dimanche 20 mai 2018

Palestine : Le deal du siècle vire au cauchemar intégral

Grace à ce plan de paix, la prophétie du Shalom est sur les rails...



À entendre le président Trump, ce devait être le «deal du siècle». La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et le transfert de l’ambassade des États-Unis font partie intégrante d’un plan de paix israélo-palestinien concocté à la Maison-Blanche par le gendre du président, Jared Kushner.


Que prévoit-il? Impossible de le dire avec certitude, car il n’a pas été officiellement présenté. Mais des fuites circulent depuis que le chef négociateur palestinien Saeb Erekat, outré, en a présenté les treize points aux parlementaires palestiniens réunis en janvier à Ramallah.

Outre le transfert dans la ville sainte de l’ambassade des États-Unis, le plan Kushner prévoit d’établir la future capitale palestinienne à Abu Dis – et non pas à Jérusalem-Est (annexé en 1967 par Israël en violation du droit international). Par ailleurs, Israël annexerait les grandes colonies juives de Cisjordanie.

L’État palestinien aurait une police mais pas d’armée. Les forces israéliennes garderaient le contrôle sur la vallée du Jourdan et les montagnes de Cisjordanie. Elles se retireraient des localités administrées par l’Autorité palestinienne. Israël serait le «foyer national du peuple juif» et l’État palestinien le «foyer national du peuple palestinien». Les familles arabes qui ont fui leurs terres lors de la création de l’État d’Israël auraient droit à une «solution juste»… uniquement à l’intérieur de l’État palestinien.

Ce dernier se verrait attribuer une partie des ports maritimes d’Ashdod et d’Haïfa et de l’aéroport Ben Gourion, mais ils resteraient sous contrôle israélien. Un passage serait créé entre la Cisjordanie et la bande de Gaza, là aussi sous surveillance israélienne. De même, les Palestiniens pourraient administrer leurs frontières internationales, toujours sous contrôle israélien. Quant aux eaux territoriales, à l’espace aérien et aux ondes électromagnétiques, ils resteraient sous contrôle de l’État hébreu.

«Le deal du siècle, c’est la gifle du siècle!» Furieux, le président palestinien, Mahmoud Abbas, s’est emporté contre ce projet d’État discontinu (Cisjordanie morcelée et bande de Gaza), séparé de Jérusalem-Est par la barrière de sécurité et sans droit de retour en Israël pour les réfugiés. Bref, Washington enterre le projet de deux États le long de la ligne verte (armistice de 1949) avec leurs capitales à Jérusalem.

Pour soumettre les Palestiniens, Donald Trump comptait sur les pétrodollars du prince héritier saoudien Mohammed ben Salman. Celui-ci a récemment déclaré au quotidien «The Atlantic»: «Il faudrait que les Palestiniens acceptent ce qui leur est proposé ou qu’ils la bouclent.» (TDG)


13 commentaires:

Elfie Rêveuse a dit…

Merci Ror, pour tout

Ligeia A a dit…

Merci Ror :-)

Perso, j'adore les voir tirer des plans sur la comète (et non, ce n'est pas juste une façon de parler ! ^ ^) et qu'ils pensent pouvoir ruser avec Dieu....

Il y avait un grand projet aussi pour la Palestine, présenté par Avigdor Liberman : transformer la Palestine en nouveau Singapour !
"«Quand le Hamas cessera de renforcer ses forces, nous deviendrons des partenaires et transformerons Gaza en Singapour du Proche-Orient."

https://fr.sputniknews.com/international/201801041034624445-ministre-israelien-gaza-singapour/

Plus macabre, d'autres projets intéressent l'université hébraïque de Jérusalem : lire dans la tête des morts :

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201804221036062652-chercheurs-israeliens-souvenirs/

deparrois mario a dit…

ce qui est prévue se passera malheureusement.....! trop de sans-couilles dans le monde pour changer les choses maintenant !!RéLovution pout Humanité

Tara Green Green a dit…

Grazie

Hélène Hugue a dit…

encore un pas de plus vers une GRANDE INJUSTICE accepté par tous

eric ismael a dit…

Bonjour
Rien n'est inéluctable. Seule la prière particulièrement le rosaire peut sauver le monde et initier un véritable changement. La vierge à ses apparitions nous l'a promis.Il semble que les signes prophétiques se préparent. Nous ne prions pas assez.

Basket 47 a dit…

@ deparrois mario

il me semble que justement ça était prédit qu'il y aurais une deuxième révolution en France

Joel X a dit…

Vous êtes vraiment sûr que Trump a baissé son froc ?

Vanille a dit…

La Palestine est finie depuis le 14 mai 2018, et aucun discours, aucune manifestation ou dénonciation du régime sioniste n'y changera rien... Aucun pays n'a bougé ce jour, et les Palestiniens ont bien compris que personne ne viendra les sauver. Le grand Israël est né un 14 mai 2018.

Unknown a dit…

Le coup de poignard que vient de se prendre l'état palestinien le 14 mai n'augure rien de bon. Le monde arabe s'étouffe d'une colère froide , c'est un volcan près a exploser. Une éventuelle réponse à la provocationi verrait s'accomplir le bon déroulement du plan machiavélique pour le NOM

Abdelaziz zouhal a dit…

Israël s'approche de sa fin

Personne ne pourra échapper à sa destiné

Observez les signes et patientez

Nous avons une bonne vingtaine d'années à vivre avant de voir le retour du messie fils de marie et avec lui la paix mmondiale s'installera

D'ici là beaucoup d'entre ne seront pas là !

Tremblements de terre, guerres, PX, famine auront raison d'eux

Lion Blanc a dit…

@eric ismael : oui, il y a forcément quelque chose qui "explique", entre autres, le fait que l'Iran n'ai pas riposté illico presto envers Israël.

Il y a des gens vivant dans le dénuement, totalement investis dans le spirituel + les gens disséminés dans les populations aux vies simples et banales, également très investis (et discrets), tout ce petit monde (et d'autres participants peut être, de façon plus "physique") contribue à influer sur les dates (contribuent à repousser. Je pense que le NOM était initialement prévu pour être instauré aux alentours de 2000, pourquoi pas 2001, mais des grains de sables sont venus de glisser dans leur fichu plan).

Anicette a dit…

Merçi Ror...

Enregistrer un commentaire

Pour commenter, il est nécessaire d'avoir un compte Google