en premier les marées de la terre
Comme il n'existe aucune planète faisant cela, donc elle n'existe pas ou n'existe plus...
La recherche de planète inconnue est toujours passionnant car cela a amené la découverte de pres de 3500 étoile et autres système solaire et une plus grande compréhension du système solaire ^^

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.